26 février 2013

Domaine Tollot-Beaut (Chorey-les-Beaune) **

Domaine Tollot-Beaut - Bourgogne Blanc 2009 (Soirée LPV sans thème, CR de Julien)

"Le vin est bien clair. Le nez est maquillé, masqué par le boisé/vanillé, un coté cremeux aussi. L'élevage est quand même bien présent. Derrière, je note quelques agrumes et un aspect floral. Un petite touche alcooleuse aussi.
En bouche, le bois se fait encore trop ressentir, l'équilibre à l'attaque est bon mais est vite terni par le manque évident de tension et la lourdeur du millésime. L'alcool se ressent en fin de bouche. Bref, pas équilibré et trop boisé pour moi."

tollot

 

Posté par tomy63 à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Château Labégorce (Margaux) **

Château Labégorce Margaux 2004 : carafée 2h, robe foncée là aussi, le nez fait tout de suite plus âgé, avec des cerises bien mûres surtout, très léger boisé, très agréable. La bouche fait moins âgée, beaucoup de puissance mais très peu de tannins. Pas une grosse matière. Un peu d'épices et de tabac. Finale correcte. Ca manque un peu de structure quand même, sûrement le millésime 2004. 15/20.

faivelay

 

Posté par tomy63 à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Château Marjosse (Tizac-de-Curton) **

Château Marjosse Entre-deux-mers blanc 2007 : couleur or pâle, nez assez frais, citronné, un peu de pamplemousse aussi. L'entrée en bouche est assez vive, avec une belle acidité, et des notes florales, mais ça tombe un peu en milieu de bouche. Finale moyenne aussi. Dommage, il n'a pas tenu la longueur, ça partait pourtant bien. 14/20.

marjosse

 

Posté par tomy63 à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Domaine Marie Hanze (vinifié par Nicolas Maillart à Ecueil) **

Domaine Marie Hanze - Champagne Brut élégance : 15/20

(Dégusté lors de la soirée LPV Bordeaux - CR de Julien)
La robe est plutôt claire, pâle.
Le nez est très frais, c'est assez fin, sur les fruits blancs, la poire mais aussi un côté fruit sec.
La bouche me surprend un peu, en effet, le vin est de bonne qualité, la matière est là. C'est simple mais efficace, la longueur en bouche est honnête et laisse le palais très frais. Ce qui me fait légèrement douter de la région est un côté un peu pétillant, en effet, on a une bulle, fine mais présente, aucunement agressive, ce que j'adore.
Il s'agit du Champagne Brut Elégance de Marie Hanze.

hanze

 

Posté par tomy63 à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Château La Mission Haut-Brion (Talence) *****

Château La Mission Haut-Brion - Pessac-Léognan rouge 1986 : Soi-disant le dernier millésime en finesse de La Mission HB, encore dans le style Haut Brion. Carafée quelques minutes seulement. Couleur rouge grenat, pas de reflets tuilés, fait assez jeune. Très beau nez, sur des notes tertiaires, surtout de sous-bois (terre, champignons), un peu de fumé, et de tabac aussi, le fruité fait un peu compoté là aussi (plutôt fruits noirs). La bouche est quand même assez puissante, elle fait encore très jeune, beaucoup de tannins, un poil trop asséchant (mais le vin a été bu sans manger). Grosse matière et belle acidité. Finale très longue avec un léger boisé. TBien mais j'ai préféré la GdP passée juste avant. 18,5/20. (dégusté lors d'une soirée aux caves Naudot).

mission

 

La Chapelle de la Mission Haut-Brion 2006 (Dégusté lors de la soirée LPV Bordeaux)

(CR de Julien) Tout de suite, un beau fruit nous saute au nez! Du cassis, de la mûre, le boisé est fondu, un poivré léger donne également de la complexité. C'est élégant et noble tout en restant gourmand.
La bouche présente un beau volume avec une belle matière. C'est assez large et concentré. Les tanins sont encore présents avec une très légère sécheresse je trouve, sans que ça soit dérangeant. Une fine acidité étire le vin sur une finale très honnete. C'est bon mais je pense que ça a besoin de quelques années pour s'affiner un peu.
Il s'agit de La Chapelle de la Mission Haut-Brion 2006.

