23 février 2013

Lochside ****

Lochside

Création : 1957 (fermée en 1992)     Situation : Eastern highlands     Propriétaire : Pernod Ricard

lochs dis

 La distillerie a produit du grain (voir Whisky-Grain whisky) jusqu'en 1973

 

Goûtés en face à face :

Lochside 29ans 1981-2010 DD 48,6% : Note 91/100. Le plus fruité de tous, mandarine, orange, abricot, pêche (on a l'impression de croquer dans des bonbons haribos à la pêche), mangue, fruits tropicaux. A la fois légèrement sucré et acidulé. Très légèrement épicé en finale. Pas extrêmement complexe mais un délice. Très original en plus.

lochs dd

 

Lochside 1981-2010 29ans TWA still lifes I fino hogshead 52,7% : Note 90/100. Le plus beau nez des quatre whiskys dégustés, plus frais, un peu plus floral. Sinon il est dans le même registre que le daily dram mais un peu moins fruité (quelques belles notes citronnées, de mandarines et d'orange cependant). Notes minérales, épicées, florales et amandes aussi. (Noté 87 par Ruben et 90 par Serge).

lochs twa

Lochside 1981-2009 GM cask strenght coll with LMDW refill sherry hogshead n°803 56,1% :  Note 90/100. Très différent des deux premiers, beaucoup moins fruité et plus épicé. Le sherry ne se sent pas vraiment. On a des notes mentholées, minérales, fermières, de la cire, beaucoup d'agrumes, un peu de miel aussi. (Noté 89 par Serge et Ruben).

lochs gm

Lochside 1981-2010 29ans Whiskybox sherry butt n°962 55,5% 

Couleur : ambrée (bien plus foncé que les autres).

Nez : Un mélange de fruits jaunes et tropicaux des Lochside DD ou TWA (pêche, mandarine, abricot, orange, mangue) et de sherry (orange, chocolat, noix, noisette...). Beaucoup moins frais et moins fruité du coup que les autres Lochside 1981.

Bouche : Toujours sur le mélange fruits/sherry. Un côté boisé que n'ont pas les autres Lochside 1981 et qui ressort encore un peu plus lorsqu'on ajoute de l'eau. Alcool bien intégré.

Finale : Longue et chaude. Pas très fruitée, plutôt épicée-boisée.

Note : 89/100. A vouloir jouer sur les 2 tableaux on passe à côté de ce qui fait l'originalité et l'intérêt des Lochside 1981 selon moi : cette exubérance de fruits jaunes avec un côté d'abord un peu sucré puis légèrement acidulé en finale. (Noté 89 par Serge).

lochs wh brock

 

Lochside 1991-2008 17ans daily dram 46% : (a priori étiquette alternative de l'Eso Child) couleur or pâle, beau nez avec des notes de petit beure et beaucoup de fruits (pêche surtout, fruits jaunes). Bouche fruitée à l'attaque, pêche, passion, fin de bouche un peu plus sur la céréale. Assez bonne longueur mais la finale fait un peu plus jeune et amère que l'attaque. Un whisky peu marqué par le fût, qui commence à développer de beaux arômes fruités, dommage de ne pas l'avoir embouteillé quelques années plus tard. Note : 86/100. (Noté 87 par Serge, 86,3 sur Wiskybase).

lochside 17 daily dram

 

Posté par tomy63 à 13:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 février 2013

Loch Lomond *

Loch Lomond

Création : 1966      Situation : Western Highlands     Propriétaire : Loch Lomond DCL

loch dist

 La distillerie Loch Lomond produit le Loch Lomond, Inchmurrin, Inchmoan, Old Rhosdhu, Croftengea, Craiglodge, Inchfad.

 

Loch Lomond NAS single malt blue label 40%

Couleur : paille.

Nez : un peu d'alcool, beaucoup de céréales, fruits verts, paille. Très simple.

Bouche : très très douce, texture huileuse, encore céréales, pomme.

Finale : très courte, toujours céréales, pomme, herbes séchées.

Note : 77/100. Largement dispensable, mais je m'attendais à bien pire. Il y a très peu de choses mais rien de vraiment mauvais non plus. (Noté 68 par Serge).

loch lomondnas

 

Loch Lomond Single blend red label 40% : très léger, caramel, bananes trop mûres. 75/100.

Loch Lomond Single Malt blue label 40% : très léger, céréales,assez court. 77/100.

Loch Lomond Single Malt Peated green label 46% : tourbe présente mais pas envahissante, texture grasse, caramel, plus puissant. 78/100.

 

Posté par tomy63 à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Littlemill ****

Littlemill

Création : 1772 (fermée depuis 1994)    Situation : Lowlands    Propriétaire : Loch Lomond Ltd

littlemill dis

 

Les whiskys Dunglass (non tourbé) et Dumbuck (tourbé) étaient produits à Littlemill.

 

Littlemill 1988-2012 Archives 3d release sherry cask n°08/1077 48bt 49,3% : Note 91/100. Bien marqué par le sherry, assez sec, épicé, fruits secs et quelques fruits frais (mandarine, papaye...). Peut-être un peu moins fruité que le Thosop mais plus ou moins du même niveau. (Noté 91 par Ruben : http://www.whiskynotes.be/2012/littlemill/littlemill-1988-archives/)

little 88 arch

Littlemill 1989-2011 Thosop refill sherry cask 227bt 55,4%

Couleur : ambrée.

Nez : très marqué par le sherry, on dirait plutôt un 1st fill. Bois, vernis, épices, chocolat, fruits secs. Très expressif.

Bouche : puissante mais alcool très bien intégré, texture plutôt sèche, on commence sur le bois, le vernis, la noix, les épices puis on sent dans le fond ce qui fait le charme de Littlemill, quelques notes fruitées (agrumes, mandarines surtout) et florales. L'ensemble est très frais, plus que ce que laissait présager le nez.

Finale : longue, un peu moins fraîche qu'en bouche, encore des notes de bois vernis.

Note : 91/100. Un gros sherry qui en même temps reste assez fin, frais et fruité. Beau produit, bien dans mon style.

little thosop

 

Littlemill 1989-2010 The Stillman's cask selection n°4 bourbon barrel 57,4% : Note 91/100. Le meilleur Littlemill bourbon, vanillé et surtout très exotique, très facile à boire, alcool très bien intégré. (Noté 88 par Serge).

little stillman

 

Littlemill 1989-2011 DD 50,7%

Couleur : or.

Nez : doux, très frais, floral et herbacé, notes de sherry, épices, fruits frais (agrumes, fruits exotiques), miel, un peu de cire.

Bouche : alcool très bien intégré, un peu mentholée, légèrement sucrée, épices du sherry, herbacée, toujours le fruité très frais et exotique de Littlemill.

Finale : longue, de moins en moins de fraîcheur malheureusement, herbacée, léger boisé.

Note 90/100. Beau mélange fruits frais / sherry, un peu plus orienté sur le fruit et le côté floral que le TWA grotesque crocs.

little 89 dd

 

Littlemill 1989-2011 TWA Grotesque crocs refill sherry 239bt 51,3%

Couleur : or.

Nez : très fruité (pêche, mirabelle, agrumes, abricots, mandarines), épices, léger boisé, notes minérales, un côté floral et herbacé aussi.

Bouche : épices, sherry, caramel, chocolat, prunes, mandarines, un peu de fruits exotiques aussi. Un peu herbacé. Plutôt douce.

Finale : longue, un peu de bois et d'épices.

