20 janvier 2018

Roc des Anges & Terres de Fagayra (Montner) ****

Roc des Anges - Segna de Cor 2011 (Côtes du Roussillon-villages)

Couleur : presque noire, contours violets.

Nez : assez fermé, à peine mieux le lendemain. Sur les fruits noirs (cerises noires, mûres) un peu compotés.

Bouche : assez douce, avec une belle matière, beaucoup de fruits noirs, très gourmande et légèrement sucrée. Tannins présents mais assez fins. Acidité correcte mais pas de quoi laisser présager une longue garde.

Finale : longueur moyenne, fruits noirs, légèrement épicée.

Note : 15/20. La bouche très gourmande, dommage que le nez soit fermé en ce moment.

P1040851

Cépages : 50% grenache, syrah, carignan. 9 mois cuve béton.

 

Roc des anges - IGP Côtes catalanes Llum 2015 : (sols de schistes, vieux fûts de 500 et 228L, grenache blanc, grenache gris, maccabeu) robe très pâle, nez un peu typé riesling avec des hydrocarbures, aussi poire, brioche, agrumes, bouche très minérale, légère, tendue, cristalline, sur les agrumes, manque juste un peu de longueur pour être parfait. TB.

 

Marjorie Gallet-Le Roc des Anges, IGP Côtes Catalanes blanc "Chamane" 2016 : (100% muscat à petits grains sur schistes) Couleur encore plus pâle, nez discret, juste légèrement brioché, bouche très minérale et portée par une belle acidité, le cépage est impossible à identifier, c'est le sol qui domine, la finale est très longue, presque saline, d'une grande fraîcheur. Une bouteille qui a divisé : elle a séduit les amateurs de "vins de terroir" mais certains lui ont reproché un manque de fruit mais aussi d'épaisseur. TB+.

 

Terres de Fagayra Maury rouge 2014 : (100% grenache) très beau fruité, confiture de mûre et de cassis, tannins fins, sucres bien intégré avec de la fraîcheur derrière, bonne longueur, sans être alcooleux. TB.

 

Goûtés à Vinisud :

Les Terres de Fagayra - Maury rouge 2012 : puissant, tannique et épicé, un tout petit peu alcooleux au nez, mais c'est long et frais, à attendre un peu. B+.

Maury Op Nord rouge 2011 : un tout petit peu de bois au nez, tanins plus fins en bouche, moins alcooleux, très long. TB-.

Blanc 2012 : très fruité, brioché, frais, et long. TB.

 

Posté par tomy63 à 02:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 janvier 2018

Les Terriens (Chavanay) **

Domaine créé en 2010, consulté par Pierre-Jean Villa

 

IGP Collines Rhodaniennes Viognier Au-delà 2016 : (fûts et demi-muids) aromatique classique, abricot, pêche, florale, un peu de miel aussi, bouche très grasse, épaisse, il a l'ambition d'un Condrieu. Manque un peu de tension derrière. Bon rapport q/p (environ 16€). B+

Condrieu 2016 : (fûts et demi-muids) Aromatique proche du précédent, encore plus gras, plus épais, un peu plus vanillé, miel. Là aussi manque un peu de tension pour soutenir tout ça. B+.

Côtes du Rhône Syrah Ainsi soit-il 2015 : style facile, fruits rouges et noirs, peu de tannins, très gouleyant, un côté soyeux, léger boisé, mais une finale très courte, un peu trop lisse (manque de minéralité, d'épices, d'olive, de tannins... par exemple) B.

Côte-Rôtie 2014 : aromatique proche du précédent, un peu plus de tension ici, style très fin et facile à boire mais là aussi un peu trop lissé par le bois, un peu trop moderne, standardisé. B+.

 

Posté par tomy63 à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bart (Marsannay-la-Côte) ****

Domaine Bart - Marsannay En Ouzeloy 2014 : robe rubis, beau nez très fruité, plein de fruits rouges. Bouche légère, fruitée, aux tannins soyeux, avec une belle acidité, sur la griotte surtout, pas extrêmement long mais très gourmand et facile à boire. TB.

 

Domaine Bart - Marsannay Ouzeloy 2015 : robe rubis foncé, nez de fruits rouges et noirs, plus mûr que 2014, plus épicé aussi. Bouche un  peu plus puissante, tannins fins, unpeu moins d'acidité, un peu plus d'épices, un peu plus de longueur peut-être. Déjà bon, avec un beau potentiel dans le temps. TB.

 

Domaine Bart - Marsannay 2015 : vin léger, sur les petits fruits rouges, pas très mûr pour 2015, frais, facile, manque un peu de matière et de longueur. B.