Nez de fruits noirs, qui a mis un peu de temps à s'ouvrir. La bouche est superbe, avec du cacao, des tannins qui ont peut-être besoin de s'assouplir encore un peu. Le vin a besoin de 2-3ans encore pour s'exprimer pleinement mais il a déjà une matière et une longueur énormes. Un très beau vin. (+- 17/20).

chapelle

 

Posté par tomy63 à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Domaine Pierre Amiot et fils (Morey St Denis) ***

Domaine Pierre Amiot et fils - Clos St Denis 2003 : vin carafé environ 36h (bu lors d'une soirée aux caves Naudot ).

Belle couleur rouge rubis, nez fermé (ou passé ?), la bouche est assez simple : notes de cerises un peu compotés, un peu de cassis et une légère touche d'épices. Beaucoup de finesse et de douceur. La texture est très agréable, un peu épaisse. Longueur correcte en finale. C'est bon mais pas très complexe, j'attendais un peu plus d'un grand cru. Mais c'est très facile à boire, et d'une grande fraîcheur pour 2003, peut-être le signe d'un grand vin finalement. 17,5/20.

pierre amiot

 

Pierre Amiot Clos de la Roche 2016 : frais, fruité, avec une bonne matière, il semble prometteur. TB.

 

Posté par tomy63 à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Domaine Bernard Bonin (Meursault) **

Domaine Bernard Bonin - Meursault 1er cru Genevrières 2010 : après une explication assez rapide et schématique sur le fait que Meursault ne produit plus de vin beurré depuis 2004 et qu'il faut vite boire les Bourgognes blancs d'avant 2004, on passe au vin qui sent d'abord un peu le beurre ! Il a une belle couleur or clair, le nez est citronné, minéral. En bouche le côté gras et beurré est finalement très léger, on a un peu de pomme et d'amande. Finale de bonne longueur avec beaucoup d'acidité et de fraîcheur, c'est tendu et minéral. 16/20. (dégusté lors d'une soirée aux caves Naudot à Gannat).

bonin

 

Posté par tomy63 à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Autres...

Cognacs

Rémy Martin XO 40% fine champagne : (Fine champagne = composé de raisins provenant des zones géographiques ou "crus" grande champagne et petite champagne avec au moins 50% provenant de grande chamapagne. XO ou "Extra vieux" ou "Napoléon" = 6ans minimum). Ici 85% grande champagne, 15% petite champagne. Superbe nez, très doux, sur la prune, le pruneau, la figue, et des notes florales. Bouche très douce, légèrement sucrée, épaisse, très facile à boire, mais à 40% elle manque un peu d'ampleur. Aromatique proche du nez. Manque un peu de longueur à 40%. TB-.

Rémy Martin Louis XIII 40% : (100% grande champagne, 1200 eaux-de-vie de 40 à 100ans, 97% ugni blanc 3% colombard) assez différent du XO, plus puissant, plus "masculin", avec beaucoup plus de longueur, plus complexe aussi, avec du pruneau, du fruit sec, des notes torréfiées, du tabac peut-être, fait plus vieux et plus noble, toujours une superbe texture épaisse. TB+.

Hennessy Paradis 40% : (assemblage d'une centaine d'eaux-de-vie de 25 à 100ans), assez puissant pour un cognac à 40%, avec une bonne longueur, mais moins de complexité que le Rémy Martin Louis XIII, il fait aussi plus jeune, plus sur le fruit, pas de notes torréfiées ici, mais il garde un côté noble, belle texture épaisse. TB.

Hennessy Private reserve ? : TB-.

Camus XO 40% : (10 à 25ans ?) joli nez figue, bois, vanille, pruneau, cire. La bouche fait un peu plus jeune que le Rémy Martin XO, un peu mou et court à 40%. B+.

Godet Cognac 1985-2008 Vieilles borderies 40% : nez sur le bois, la figue, la cire, assez confit. Bouche sur le pruneau, la figue, le bois, assez puissant pour 40%, ni trop sèche ni trop sucrée. Finale un peu courte. TB-.

Marnier Cognac VSOP fine champagne 40% : couleur or foncé, nez sur le pruneau, prune, peu boisé. Bouche sucrée, facile, goumande, sur le pruneau, ne fait pas trop jeune. Finale assez courte. B.

