Bruichladdich

Création : 1881 (2001 pour Port Charlotte et Octomore)   Situation : Islay     Propriétaire : Rémy Cointreau depuis 2012

bruich dis

 

La distillerie produit aussi le Port Charlotte (tourbé), l'Octomore (très tourbé) et le rare Lochindaal.

 

Bruichladdich 1992-2009 PX sherry edition OB 46%

Couleur : ambrée.

Nez : marqué par la finition sherry (15ans en fûts de bourbon + 2ans en fûts de PX), beaucoup d'orange, un peu floral, boisé et épicé. Un tout petit peu d'iode également.

Bouche : douce, très sucrée, un peu de chocolat et do'oranges confites, du caramel, quelques épices. Sur la fin un côté acidulé fait son apparition et donne un peu de fraîcheur qui manque au Links St Andrews.

Finale : moyenne, sucrée et acidulée, sur l'orange confite.

Note : 84/100 Un whisky plutôt simple et facile à boire.

bruich sherry

 

Bruichladdich Black art 1989-2009 OB 51,1% : 83/100. Mélange de fûts de bourbon et de différents vins, beaucoup de fruits rouges (c'est original au moins), vineux, boisé, alcool très présent.

bruich black

 

Bruichladich Laddie Classic 01 46% : 82 et 83/100. (lancé en 2009) Couleur or pâle, nez un peu alcooleux, bois, résine, fruits verts, citron, pêches blanches. Bouche sucrée, acidulée et citronnée, pointe fumée, un petit côté vanillé et épicé. Finale un peu amère et à pein trop sucrée. Un whisky plutôt simple et facile à boire au final. Lors d'une seconde dégustation l'amertume était un peu plus présente. (Noté 83 par Serge).

bruich laddie

 

Bruichladdich Scottish Barley The Classic laddie 50% : (lancé en 2013) couleur or pâle, nez sur la céréale, un côté pâtissier, miel, vanille. Meilleur en bouche, bonne apleur, alcool bien intégré, un côté "rye" au départ, puis un côté bourbon vanille, caramel, épices, légèrement sucré. Finale épicée, vanillée, assez longue. Bien fait, une bonne surprise. Note : 85/100. (Noté 82,4 sur Whiskybase).

Bruichladdich The Classic Laddie Scottish Barley 50% : (lancé en 2015) dernière version sortie du whisky précédent, l'étiquette a légèrement changé, "classic laddie" et "scottish barley" ont échangé leur place, le profil est un peu moins sucré, plus sur la céréale, un peu moins gourmand, plus d'alcool. Note : 83/100. (81,7 sur whiskybase).

 

Bruichladdich The Laddie Ten 46% : couleur or, nez vanillé, miel, fruits (agrumes). Bouche, vanillée, légèrement iodée, quelques épices, citron, céréales. Assez bonne longueur, épices, un peu d'iode, vanille. Très bonne version, malheureusement plus produite aujourd'hui. Note : 86/100.

 

 

Bruichladdich Links 1 The Old Course St Andrews 14yo refill spanish oak 46%

Couleur : or.

Nez : très légèrement iodé et marin, on sent surtout le sherry : orange, caramel, sucre et céréales.

Bouche : très douce mais surtout très sucrée, vite écoeurante. On retrouve beaucoup d'orange, un peu de pêche et de caramel. La texture un peu moelleuse est agréable par contre.

Finale : courte et sucrée.

Note : 80/100 Très moyen, le sherry a donné trop de sucre.

bruich links

 

Bruichladdich 16ans Pauillac finish (Lafite) 46% : Note 79/100. Couleur or profond, nez un peu alcooleux, discret. Bouche très spéciale, chewing-gum, fraise, bois, sucre, très chimique. Finale, boisée, sucrée, fruits rouges. Bonne longueur.

bruich a

 

Bruichladdich 1989-2009 Cask 79-80 Signatory vintage UCF coll. 46% : 83/100. Légère tourbe, un peu mentholé et citronné, peu expressif.

bruich sv

 

Bruichladdich 1970-2002 32ans 1st fill american oak casks 4200bts 44,2%

Couleur : or.

Nez : assez doux et très fruité, melon, mirabelle, abricot, coing, très légèrement exotique aussi, un peu de vanille. Je ne l'ai pas trouvé particulièrement iodé contrairement à certains. Superbe !

Bouche : douce, vanillée, épicée, un peu crémeuse, puis on retrouve les fruits du nez en un peu moins expressifs, abricot et melon bien mûrs surtout. Manque un peu de punch mais c'est très fin.

