Tissot - Arbois Chardonnay Patchwork 2015 : (assemblage de 5 parcelles, 60% sols argileux, 40% sols calcaires, élevage 1an en fûts dont 10% neufs) Couleur or pâle, nez expressif dès l'ouverture, citronné, beurré, à peine vanillé mais l'élevage est déjà très bien intégré, de belles notes de fleurs blanches, un côté miel un peu sucré, pierre-à-fusil. Bouche vive, bien équilibrée entre une belle tension et le côté chaud de 2015 avec des fruits mûrs, du citron confit, des fleurs, du miel. Texture agréable avec un léger gras. Finale de longueur moyenne, sur les agrumes, le miel, puissante, à peine chaleureuse pour chipoter. Ca reste néanmoins excellent et même impressionnant pour une cuvée plutôt d'entrée de gamme. Note : 17/20.

 

Tissot - PMG 2005 : (dernières presses de la cuvée Spirale, poulsard et savagnin séchés sur paille 4 à 6 mois, environ 400gr de SR, bt de 37,5cl. PMG = pour ma gueule, mais la moitié des bouteilles est en fait destinée à la vente) Couleur marron un peu trouble, nez peu expressif à l'ouverture mais superbe le lendemain avec beaucoup de fraise écrasée, de la confiture de figue, de la pâte de coing, marmelade de prune, d'abricot... et un petit côté pâtisserie orientale (datte ? loukoum?). Magnifique ! La bouche est bien sûr ultra concentrée, sirupeuse, elle s'ouvre sur les fruits confiturés du nez, ça semble très léger en alcool, 5-6% (pas mentionné sur l'étiquette) puis une belle acidité arrive en fin de bouche qui lui permet de ne jamais être lourd. La finale est longue (mais pour chipoter un peu moins que les grands chenins 1996-1997) avec un peu plus de fruits secs et une pointe de noix qui nous laisse apercevoir ce qu'il pourrait devenir dans une vingtaine d'années. Grand liquoreux! Note : 19/20.

P1060606

 

 

 

Visite au caveau de dégustation du domaine à Arbois :
- Poulsard VV 2011 : petits fruits rouges, très doux, très frais mais manque de longueur Moyen
- Trousseau 2011 : les mêmes fruits rouges, mais un peu plus de puissance, plus de matière, plus tannique et épicé. Bien
- Macvin Pinot Noir : plus rien à voir avec les précédents, les fruits sont plus mûrs ici, beaucoup de cerise, longueur incroyable. Regoûté plus tard, c'est une bouteille qui doit prendre l'air. L'alcool était trop présent la première semaine puis petit à petit les fruits cuits ont pris le dessus. C'est un régal sur un fondant au chocolat ou des desserts aux fruits rouges. TB+

 

stephanetissot

magasin-arbois

 

Macvin du Jura Pinot Noir : Le vin m'avait semblé moins alcooleux lorsque je l'avais goûté au domaine, il devait être ouvert depuis plus longtemps. Celui-là était ouvert de la veille seulement. Mais ça restait très bon, à condition d'aimer le Macvin bien sûr.

macvin

 

A et M Tissot - Côtes du Jura "Sursis" 2011 (chardonnay ouillé) : couleur paille, nez très fermé (bouteille ouverte le matin pourtant), un léger côté médicinal, camphré dans le fond qui me rappelle Un Poco Agitato 2010 de Zélige-Caravent. Pas grand chose en attaque non plus, seule la finale est agréable, acide et citronnée, le vin me semble peu souffré. Personne n'apprécié vraiment autour de la table. Peut-être trop jeune, notre hôte nous dit avoir très bien goûté le 2010 récemment. B-.

photo 2(1)

 

Tissot - Poulsard Les Bruyères 1999 : couleur rubis, un peu évoluée. Nez sur le poivre et les fruits rouges, assez frais, très légèrement tertiaire. Idem en bouche, tanins un peu secs en finale. Un bon Poulsard qui ne fait pas son âge. B+.