Frapin VSOP Grande Champagne 40% : or profond, très beau nez café, amande, tiramisu, frangipane, fruits secs. Par contre la bouche fait très liqueur d'orange, assez jeune, de la figue aussi. Finale courte. B.

Cognac Château de Montifaud L 50 Petite champagne grand cru 40% : B.

Cognac Fine Champagne 1914 40% Alfred Mouton & Co. : superbe nez, bouche en retrait, manque évidemment d’un peu de longueur à 40%. TB-.

Cognac Tesseron Lot 53 XO Perfection 40%, très beau nez de fruits secs, frangipane et d'épices, bouche assez puissante pour du 40%, finale épicée. TB.

Cognac Borderies 1989 Grosperrin 44,6% : très fruité, assez puissant et long, plus sec que les cognacs que je connais. TB-.

Grosperrin - Cognac grande champagne n°24 43,7% : (1924, emb 2009?) Couleur ambrée, superbe nez avec un côté prune, fruits secs mais aussi café, bois noble, agrumes, quelques fruits exotiques dans le fond. Bouche vive, fait un peu plus que 43% bonne ampleur, la texture manque un peu d'épaisseur, un poil trop sec pour être parfait, on retrouve l'aromatique du nez avec un bois très noble et beaucoup de fruits, très bonne longueur. TB.

grosperrin 24

Cognac Vallein Tercinier Lot 65 Grande champagne 1965 (emb. 21/10/2015) 46% : couleur ambre clair, superbe nez expressif, plein de fruits exotiques assez mûrs (comme un Longmorn 1960's) : mangue, passion, mandarine... Un peu de cire et de cuir dans le fond emmènent un supplément de classe. Bouche douce, belle texture, peu boisée, encore pleine de fruits exotiques, ça reste assez frais. Bonne longueur en plus, on garde le fruit jusqu'au bout. Très grand cognac, encore au-dessus du Grosperrin n°24. TB+.

Raymond ragnaud xo 25ans 42% : couleur or profond, nez très marqué par l'orange, qui pourrait faire penser à certains rhums comme le St Lucia 2004 Plantation, il fait assez jeune. C'est mieux en bouche, plus gourmand, légère et épaisse, plus sur le raisin sec et le caramel. Longueur moyenne. B.

Martell - Cognac "Cordon bleu" 40% : couleur ambre clair, nez assez fruité, avec de l'orange, prune, raisin sec, peut-être un peu jeune et sucrailleux mais facile. La bouche est douce, avec une texture épaisse, mais un peu molle et manquant d'ampleur à 40%, l'aromatique est par contre très faxile, avec de l'orange, de la prune, du miel, du chocolat au lait. Finale assez courte. Un cran en-dessous du Rémy Martin XO pour rester dans les grandes maisons. B+.

 

 

Armagnacs

Bas-Armagnac Delord l'Authentique 45,9% emb 15/09/2012 : (mélange de 7 fûts des années 1960 et 1970), couleur ambrée, très beau nez sur le pruneau, la prune, la figue, peut-être un côté "café" aussi. Peut faire penser à un cognac avec son côté gourmand, légèrement sucré. La bouche est très différente par contre, beaucoup plus sèche, plus boisée, assez vive et puissante, épicé, moins marqué par le pruneau. Finale de bonne longueur sur le bois et la cannelle. Très bon armagnac, avec un superbe nez mais aussi une ampleur et une longueur très appréciables par rapport aux produits dilués à 40%. TB. (Noté 88/100 sur Whiskyfun).

Bas-Armagnac Château de Salles 1982-2012 40% : un peu de solvant au nez, fruits très mûrs, vanille. Bouche assez douce, caramel, vanille, fruits verts un peu de bois, pas trop sec. Un peu court. B+.

Lapostolle 1973 40% : armagnac assez sec et boisé, classique. B.

Bas-Armagnac 1969 Société commerciale du Château de Laubade : (Witch 2011) TB-.

Bas-Armagnac Delord 1972 40% : très beau nez sur la prune, la figue, notes torréfiées, la bouche est plus que correct pour du 40%, pas trop boisée mais ça manque quand même de quelques degrés en finale. TB-.