Finale : manque un peu de longueur pour être une tuerie à mon sens, un peu plus de vanille et d'épices, moins de fruits.

Note : 91/100. Superbe nez et très beau fruité, mais il manque un peu de punch et de longueur à mon goût. (Noté 95 par Serge, 92 par Ruben, 92,5 sur Whiskybase).

bruich 70

 

Bruichladdich 1993-2013 20ans Cadenhead Small Batch bourbon hogshead 51,6% 738bts

Couleur : or pâle.

Nez : expressif, beaucoup de fruit (pêche, fruits jaunes), vanille, céréales, très frais (herbe fraîche ?). Le sample semble avoir bénéficié d'une bonne aération. Aucunement alcooleux.

Bouche : assez puissante, alcool bien intégré, beaucoup de fruit (pêche et abricot surtout), légèrement vanillée et très fraîche. Les fruits passent avant les arômes de bourbon, aucune lourdeur ni boisé/sucré envahissant ici.

Finale : bonne longueur, mais un peu plus vanillée, épicée désormais et moins fruitée.

Note : 88/100. Très bon Bruichladdich, classique et bien fait, avec beaucoup plus de finesse que toutes les versions en finish bizarroïdes (Barolo, Pauillac, Margaux, Pessac, Rhum, Madère...). Encore une très belle sélection de Cadenhead pour leur série "Small batch". (87,5/100 Whiskybase).

bruich

 

Bruichladdich 2003-2013 MOS 10ans sherry hogshead n°13051 56,3% : couleur ambrée, nez expressif, très marqué sucre brun, caramel, toffee, fruits secs de noël, quelques épices, un peu de soufre. Bouche assez douce pour 56%, sucrée, facile, un peu plus de soufre, un côté noisette en plus des arômes du nez. Finale assez longue, plus sèche, plus épicée, un peu soufrée aussi. Encore plus de soufre après quelques mois. Note : 84/100.

 

Bruichladdich 1989-2002 13ans Secret treasures cask n°1662 44% : couleur or pâle, nez très malté, un peu alcooleux, un côté vernis/colle dans le fond. Attaque en bouche plus intéressante, miellée, malt sucré, quelques notes de pomme et de fruits rouges. Finale assez courte, un peu alcooleuse à nouveau. Note : 80/100.

breuich_secret_treasures

 

 

Octomore 4.2 / 4_167 Comus 5 ans Bourbon + Yquem finish 61% (167 ppm)

Nez : d'abord très fermé, guère étonnant pour un whisky à 61%. Il faut bien 30 minutes et quelques gouttes d'eau pour qu'il s'ouvre mais doucement ça devient très bien. La tourbe est présente mais loin d'être excessive, les 167ppm sont bien intégrés. Le nez me fait penser à un Ardbeg (Uigedail ou 1998 daily dram) avec des notes citronnées, un peu de poire, de la vanille apportée par le fût de bourbon et beaucoup de rondeur, en plus des arômes maritimes/fumés d'Islay.


Bouche : le whisky est très puissant, beaucoup trop, l'eau est nécessaire pour ne pas se brûler. La texture est un peu huileuse. Là aussi la tourbe n'est pas si présente que ça. L'effet Sauternes commence à se faire sentir alors qu'il n'y avait rien au nez, on trouve des fruits jaunes (surtout citron, abricot) mais très vite une vague d'acidité plutôt déplaisante envahit la bouche. Très étrange !


Finale : plutôt longue mais on reste sur ces agrumes acides et un peu astringents.

Note : 86/100 (90 pour le nez, 82 pour la bouche trop puissante et acide). Le Sauternes ne se sent pas trop finalement.

comus

 

Octomore 06.1 Scottish Barley 5ans 2008-2013 57%

Couleur : paille.

Nez : discret, mais surtout peu de choses, beaucoup de tourbe, du citron, du sel, céréales, caoutchouc.

Bouche : pas ultra puissante mais l'alcool est moyennement bien intégré, beaucoup de tourbe encore, fait très jeune, citron, foin, céréales et pas grand chose d'autre.

Finale : bonne longueur, iodée, citronnée, très tourbée, un peu de vanille.

Note : 84/100. Un whisky qui manque de complexité. (Noté 8/20 sur Whiskynews, 88,7 sur Whiskybase, 85 par Serge).

octomor

 

Octomore Epione 2014 6ans French Oak VDN/Sauternes 50% 162.5ppm 748bts

Couleur : or pâle.

Nez : très tourbé, mais comme les autres Octomore pas forcément plus que certains Laphroaig ou Ardbeg, d'abord sur le citron, la vanille, voire un côté brioché puis le Sauternes se fait de plus en plus évident avec l'ouverture, pêche, abricot, miel.