Note : 90/100. Beau mélange de sherry et de fruits frais, mais moins exotique que d'autres Littlemill. (Noté 90/100 par Ruben).

little 89 twa

Littlemill 1989-2011 MoS sherry butt n°2511 325bt 52,8% : Note 89/100. Légèrement marqué par le sherry, mais surtout très fruité (orange, banane, mangue, fruit de la pasion). Un peu d'épices aussi. Encore une belle version. (Noté 84 par Serge).

little 89 mos

 

Littlemill 1990-2010 MoS bourbon barrel n°915 142bt 54,3% : Note 88/100. Floral, vanillé, épices, léger boisé, un peu moins de fruit que dans d'autres versions. (Noté 88 par Ruben).

little 90 mos

Littlemill 1988-2012 MoS Cask 12028 52,1% (Goûté blind lors des Wdts)

Couleur : ambre clair.

Nez : appelle un whisky puissant, un tout petit peu d'alcool au début. Nez de sherry sucré, avec du caramel, beaucoup d'orange et d'agrumes, un peu de fruits secs et d'épices aussi.

Bouche : bien mieux que le nez, puissante (environ 55% ?), très fruitée, moins de sherry que ce que laissait entrevoir le nez, pas de sucre ni de caramel en bouche, surtout des agrumes, plein d'oranges, de mandarine, un peu de mangue aussi Avec de l'eau encore plus fruité. C'est frais, pas lourd du tout. Ca fait pas forcément très vieux (à peine 20 ans ?).

Finale : très longue, un peu plus épicée, léger boisé, assez sèche.

Note : 88/100. Très beau sherry, ultra fruité. (Moyenne WDTS : 88.

http://www.whisky-distilleries.info/WhiskyWDTS/2013-02/Bottle1.shtml#littlemill1988MOSsherry)

little 88

 

Littlemill 1990-2010 JW Old Train Line bourbon cask RN10-28 272bt 53,6% : Note 90/100. Le fût a beaucoup travaillé, vanille, bois, épices, beaucoup de fruits frais là encore, exotique. A peine en dessous du Stillman qui était plus éxubérant. (Noté 87 par Serge).

little jw old

 

Littlemill 1990-2010 Silver Seal 20ans 237bt 46% : Note 90/100. Encore une version très fruitée (pomme, orange, citron, fruits exotiques), herbacée et florale. Un peu de cire, de miel et d'épices aussi.

little 90 ss

 

Littlemill 1990-2012 DD with LMDW bourbon cask 53,3% : Note 88/100. Goûté lors du Whisky Live 2012. Pas très exotique, plus sur les agrumes, floral, vanillé et épicé. A priori proche du MoS 1990.

litt 90 dd

 

Littlemill 1988-2012 The Whiskyman Sympathy for the Whisky 54,2% : Note 90/100. Excellent Littlemill, très fruité, exotique, peut-être un peu plus sucré que la moyenne.

littlemil_sft

 

Littlemill 12ans OB 40% : couleur or pâle, nez très fruité, beaucoup d'abricot, du miel, pêche, fruits jaunes, vraiment sympa. Ca se gâte en bouche, mois de fruits, des céréales, très mou, pas de longueur. Dommage. Le nez m'a rappelé certains Lochside 1981, rien que ça. Note : 80/100. (Noté 78 par Serge, 76 sur Whiskybase).

littl

 

Littlemill 1990 Archives et Pure Spirit 47,8% : nez un peu herbacé et ultra fruitée à la Littlemill. Bouche toujours très fruitée, beaucoup de fruits mûrs, du melon, un peu acidulée. Assez long. Un excellent Littlemill. 90/100.

 

Littlemill 1992-2012 BB&R Cask n°9 54,6% : assez fruité, herbacé, un peu plus court que d’autres Littlemill. 87/100.

 

Littlemill 1992-2012 Liquid Library 51,6% : plus herbacé que la moyenne, moins fruité. 87/100.

 

Littlemill TWA Stamps 1990-2013 52,4% : très beau nez, classique, pas trop herbacé, beaucoup d’agrumes un peu sucrés. 89/100.

 

Littlemill 1991-2013 21ans Douglas Laing OMC Refill hogshead 9822 50% : couleur or profond, nez discret, marqué par le sherry, pas du tout le fruité typique de Littlemill, caramel, noisette, chocolat. Bouche facile, caramel mou, noix, vanille, orange, chocolat. Longueur correcte. On se demande ce qui a poussé DL a sélectionner ce fût... Note : 83/100.

 

Littlemill 1985-2015 Cooper's Choice hogshead 4235 44% : joli nez avec beaucoup de pêche, dans l'esprit du 12ans OB, des notes pâtissières, quelques fruits exotiques dans le fond, mais très mou en bouche, finale très courte. Note : 85/100.

 

Littlemill 1988-2015 26ans Hart Brothers Finest collection sherry butt 52,5% : couleur ambre clair, nez bien marqué sherry, chocolat, bois vernis, fruits secs, noisettes, un peu de cuir et tabac, le fruité typique de Littlemill reste dans le fond plutôt marqué confiture d’abricot et de mandarine ici. Idem en bouche, assez sèche, vive, alcool bien intégré, mais le sherry masque un peu le fruit. Bonne longueur, finale sur les fruits secs, lses épices, le chocolat. Un très bon sherry, mais pas une fruit bomb. Note : 90/100. (Noté 91,2 sur Whiskybase).

 

Posté par tomy63 à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mas Karolina (Saint-Paul de Fenouillet) ***

Goûtés sur différents Vinidômes :

Mas Karolina Côtes catalanes blanc 2011 : belle acidité, notes de fenouil, d'anis, fruits verts. Bois très bien intégré. Bonne longueur. TB-. (+- 16/20).

IGP Côtes Catalanes blanc 2012 : (60% grenache gris 40% macabeu), très pâle, vif, fraîcheur presque mentholé, un petit côté caramel au nez, agrumes et fruits verts en bouche. Un peu moins convaincant que le 2011 mais ça reste une valeur sûre. B+.

Côtes catalanes blanc 2009 : B.

Maury blanc 2011 : Notes de poire, de brioche, d'agrumes, pas trop de sucre. B.

"Oz" : un côté Tokaji, fruits confits, abricots secs, coing... TBien. (+- 17,5-18/20).

Maury rouge 2011 : 90g SR/L, fruits noirs, cerises noires, tannins légers, un peu de poivre. B.

Maury rouge 2010 : cerises mûres, poivre, épices, grande longueur. TB.

karolina

 

Mas Karolina Maury grenat VV 2013 : (grenache noir) Robe foncée qui semble bien épaisse, très beau nez plein de fruits rouges et noirs confiturés, bouche très fruitée, les 17% ne se sentent pas du tout, pas très tannique, frais et assez long. Très bon. TB.

 

Posté par tomy63 à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2013

Loch Ewe *

Loch Ewe

Création : 2004        Situation : Western Highlands        Propriétaire : John Clotworthy

loch ewe

 

Spirit of Loch Ewe Single Malt distillé 1.5.2014 embouteillé 14.7.2014 bourbon + sherry 50% 5cl mini : couleur or, nez très marqué par la prune, céréales, un peu de sucre, assez agressif. Bouche puissante, un peu alcooleuse encore sur la prune, le sucre, la céréale, un peu de caramel. Bonne longueur. Assez difficile de juger ce que sera le distillat de Loch Ewe d'après cet échantillon trop jeune et en partie vieilli en fût de xeres. NN.

sprit loch ewe

 

Posté par tomy63 à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 février 2013

Linkwood ***

Linkwood

Création : 1824       Situation : Speyside       Propriétaire : Diageo

linkw dis

 

Linkwood 12ans Flora & Fauna 43%

Couleur : or pâle.

Nez : s'ouvre sur la céréale, les fruits mûrs (poire surtout), un peu floral, amandes aussi.

Bouche : Quelques épices désormais, un peu sec et agressif au départ. Toujours de la céréale, un peu plus d'agrumes, miel, herbe coupée.

Finale : moyenne, sèche, floral, herbe coupée, fruits verts.