 

Domaine Bart - Bourgogne 2012 : couleur rubis foncé, assez coloré, nez un peu vanillé, fruits rouges et noirs. Bouche vive, assez puissante et épicée, bonne acidité, toujours un peu boisée/vanilée, sur les fruits rouges et noirs, manque un peu de matière. Finale d'assez bonne longueur, tanins un poil secs. Un générique qui peut être attendu. Pas spécialement convaincu par son style, un peu trop boisé à mon goût. Note : 14/20.

bart bourgogne 2012

 

Domaine Bart - Marsannay Longeroies 2015 : (FDGV2016) robe sombre, fruité, léger, fruits noirs bien mûrs, finale tannique. B+.

 

Posté par tomy63 à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2018

Dujac (Morey-Saint-Denis) *****

Dujac - Morey-Saint-Denis 2010 1/2 bt

Couleur : rubis légèrement foncé.

Nez : moyennement expressif, très légèrement boisé (vanillé surtout), de beaux arômes de fruits rouges avec un peu de fruits noirs aussi. Pinote un peu.

Bouche : puissante, avec une très belle matière, les tannins sont encore un peu trop raides à mon goût, puis on retrouve le léger boisé (bien intégré), et les fruits du nez. Beaucoup d'acidité. Un peu trop jeune donc, mais devrait être très bien dans quelques années.

Finale : belle longueur, fruitée, acidulée.

Note : 16,5/20. Un village un peu jeune, mais avec un beau potentiel.

P1030880

 

Dujac Morey 2014 : (FDGV16) bonne matière, assez long, fond minéral, fruits noirs, encore un peu trop tannique en l'état. TB-.

 

Dujac Fils & Pere (=négoce) - Morey 2014 : couleur rubis, bien plus claire que l'autre Morey 2014, nez sur les fruits rouges, la cerise, une pointe de vernis peut-être. Bouche assez légère, peu tannique, beaucoup moins que la cuvée domaine, moins de profondeur et moins de matière, mais un peu plus de gourmandise, prêt à boire. Finale quand même assez longue, avec une belle fraîcheur. TB-. Regoûté un an après, très beaux fruits rouges, côté végétal mûre de la vendange entière, très classe, beaux petits fruits rouges acidulés. TB.

 

Dujac Fils  & Père - Morey 2011 : (bu face à un Sancerre de Vacheron) le Dujac est plus austère (un peu de vendanges entières ?), moins épais, plus tendu et plus long, peut-être plus complexe, avec du floral et de la griotte... du haut niveau pour un "village". TB.

 

Dujac Morey 2013 : robe rubis foncé, nez de fruits rouges confiturés, bouche puissante avec une bonne matière, tannins bien fondus, des épices, toujours très marquée fruits rouges un peu sucrés, bonne longueur. Très bon vin. Je pars sur un grenache du Rhône sud à l'aveugle, étonnant pour un 2013. TB.

 

Marc de Bourgogne hors d'âge 42% : robe ambre clair, nez intéressant sur l'abricot sec, un peu d'amandes, de raisins secs. Bouche sèche, boisée, un peu verte, vive. B-.

 

Dujac - Morey St Denis 2002 magnum : robe sombre, nez encore jeune, fruits noirs, un peu de cuir, très frais et noble dans la série, bouche avec du fruit, de la puissance, des tannins de belle qualité, très long. Incroyable pour un "village". Grand vin, parmi les meilleurs de cette incroyable série. TB++.

Morey 15 : robe assez claire pour un Dujac, nez à peine toasté, beau fruité derrière, pas très épais, tannins bien présents de qualité. A voir s'il deviendra aussi grand que le 2002. TB-.

Vosne 1er cru Malconsorts 15 : grosse différence avec le précédent, fruité, floral, mais surtout tendu mais une superbe minéralité sous-jacente, tout en longueur. Promis à un grand avenir. TB++.

Clos de la Roche 15 : style bien plus épais, très grosse matière, il arrive à garder une certaine minéralité dans le fond même si elle est moins marquée que sur Malconsorts, plus de tannins mais jamais secs. Le vin le plus impressionnant avec le Bonnes-Mares de Roumier peut-être. TB++.

Puligny-Montrachet 1er cru Folatières 15 : style tendu, pas très gras, avec une belle matière et de la longueur. Mais les rouges m'ont fait une plus grande impression. TB-.

 

Dujac - Clos de la roche 2011 : Robe rubis, pas très foncée pour un Dujac, nez encore à peine boisée, beau fruité derrière. Belle matière en bouche, les tannins commencent à être fondus, encore un peu de bois, on sent qu'il ne se livre pas totalement, la longueur est présente. Très beau vin mais encore un peu jeune, il souffre de la comparaison avec le De Courcel. TB+.