Grand Armagnac Ferte de Partenay 1949 40% : superbe nez, beaucoup de prunes, plein d’autres choses, un peu mou en bouche par contre. TB-.

Grand Armagnac 1970 25ans Janneau 42% : très belle texture épaisse, me fait plus penser aux cognacs des grandes maisons, style facile et sexy. TB-.

Darroze Bas-Armagnac 50ans Les grands assemblages 42% : couleur ambrée, nez assez complexe avec des notes de raisin sec, chocolat, abricot, sous-bois, un peu végétal mais il annonce déjà une bouche sèche et boisée. Pas de surprise la bouche est vive, très sèche, boisée, un peu verte, avec pas mal de fruits secs derrière. Finale assez longue ppour du 42% mais bien trop sèche et boisée à mon goût. Je ne comprends pas trop le 93/100 whiskyfun... B.

L'encantada Bas-Armagnac Domaine de Mounet 1991 49,8% : robe ambrée, nez sur le vernis, le bois, la prune, l'orange. Bouche trop alcooleuse, vive, un peu de fruit derrière. Semble trop jeune. B-.

Domaine de Lagajan-Pontouat Bas-Armagnac 1985-1999 "Damoiseau, Gentilhomme de Gascogne" 47% : ambre clair, nez sur la prune et le raisin sec. L'attaque en bouche est dans la lignée, mais finale un peu sèche et manquant de fruit, un peu molle aussi (mais la bouteille était ouverte depuis longtemps). Longueur moyenne. B.

bas_armagn

 

Grappe

Bepi Tosolini Grappa di Pinot Grigio 40% (Frioul) : couleur transparente, nez qui rappelle des sakés (des mauvais), un côté fruits pourris. Bouche très douce, florale, qui manque d'acidité et de puissance. Finale très courte. Très décevant. Pourtant un producteur très renommé. Moyen.

Bocchino Grappa Gran Moscato 40% : couleur paille, nez très paic citron, orange, agrumes, et plantes (myrte ?). Bouche douce, très citronnée, toujours beaucoup de myrte, acidulée en fin de bouche. Finale assez courte, un peu écoeurante. B-.

Nardini Grappa Riserva 15ans 50% : couleur or pâle, nez sur le raisin sec, avec le côté végétal/floral propre à la grappa. C’est surtout en bouche qu’il fait la différence avec une belle ampleur, l’alcool est parfaitement intégré, ça semble presque doux, avec une très belle texture épaisse, de la rondeur. Assez bonne longueur, même si l’aromatique n’est pas très complexe. TB.

 

Cachaça

Leblon Cachaça 40% : (la cachaça est une eau-de-vie de canne à sucre distillée au Brésil à 40% alors que le rhum est distillé autour de 65-70%). Couleur transparente, nez très expressif, proche d'un rhum blanc, bananes très mûres, goyaves, litchi. Bouche très marquée bananes noires, très mûres, mais trop mûres, ça devient vite écoeurant, un côté alcté aussi. Finale très courte. B-.

 

Tequilas

Calle 23 anejo 40% 100% agave 16mois ex-fûts de bourbon : (La tequila doit contenir au minimum 60% d'agave. Anejo = 1 an fût minimum) couleur paille claire, nez sur les fruits très mûrs (goyave ?), légèrement exotique, cire, coco, bois, pointe de fumée, poivre, très sympa. Bouche un peu plus sèche, moins fruitée, très poivrée, un peu d'herbe et de terre. Finale assez courte. B.

Arette gran clase extra anejo 38% 100% agave : (Extra anejo = 3ans fût) paille claire aussi, nez plus doux, moins exotique, plus sur les agrumes, pointe de fumée, rose, poivre. Très poivrée en bouche aussi, plus douce que la Calle 23, un peu moins sèche, plus d'orange, plus de finesse. C'est bien mieux en bouche mais je préférais le nez de la première. En tout cas pas un bon rapport q/p (170€) contrairement à la Calle 23 (25€). B+.

 

Mezcals

Beneva 38% : (Le Mezcal est uniquement produit avec de l'agave. Il est généralement fumé contrairement à la tequila, il est aussi produit plus au sud du Mexique, sur des terroirs différents). Couleur tranparente, nez très viande fumée, bacon grillé. Pareil en bouche, feu de bois, cendre. Pas très puissante. Moyen+.

