Magnifique salon, surtout pour une première, avec un beau plateau de vignerons, de très beaux vins dans l’ensemble, une ambiance calme le matin, presque intimiste, à l’hôtel St James Albany.

Les vins ont été dégustés dans d’excellents verres Riedel (Universal ? Riesling ?), plus ou moins dans l’ordre suivant. La difficulté était de jongler entre les millésimes, entre les styles traditionnels et modernistes mais aussi d’enchaîner des vins à la charge tannique importante (d’où les dernières notes plus lacunaires).

IMG_20180514_160958

 

 

Giovanni Rosso ****

Barolo Cerretta 2014 : (à Serralunga, foudres) robe très claire, très fin, petits fruits rouges acidulés, très bourguignon dans l’esprit, manque juste un peu d’épaisseur pour être parfait dans ce millésime difficile. TB++.

Barolo Serra 2014 : (à Serralunga) plus tendu, plus tannique et plus calcaire que le précédent, même si ça reste un style assez fin. Moins de plaisir immédiat mais peut-être plus de potentiel de garde. TB++.

Langhe Nebbiolo Ester Canale 2015 : (vigna rionda déclassé car jeunes vignes de 2011) semble un peu maigre derrière les précédents et un peu sec. Correct pour des jeunes vignes. B+.

Barolo Vigna Rionda Ester Canale 2014 : (à Serralunga) robe plus sombre, plus épais, plus puissant, plus de tannins mais de belle qualité, gros potentiel. TB++.

 

Giuseppe Mascarello *****

Langhe Nebbiolo 2015 : robe très claire, léger, facile à boire, jus de framboise et de fraise. TB-.

Barolo Monprivato 2013 : (à Castiglione, foudres) même robe très claire, plein de petits fruits rouges et un peu de rose, tannins quasi insensibles, mais gros supplément de matière par rapport au Langhe. TB++.

Barolo Monprivato 2004 : robe plus tuilée, nez avec un peu de truffe et de sous-bois, bouche moins tertiare que le nez, plus fruitée, un peu plus de tannins que sur les autres millésimes. TB++.

Barolo Monprivato 2003 : nez un peu plus chaud et confituré, moins tertiaire que 2004. Bouche ultra soyeuse avec beaucoup de fruit et quand même une belle fraîcheur. Un 2003 très réussi. TB++.

 

Cavallotto *****

Langhe Nebbiolo 2015 : plus sombre que celui de Mascarello, un peu balsamique, légèrement sucré, gourmand, tannins fins. TB-.

Barolo Bricco Boschis 2013 : (à Castiglione, foudres) Nez un peu fumé, plus solaire et mûr que Mascarello, bouche qui reste fraîche, encore quelques tannins mais de qualité. TB.

Barolo Riserva Vignolo 2011 : (à Castiglione) encore plus fumé au nez, la bouche pinote sur de beaux fruits rouges, plus de matière et de longueur que le précédent, tannins plus fondus. TB++.

Barolo Bricco Boschis Riserva Vigna San Giuseppe 2010 : Encore bien plus sombre, nez sur la truffe, le cuir. Très gros volume en bouche, encore pas mal de tannins. Potentiel énorme. TB++.

 

Giuseppe Cortese ****

Langhe Nebbiolo 2015 : robe très Claire qui annonce une gamme dans un style à la Mascarello, très gouleyant, jus de fruit. TB-.

Barbaresco Rabajà 2015 : (foudres) Même robe claire, framboise et fraise, bien plus d’épaisseur que le précédent, encore quelques tannins de qualité. Un petit Monprivato. TB++.

Barbaresco Rabajà 2003 : robe tuilée, nez sous-bois et champignon, bouche moins soyeuse et moins fraîche que Monprivato 2003 par exemple. TB.

Barbaresco Riserva Rabajà 2011 : couleur claire, le nez pinote, bouche épaisse et très fraîche aux tannins fins. TB++. (2013 sera en Riserva, puis ce sera 2016 car le millésime s’annonce encore supérieur à 2015)

 

Vietti ****

Langhe Nebbiolo Perbacco 2015 : un peu serré et maigre. Décevant. B-.

Barolo Castiglione 2014 : robe claire, nez de fruits rouges, un peu floral, il pinote Presque. Bouche légère, peu tannique, facile. TB.

Barolo Lazzarito 2014 : (à Serralunga, cru du domaine le plus accessible en jeunesse, 1/3 en barriques) un peu fermé par rapport au précédent, assez fin, mais pas un gros supplément de matière derrière le « village ». TB.

 

Oddero ****

Barbaresco Gallina 2015 : (à Treiso) très clair, fin, léger, fruité, très facile, manque juste d’un peu de longueur. TB.

Barolo 2014 : (assemblage sur La Morra et Castiglione) une pointe d’oxydation sur ma bouteille…

Barolo Riserva Bussia Vigna Mondoca 2012 : (à Monforte) robe claire, plein de fraise et de cerise, un peu sucré, très gourmand et juteux avec de la longueur en plus. TB++.