Note : 82/100. Entrée de gamme correcte, encore un F&F très "naturel".

linkw ff

 

Linkwood 1990 18ans G&M for LMDW cask 6962 45%

Couleur : ambre foncé.

Nez : très marqué par le sherry, café, vinaigre balsamique, bois, cire, prunes cuites, raisins secs, épices, un peu de souffre.

Bouche : texture épaisse, très boisée, tannins, on retrouve les arômes du nez, un peu viandé aussi.

Finale : longue, boisée.

Note : 88/100. Un très bon sherry, très épais, et boisé qui ne plaira pas à tout le monde, mais très bien dans son style.

linkwood gm

 

Linkwood 25ans G&M 43% (2011) : Note 85/100. miel, vanille, fruits assez frais. Les Linkwood et Mortlach 15 et 25 ans G&M sont largement dispensables. (Noté 85 par Serge).

linkwood 25

 

Linkwood 1991-2012 Jean Boyer Best casks of Scotland 46%

Couleur : ambrée.

Nez : sent plutôt l'oloroso, café, fruits secs, noix, caramel, épices, et peut-être un peu de cuir.

Bouche : attaque assez vive, épicée, très sèche (de loin le sherry le plus sec que j'ai rencontré), on a l'impression de boire un oloroso, encore des fruits secs, noisettes, chocolat noir.

Finale : longue, très sèche, boisée.

Note : 88/100. Un peu trop sec à mon goût, mais un beau sherry, très "oloroso", bien plus complexe que le Mortlach 1991-2012 JB. (Noté 83 par Serge).

link jb

 

Linkwood 21ans 1989-2011 DD 52,4%

Couleur : or pâle.

Nez : très frais, floral et fruité. Surtout de la pomme et de la poire. Beaucoup plus proche d'un Lowland que des vieux Linkwood sherry boisés.

Bouche : Très doux, floral et fruité (toujours pomme-poire), un côté thé à la menthe. Un peu d'orange en plus.

Finale : un peu trop courte malheureusement c'est le défaut majeur d'après moi.

Note : 85/100. Un peu jeune mais belle fraîcheur.

link 89

 

Linkwood 36ans 1973-2010 DD 50,4%

Couleur : or, laisse présager un peu de sherry sans être non plus un "first fill" ce qui va se confirmer.

Nez : très ouvert, me fait tout de suite penser à quelque chose du genre d'un Strathisla 30ans G&M ou à un Caperdonich 1972 (pas pour le sherry, mais pour le côté cire, vernis). On trouve de la pomme, de l'abricot, de la prune, des fruits secs, quelques épices.

Bouche : La bouche confirme le nez. L'attaque est assez vive, un peu trop, l'eau lui fait du bien et le rend plus fruité. La texture est très sèche.

Finale : Longue, sur les épices et le côté sec et légèrement amer.

Note : 89/100. Un très beau nez, la suite est un peu en dessous.

link dd 36

 

Linkwood 1990-2009 VW The Ultimate cask 3876 46% : Note 83/100. Probablement un "bourbon cask", le sherry ne se sent pas en tout cas, un peu de fruits, floral, herbe coupée. Assez décevant, il fait assez jeune.

linkw vw

 

Posté par tomy63 à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Cantina di Santadi (Sardaigne) ***

Santadi - Bianco Dolce "Latinia" IGT Valli di Porto Pino 2007 (100% Nasco, vendanges tardives)

Couleur : ambrée, reflets oranges.

Nez : expressif dès l'ouverture, sur des notes de caramel (bien cuit), de sucre brun, de miel, de vanille, de fruits secs (raisins de Corinthe, abricot), d'oranges confites, un côté pain d'épices. Belle complexité mais le côté caramel me gêne un peu.

Bouche : texture très épaisse, grosse concentration, beaucoup de sucre (150gr ?), mais bien équilibré par une bonne acidité, un peu d'amertume aussi mais assez noble, on retrouve ce côté caramel, du miel, oranges confites et fruits secs, pas mal d'épices (gingembre ? girofle ?).

Finale : bonne longueur, ne tombe pas dans la lourdeur malgré le côté très concentré.

Note : 17,5/20. Très beau "vin de méditation", original, dommage que le côté caramel (lié au bois ?) soit un peu trop prononcé.

P1050096

 

 

Argiolas *** – Cannonau di Sardegna "Costera" 2011 : (90% cannonau = nom local du grenache, 5% carignan, 5% bovale) robe encore plus sombre et concentrée, le nez sent la garrigue, chocolat, café, cassis, fruits rouges sucrés, élevage très bien intégré. La bouche est très puissante, avec des tannins bien enrobés, bonne matière, manque un peu de fraîcheur par rapport au précédent. Belle longueur. Vin un peu trop chaud et puissant à mon goût, mais plutôt bien fait (surtout pour 8€), qui demande absolument une viande bien relevée. On me souffle dans l’oreillette que le lendemain sur un magret il était très bien. B+.

 

Posté par tomy63 à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

De Struise (Belgique) ****

De Struise Pannepeut 2010 10% : couleur noire, très peu de mousse. Nez sur la canelle, les fruits cuits, le kirsch. En bouche la canelle a presque disparu, toujours des fruits cuits, prunes, cacao, texture moyennement épaisse. Un peu lourde et sucrée. Belle longueur. Très bien mais devient vite écoeurante, un peu trop lourde et sucrée à mon goût. Note 17/20.(Noté 3.92 sur Ratebeer, encore dispo sur Bière-Révolution).

de-struise-pannepeut

 

Posté par tomy63 à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2013

Laphroaig *****

Laphroaig

Création : 1815       Situation : Islay       Propriétaire : Fortune Brands

laph dis

 Plus d'infos et de notes de dégustation ici : http://www.whisky-distilleries.info/Laphroaig.shtml

 

Laphroaig 10ans 40%

Couleur : or pâle.

Nez : tourbé, assez violent, on a le côté médicinal de Laphroaig (camphre, boîte à pharmacie). Quelques agrumes et fruits verts dans le fond. Un peu d'iode et d'algues aussi.

Bouche : sur une bouteille ouverte depuis longtemps, la tourbe est est peu moins vive, le fruit passe devant. Quelques épices aussi, menthe poivrée.

Finale : longue, tourbée, un peu de fruits confits sur la fin, un peu sucrée.

Note : 84/100. Un grand classique, belle entrée de gamme.

laph 10

 

Laphroaig Quarter cask 48%

Couleur : or.

Nez : tourbe grasse et médicinale, chocolat, agrumes, surtout orange, iode, coquillages. Plus fruité que le 10ans.

Bouche : beaucoup de fruits (orange, citron), noisettes, goudron, caoutchouc, épices. Bonne puissance. Un petit côté fruits secs et caramel.

Finale : agrumes, boisée, très légèrement exotique (mais moins que le 15ans). Plus longue que le 10ans.

Note : 86/100. Très belle version, bien plus fruitée que le 10ans, avec un fruité qui s'approche du 15.

laph qc

 

Laphroaig 15ans 43%

Couleur : or.

Nez : tourbé et légèrement médicinal, vanille, beaucoup de fruits (agrumes, citron, mandarine, banane, pomme...). Très beau fruité.

Bouche : assez douce, la tourbe est très fine, plus iodée que le nez. Toujours ce beau fruité, très frais.

Finale : bonne longueur, un peu de poivre aussi désormais en plus.

Note : 89/100. Une version toute en finesse, malheureusement plus produite depuis quelques années. Mieux notée que le 18ans, car les jeunes whiskys à avoir un aussi beau fruité se font rares.

laph 15

 

Laphroaig 18ans 48%

Couleur : or.

Nez : tourbé, iodé, médicinal, fruits confits, agrumes, vanille, légèrement boisé, miel.

Bouche : puissante, belle texture pas trop sèche, tourbée, médicinale, un peu de banane, bois, vanille, épices, citron, fruits confits, noisette.

