Soirée Vieux vins (et autres)

Château-Grillet 2001 : Couleur claire, nez très minéral, quasiment pas de fruit, austère. Bouche un peu plate, minérale, pas une grosse matière, pas une grande longueur non plus. Difficile d'y sentir le viognier, bien plus typé Chablis par exemple mais pas un grand Chablis. B-.

Jaboulet - Hermitage blanc Chevalier de Stérinberg 2001 : Couleur dorée, nez très exotique ananas, beurré, gourmand, élevage bien mieux intégré que sur le 2009 ou 2005. Bouche plus austère que le laissait penser le nez, sur les agrumes, très sèche, bonne fraîcheur, quelques amers en finale à peine trop marqués pour chipoter. TB.

Rapet - Corton-Charlemagne 2001 : couleur dorée, nez de fruits jaunes, un peu de noisette, de fruits secs, à peine oxydatif. Mieux en bouche avec un fruité plus frais, bonne longueur. Dommage que le nez soit fatigué. TB-.

Louis Jadot - Criots Bâteard Montrachet 2002 : complètement oxydé. NN.

IMG_20180929_011657

Dagueneau - Pouilly Silex 2004 : couleur très claire, nez bien marqué par le silex, à peine cassis, groseille, citron vert aussi. Bouche très minérale, toute en tension, acidité parfaite et finale énorme. TB++.

Paul Blanck - Gewurz VV Furstentum 2012 : Couleur dorée, nez avec le côté litchi/rose mais aussi des fruits exotiques. Bouche moins variétale, pleine de fruits jaunes et de fruits exotiques, quelques grammes de sucres bien équilibrés par l'acidité, belle longueur. TB.

IMG_20180929_011702

Guigal - Côte-Rôtie La Turque 2007 : Couleur sombre, nez de cassis, lardé, fumé, bien plus sauvage que les entrées et milieu de gamme du domaine. Belle fraîcheur en bouche, grosse acidité même, finale très longue avec des tannins encore bien présents. Pas encore à son apogée mais un très beau vin déjà, avec un gros potentiel. TB++.

Pape-Clément - Pessac rouge 2001 : couleur sombre, nez encore un peu boisé, fruits noirs, poivron. Bouche à la texture lisse au départ puis finale asséchante, pas mal de poivron aussi. B-.

La Mission Haut-Brion - Pessac rouge 1999 : couleur noire, rien à voir avec le précédent, fruits noirs plus mûrs, bois précieux, tabac. Bouche avec beaucoup de fruit, de la fraîcheur derrière, toute jeune, tannins encore un peu trop présents à mon goût en finale, on peut l'attendre, mais c'est une grande bouteille. TB++.

IMG_20180929_011724

 

Bonus :

Roulot - Meursault 2013 : Couleur claire, nez à peine soufré et toasté, citronné, bouche toute en tension ,peu de gras, bien dans le style du domaine, finale longue, minérale, salivante. TB.

Fourrier - Gevrey VV 2015 : Couleur rubis, nez ultra gourmand de fruits rouges sucrés, à peine floral. Bouche toute en finesse, avec des tannins imperceptibles, texture soyeuse, plus "Chambolle" que "Gevrey", d'une buvabilité incroyable. Pour chipoter le longueur n'est pas énorme mais quel régal. TB++.

Antoine Arena - Biancu Gentile 2012 : couleur or pâle, nez floral avec des fruits secs, à peine oxydatif. Bouche lourde avec beaucoup d'alcool. Impression qu'il est trop tard pour ce vin qui a perdu tous ses arômes, ne reste que l'alcool. Moyen.

 

Posté par tomy63 à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Soirée vins liquoreux

Soirée 100% vins "au taux de sucres résiduels supérieur à la moyenne" comme l'a expliqué notre hôte, avec au menu : rillettes, foie gras à la pêche coriandre et badiane, tarte céleri/chorizo, poulet ananas et riz, fromages persillés, moelleux citron et gâteau chocolat.

 

1 - Le Pedneault - Cidre de Glace du Québec "Le Glacier" 9,5% : couleur ambrée aux reflets oranges, nez gourmand sur la pomme, un côté pâte de coing, confiture de fraise, quelques épices. Bouche à l'équilibre magnifique avec des pommes sucrées, mais surtout une très belle acidité derrière, une finale longue (ce qu'il manque souvent au cidre de glace je trouve) à peine poivrée, toujours très concentrée et acidulée. Les 9,5% d'alcool ne se sentent pas mais ils apportent l'ampleur nécessaire. TB+.

IMG_20180721_203952

 

2 - Loberger - Tokay Pinot Gris Searing SGN 1990 : Couleur ambrée, nez bien marqué par un côté menthol/eucalyptus, les fruits secs, la pâte de fruit, un peu de noisette. En bouche impression d'un vin qui a mangé ses sucres, pas très concentré, mais frais et élégant, toujours ce côté mentholé, avec une belle longueur. TB+.