 

Dujac - Chambolle 1er cru Gruenchers 2009 : couleur rubis brillant, nez de fraise et de cerise confiturées, un peu floral, élégant, peut faire penser à Reynaud. Bouche assez puissante, sur les arômes du nez avec pas mal d'épices, texture épaisse et ultra soyeuse, très belle longueur sur les épices. Beau bourgogne où on sent quand même le millésime chaud. TB+.

 

Domaine Dujac - Morey St Denis 2005 : (1/2 bt) Robe sombre, peu évoluée. Nez expressif, sur les fruits noirs, le cuir, un côté viandé/fumé, très classe. Bouche sur les arômes du nez avec un  côté épicé en plus, beaucoup de fraîcheur, des tannins bien fondus, pas une grosse matière mais beaucoup de tension et de noblesse, finale très longue. Superbe, proche du 2002 bu récemment. Grand vin. TB++.

 

Posté par tomy63 à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 janvier 2018

Jura et Savoie

Jura

Si l'on y trouve quelques bons vins rouges plutôt légers à base de pinot noir, de poulsard ou de trousseau, le Jura est avant tout célèbre pour ses vins blancs à base de chardonnay et de savagnin, et pour ses vins jaunes. On peut les trouver sur les AOC Château-Chalon (qui n'autorise que le vin jaune), Arbois, L'Etoile, et Côtes du Jura ; ce sont des vins qui connaissent un vieillissement oxydatif qui leur donne un goût de noix caractéristique et qui doivent rester en fût pendant au moins 6ans. Ils s'accordent à merveille avec le comté. Mais le Jura donne ici des Macvin rouges ou blancs, vins mutés avec de l'eau-de-vie de raisin, des Vins de paille (vins sucrés dont on laisse les raisins sécher sur de la paille quelques mois après la vendange) et des Crémants du Jura.

jura

 

Principaux producteurs :

***** Ganevat, Macle, Tissot.

**** Labet, Overnoy, Perron (†), Puffeney.

*** Château d’Arlay, Berthet-Bondet, La Tournelle, Marnes blanches, Rijckaert, Rolet.

** Boilley, Champ divin, Désiré Petit, Durand-Perron, Grand, Houillon, Hugues-Béguet, Montbourgeau, Mossu, Octavin, Petite marne, Pignier, Pinte...

* Foret, Fruitière vinicole d'Arbois, Savagny

 

 

Savoie

Contrairement au vignoble du Jura, celui de Savoie est très étendu et particulièrement complexe. L'appellation dominante est l'AOC Vin de Savoie qui peut être complétée par 16 dénominations géographiques (Apremont, Arbin, Ayze, Chignin, Chignin-Bergeron, Jongieux...). Le cépage altesse ou roussette a obtenu sa propre AOC, Roussette de Savoie, qui elle peut être suivie de 4 noms de crus (Frangy, Marestel, Monterminod et Monthoux). Une AOC Crémant de Savoie est en cours d'obtention. La zone de Seyssel, qui déborde sur le Bugey a elle sa propre AOC. Le vignoble du Bugey, au nord de la Savoie, comporte en plus de l'AOC Seyssel, les AOC Bugey (complétée par les crus Cerdon, Manicle et Montagnieu) et roussette du Bugey.

Ces vastes appellations comportent des vins variés : des blancs à base d'altesse, jacquère, roussanne, gringet ou encore la plus rare verdesse, des rouges à base de mondeuse, persan, gamay ou encore du rare etraire de la dhuy, des vins effervescents blancs ou rosés et quelques liquoreux. 

savoie

 

Principaux producteurs :

**** Ardoisieres, Belluard, Dupasquier, Fils de Charles Trosset, Prieuré st christopheVignes de Paradis-Vins du Léman.

*** Berlioz, Cave du prieuré-Barlet, Château de Mérande-Genoux, Finot, Giachino, Gonin, Magnin, Maillet, Quénard A et M.

** Bartucci, Cellier des Cray, Combe des Grand'vignes, Girard Madoux, Lingot Martin, Million Rousseau, Peillot, Quénard JP et JF, Renardat-Fâche, Vullien…

Gonnet, Grisard...