Finale : bonne longueur, vanille, fruits cofits, noisette.

Note : 87/100. Encore une belle version, moins fraîche et moins fruitée que le 15ans, plus puissante, dans un tout autre style, plus moderne. Même note pour la nouvelle version.

laph 18

 

Laphroaig PX Cask 48%

Couleur : ambre clair.

Nez : légère tourbe, un peu de sel, de produits de la mer, mais surtout beaucoup de sherry, cerises bien noires, un peu sucrées, chocolat, café. Très beau nez.

Bouche : assez douce pour 48%, très gourmande, un peu sucrée, encore des cerises noires, un peu d'oranges confites, tourbe, iode, très légèrement médicinale, notes épicées aussi.

Finale : longue, un peu de réglisse, épices (poivre, girofle).

Note : 87/100. Pas très complexe mais très gourmand, assez différent des autres Laph avec ses belles notes de cerises.

laph px

 

Laphroaig Triple Wood 48% : (fûts de bourbon, quarter cask et sherry oloroso) Couleur or, plus clair que le PX cask. Le nez est plus tourbée que le PX cask mais aussi plus médicinal, iode, orange, caramel. Bouche assez douce, moins marqué par le sherry que le PX Cask, pas de notes de sureau ici, mais orange, toffee, vanille, épices, et toujours une belle tourbe typique de la distillerie. Longueur moyenne. Un bon Laphroaig mais le PX cask est plus gourmand. Note : 85/100. (Noté 85,2 sur Whiskybase, 86 par Serge).

 

Laphroaig QA Cask (Duty free) 2013, ex-bourbon & un-charred american oak barrels 40%

Couleur : or pâle.

Nez : très expressif, doux, sucré, très facile, un peu de tourbe, fruits verts, très jeune. De la vanille aussi, moins marin, moins médicinal et moins tourbé que le 10ans OB, mais reste assez sympa.

Bouche : ça se gâte, très diluée, molle, aucune ampleur, pas très sucrée en fait, légèrement tourbé, iodée, vanillée, citron.

Finale : courte, un peu de poivre.

Note : 80/100. Vraiment inutile dans la gamme Laphroaig. (Noté 84 sur Whiskybase, 74 par Serge)

qa_laph

 

Laphroaig Select 40% : du Laph en moins expressif, tourbe, iode, très légèrement médicinal, un peu mou à 40%. Je l’ai trouvé pas si mauvais que ce que j’avais pu lire sur Whiskyfun, le QA Cask est encore pire pour moi. 81/100. (Noté 70 par Serge).

 

Laphroaig 25ans 51% : Note 88/100. Très médicinal, peu de fruits, assez austère. Finale très longue cependant. Un bon whisky mais pas un bon rapport q/p.

laph 25

 

Laphroaig 10ans Cask strenght red stripe 2007 55,7% : Note 91/100. Très puissant, fougueux, grosse tourbe, fruits exotiques dans le fond, mandarine, pamplemousse, vanille, noisettes, chocolat... Finale énorme.

Laphroaig 10ans Cask strenght batch 1 57,8% 2009 : Note 90-91/100. Plus calme que le précédent, un peu moins de longueur, mais encore un beau fruité dans celui-ci, assez exotique.

Laphroaig 10ans Cask strenght batch 2 58,3 2010 : Note 89/100. L'écart avec le batch 1 est assez important, moins de fruit ici, ou en tout cas moins exotique, plus jeune, sur l'orange surtout, c'est plus médicinal aussi, plus poivré. Ca reste un beau produit.

Laphroaig 10ans Cask strenght batch 3 55,3% 2011 : Note 88-89/100. Guère différent du précédent, l'alcool était à peine moins bien intégré, mais ça venait peut-être de la date d'ouverture des bouteilles.

Laphroaig 10ans Cask strenght batch 4 58,3% 2012 : Note 88/100. Goûté plus tard que les 4 précédents, la recette est toujours plus ou moins la même, alcool très bien intégré, peut-être à peine moins complexe et plus facile, mais il faudrait le goûter en Face à face. Toujours excellent.

laph cs

Laphroaig 10ans CS batch 6 (2014) 58% : couleur or, nez moyennement expressif, tourbe, citron, iode, barbecue, camphre. Bouche puissante, alcool bien intégré, tourbe bien grasse, un peu sucrée, belle texture épaisse, mais fait un peu jeune, pomme, céréales sucrées. Très bonne longueur.  Note : 88/100.

Laphroaig 10ans CS batch 7 (2015) 56,3% : très proche du batch 6, nez moyennement expressif aussi, mais moins marqué barbecue. Bouche un poil moins sucrée, moins facile, pas le côté pomme ici, mais l’alcool se sent un tout petit peu en fin de bouche. Les deux sont d’excellents whiskys, mais quand on a connu les Red Stripe…Note : 87/100.

Laphroaig 10ans CS Batch 8 (2016) 59,2% : couleur or profond, nez assez violent, qui aime bien quelques gouttes d’eau, où on retrouve la tourbe bien médicinale de Laph, réglisse, iode, poivre, citron, fruits secs… Bouche très puissante, grasse, qui ne fait pas dans la finesse, bien médicinale, maritime avec une finale très longue. A peu près du niveau du batch 7. Note : 87/100.

 

 

Laphroaig 1974-2005 31ans sherry cask for LMDW 910bts 49,7%

Couleur : ambre foncé.

Nez : très expressif, quelque chose d'un vieux sherry, peu de tourbe et peu d'iode, un côté assez doux et fondu comme si l'OBE était déjà passé par là, avec du cuir, du tabac, vieux meuble, caoutchouc, et en même temps du chocolat, de la noisette et surtout plein de fruits exotiques (mangue, passion...). Fantastique, mais pas du tout ce à quoi je m'attendais.

Bouche : Là encore c'est une bombe de fruits exotiques (mandarine, mangue et passion), avec un côté sherry des Speysides "old school", à peine salée et à peine fumée, encore caoutchouc, cuir, tabac, chocolat, noisette, gingembre... Pas très puissant mais grosse ampleur, ultra facile à boire. Texture très grasse et très épaisse.

Finale : très longue, toujours un sherry aux fruits exotiques, beaucoup plus proche d'un vieux Tormore Samaroli ou d'un vieux Longmorn que d'un Laga 21ans par exemple. Le verre vide est incroyable, on y resterait des heures (et on le fait d'ailleurs).

Note : 96/100. Une tuerie mais assez différent des notes que j'avais pu lire, il semble avoir perdu de son caractère tourbé et marin, peut-être à cause de l'évolution en bouteille, ou un sample de fin de bouteille. (En tout cas, merci Peatnoob !) (Noté 95 par Serge).

laph 74

 

Laphroaig Van Wees the ultimate 1998-2011 refill sherry butt 700348 61,5%

Couleur : or profond.

Nez : Un peu de temps pour s'ouvrir puis ça devient fantastique : un mélange sans surprise de tourbe, d'iode, de camphre, de bacon grillé avec des oranges confites et des amandes.

Bouche : Une goutte d'eau permet de l'ouvrir un peu plus mais les 61,5% passent très bien, l'alcool est parfaitement intégré. Mêmes arômes qu'au nez, texture un peu sèche.

Finale : très longue, sur la tourbe médicinale de Laphroaig.

Note : 89/100. Encore un excellent jeune Laphroaig, sans grande surprise mais très bien fait.  Plus de sherry que dans le Daily Dram 1999, moins minéral et moins austère.

laph vw

 

Laphroaig 1990-2011 Silver Seal sherry cask 10839 57,7%

Couleur : ambrée.

