Quelques Feis Ile 2018

Laphroaig Cairdeas Feis Ile 2018 8ans Bourbon & Fino casks 51,8% :  Couleur or profond, nez charmeur avec une tourbe assez fine, à peine médicinal, vanillé, un peu de nougatine et de viande fumée. Bouche assez légère pour 51,8%, tourbe, charbon de bois, terre, beaucoup de vanille, miel, un peu de caramel, légèrement sucrée et acidulée, pas très fruitée. Finale moyenne, toujours sur le côté vanille et une pointe de caramel/nougatine. Un Laph facile et gourmand, qui garde quand même le côté tourbé (mais pas tellement iodé). Note : 86/100.

laphroaig cairdeas 2018

 

Lagavulin Feis Ile 2018 18ans 53,9% : (refill hogsheads & ex-bodega butts ?) Couleur or pâle, nez assez jeune et peu marqué par les fûts, très citronné, minéral, iodé, saumon fumé, un peu austère mais plutôt classe. Bouche puissante, austère aussi, très iodée et très poivrée, minérale et maritime, avec de la cendre, du caoutchouc, du citron, finale longue sur le poivre. Très bien dans son style, il manque un peu de sherry à mon goût. Note : 89/100.

 

Port Charlotte The Heretic Feis Ile 2018 2001-2018 55,9% : (bourbon, rum & ex-wine casks) couleur or profond, nez bien marqué par la tourbe fermière, medicinal, iodé, caramélisé, huile de moteur c’est vrai et charbon de bois. Bouche très épaisse et crémeuse, un peu sucrée, céréales caramélisées, miel, vanille, un peu moins tourbé et salin que le nez, plus marqué par les fûts de rhum et de vin. Alcool parfaitement intégré. Finale longue, à l’opposé du Lagavulin, bien moins fraîche et citronnée, sympa lors des premières gorgées, mais qui peut devenir vite écœurante. Note : 88/100.

port charlotte heretic 2001 feis ile 2018

 

Kilkerran Glengyle Open day 2018 8ans Recharred sherry cask 58,4% : couleur or profond, nez sur le caramel mou, le cake et les épices, très malté aussi. Heureusement quelques notes fermières à la Springbank derrière. Idem en bouche, où l’alcool est parfaitement intégré, les 58% passent tout seul, mais l’aromatique fait très caramel, céréales, un côté rhum/raisin. Bonne longueur cependant. Mais pas mon truc. Note : 84/100.

 

Posté par tomy63 à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 août 2018

Patrick Baudouin (Chaudefonds-sur-Layon) *****

Patrick Baudouin - Anjou blanc Le Cornillard 2010 : ("Sol de schiste très pierreux. Exposition plein sud. Vignes de 50 à 80 ans. Fûts de 400 et 228L neufs et de 1 et 3 vins. 2,4gr SR" http://www.patrick-baudouin.com/ANJOU-BLANC-LE-CORNILLARD-2010.html)   Couleur or, nez sur le miel, la cire, les fruits mûrs, un peu de coing, de poire, du menthol. Bouche puissante, très belle matière, minérale, toujours sur le miel et les fruits mûrs, avec une bonne acidité et une fine amertume. Finale longue où on retrouve le côté mentholé, des notes florales, pour chipoter un peu d'alcool, surtout à l'ouverture. Ca reste un très beau vin, qui en a encore sous la pédale, à mettre impérativement à table plutôt qu'à l'apéritif. Note : 17,5/20.

baudouin cornillard 2010

 

 

Patrick Baudouin - Coteaux du Layon "Après minuit" 1997 : (100% chenin, 11% vol. d'après la contre-étiquette mais probablement moins en réalité, environ 350gr de SR) Couleur ambre foncé, nez expressif qui fait encore assez jeune avec beaucoup de pâte de coing caractéristique des chenins liquoreux mais aussi beaucoup d'autres arômes, plus que le Suronde Victor & Joseph 1996 : fruits confits, rhubarbe, abricot, figue, prune, mangue, caramel... Attaque en bouche très sirupeuse, concentrée et sucrée, peu d'acidité au départ mais elle arrive en quantité suffisante sur la fin de bouche et la finale, à nouveau on trouve le coing, la rhubarbe, la figue. Finale très longue, avec juste ce qu'il faut d'acidité pour que le vin soit équilibré, même s'il y en a un peu moins que dans le Suronde V&J, un peu plus de fruits secs (abricot, dattes) un peu de cannelle. Un liquoreux exceptionnel ! Note : 19,5/20.

baudouin après minuit 1997

après minuit 1997 back

Le domaine a produit "Après Minuit" en 1995 et 1997. Mais il y a aussi eu en 1997, en plus des habituels Bruandières, SGN et Maria Juby, l'extrêmement rare "Les sens du chenin" 690gr SR pour 1% d'alcool !

 

 

Patrick Baudouin - Anjou "Glanées" 2006 : couleur entre paille et or pâle, peu évoluée, nez moyennement expressif, sur l'abricot, l'ananas et des touches oxydatives de noix. Bien mieux en bouche, dans un esprit demi-sec, tendue, beaucoup d'agrumes, de l'ananas, et toujours ces notes oxydatives. Très bonne longueur, beaucoup de fraîcheur. Note : 17,5/20.

bauduin

 

Anjou blanc 2010 : (goûté blind pour le Wine blog trophy) la robe est presque or pâle, peut-être un peu évoluée (ou alors un vin non filtré avec une légère macération ?), le nez est expressif, sur la poire, la pomme blette, un côté pâtissier (farine ? levure ?) qui me rappelle des vins à quantité de soufre limitée comme chez Mosse ou Mélaric. La bouche est vive, toujours sur les mêmes notes de poire, de pomme blette, bonne fraîcheur, ça manque juste d'un peu de matière. Longueur moyenne. Un bon vin, dans un esprit quasi nature. On s'est pas moqué de nous avec cet échantillon. Note : 15/20.

 

Posté par tomy63 à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]