Bouche : texture très épaisse, mielleuse, assez douce, les 50% ne se sentent pas, un peu de sucre et de vanille, les fruits jaunes sont présents mais moins qu'au nez, c'est surtout la texture et le miel qui rappellent un VDN ou un Sauternes. Plus de finesse que dans les anciens Octomore. La tourbe est un peu moins présente qu'au nez, le sel arrive surtout en fin de bouche.

Finale : longueur moyenne, plus sur le citron et le sel, moins de fruits jaunes.

Note : 87/100. Un bon Octomore, gourmand, plus fin que les précédents, qui manque encore un peu de complexité pour aller plus loin. Par contre le prix (225€) est abusé.

octomore epione

 

 

Port Charlotte Peat Project 46%

Couleur : or pâle.

Nez : expressif, sur une tourbe assez grasse, un côté iodé, quelques fruits discrets, surtout du citron. Manque un peu de complexité, mais très agréable pour les amateurs de tourbe citronnée.

Bouche : toujours de la tourbe, du citron, un peu de vanille, et un côté poivré qui vient s'ajouter à l'iode désormais. Bonne puissance, alcool bien intégré.

Finale : bonne longueur, encore plus de poivre.

Note 83/100 : un whisky plutôt simple, qui devrait ravir les fans de tourbe. Une alternative au Big Peat de Douglas Laing.

pc peat

 

Port Charlotte Ten 46% : couleur ambre clair, nez tourbé et "sale" avec un côté fermier (étable, fumier) bien marqué. Bouche grasse, un peu sucrée, facile, tourbée, moins fermière et plus terreuse, avec un peu de cendre, du caramel, des agrumes. Longueur correcte, mais manque un peu de punch en attaque. Simple mais très efficace, tout le monde s'est régalé. Note : 85/100.

 

Port Charlotte 2001-2013 11ans MOS sherry hogshead 13052 58,2% : (Witch 2014) Très fermier, surtout au nez, écurie, étable... Bouche plus citronnée, légèrement marquée par le sherry, puissante, bonne ampleur, eaucoup d'iode, finale longue mais un peu trop sucrée. Note : 85/100.

 

Port Charlotte PC6 61,6% (bourbon + madeira) : couleur or, nez expressif, bizarre, un peu viandé, fermier, bubblegum. La bouche est un peu alcooleuse, pas beaucoup de longueur, tourbe, agrumes, poivre, toujours fermière et viandée. Pas mon truc. Certains ont apprécié plus que moi. Note : 84/100.

 

Port Charlotte PC5 2001-2006 5ans sherry cask 63,5% : couleur or, nez très expressif, beaucoup de tourbe et d'iode, de la vanille, des agrumes, un peu sucré, facile et gourmand. Attaque douce, mielleuse, vanillée, épaisse, avec une tourbe très grasse puis les 63% arrivent en fin de bouche avec une bouffée d'iode, biscuits sucrés, orange, citrons confits, chocolat au lait, caramel. Bonne longueur, un peu de cendre. Un tourbé très gourmand avec son côté vanille/sucre/chocolat au lait, pas très marqué par le sherry. Note : 88/100. (Noté 86 par Serge, 85,8 sur Whiskybase).

pc5

 

Port Charlotte Scottish Barley 50% : or pâle, nez marqué par une tourbe fraîche, céréalière, réglisse, un peu jeune. Mieux en bouche, tourbe plus vanillée, plus grasse et plus gourmande, bonne puissance, alcool bien intégré. Finale iodée et poivrée de très bonne longueur. Note : 87/100. (Noté 85 par Serge, 85 sur Whiskybase).

 

Port Charlotte Port Sgioba 2001-2010 8ans sherry hogshead n°826/2001 286bts 66% : couleur ambrée, superbe nez, très expressif, tourbé/sherry, beaucoup de viande fumée, alcool parfaitement intégré. Bouche très puissante, épaisse, mélange parfait tourbe, iode, sherry (fruits secs, viande fumée, chocolat). Finale très longue, on sent très légèrement l’alcool sur la fin. Note : 92/100.

port charlotte port sgioba

 

Port Charlotte 2003-2016 12ans SMWS 127.44 2d fill oloroso sherry butt 65,9% 588bts for Feis Ile 2016 : couleur or, nez très tourbé et fermier à l'ouverture du sample mais très vite la tourbe est devenue discrète et le nez fermé. Bouche puissante, alcool parfaitement intégré, très tourbée à l'ouverture puis moins ensuite avec quand même un peu de soufre, des notes fermières, des épices, du café, de la viande fumée, belle texture épaisse. Finale assez longue, mais pas très aromatique, légèrement tourbée et fermière, épicée. Un whisky très changeant, difficile à cerner. Note : 87/100. (Noté 88,4 sur Whiskybase).