Del Maguey Chichicapa 46% :  Couleur transparente, le nez est très marqué viande fumée, un côté "saké", poivre. La bouche est un peu moins fumée, plus de fruit, un côté citronné, acidulée, poire. Assez puissante, plus de longueur que la Beneva, un peu plus complexe aussi. Mais pas une différence si énorme que ça alors que l'on est censé passer du bas de gamme au haut de gamme de la mezcal. B. (Noté 89/100 sur Whiskyfun).

del maguey

 

Vodkas

Zubrowka bison grass 40% : Moyen+.

Luksusowa 40% : (Pologne, pommes de terre) transparente, nez peu expressif mais pas olcooleux au moins, peut-être de la crème cacao un peu chimique dans le fond. Pas beaucoup de goût en bouche, assez douce, texture épaisse. Finale très courte sns goût, ni bon ni mauvais. Pas très intéressant. Moyen+.

Siwucha 40% : (Pologne, vodka de grain avec des prunelles ?, vieillie en fûts), couleur entre transparent et paille, nez très marqué alcool à brûler, dans le fond légère fumée, plante, fruit (prunelle ?). Bouche assez douce, mais encore trop marquée alcool pur, le fruit est loin dans le fond. Finale assez courte. Moyen.

 

Gins

Monkey 47 Dry Gin 47% : couleur transparente, nez très marqué genévrier mais aussi citronné. Bouche assez douce pour 47%, acidulée, citron vert, pamplemousse, un peu d'amertume, moins marquée genévrier. Bonne longueur, finale acidulée, et peut-être épicée à moins que ce ne soit le côté végétal qui donne cette sensation. B.

Gin Old Gentry Distilled from grain bottled by Hill Thomson & Co. Ltd 86,8Proof (années 30 ou 40) : le nez sent bien le genévrier, beaucoup de citron aussi. Probablement un très bon gin mais c’est pas mon truc. B.

 

Absinthes

Absinthe Napoléon III : B.

Absinthe La fée Parisienne 68% : très aromatique, à condition d'aimer l'anis, pas trop sucrée, alcool bien intégré pour 68%. B+.

 

Sakés et eaux-de-vie de riz

Saké Shirayuki 14,5% : un saké bien fait, pas trop puissant, mais pas mon style. B.

Saké pomme Gekkeikan ? : très léger, très marqué par la pomme, les spécialistes du sakés trouveront surement ça un peu "dénaturé" mais c'est facile à boire. B.

Sichuan Gulin Langjiu Distillery 53% : couleur transparente, nez désagréable avec un côté cacao périmé, vipérine. Alcool pur en bouche, très brulante, un peu de terre peut-être. Moyen-.

 

Calvados et autres eaux-de-vie de fruits et de plantes

Roger Groult Calvados Réserve 40% : La star du Calvados avec Christian Drouin. Couleur paille, nez proche d'un cidre, sur la pomme, avec un côté fermier, paille, des notes de plantes ? Bouche très douce, attaque un peu molle, mais pommes acidulées agréable en fin de bouche. Finale fruitée, agréable mais un peu courte. B.

Calvados Daron Pays d'Auge 40% : assez léger, sur la pomme compotée, facile à boire, longueur moyenne. B.

Distillerie Brana - Eau-de-vie de poire william 44% : producteur très réputé d'Irouléguy au pays-basque, bonne poire avec un fruité bien présent, alcool bien intégré. Ca manque de complexité aromatique mais bonne longueur. TB-.

Louis Sipp - Eau de vie de mirabelle 45% : beau nez fruité, un peu d'alcool en bouche. B+.

Magony - Mezes Barack 34% (Hongrie) : eau-de-vie d'abricot avec du miel, spécialité hongroise. Sucrée mais jamais écoeurante, très bel équilibre entre le miel et le sucre. TB.

Szicsek - Barack Palinka 44% (Hongrie) : eau-de-vie d'abricot, très parfumée, bonne longueur, avec une texture "peau d'abricot" superbe. TB.

Distillerie Bertrand Liqueur de violette 18% : liqueur très parfumée, pas du tout chimique, très sucrée et facile à boire, bien faite. B+.

Distillerie Bertrand Liqueur de rose 18% : version toute aussi bonne que la violette, du concentrée de rose. B+.