IMG_20180721_210231

 

3 - Château Tirecul-la-Gravière - Monbazillac Les Pins 2013 : Couleur claire, nez sur le safran, le miel, la noix de coco, à l'ouverture il devient de plus en plus brouillon. La bouche est fraîche, pas très concentrée, sur les arômes du nez mais avec en finale un côté vanille/coco trop présent à mon goût. Petite déception. A regoûter dans quelques annnées. B.

IMG_20180721_223249

 

4 - François Chidaine - Montlouis sur Loire Les Tuffeaux 2015 : (vin tendre) Couleur très claire par rapport aux autres vins, nez un peu discret au départ puis il s'ouvre sur le citron vert, le pamplemousse, une pointe d'ananas. Bouche très vive, tendue, les quelques grammes de SR l'empêchent d'être austère, très "citrique", on reconnaît bien la patte Chidaine. La finale est très longue, pleine d'énergie et de fraîcheur. Déjà excellent, il devrait être grandiose dans quelques années avec un peu plus de complexité. TB+.

IMG_20180721_223319

 

5 - Château Nairac - Barsac 1998 : Couleur ambre foncé, le nez est sur la pâte de coing, l'abricot, la figue, il m'évoque un chenin comme un vieux Suronde, mais surtout pas du sémillon (quoiqu'il y ait bien un peu de safran). La bouche est concentrée, ultra fraîche, complexe, sur la pâte de fruit, les fruits secs, les épices, un peu de caramel, de l'encaustique. Superbe longueur en plus. Excellente surprise à la découverte de l'étiquette. Le vin de la soirée. TB++.

IMG_20180721_232538

 

6 - Domaine du Traginer - Banyuls blanc 2007 : (grenache blanc, grenache gris, muscat à petits grains) Couleur dorée, nez avec beaucoup d'alcool, peu de fruit. Probablement bu un peu tard, il était sans doute meilleur dans la jeunesse. Quelques notes intéressantes de frangipane derrière et de la longueur cependant. Mais l'alcool est trop présent en bouche pour donner du plaisir. Un peu mieux avec du roquefort. Déception à la vue de l'étiquette. Mais j'aurai au moins goûté mon premier Banyuls blanc ! B-.

IMG_20180722_002519

 

7 - Jean Gardiès - Rivesaltes grenat Cerra 2009 : (grenache noir) Couleur très sombre, nez sur le chocolat, beaucoup de fruits rouges, crème de cassis. La bouche est très fraîche, beaucoup de fruit, pas tant de sucres que ça en fait et pas trop confiturée, finale longue, fraîche, fruitée. Très beau vin. TB+.

IMG_20180722_004745

 

8 - Marco de Bartoli - Passito di Pantelleria Bukkuram Padre della Vigna 2008 : (muscat d'alexandrie) Couleur ambre foncé, nez sur le caramel, le café (à peine trop pour chipoter), girofle, fruits secs, prunes, raisins, abricot, très complexe. Bouche très concentrée avec une bonne acidité derrière pour équilibrer le tout. Il passe bien même après 7 liquoreux. Belle longueur. Dommage que le côté caramel/café soit à peine trop présent. TB+.

padre della vigna bartoli

 

Posté par tomy63 à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Soirée LPV 2008

Benoît Lahaye - Champagne Naturessence Brut 2008 magnum : (moitié chardo, moitié pinot noir) Très beau champagne à la fois tendu et gras, avec une belle rondeur apportée par le petit passage en fûts, de la gourmandise avec quelques grammes de sucre, un beau fruité, finale longue et salivante. TB+.

 

IMG_20180610_013156

 

Marcel Lapierre - Morgon cuvée sans sulfites ajoutés 2008 : Couleur très claire, superbe nez de framboise, cerise, rose, poivre. Un peu de réduction mais qui est vite partie. La bouche est très fruitée, sans tannins, très facile à boire, plus simple que le nez. Finale assez courte cependant. Très beau vin de soif. TB.

 

Claude Dugat - Gevrey-Chambertin 2008 : robe sombre, nez de cerise aigre, fruits noirs, à peine fumé. Bouche sur la même aromatique, pas spécialement acide pour 2008, mais manque un peu de longueur et de profondeur. TB-.

 

Fonsalette - Rouge 2008 : robe claire et tuilée, nez de fraise écrasée mais aussi de l'olive, du sous-bois, un peu poussiéreux. Idem en bouche où la bouteille semble un peu fatiguée. B+.

 

Méo-Camuzet - Hautes Côtes de Nuits St Philibert 2008 : Couleur dorée, très beau nez sur le beurre, les agrumes, l'ananas. Bouche grasse, beurrée, fruitée, sans jamais tomber dans la lourdeur, assez longue en plus. Beau vin, bu à son apogée. TB++.