pc cantina mexicana

 

Port Charlotte 2003-2016 12ans Fresh Bourbon barrel n°816 sélectionné par Les Passionnés du Malt 60,4% 241bts : couleur or, nez discret au départ mais le sample provient d’une bouteille récemment entamée, c’est bien mieux avec un peu d’eau et après quelques minutes, on retrouve bien la tourbe fermière de Port Charlotte, le côté salé, algues, hareng fumé d’Islay mais aussi pas mal de réglisse, des plantes médicinales, un peu de girofle, dans le fond du citron et de la vanille. Bouche puissante, voire un peu agressive sans eau, mais il nage très bien, c’est d’abord assez austère, minéral, sec, ciselé, avec la réglisse et les plantes médicinales, puis un peu plus épais, fruité et vanillé avec de l’eau. Finale très longue, minérale, iodée, cendrée. Un Port Charlotte d’abord jeune, fougueux, un peu brutal, qui se laisse difficilement apprivoisé (original pour un PC ?) puis de plus en plus complexe et intéressant si on lui laisse du temps. Bien choisi les Passionnés ! Note : 89/100.

port charlotte passionnés du malt

 

Port Charlotte 2001-2016 Archives Fishes of Samoa Refill bourbon barrel n°276 62,2% 210bts : couleur or, nez expressif, légèrement moins tourbé que le 2003 Passionnés du Malt, un peu moins fermier aussi, mais plus fruité, citron, fruits jaunes, banane, ananas, presque exotique, légèrement vanillé, très facile. Bouche finalement assez douce pour du 62%, épaisse, gourmande, pas très complexe mais très efficace, avec le côté vanillé et très fruité du nez, légèrement sucrée, une belle tourbe iodée. Pas besoin d’eau ici, elle ne fait que donner de l’amertume. Finale longue, fruitée, citronnée, une pointe de réglisse, un peu de sel et de poivre. Style complètement différent du 2003 Passionnés du Malt, mais bien fait aussi. Note : 89/100.

 

Port Charlotte Meteorite for Ralfy 12ans bottled in 2017 sherry hogshead n°0941 56,2% : couleur ambrée, nez moyennement tourbé, surtout très marqué par le fût de sherry, un peu de caramel, de soufre, plein de bacon fumé, du lard, un peu noisette et fruits secs. Bouche puissante, à nouveau très exubérante, très sherry et très viandée, met une baffe au départ puis devient assez vite écoeurante. Bonne longueur. Un whisky too much à mon goût, surtout au niveau aromatique. Note : 87/100.

 

Port Charlotte 2004-2015 10ans MBl The Maltman Oloroso sherry cask n°936 53,1% : couleur ambrée, nez bien marqué par le fût de sherry, au moins aussi viandé que le PC Meteorite, un peu plus tourbé, plus marin, moins de caramel, pas le côté soufre, un peu de cuir, un peu fermier ici. Bouche très salée, tourbée, très viandée, comme le PC Météorite il met une baffe mais peut assez vite devenir écoeurant, bonne longueur pour lui aussi. Note : 88/100.

 

Port Charlotte 2002-2013 Private Cask Reserve Sherry hogshead 1155 62,5% 307bts : couleur or profond, nez bien tourbé, salin, sucré, caramel, exubérant, fruits sucrés. Bouche puissante, bien tourbée, saline et un peu sucrée, gourmande, grosse baffe au départ, mais peut devenir écoeurante assez vite je pense, très longue finale, tourbée, cendrée, bacon fumé. Note : 89/100.

 

Port Charlotte The Heretic Feis Ile 2018 2001-2018 55,9% : (bourbon, rum & ex-wine casks) couleur or profond, nez bien marqué par la tourbe fermière, medicinal, iodé, caramélisé, huile de moteur c’est vrai et charbon de bois. Bouche très épaisse et crémeuse, un peu sucrée, céréales caramélisées, miel, vanille, un peu moins tourbé et salin que le nez, plus marqué par les fûts de rhum et de vin. Alcool parfaitement intégré. Finale longue, à l’opposé du Lagavulin, bien moins fraîche et citronnée, sympa lors des premières gorgées, mais qui peut devenir vite écœurante. Note : 88/100.

port charlotte heretic 2001 feis ile 2018