Myrte - ELIA "Myrta blanca" 24% (Corse): très sucrée mais très intéresante, quelque part entre de la lavande et des plantes de montagne comme de la gentiane. B+.

Jagermeister 37% : alcool à base de 56 herbes dont la composition est tenue secrète, très marqué réglisse, plantes médicinales, peut-être un côté gentiane. Aucune longueur. Moyen-.

Liqueur d'immortelle Plantes du Puits des fées (Samuel Schmidt) 40% : beau nez original avec un côté curry et cumin. Bouche légère, un peu trop sucrée. B.

Distillerie Hepp (Alsace) Liqueur d'aspérule 25% : transparente, nez marqué par l'aspérule bien sûr mais un côté savonneux aussi. Bouche un peu trop sucrée, toujours ce côté savon, violette peut-être aussi. B-.

Distillerie Hepp Liqueur de sapin n°36 25% : couleur vert fluo, nez très frais mais liqueur trop sucrée en bouche, mal équilibrée. B-.

Vieux Marc de Bourgogne Louis Max 44° (années ?) : nez très sympa sur l’abricot et les fruits secs, bouche un peu alcooleuse et moins fruitée. B-.

La distillerie du Gâtinais (L'herbier de Milly) Crême de noisette 35% : beau nez entre noisette en amandes, bouche puissante, bien équilibrée, moins marquée par l'amande, jamais chimique. B+.

Hydromel sec Miellerie des clauses Pays d’Oc 14% : très marqué par le miel et la cire d’abeille. Bouche sèche, qui mériterait un peu de sucre. Un peu astringent. Pas terrible.

Hydromel B-Nektar Necromangocon : (USA, 6%) Hydromel avec ajout de mangue et de poivre noir. Robe paille, nez expressif, très floral, un peu de cire d'abeille et de miel, citron, mangue, épices (plus gingembre que poivre). Bouche légèrement sucrée, quelques bulles très fines, encore florale, plus de mangue et de citron, fin de bouche épicée sur le gingembre. Finale assez longue, chaude, très épicée, gingembre. Très original. B+.

Choya Classic Umeshu 15% : (macération de l'ume, prune japonaise, dans un alcool de canne à sucre distillé, puis en cuves 2ans) nez très marqué par l'amande, on ne sent pas la prune. Bouche très différente, sur la prune (mirabelle en confiture surtout), bien sucrée et épaisse mais légèrement acidulée, ce qui lui empêche d'être écoeurant. Finale un peu courte peut-être. Très facile à boire. TB.

Chartreuse jaune Tarragone 43% (1973) : très bonne texture épaisse et huileuse, plus puissante que la Verte VEP, moins sucrée et moins poivrée, plus complexe et plus longue. TB.

chartreuse

Chartreuse verte VEP 54% : beau nez, poivrée en bouche, peut-être un peu trop sucrée, mais les 54% sont parfaitement intégrés. B+.

Ararat Akhtamar Armenian Brandy 10ans : couleur ambrée, nez sur la prune rouge, confiture de fruits rouges, figue, un peu sucrailleux mais sympa. Bouche assez vive en attaque pour du 40%, légèrement sucrée, un peu plus marquée raisin et moins fruits rouges. Finale malheureusement très courte et sur l'alcool. B-.

ararat 10ans

 

 

Cidres et poirés

Cidre de Normandie Ferme des Noës Hervé et Christophe le Ber : B.

Daniel Lemaître, Cidre fermier : bon cidre, peu sucré, plein de pomme, avec un petit côté foin, très sympa en apéritif. B.

Cidrerie Dupont - Cidre reserve 2012 7,5% : (élevage 6mois en fûts de calvados) robe or pâle, nez qui rappelle bien le calvados avec des pommes assez mûres et un peu d'alcool, puissant, avec un léger boisé sec, de l'amande. Bouche puissante, sèche, pomme mûre, amande, herbe coupée, bulle fine. Finale de longueur moyenne, sur le bois fumé. Cidre de gastronomie assez austère, avec une belle finale fumée mais il lui manque un peu d'acidité. B+.