Nez : très original, le sherry a laissé beaucoup de traces, surtout du vernis, mais aussi un côté un peu chimique qui m'a bien plu au début mais qui devient très vite écœurant, surtout que les arômes sont très expressifs : plastique, colle à bois, peinture fraîche... Vraiment très déroutant. Derrière ça on retrouve la tourbe (légère) médicinale et camphrée de Laphroaig, un côté barbecue, des fruits en compote ou en confiture (bien sucrés en tout cas) : orange, fraise...

Bouche : le côté chimique, plastique et vernis est toujours très présent, il s'atténuera peut-être avec le temps. L'alcool est superbement bien intégré. Un peu plus de fruits secs désormais. Lors d'une seconde dégustation le vernis état toujours très présent au nez, mais discret en bouche avec des arômes très fondus (tourbe, orange, chocolat...), bien meilleure donc.

Finale : longue, sur le vernis, l'orange, le chocolat, la noix, et la tourbe.

Note : 88/100. Les premières gorgées m'ont vraiment plu, puis le côté chimique est vite devenu écœurant. En tout cas, un Laphroaig très original.

laph ss

 

Laphroaig 1965-1985 G&M for Intertrade 50,4% 75cl

Couleur : or profond.

Nez : Je sens tout de suite quelques notes beurrées, lactées, comme dans certains Chardonnay, et je suis assez surpris de sentir peu de tourbe, peu d'iode et peu de camphre pour un Laphroaig. On dirait plus un vieux Bowmore. On trouve surtout des notes fruitées, exotiques (pamplemousse, mangue) et du melon.

Bouche : Les notes beurrées disparaissent doucement. La bouche est toute en rondeur, la texture est huileuse, les arômes très fondus, j'ai l'impression qu'il y a eu beaucoup d'OBE. Ca ne fait pas 50%. Je trouve désormais du miel, de la vanille, un peu de noisette, du melon et beaucoup de fruits exotiques. C'est très facile à boire.

Finale : S'il y a un défaut c'est peut-être là, le whisky manque un peu de punch, il devait être assez différent à sa sortie. On a un peu plus de tourbe désormais, c'est assez gras, un peu d'herbe également.

Note : 94/100. J'ai adoré le côté exotique et le fondu de ce whisky, par contre les notes beurrées du nez m'ont un peu gêné. Il lui manque manque aussi un peu de punch pour gagner encore quelques points.

laph gm inte

 

Laphroaig 11ans 1999-2010 DD sherry butt 59,5%

Couleur : paille.

Nez : Le sherry semble discret, on est de suite sur la tourbe, l'iode, le côté médicinal, un peu d'orange et de vanille.

Bouche : mandarine, oranges confites, goudron, camphre, un coté minéral ("wet stones"), assez austère. Très puissant, l'eau lui fait du bien.  Lors d'une seconde dégustation il est apparu particulièrement terreux, beacuoup de cendres, un peu "Laga".

Finale : très longue, médicinale, tourbée, orange confite, noisette. Peu de sherry en fait et peu de sucre. minérale.

Note : 90/100. Très beau Laphroaig, beaucoup de complexité mais manque un peu de gourmandise. (Noré 92 par Serge, 90,62 sur whiskybase).

laph 11 dd

 

Laphroaig 1998-2011 Archives 2d release bourbon hogshead 700228 54,2%

Couleur : paille.

Nez : tourbé, médicinal, fruité (citron, pomme). Le fruit trahit son jeune âge.

Bouche : tourbée, marine, coquillage, sel, poivre, et toujours ces fruits un peu verts. Assez sec et acidulé.

Finale : Bonne longueur.

Note : 86/100. Une version bien faite, mais il lui manque quelques années. (Noté 87 par Ruben).

laph archive

 

Laphroaig 1998-2011 MoS sherry hogshead n°11007 52,5%

Couleur : or profond.

Nez : beaucoup de souffre, poudre à canon, pétard mouillé. Derrière un peu d'orange, de cacao, légère tourbe iodée. Le sample était à priori sur des notes fermières à l'ouverture, et non souffré (d'ailleurs Serge note le côté fermier mais n'évoque pas le souffre).

Bouche : douce, très souffrée, légèrement sucrée, orange, cacao, légèrement épicée, un peu de tourbe et d'iode.

Finale : toujours du souffre, bonne longueur, un peu acidulée.

Note : 85/100. Dommage qu'il y ait autant de souffre, le reste était excellent. (Noté 88 par Serge).

laph 98mos

 

Laphroaig 10ans DL Old Malt Cask "for a fine cigar's pleasure" 50% : Note 83/100. Tourbé et fruité, mais un fruit qui fait très jeune (pomme surtout).

laph cigar

 

Laphroaig 19ans 1991-2011 DD 53% : Note 88/100. De mémoire une version assez maritime, citronnée, pas trop tourbée ni médicinale.

laph cailloux bleu

 

Laphroaig 14ans 1998-2012 DD with LMDW bourbon cask 52,6% : Note 87/100. Goûté rapidement en salon, assez fruité, pas de défauts majeurs.

laph dd 14

 

Laphroaig 20ans 1991-2011 Liquid sun sherry hogshead 53,3% : Note 90/100. Très marqué par le sherry, beaucoup de tourbe, chocolat, café, fruits noirs, cendres, épices, très belle finale. (Noté 91 par Ruben sur Whiskynotes).

laph liquid

 

Laphroaig First Cask 8ans 2005-2013 bourbon hogshead n°508 58,1% : Note 84/100. Il fait très jeune, alcool bien intégré, anis, tourbe classique, proche du Images of Islay Finlaggan.

laph_fc

 

Laphroaig 20ans 1990-2011 TWA Perfect dram with Bresser & Timmer bourbon cask 56,3% : Note 89/100. Très marin, salé, algues, coquillages, beaucoup de citron, vanille, pas trop tourbé, pas de notes médicinales. Un peu "Bowmore". (Noté 88 par Ruben).

laph perfec

 

Laphroaig 1998-2009 Blabkadder Raw Cask #700137 59%

Couleur : paille.

Nez : très expressif, grosse tourbe assez grasse, citronnée, un peu sucrée, un côté terreux, plus dans le style Ardbeg que Laphroaig.

Bouche : encore cette tourbe bien épaisse, du citron, un peu de sucre, d'iode, de fruits verts, pas spécialement médicinale, toujours dans le style Ardbeg. Un côté légèrement confit (agrumes confites) se développe doucement. Alcool très bien intégré. Pas très complexe mais efficace.

Finale : longue, tourbée, citronnée, sucrée, fait un peu jeune, un peu verte quand même.

Note : 87/100. Très beau whisky, qui en met plein la vue même s'il est un peu jeune.

laph blackadder

 

Laphroaig 1996-2012 16ans MOS sherry hogshead n°12041 56,1% bt n° 99/240

Couleur : ambre clair.

Nez : expressif, bien marqué par le sherry, beaucoup de chocolat, des fruits rouges, du sureau, de l'orange, un peu de vernis, légèrement tourbé et très légèrement iodé. Le sherry passe avant la tourbe de Laphroaig.

Bouche : assez douce en attaque puis plus puissante en fin de bouche, texture épaisse très agréable, légèrement sucrée, très "clean" et très gourmande, beaucoup de chocolat et de fruits rouges, d'orange, des épices. Ressemble un peu au PX Cask en plus intense. Un petit côté bacon dans le fond aussi. La tourbe est assez discrète pour Laphroaig. C'est assez facile mais pas très complexe au final.

Finale : bonne longueur, épices, chocolat, fruits du sherry.