Barolo Brunate 2011 : (à La Morra, foudres) plus sombre et un peu tuilé, plus chaud, tannins serrés voire un peu secs. Belle matière. A revoir dans quelques années. TB-.

 

Armando Parusso ***

Langhe Nebbiolo 2016 : sombre, peu tannique, très sirop de cassis, vite lassant. B.

Barolo 44° Annata 2014 : (assemblage des crus du domaine sur cette année faible, en barriques) Encore sur les notes d’élevage, finale assez courte. B-.

Barolo Mariondino 2013 : (à Castiglione) Fruits noirs, vanille, tannins secs en finale. B-.

Barolo Bussia 2011 : (à Monforte) Beau nez légèrement confituré, élevage mieux intégré, bouche gourmande, tannins moins secs. TB.

Barolo Riserva Bussia Oro 2006 : encore tout jeune, pas plus concentré que le précédent, encore un peu serré. TB-.

Vino Spumante Nebbiolo Rosé 2013 : à peine sucré, facile, gourmand, avec des tannins étonnants sur un effervescent, frais, bulle un peu grosse peut-être. B+.

 

Roberto Voerzio *****

Barolo Cerequio 2014 : (La Morra) fruits noirs, un peu de truffe, encore à peine vanillé. Bouche à la texture soyeuse, tannins très fins, belle longueur. TB+.

Barolo Rocche dell’Annunziata 2012 : (La Morra) très beau nez plus floral, un peu plus de truffe, cuir, goudron, à peine confituré. Bouche un peu plus serrée que Cerequio mais avec une très belle longueur. TB+.

Barolo Riserva Fossati Casa Nere 2008 : déjà évolué pour 2008, balsamique, truffe, cuir, exubérant (peut-être écœurant à la longue ?) très belle concentration en bouche, tannins encore un peu plus présents mais de qualité. Bien aussi, dans un style moderniste assumé et maîtrisé. TB+.

 

Le Piane ***

Vino Rosso Maggiorina 2016 : (70% nebbiolo + croatina et autres) simple, un peu sucré, sirop de cassis, facile. B.

Vino Rosso Mimmo 2015 : (nebbiolo et croatina) comme le précédent, un peu plus puissant et tannique. B+.

Boca 2012 : (nebbiolo + vespolina, en foudres, sols volcaniques et graviers) plus proche des Barolo, un peu balsamique et truffé, plus tendu, un peu serré encore. TB.

 

Elvio Cogno ****

Langhe Nebbiolo Montegrilli 2017 : tout juste embouteillé, il me rappelle un Bourgogne sur fût, belle pureté de fruit, pas de tannins, sympa. B+.

Barolo Ravera 2014 : (à Novello, foudres) Beaux fruits rouges, concentration impressionnante pour un 2014, tannins encore à peine serrés mais de qualité, très prometteur. TB+.

Barolo Ravera Bricco Pernice 2013 : encore plus concentré, un peu plus puissant et serré, mais superbe fruité. Gros potentiel. TB++.

 

La Spinetta ****

Langhe Nebbiolo 2015 : facile, un peu sucré, gourmand. B+.

Barbaresco Vursu Valeirano 2007 : fruits sucrés, cassis, compoté, facile, manque un peu de tension. TB-.

Barolo Campé 2008 : gourmand, compoté aussi, vite lassant je pense, tannins plus serrés derrière. TB-.

Barbaresco Starderi 2003 : nez évolué, plus chaud que les autres mais en bouche on a l’impression que le vin a mangé le trop plein de sucre des précédents, la finale garde une fraîcheur correcte. TB.

 

Val del Prete **

Roero Bricco Medica 2014 : très poivron vert, un peu réduit. Moyen.

Roero Bricco Medica 2009 : plus mûr, moins réduit, un peu maigre par contre. B.

Roero Vigna di Lino 2015 : à peine réduit, un côté sirop de grenadine, tannins secs en finale. B-.

 

Eraldo Viberti **

Langhe Nebbiolo 2015 : réduit, vert et très tannique. Moyen.

Barolo Roncaglie 2010 : (à La Morra) encore serré, un peu rustique, mais belle longueur. Bon potentiel. TB-.

Barolo 1989 : beau nez très évolué, goudron, cuir surtout, bouche encore fraîche et fruitée à l’attaque mais quelques notes de noix en finale gâchent le plaisir. TB-.

 

Massolino ****

Langhe Nebbiolo 2016 : fruits rouges très juteux, le nez pinote, tannins un peu secs en finale. B+.

Barolo 2014 : beaux fruits rouges comme le précédent, plus concentré, mais finit encore plus serré. B+.

Barolo Parussi 2013 : (à Castiglione) encore plus tannique, dur à goûter. B.