Eric Bordelet - Sydre Argelette Grand cru 2012 Cidre sur schistes : (sols de schistes, arbres de 40à300ans, plus de 20 variétés de pommes, élevage en cuves et/ou fûts ?, 6% alcool, 12€) Probablement le premier producteur (en tout cas le plus connu) à employer des termes et des méthodes d'oenologie pour le cidre, mais aussi à commercialiser son cidre chez des cavistes spécialisés dans le vin. Le sol a-t-il autant d'importance pour le cidre que pour le vin ? Est-ce que le cidre peut être aussi diversifié que le vin ?... Attendons que d'autres producteurs suivent la voie d'Eric Bordelet pour répondre. En tout cas l'initiative est très intéressante. Pour ce qui est d'Argelette, la grande cuvée du domaine : belle couleur dorée, nez fruité, pomme évidemment, mais aussi des notes minérales, de la paille peut-être. Bouche vineuse, bulles fines, esprit demi-sec, acidité correcte mais j'en attendais un peu plus, facile à boire. Par contre finale très courte. Au final un excellent cidre, fruité, pas lourd du tout, mais pas extrêmement original. A 12€ la bouteille, ca me semble un peu cher, on peut trouver quelques cidres fermiers chez des petits producteurs du même niveau je pense. B+.

argelette

 

Les hauts vents - Poiré et Cidre brut : le poiré est léger (3%), légèrement sucré mais bien compensé par des fruits acidulés, très facile à boire et rafraîchissant. B+. Le cidre doux est légèrement sucré mais moins acidulé que le poiré. B. Le cidre brut est plus fermier, plus sec, un peu plus puissant (5,5%), avec un très beau nez, l'attaque est vive et bien fruitée, seule la finale est un peu courte et plus fermière. B+. Le pommeau est confituré, avec une belle rondeur, des fruits très mûrs, alcool parfaitement intégré, manque un peu d'acidité. B+

Le Kerné - Cidre 4,5% : cidre assez facile, légèrement sucré, moins sec que celui des Hauts vents ou celui de Bordelet. B.

La face cachée de la pomme - Cidre de glace Neige première 2011 (Canada) : (180gr SR, 12,5% d’alcool) servi dans des mini timbales en plastique le nez ne peut rien donner… bouche sucrée mais digeste, très marquée pomme bien sûr.B+.

La face cachée de la pomme - Cidre de glace Récolte d’hiver : (8% alcool, 270gr SR) Plus de fraîcheur que le précédent, plus concentré, quelques notes de fraise, plus long. TB.

 

Cidredrie du Vulcain

Cidre Trois pépins sec 2014 : (pomme de fer, poire maude et coing vranja) cidre très sec, dans lequel aucun des trois fruitsne domine ce qui lui apporte de la complexité, amers nobles en bouche, sensation presque tannique, belle longueur. Un vrai cidre de gastronomie. TB+.

Cidre de Fer sec 2015 : (pomme de fer) mis en bouteille tout récemment, il semble presque demi-sec, bulle fine, sur la pomme acidulée. TB.

Transparente demi-sec 2014 : (pommes diverses dont la Transparente de Croncels) un côté plus fermier que le précédent, pomme un peu plus mûre et moins acidulée, pas trop sucré, bulle fine là aussi. B+.

Poiré sec 2009 : (dégorgé en 2016) moins sec que Trois Pépins, bulle encore plus fine que dans les précédents, notes de poire et aussi un côté "tertiaire" difficile à décrire, métallique ? minéral ?, belle longueur. Regoûté en bouteille un an après, il fait encore jeune, plus sec, tendu, minéral, excellent. TB+.

Poiré de glace Botsi 2013 : (10% vol. 80gr SR) belle texture sirupeuse, il fait un peu plus que 80gr SR, sur la pomme et la poire bien mûre, la fraise très mûre, mais ça manque d'acidité par rapport aux cidres. B. Très belle gamme, avec plusieurs cuvées largement au niveau de l'Argelette de Bordelet.

Premiers Emois 2014 : (4 variétés de pomme, cidre doux 4%) robe dorée, nez sur la pomme sucrée, notes de fruits jaunes voire un peu exotiques, bouche sucrée, avec un peu d'acidité mais il en manque un peu en finale qui s'arrête un peu courte, belle finesse de bulle sinon. A boire en dessert. B+.