Note : 89/100. Un bon Laphroaig, très gourmand, très "clean", mais pas très complexe, à l'ouverture de la bouteille en tout cas. (Noté 90 aux MMA 2012, 90,3 sur Whiskybase)

laph 96

 

Laphroaig 1996-2010 13ans MOS bourbon hogshead n°7307 57,6% : couleur paille, nez sur la cendre, la vanille, la tourbe citronnée, un peu d'iode, classique. Bouche tout en finesse, très citronnée, alcool parfaitement intégré, légèrement vanillée, un peu grasse. Très belle longueur. Note : 90/100. (Noté 90 par Serge, 88,4 sur Whiskybase).

laph mos

 

Laphroaig 1990-2010 TWA 56,1% : très frais, tourbé, marin et citronné, assez puissant, alcool bien intégré, très légèrement médicinal. Bon Laph, classique. 88/100.

laph twa

 

Laphroaig 1994-2014 MOS Banyuls cask 14052 57,2% : couleur or profond, reflets ambrés, le nez est assez fin, pas trop sucré, avec le côté tourbé, salin et médicinal de Laphroaig et des notes très gourmandes apportées par le fût, des fruits secs, de l'orange, des fruits rouges, de la rose, il rappelle le Cairdeas Port Wood. Bouche puissante, alcool parfaitement intégré, épaisse, le début est un peu sucré mais la fin de bouche est plus acidulée, il se démarque légèrement du Cairdeas port wood, avec des fruits secs plus présents, il est à peine moins épais, mais on retrouve des épices, des fruits confits, du chocolat, du sucre brun. Très belle longueur, avec des fruits secs et une légère acidité qui équilibrent bien la gourmandise du Banyuls. Note : 90/100.

 

Laphroaig Cairdeas Port wood finish for Feis Ile 2013 51,3%

Couleur : ambre clair, très beaux reflets roses.

Nez : doux, un peu sucré, très expressif, tourbe légèrement médicinale, beaucoup de fruits rouges, de cerises noires (comme dans le Laph PX), un peu d'épices, bacon fumé, légèrement vernis.

Bouche : douce et sucrée, vineuse, texture épaisse (plus que le Laph PX), on retrouve le mélange tourbe/porto (ou sherry), peu iodée par contre. Assez proche du Laph PX, avec du sucre brun, des oranges, du cacao, des fruits rouges, du sureau de cerise. Pas très complexe mais un régal. Un peu de violette est apparu lors d'une seconde dégustation.

Finale : longue, cacao, épices, fruits confits et fruits cuits, la tourbe est assez légère pour du Laph en finale.

Note : 89/100. Pas très complexe mais un vrai régal, plus sucré mais aussi plus épais et plus sur les fruits rouges que le PX cask. Encore plus gourmand. Je regrette de ne pas en avoir pris une bouteille le jour de la sortie. (Noté 88 sur Whiskybase).

laph port

 

Laphroaig Cairdeas 2014 bourbon casks + Amontillado hogsheads 51,4% : robe or profond, nez expressif mais qui fait un peu dilué, tourbe, notes vanillées, caramel, agrumes. Bouche plus punchy que le laissait penser le nez, tourbée, médicinale, iodée, réglissée, quelques notes gourmandes de sherry, facile à boire (mais moins que le 2013 porto). Finale d’assez bonne longueur, sur la cendre froide. Note : 89/100.

laphraoig_cairdea_2014

 

Laphroaig Cairdeas 2015 51,5% : couleur or, nez bien tourbé, iodé, légèrement médicinal, avec beaucoup de vanille, citron et menthol dans le fond. Bouche grasse, très vanillée, bien tourbée, gourmande, un peu molle à l'attaque, citron, vanille. Finale de longueur moyenne, iodée, vanillée. Un Laphroaig facile et gourmand, un peu trop arrondi pour le côté vanillé des fûts de bourbon à mon goût, manquant d'explosivité et de complexité. Note : 86/100.

cairdeas 2015

 

Laphroaig 1980-2007 OB Oloroso sherry casks 57,4% 972bts : couleur ambre foncé, presque noire, nez quasiment pas tourbé, très marqué sherry, bois, vernis, balsamique, café, cacao, cuir, un côté viandé, plein de fruits secs et de fruits cuits. Bouche très boisée, mais noble, vieux meuble, tannique, café (avec son amertume), cuir… Sur la fin de bouche on sent un petit creux, probablement lié au sample qui commence à dater. Finale moins fruitée, un peu épicée (girofle surtout), pas de tourbe. Très bon whisky, même si on a complètement perdu la patte Laphroaig. Note : 92/100.

laphraoig_1980

 

Laphroaig 1985-2002 17ans Douglas Laing OMC 50% 294bts : couleur paille, nez moins tourbé que la plupart des Laph, même si on retrouve bien le côté médicinale et les plantes, un peu terreux aussi. Bouche puissante à l'attaque puis beaucoup moins ensuite, très minérale et marine, austère. Longueur moyenne, un peu de cendre et le côté médicinal qui revient en finale. Note : 87/100

 

Laphroaig 15ans for 200th anniversary (2015) 43% 72000bts : couleur or, nez expressif, tourbé bien sûr, mais surtout très fruité, avec des fruits mûrs et exotiques, mangue, passion, fruits jaunes. Bouche tourbée, avec de la cendre, toujours ces fruits exotiques, elle manque d'un peu de punch à 43% malheureusement mais elle se rattrape bien avec son côté fin, fruité très gourmand et facile, une belle texture, et aussi un aspect un peu fondu comme s'il y avait eu de l'OBE. Une fin de bouteille peut-être ? ce qui expliquerait la différence avec le commentaire de Serge qui le trouve "moins tropical et moins féminin" que l'ancien 15ans. Longueur moyenne, finale sur la cendre, l'iode, un peu moins fruitée. Très beau Laph, pour moi encore plus fruité que l'ancien 15ans, il a même par moment le côté tropical des Laph des années 60, il est en tout cas loin des Laph modernes très boisés/vanillés. Note : 90/100. (Noté 90 par Serge, 89 par Ruben, 86,2 sur Whiskybase).

laph 15 200th

 

Laphroaig 1997-2015 BB&R for TWE Old Bond Street Label #46 53,8% : nez assez discret, bouche très tourbée, cendrée, médicinale, très belle ampleur à l'attaque, belle texture épaisse, mais manque de fruit, un peu austère, finale très longue. Note : 89/100. (Noté 90,2 sur Whiskybase).

 

Laphroaig Cairdeas Feis Ile 2016 Bourbon & Madeira hogshead finish 51,6% : couleur ambre clair, nez sur la tourbe de Laph légèrement médicinale, un peu de cendre, d’iode, et des notes apportées par la finition madère bien marquée (qui ici pourraient faire penser à une finition PX) : sucre brun, barbecue, orange, caramel. Bouche assez douce pour du 51%, texture sirupeuse, très facile, gourmande, mais un peu simple, légèrement sucrée, sur les arômes du nez avec des notes de fruits secs et de fruits rouges en plus. Longueur moyenne pour un Laph, plus sur la cendre, le tabac, et le poivre. Note : 87/100. (Noté 86 par Serge, 88,4 sur Whiskybase).

 

Laphroaig 1998-2015 16yo SV CS coll. For TWE refill sherry butt 700389 59,9% : couleur ambrée, superbe nez avec la tourbe médicinale de Laph et beaucoup de sherry parfaitement intégré, caramel beurre salé (plus salé que caramel), chocolat, bacon fumé, lapsang souchong, cuir, épices, quelques prunes confiturées, très gourmand. La bouche est puissante, peut-être un peu trop, chaude, avec ce même mélange tourbe/sherry, beaucoup de sel, ni sec ni particulièrement sucé, très belle texture épaisse. Finale très longue mais un poil trop alcooleuse pour atteindre des sommets. Note : 90/100. (Noté 91 par Serge, 90 sur Whiskybase).