 

Posté par tomy63 à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Château Montus - Alain Brumont (Castelnau Rivière-Basse) ***

- Pacherenc sec 2009 : moyen

- Madiran 2007 : Assez léger, fruits rouges, peu tannique, peu de longueur. Moyen+

- Madiran Prestige 2002 : Un bon niveau au-dessus du précédent, plus de matière, fruits plus noirs. B

- Madiran XL 1996 : Il fait encore très jeune, très tannique, très noir, matière énorme. TB (+- 17,5/20).

- Madiran La Tyre 2005 : Encore plus de volume et de longueur que le précédent. TB+ (+- 18/20).

montus

 

Alain Brumont – Le pinot noir d’Alain Brumont 2009 : (60% fûts neufs, argiles rouges et galets roulés) Vin très puissant, alcooleux, mal équilibré, peut-être encore un peu jeune. Aucun plaisir en l’état. Moyen.

 

Château Montus - Pacherenc-du-vic-bilh sec 2012 : (petit courbu, petit manseng, élevage en demi-muids 14à15mois, 15% vol) Couleur or profond, nez très boisé, grillé, toasté, un peu de miel, de fruits mûrs derrière, légère surmaturité. Bouche un peu moins grillée, mais toujours boisée, beurrée, grasse, épaisse, elle manque d’acidité, très étonnant pour du manseng, beau fruité exotique dans le fond mais malheureusement pas assez présent, finale courte, trop molle. Un vin bodybuildé, peu intéressant. B-.

 

Posté par tomy63 à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2018

Les Vignes de Paradis (Ballaison) ****

Les Vignes de Paradis (Dominique Lucas) - Savagnin 2015 IGP Allobroges : (jeunes vignes, élevage 6mois en amphore ovoïde en ciment, rendements 30hL/ha, sols : moraines glaciaires, molasse, argile jaune) couleur paille, nez expressif, très original, peu de fruit mis à part quelques notes de citron et d'agrumes, des fleurs blanches, de l'anis, du sureau, de la gentiane et un peu de poivre blanc. Bouche vive, minérale, énergique grâce à une belle acidité, avec un peu plus d'agrumes qu'au nez, toujours des notes de fleurs et de plantes, bonne matière, peu de gras. Finale assez longue, salivante, où on retrouve une touche de poivre qui lui donne encore plus d'énergie. Beau vin, qui livre une expression très originale du savagnin. Je l'ai préféré à l'ouverture, là où il était le plus vif. Note : 16,5/20.

vignes de paradis savagnin

 

Dispo ici : https://www.levertetlevinbio.com/fiche-technique/1825-savagnin-les-vignes-de-paradis

 

Les Vignes de Paradis - Un matin face au lac 2014 : (100% chasselas) Robe légèrement dorée, nez avec de la poire, une pointe pomme blette, miel, brioche, fait un peu chenin, plus que chasselas en tout cas. Bouche minérale, plus sur les agrumes, à peine perlante, légère à 11,5%, un peu trop peut-être, mais belle énergie, peu de gras. Longueur moyenne. Note : 16/20.

 

Posté par tomy63 à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Domaine Arlaud (Morey-Saint-Denis) *****

Arlaud - Gevrey-Chambertin 2009 1/2bt

Couleur : rubis foncé, un peu plus sombre que la moyenne.

Nez : expressif, il pinote dès l'ouverture, sur les fruits rouges, un peu de fruits noirs (mûre surtout), quelques notes végétales qui apportent de la fraîcheur, un soupçon de fumée.

Bouche : légèrement perlante à l'ouverture, mais ça disparaît complètement après un petit tour en carafe, attaque vive, portée par une grosse acidité, tanins bien présents mais fins, on retrouve les fruits rouges et noirs du nez, mais aussi beaucoup de fraîcheur pour un 2009. Il lui manque juste un peu de matière.

Finale : bonne longueur, fruitée, beaucoup d'acidité toujours.

Note : 17/20. Un excellent village, d'une grande fraîcheur pour le millésime. Très bon en ce moment, mais il peut être attendu, il n'a probablement pas encore atteint son apogée.

arlaud gevrey

 

Arlaud Clos de la roche 2015 : (FDGV 2015) nez un peu réduit, encore beaucoup de gaz en bouche, impossible à juger…

Arlaud Morey 1er cru Aux Chéseaux 2014 : (FDGV 2016) encore bien trop tannique en l'état, assez austère, fruits noirs, mais il y a de la longueur. B.

 

Arlaud - Bourgogne rouge "Oka" 2013 : robe très clair, nez expressif très marqué fruits rouges, framboise, griotte, pas de traces d'élevage... Bouche légère, quasiment pas de tannins, très fruitée et gouleyante avec une bonne acidité. Finale un peu courte. Vin assez simple mais qui se boit tout seul. Note : 14,5/20.