 

Posté par tomy63 à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2013

Java du Sud-Ouest

Java du Sud-Ouest

 

Java du Sud-Ouest est un projet qui réunit 6 vignerons du sud-ouest (il manquait les Jurançon d'Uroulat ce jour-là) qui permet de grouper les commandes et les dégustations.

 

Château du Cèdre *** - Cahors Château le Cèdre 2009 : Fruits noirs assez gourmands, tannins présents mais bien fondus, beaucoup d'élégance. Bien+ (mais probablement pas un Cahors de grande garde).

Château d'Aydie ** - Madiran L'origine 2010 : Un Madiran sur le fruit, facile à boire, tannins très légers. Un peu court. Bien-.

Château d'Aydie ** - VdN Maydie 2010 (100% tannat) : cuvée assez vineuse, sucres pas trop écoeurant, assez tannique, fruité gourmand. Bien+.

Domaine Le Roc ** - Fronton folle noire d'Ambat 2011 (100% négrette ou folle noire) : notes florales, réglissée... un cépage qui ne me plaît pas personnellement. Très original en tout cas.

Domaine Le Roc ** - Fronton « Don Quichotte » 2009 : (goûté au Witch 2014) j’avais détesté leur Folle noire d’Ambat très poivré, c’est mieux ici avec de beaux fruits noirs, des tanins assez légers, mais le côté poivré/réglissé de la négrette me gêne un peu en finale. C’est quand même bien fait. B.

Domaine du Cros ** - Marcillac VV 2009 (100% Brocol ou Fer Servadou) : Légères notes mentholées, fruits à noyau très gourmand, cassis, assez frais, quelques épices. Bien+.

 

Château Tour des gendres ** - Bergerac sec cuvée des Conti 2011

70% sémillon, 20% sauvignon, 10% muscadelle

Couleur : paille.

Nez : il sent le sémillon ramassé tardivement : pêches bien mûres, acacia, fleurs blanches, un léger côté exotique aussi. Très fruité, pas très complexe mais très sympa.

Bouche : beaucoup de fruits, dans la lignée du nez. Attaque assez vive mais la fin de bouche manque un peu d'acidité.

Finale : assez courte, manque un peu de tension.

Note : 15/20. Un vin sympa, très fruité, qui manque de complexité et de longueur, mais très facile à boire.

P1030301

 

Posté par tomy63 à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Château Ollieux Romanis (Montséret) ***

Ollieux Romanis

Corbières Classique blanc 2011 : 45% roussanne 45% marsanne 10% grenache blanc. Explosion d'agrumes, notes florales aussi, belle acidité, beaucoup de fraîcheur. TB. Super rapport q/p en plus. (+- 16,5/20).

Corbières Prestige blanc 2011 : Roussanne et marsanne. Le bois masque le fruité du précédent. Dommage.

Corbières classique rouge 2011 : 45% carignan 35% grenache 20% syrah. Beaucoup de fruit, très gourmand, très frais. Belle réussite. (+- 16/20).

Corbières Prestige rouge 2009 : 40% carignan 25% mourvedre 25% grenache 10% syrah. 12 mois en fûts, ça se sent, trop boisé à mon goût. La cuvée classique me semble là aussi plus intéressante.

Corbières Boutenac Atal Sia 2009 : 50% carignan 23% mourvedre 23% grenache 4% syrah. 1an en cuve. Superbe matière, beau fruité (cassis, mûre), pas du tout de bois, notes réglissées et épicées. Beaucoup de fraîcheur et de longueur. TBien. (+- 17,5/20).

 

Corbières Classique blanc 2011 (bu lors d'une soirée LPV Languedoc)

(CR de Julien) : "La robe est légèrement plus prononcée.
La première chose qui me saute au nez c'est un côté un peu aigre-doux, style porc au caramel quand on rentre dans un restaurant chinois (désolé pour la référence). Mis à part ça, pas grand chose.
La bouche est ronde mais portée par une amertume dévastatrice pour mon pauvre palais, c'est également un peu alcooleux.."

Le vin me plaît un peu moins que lors de la première dégustation en salon mais c'est pas mal du tout, c'est frais, assez fruité (poire, abricot), un peu d'amertume. Longueur moyenne. (15,5-16/20).

P1030419

 

Posté par tomy63 à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]