 

Laphroaig 21ans OB 1993-2015 1st Fill bourbon barrels 48,4% 35cl : couleur or, nez très expressif, bien vanillé, légèrement sucré, facile, quelques fruits jaunes assez mûrs (abricot, pêche), un peu de mangue, même si ça reste moins fruité que les 15ans, la tourbe de Laph est bien présente. Bouche douce, un peu trop, fine, très vanillée, un peu trop aussi, très gourmand, assez complexe, pas mal de fruits (pêche, ananas...), épices, miel, iode, notes médicinales... Bonne longueur. Bien fait, mais un peu trop léger et trop vanillé à mon goût. Note : 89/100. (Noté 90,1 sur whiskybase, 91 par Ruben).

laph 21

 

Laphroaig 1997-2016 18ans BB&R for LMDW Bourbon barrel n°66 52,2% 240bts : couleur or pâle, nez expressif, très tourbé et médicinal, bien vanillé, citronné, salé et minéral, petite pointe mentholée/végétale dans le fond. Bouche avec une belle ampleur, alcool parfaitement intégré, encore très tourbée et très médicinale, toujours vanillée, citronnée, un peu d'amandes, fond minéral, mais une pointe légèrement sucrée en fin de bouche l'empêche d'être vraiment austère. Finale très longue, salée, poivrée désormais. Note : 90/100. (Noté 90 sur Whiskybase, 92 par Serge).

laphroaig 1997 bbr

 

Laphroaig 1998-2015 16ans The Whisky fair sherry hogshead 46% : couleur ambrée, nez très élégant, pas très tourbé pour du Laph, seulement légèrement médicinal, belles notes de sherry bien intégrées, chocolat, abricot, orange, prune, fruits secs, réglisse, cannelle, un peu terreux aussi. La bouche aussi garde cette élégance, assez légère à 46%, mais avec le charme et la complexité du nez, petite pointe salée en plus. Finale pas interminable, on sent un peu la réduction, mais très agréable, sur la cendre, le chocolat, les fruits secs, un peu de sel et d'épices. Très beau Laph, sur un profil que j'affectionne particulièrement. Note : 90/100. (Noté 89,4 sur Whiskybase).

laphroaig whisky fair

 

Posté par tomy63 à 04:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2013

Lagavulin *****

Lagavulin

Création : 1816        Situation : Islay         Propriétaire : Diageo

lagavulin distillery

 

Lagavulin 16ans

Couleur : or (quelques fûts de sherry entrent dans l'assemblage).

Nez : s'ouvre sur une tourbe terreuse typique de Lagavulin, un peu d'iode, d'algues, d'orange, de citron, réglisse, goudron...

Bouche : moyennement puissante, un peu grasse, tourbée, puis on retrouve les arômes du nez, un côté thé fumé aussi. Plus salée qu'au nez.

Finale : longue, un peu de noisette désormais, fumée de barbecue.

Note : 88/100. Un grand classique, très bon rapport q/p dans toutes les grandes surfaces. La qualité semble être assez constante au fil des années. (Noté 90 par Serge, 89 par Ruben).

Lagavulin_16

 

Lagavulin Distillers edition 1988-2004 4/494 16ans Double matured in PX woods 43%

Couleur : ambrée.

Nez : très marqué par le sherry : chocolat, café, tabac, orange, + fumée de barbecue, tourbe, cendre, iode, algues... Le tout très bien équilibré et d'un grande complexité.

Bouche : bonne puissance pour 43%, tourbe assez grasse, noix, un côté sous-bois aussi, puis on retrouve les arômes du nez, l'identité de Lagavulin est toujours présente, le sherry lui donne de la complexité.

Finale : longue, iodée, un peu moins de sherry qu'en bouche.

Note : 90/100. Le meilleur des Distillers edition. Attention, la qualité diminue très légèrement au fil du temps, mais rien de très inquiétant ici. (Noté entre 91 et 89 par Serge selon les éditions).

laga de

 Lagavulin Distillers edition 1995-2013 43%

Couleur : ambre clair.

Nez : bien marqué par le sherry, orange, cendre, cacao, iode, fruits à coque.

Bouche : très douce, orange, tourbe, cendres, chocolat, sel, un peu de sucre, texture huileuse. Manque un peu de punch à 43%, mais très gourmande et très facile.

Finale : assez longue, tourbe, orange, cacao, un peu d'épices aussi désormais.

Note : 89/100. La qualité n'a pas trop baissé au vu de cette version. Toujours un bon rapport q/p et un grand classique.

 

Lagavulin 1995-2009 OB for Feis Ile 2009 european oak cask n°4556 54,4%

Couleur : or profond.

Nez : marqué par le sherry, doux et gourmand, à peine sucré, tourbe, barbecue, bacon fumé, un peu de cendres et de caoutchouc, des oranges confites (beaucoup), du cacao, un peu d'iode. En met plein la vue.

Bouche : très douce, très bel équilibre sherry/tourbe, avec un côté barbecue encore, des fruits confits, des agrumes, des épices, un côté cerise noire comme dans le Laph PX, complexe et très facile à boire.

Finale : longue, toujours cette tourbe un peu sucrée, des oranges.

Note : 91/100. Superbe peaty/sherry, un modèle du genre. (Noté 91 par Serge).

laga feis ile

 

Lagavulin 21ans 1985-2007 56,5%

Couleur : ambre foncé.

Nez : très marqué par le sherry, noix, oranges, prunes, épices, café... Puis de la tourbe, des notes mentholées, goudron, cendre, algues, fumée de barbecue...

Bouche : Très belle puissance parfaitement maîtrisée, peu sucré, texture assez épaisse. Très bel équilibre entre le sherry et le tourbé/marin : caramel, orange, noix, quelques agrumes aussi, tabac, épices, gourdron, cendres, iode, bois... Superbe !

Finale : très longue, salée, épicée.

Note : 95/100. Grosse tuerie, direct dans le Top 5 ! (Noté 95 par Serge, 93,74 sur whiskybase, 93 par Ruben). La nouvelle version du 21ans sortie en 2012 semble moins bonne, surtout moins marquée par le sherry. Ruben dit que le 21ans de 2007 est une "variation" du Distillers edition, alors que le 2012 serait plutôt une "variation" du Laga 16ans.

laga 21

 

Lagavulin 12ans CS 2009 release 57,9% : Note 90/100. Couleur paille, très austère, tourbe, cendre froide, algues, coquillages, très minéral, un peu de citron vert et de pommes. Très puissant mais alcool bien intégré, longue finale. (Noté 91 par Serge).

laga 12 2009

 

Lagavulin 12ans CS 2010 release 56,5% : Note 90/100. Plus fruité que la version de 2009, un peu plus "calme" peut-être, même si ça reste assez austère dans l'ensemble. Couleur paille, très marin, sel, algue, coquillages, toujours cette tourbe un peu terreuse de Lagavulin, cendres, pommes, citron, superbe longueur. (Noté 91 par Serge).

laga 12 2010

 

LG 2 Smos Speciality drinks Elements of Islay 2010 58% : Note 87/100. Couleur paille, assez austère, proche du 12ans CS, puissant, tourbé, citronné, thé fumé, cuir, foin... Le fruité fait un peu plus jeune que le 12ans CS. On sent plus l'alcool. Un peu moins bien quand même. (Noté 89 par Serge).

laga lg

 

Classic of Islay (= Lagavulin) Jack Wiebers 2011 cask 373 55,6% : Note 89/100. Une sorte de Distiller's edition en "cask strenght" (en à peine moins complexe), beaucoup de sherry, abricots secs, oranges confites, chocolat, bien équilibré avec la tourbe terreuse et maritime de Lagavulin. Vendu 30€ chez Van Zuylen en 2011 !

classic of

Classic of Islay (= Lagavulin) Jack Wiebers 2012 cask ? : Note 84/100. Regoûté un an plus tard (je n'ai pas relevé le numéro de fût, quelle erreur !), ce n'est clairement plus le même whisky, moins de sherry, un fruité qui fait très jeune (fruits verts), notes végétales. Le rapport q/p reste correct cependant. Mais quelle différence !