Barolo Parafada 2012 : (à Serralunga, foudres) très clair, moins serré, les petits fruits rouges me rappellent Mascarello, yaourt à la fraise presque. TB++.

Barolo Margheria 2011 : (à Serralunga) très clair aussi, beau nez comme le précédent, avec un côté rose/pivoine aussi, bouche plus serré. A attendre encore un peu. TB+.

Barolo Vigna Rionda Riserva X anni 2006 : (à Serralunga) Nez plus fermé que les précédents, aromatique différente, moins sur le fruit, plus sur le cuir, les épices, tannins plus polis, plus de matière. TB++.

 

Conterno Fantino ***

Langhe Nebbiolo Ginestrino 2016 : couleur sombre, nez sur le cassis, bouche gourmande, sucrée, peu tannique, facile. B+.

Barolo Castelletto Vigna Pressenda 2014 : très vanillé, aucun fruit. Moyen.

Barolo Ginestra Vigna del Gris 2014 : (à Monforte) élevage mieux intégré, fruits noirs, vanille, un peu serré. TB-.

Barolo Mosconi Vigna Ped 2014 : (à Monforte) serré, balsamique, avec des notes oxydatives. Moyen.

Barolo Ginestra Vigna Sori 2014 : très tannique, mais beau jus derrière. B+.

Barolo Sori Ginestra 2008 : un côté vieux Bordeaux sur la prune, le cèdre, le cuir, déjà bien évolué, tannins fins, belle longueur. TB.

 

Giacomo Fenocchio ****

Langhe Nebbiolo 2016 : un peu de volatile, pas en place. Moyen.

Barolo Bussia 2014 : (à Monforte, foudres) très clair, sur la framboise, la rose, bouche en dentelle, à la Mascarello (mon repère du jour) très frais. TB++.

Barolo Villero 2014 : (à Castiglione) aromatique du précédent, mais moins épais, les tannins ressortent un peu plus. L’ordre prévu était l’inverse il me semble. TB.

Barolo Riserva Bussia 90di 2012 : (90 jours de macération) Beaucoup plus de matière que les précédents, registre assez fin quand même, très prometteur. TB++.

 

Ettore Germano ****

Vino Spumante Rosanna brut 2015 : plus sec, bulle plus fine que celui de Parusso, moins tannique. TB-.

Langhe Nebbiolo 2017 : (cuves inox) très léger, fruité, sans tannins, sympa. B+.

Barolo Serralunga 2014 : (jeunes vignes) simple, facile, peu tannique. A peine mieux que le Langhe. TB-.

Barolo Prapo 2012 : (à Serralunga) fin, léger, pas très long non plus. TB-.

Barolo Ceretta 2013 : (fûts de 500L) plus long, mais aussi plus droit et plus serré, à attendre un peu. TB.

Barolo Riserva Lazzarito 2012 : (à Serralunga, foudres) Beaux fruits rouges et côté floral, encore un peu serré mais bien plus long que les autres. TB+.

 

Marchesi di Grésy **

Langhe Nebbiolo Martinenga 2016 : fruité, sucré, facile. B.

Barbaresco Martinenga 2014 : (1an barriques, 1an foudres) serré, pu de matière, encore sur le côté vanillé. Moyen.

Barbaresco Gaiun Martinenga 2013 : (2ans barriques) très vanillé, sec. Moyen.

Barbaresco Riserva Camp Gros Martinenga 2012 : moins boisé mais peu concentré, finit sec. B.

Barbaresco Martinenga 2008 : élevage bien intégré, tannins plus fondus par le temps, toujours un déficit de matière. B+.

Barbaresco Gaiun Martinenga 2005 : enfin un peu plus concentré, gourmand, confituré, belle fraîcheur derrière. TB.

 

Rizzi **

Barbaresco Nervo 2015 : (sols sableux) petits fruits rouges, léger, facile, court. B+.

Barbaresco Pajoré 2015 : (sols argiles et marnes) même nez mais plus de tannins. B+.

Barbaresco Rizzi 2014 : moins gourmand, moins de matière, bien plus évolué. B-.

Barbaresco Pajoré 2014 : plus long, plus tendu, encore serré. B+.

Barbaresco Riserva Rizzi Boito 2013 : enfin plus de matière et des tannins qui du coup ressortent moins, mais toujours pas une grosse longueur. TB-.

 

Travaglini ***

Coste Della Sesia Nebbiolo 2016 : léger, un côté amande, un peu oxydé, ou pas en place ? Moyen.

Gattinara 2013 : petits fruits rouges, fin, fris sympa. TB-.

Gattinara Tre Vigne 2011 : sucré, confituré, un peu écœurant. B+.

Gattinara Riserva 2012 : moins sucré, plus épais, encore un peu serré, bon potentiel de garde. TB.

IGT Il Signo, Vino da uve Stramature 2012 : proche du Tre Vigne 2011, plus sucré encore mais la finale serrée empêche de vraiment prendre du plaisir. B+.