 

Arlaud - Bourgogne Aligoté 2015 : robe clair, bouche vive, tendue, citronnée mais avec une belle matière et de la longueur. Un des meilleurs aligotés. TB-.

Arlaud - Bourgogne Aligoté 2014 : un peu moins bien que le 2015, plus marqué pomme granny, moins de matière. B.

Arlaud - Bourgogne aligoté 2016 : nez très fermé, bouche citronnée, vive, mais bien moins longue que sur 2015. B.

 

Arlaud, Bourgogne Roncevie 2014 : Robe rubis, nez classique sur des petits fruits rouges acidulés, bouche fruitée, très fraîche, avec une belle acidité, pas très concentrée, facile à boire. Parfait pour commencer la soirée. B+.

Arlaud - Bourgogne Roncevie 2013 : robe rubis claire, nez encore plus marqué petits fruits rouges que le 2014, très griotte, bouche légère, fruitée, un peu épicée, à peine végétale, facile à boire aussi. B+.

Arlaud - Bourgogne Roncevie 2015 : robe grenat, nez réduit à l'ouverture, il a besoin d'une grosse aération, puis se développe sur les fruits noirs, la violette, très "Gevrey". Bouche avec un beau volume, des tannins fins, belle fraîcheur, fruité mûr, finale un poil courte. Gros potentiel pour un générique, mais pas tout à fait en place. B+.

 

Arlaud - Hautes Côtes de Nuits 2015 : (négoce) robe rubis, très beau nez fruits rouges, un côté viande fumée. Bouche fruitée, fraîche, gourmande, peu tannique, toujours ce côté viande salée dans le fond, finale pas très longue mais salivante, un délice. TB.

 

Arlaud (gds jours 2018)

Chambolle 16 : très fin, aérien, plein de fruits. Superbe village. TB.

Morey Millandes 16 : (sous le Clos St Denis) fin, très frais et fruité aussi, un peu plus tannique en finale. TB.

Morey Ruchots 16 : (sous le Clos de Tart, 15% VE) plus chaud, plus confit, plus épais et plus long. TB+.

Clos de la Roche 16 : plus fin que le précédent, plus frais, encore plus de matière et de longueur. Grand vin. TB++.

 

Posté par tomy63 à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2018

Guyon Jean-Pierre (Vosne-Romanée) ***

Grands jours 2018

Vosne Charmes de Mazières 16 : (tout en bt, 100% vendange entière) frais, fruité, peu épais, tendu. B+.

Vosne 1er cru en Orveaux 16 : plus noir, peu épais aussi, tendu, finit un peu serré. TB-.

Vosne 1er cru Aux brûlées 16 : plus marqué fruits rouges acidulés, plus épais, plus tannique, plus long, à attendre, beau potentiel. TB.

Clos Vougeot 16 : Beau nez fruité, floral, toujours ce style en longueur un peu austère mais noble, tannins un peu durs en finale. TB.

Echezeaux 16 : plus boisé en l’état, à peine réduit, finale serrée, pas tout à fait en place. B.

 

Domaine Guyon (Jean Pierre et Michel à Vosne) *** - Chorey-Les-Beaune "Les bons ores" 2008 : CR de Julien : "Le vin est clair. Le nez est complexe et savoureux. On est sur les fruits rouges (cerise, fraise) mais aussi sur des notes un peu plus "rustiques" avec du cuir. C'est légèrement viandé, fumé mais très frais avec le menthol, la réglisse, aussi du poivre. C'est très complexe! Malheureusement, la bouche n'est pas au niveau de la promesse du nez pour moi. Millésime oblige à mon plus grand désespoir l'acidité se fait trop sentir (et pourtant j'aime ça) d'autant plus que la matière n'est pas assez forte pour la contrer. Un beau grain de tanin sinon. Dommage pour la bouche car très beau nez."

P1030331

Guyon - Chorey les bons ores 2014 : robe claire, beau nez de petits fruits rouges, cranberry, airelles, pivoine, bouche légère toute en tension, fruitée, minérale, tannins légèrement présents, un côté végétal noble (vendange entière) bien intégré, belle longueur. TB.

 

Posté par tomy63 à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Gachot-Monot (Corgoloin) *

Gachot-Monot (Gds jours 2018)

Chambolle 16 : léger, très framboise, fluet, mais facile. B.

Chambolle 1er cru Plantes 16 : fluet, toasté, tannins un peu secs. B-.

 

Gachot-Monnot Chambolle 2012 : (FDGV 15) un peu toasté, bonne matière mais assez chaud, manque de finesse. B-.

 

Posté par tomy63 à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]