 

Lagavulin 1994-2010 15ans OB for Feis Ile 2010 European oak ex-sherry cask n°3210 52,7% 528bts

Couleur : or profond.

Nez : s'ouvre sur une belle tourbe iodée, avec un côté caoutchouc à la Ardbeg, tout ça bien mélangé à des notes de sherry, un peu de chocolat, caramel, fruits secs, orange confite.

Bouche : texture épaisse, tourbe très grasse en attaque, assez puissante (surtout en milieu et fin de bouche), toujours une belle tourbe iodée, algues, un côté bacon fumé, citron, fruits secs, noisette, plus trop marqué par le caoutchouc, mais plus par le côté terreux, et la cendre de Lagavulin.

Finale : très longue, encore plus iodée et marquée par la cendre.

Note : 91/100. Encore un modèle de peaty/sherry, du même niveau que le Feis Ile 2009. (Noté 91 par Ruben, 90,6 sur Whiskybase, 17/20 sur Whiskynews).

laga_fi

 

Lagavulin 1994-2008 14ans Undercover n°1 Daily Dram 53,1% 196bts

Couleur : paille.

Nez : tourbe, citron, viande fumée, beaucoup d'iode, un peu alcooleux au départ, mieux avec l'ouverture.

Bouche : assez explosive, tourbe citronnée et iodée, sucre, vanille. Classique, simple et efficace, je ne l'a trouve pas austère contrairement à la note Whiskyfun.

Finale : très longue, très iodée, cendre.

Note : 89/100. Encore un très bon Laga, dans l'esprit de certains 12ans CS. (Noté 88 par Serge).

undercover

 

Images of Islay MOS "Finlaggan" 53,2% : (Witch 2014) très clair, très jeune, tourbé et très marin, poivré. L’alcool est bien intégré mais ça semble trop jeune, manque de finesse. 84/100.

mos finla

 

Lagavulin 1995 for Feis Ile 2013 17ans European oak sherry butts 51% : couleur or, nez très légèrement marqué sherry, expressif, de la tourbe et beaucoup de fruits (pomme, poire, citron, orange, mandarine), un tout petit peu de chocolat, quelques notes médicinales. Bouche encore très fruitée, tourbée, légèrement iodée, cendre, notes médicinales, un peu de poivre, alcool parfaitement intégré, légèrement sucrée, gourmand et facile à boire. Finale longue, sur la cendre et la terre. Note : 91/100.

 

Laggan Mill 2005-2014 Cooper's Choice sherry hogshead 51% : couleur ambrée, nez tourbé (assez léger pour du Laga), sucré, oranges, fruits confits, très gourmand. Bouche douce, presque trop, gourmande, grasse, beaucoup de chocolat, orange, légère tourbe, un peu d'iode. Finale assez courte (surtout derrière le Bunna Mos Christmas 2013). Un whisky très agréable, mais assez simple et court en bouche au final. Note : 86/100.

 

(Lagavulin) Single Islay malt whisky 2007-2014 7ans CWC bottled for WIN 10yo 50% 314bts : couleur paille, nez très expressif, sur une belle tourbe citronnée, assez grasse et qui semble un peu sucrée, de l'iode et de la cendre froide dans le fond. Bouche assez douce, facile et gourmande, bien tourbée, très citronnée, iodée, un peu sucrée, elle manque un peu de finesse et de tension si on compare au Laga 12CS. Longueur moyenne, finale sur la cendre froide. Un jeune Islay maîtrisé et très sympa, mais qui ne sort pas du lot. Note : 87/100.

cwc laga

 

Lagavulin 1993-2007 56,5% for Feis Ile 2007 : couleur paille, nez iodé, tourbe assez fine, citron, vanille, du classique mais bien fait. La bouche est impressionnante d’équilibre, pas ultra complexe, mais tout est bien dosé, une tourbe fine, une bonne puissance, les 56% passent tout seul. Très long, un peu de cendre en finale. Il a fait l’unanimité. Ah, les Laga Feis Ile…. Note : 92/100.

 

Lagavulin Distillery Only 2010 52,5% 6000bts : couleur or, nez expressif, mélange parfait d'une tourbe bien grasse, citronnée, et de légères notes de sherry un peu sucré avec des notes de chocolat, barbecue, tabac, abricots secs. La bouche est épaisse, bien équilibrée, facile à boire avec le côté gourmand du sherry. Bonne longueur, finale sur la cendre, le thé fumé, le chocolat. Encore un excellent Laga. Note : 91/100. (Noté 90,4 sur Whiskybase).

lagavulin distillery only

 

Lagavulin 12ans White Horse 43% 75cl : (version Montenegro Import Zola Predosa) Couleur or profond, nez assez fin et subtil, légèrement tourbé, un peu d’orange, de caramel, de noisette, de tabac, de sous-bois, de thé fumé, le tout avec le côté un peu fondu de l’OBE. Moins bien en bouche, ça manque de puissance à 43%, un peu plus marquée par le caramel, toujours des noisettes, de l’orange, un peu de fumée, d’iode et du poivre en fin de bouche. Finale un peu courte. Légère déception au final sur cet embouteillage mythique. Les bouteilles ne semblent pas toutes du même niveau. Note : 89/100.

laga whiste horse

 

Lagavulin 1995-2014 Feis Ile 2014 54,7% : (sherry butts, 3500bts) couleur ambre clair, magnifique nez de peaty/sherry où tout est parfaitement fondu (à la Ardbeg des 1970's) avec une tourbe grasse, huileuse, maritime, beaucoup de goudron, caoutchouc, fruits secs, tabac, chocolat, herbes médicinales, girofle. La bouche s'ouvre sur une texture huileuse impressionnante, elle semble d'abord douce puis plus puissante sur la fin, on retrouve les arômes du nez avec un peu plus de poivre et d'iode, peut-être un peu de cerises noires et de cendre aussi. Finale très longue, sur le tabac, les épices (cannelle, girofle). Note : 93/100. (Noté 94 par Serge, 93 par Ruben, 91,4 sur Whiskybase).

 

Lagavulin 18ans for Feis Ile 2016 49,5% : (American oak & ex bodega europea oak casks, 6000bts) couleur or pâle, nez très marin, iodé, citronné, coquillages, huître, peu de sherry, légèrement médicinal. Belle ampleur en bouche, citronnée, minérale, très iodée et poivrée (à la Talisker), légèrement tourbée, belle texture même si loin du niveau du Feis Ile 2014, beaucoup de fraîcheur, sèche sans être austère. Finale très longue, très poivrée et iodée, cendre froide. Encore une belle version, qui souffre juste de passer derrière le 2014. Note : 91/100. (Noté 92 par Serge, 91 par Ruben, 90,5 sur Whiskybase).

 

Lagavulin Islay Jazz Festival 2015 55,4% : couleur paille, nez dans l'esprit des Laga 12CS, bien tourbé, minéral, très iodé et maritime, pas forcément une grosse complexité. Bouche avec une belle ampleur, alcool très bien intégré, pas très épaisse comparé aux derniers Feis Ile, un peu moins austère que le nez avec des notes citronnées, une touche de vanille et des épices. Finale longue, maritime, bien tourbée, un peu réglissée. Bonne version, pas trop marqué par les fûts, entre les 12CS et le Feis Ile 2016. Note : 90/100. (Noté 90,1 sur whiskybase, 91 par Serge et Ruben)

laga jazz 2015

 

Lagavulin 8ans officiel 48% (2016) : couleur paille, nez qui fait très jeune, très végétal et herbe médicinal, sinon tourbe, brise marine, un petit côté médicinal, citron. Mieux en bouche avec une bonne ampleur, fait moins jeune, tourbée et iodée, minérale, citronnée, finale assez longue sur la cendre, le citron et la poire. Bien en dessous du 16ans. Note : 84/100.

 

Posté par tomy63 à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]