Domaine des Bérioles - Saint-Pourçain blanc "Trésaille" 2012 : (majorité tressallier, chardonnay), robe très pâle, nez moyennement expressif, sur le citron, le pamplemousse, quelques notes beurrées dans le fond après une bonne ouverture. Bouche vive, tendue, avec une grosse acidité, de beaux agrumes après quelques heures de carafe. Bonne matière. Finale tendue, de bonne longueur. Une belle alternative au Chablis ou au Sancerre pour accompagner les fruits de mer. Note : 15,5/20.

tresaille

 

 

Bérioles - Saint-Pourçain "Auvernat" 2013 : (pinot noir) Couleur rubis, nez moyennement expressif, sur les petits fruits rouges, un peu de cerise, il pinote de plus en plus avec l'ouverture. Bouche légère, peu tannique, un peu fluette, aucune trace de bois (élevage cuve ?), toujours sur les fruits rouges, un côté vert (pivoine ?), avec une bonne acidité. Finale assez courte. Un pinot sympa et facile à boire, à servir assez frais (14-16°), un peu moins convaincant que la cuvée "Trésaille". Note : 14,5/20.

St Pourçain Aurence 2013 : (90% chardonnay) Beaucoup de fruit au nez, citron et pomme, bouche assez grasse, toujours sur le même fruité, finale acidulée avec un peu de pétrole. B+.

Intrépide blanc 2011 : (2ans fûts) nez sur la brioche et les agrumes, un côté CdP, bouche très grasse et très concentrée, élevage présent mais bien intégré, bonne longueur. Bien fait mais trop massif à mon goût. B+.

 

Les Bérioles - Saint-Pourçain Tressaille 2014 en magnum : (majorité tressallier) J'avais déjà bien aimé le 2012, c'est toujours aussi bon en 2014, très vif et tendu, citronné, avec une belle matière. TB.

Bérioles - Saint-Pourçain Trésaille 2016 : toujours la belle vivacité de la cuvée, des agrumes, un peu plus d’amertume en finale que 2014. B.

 

Bérioles - St Pourçain Auvernat 2016 : Toujours aussi fruité, avec une matière plus concentrée que le 2013, plus de longueur. TB.

 

Bérioles - Mille pattes 2017 : (moitié carbo, cuvée par et pour Manu) couleur claire, nez de gamay plein de fruits rouges à peine sucrés, bouche gourmande, légère, pas de tannins, très glou-glou, finale très courte mais ce n'est pas ce qu'on lui demande. B+.

 

Bérioles - Vin de France (vignes à Saint-Pourçain) "Autochtone" 2014 (100% tressallier) : Couleur claire, nez étrange avec de l'ananas, de la pomme blette, de l'amande, un peu brouillon. Mieux en bouche, très minéral, belle acidité pour lui aussi, plus citronné, avec une belle longueur, bien équilibré, mais l'aromatique gêne la plupart des dégustateurs. B+.

 

Bérioles - Trésaille 2017 : environ 40% de chardo cette année, les trésalliers ayant pris la grêle, plus de rondeur, plus de fruit, moins vif, plus facile et plus charmeur. TB.

Aurence 2016 : (chardo) manque un peu de tension derrière le précédent, nez plus fermé. B-.

L'intrépide 2016 : (chardo en demi-muids) Beau nez légèrement beurré, bouche plus tendue, plus minérale, belle matière, longue finale salivante sur de fins amers. TB.

100% gamay rosé 2017 : rosé un peu vineux, belle acidité derrière. B+.

Grandes Brières 2015 : (gamay) Nez bien poivré, bouche sur les fruits rouges, le poivre, belle matière. Très joli. TB-.

Auvernat 2016 : pas mal de réduction, une de rares bouteilles qui goûtait mal de cette cuvée.

La Chabanne 2016 : Nez poivré sur les fruits rouges, il rappelle Grandes brières, bouche fruitée, tendue, assez longue, à peine poivrée, belle bouteille déjà avec du potentiel de garde. TB.