 

Château Tour des gendres - Bergerac sec Contine Périgourdine 2008 : (muscadelle) Robe dorée, nez sur le miel, la pêche, boisé présent mais bien intégré par le temps. Bouche grasse, miellé, beurré, riche mais bien équilibrée, finit sur des amers nobles et des fruits secs. Belle cuvée, à son apogée je pense. TB.

 

Mas Jullien - blanc 2008 : Robe dorée, nez typé chenin, sur la poire, un peu brioché. Bouche avec beaucoup de fraîcheur pour le sud, très agréable, pas forcément la concentration ni la longueur des plus grands millésimes mais beaucoup d'élégance. TB+.

 

IMG_20180610_013212

 

Grange des Pères - Rouge 2008 : Robe sombre, nez sur les fruits noirs, quelues épices, pas très marqué anchois pour une GdP. Bouche facile, fruitée, pas très puissante, ronde, manque un peu de profondeur et de caractère pour une GdP, le style m'a semblé assez moderne et typé Rhône Nord à l'aveugle. Surprise en voyant l'étiquette. TB.

 

Jean-Louis Chave - Saint-Joseph 2008 : le vin fait vraiment pas mûr, à l'aveugle on part sur du cabernet franc à cause des notes de poivron vert, finale astringeante. Moyen.

 

Château Giscours - Margaux 2008 : robe sombre, nez d'abord un peu poivronneux, puis avec le réchauffement, fruits noirs, cassis, bois précieux. Bouche tendue, portée longtemps par une très belle acidité, sur les arômes du nez. Beau potentiel, peut-être un peu jeune encore. TB.

 

Taille aux Loups - Vouvray Clos de la Bretonnière 2008 : Couleur dorée, nez très porté sur l'ananas, le beurre. Bouche grasse aussi, boisé bien intégré, beurre, fruits mûrs, une pointe de sucre, on hésite avec Jurançon. A son apogée. TB+.

 

Domaine des Ardoisières - Quartz 2008 : (100% altesse) couleur dorée, nez très minéral, miel, floral, impossible de détecter l'altesse. Bouche tendue, miellée, minérale, presque austère, pas ultra fruitée, belle longueur, beaucoup de fraîcheur. TB+.

 

Château Carbonnieux - Pessac blanc 2008 : Nez très marqué bourgeon de cassis et groseille à maquereau, bouche vanillée et très marquée par la noix de coco... Moyen.

 

Fonsalette - Blanc 2008 : Robe encore assez claire, nez agréable sur l'abricot, la poire, mais bouche un peu chaude avec de l'alcool en finale. Toujours pas convaincu par ce Fonsalette 2008... B.

 

Deiss - Gewurz SGN 2008 : Robe dorée, nez sur le miel, le coing, l'abricot, à l'aveugle on part plutôt sur du chenin, bouche bien équilibrée, juste un peu moins longue que le suivant, mais parfaitement digeste. TB+.

 

Jardins de Babylone - Jurançon moelleux 2008 : Couleur dorée, nez bien marqué manseng, très ananas et fruits exotiques, comme toujours la bouche est un modèle d'équilibre, avec une grosse acidité, c'est plein de fruit, très grosse longueur. TB++.

 

Chartreuse Liqueur du 9e Centenaire 47% : La couleur tire un peu plus sur la verte que sur la jaune, nez légèrement anisé, bouche puissante, mais avec une texture très grasse, finale longue et poivrée. TB+.

 

Posté par tomy63 à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2018

Soirée LPV en petit comité

Nicolas Joly, Domaine de La Coulée de Serrant - Savennières Les Vieux clos 2009 : Robe dorée, très beau nez assez complexe avec du miel, une pointe de cire, des fruits jaunes, des agrumes, un peu de noisette, de pomme blette dans le fond, fait un peu vin moelleux. La bouche est bien sèche, puissante, opulente, mais elle garde juste ce qu'il faut de fraîcheur derrière, elle est fruitée, miellée, légèrement briochée, avec une très légère pointe oxydative, la finale est longue et tendue. Très beau vin. TB+.

Rossignol-Trapet - Chapelle-Chambertin 1995 : Robe très claire et évoluée, le nez est magnifique, sur la cerise griotte, la fraise, le sous-bois, la viande fumée, la pierre-à-fusil. Bouche encore jeune, avec beaucoup de fruit, de l'acidité, pas une grosse épaisseur mais très tendue et toute en longueur. Les tannins sont quasiment insensibles. Sur le second verre, peut-être un peu plus de matière et de caillou fumé. Finale très longue, minérale, tendue, sur la cerise griotte. Grand vin, bu à son apogée. Exceptionnel.

IMG_20180302_205619

 

Matassa - El Sarrat Côtes catalanes rouge 2012 : (mourvèdre) Robe rubis foncé, nez avec une pointe de réduction qui disparaît vite, sur les fruits rouges, un côté végétal qui nous fait peser à du cabernet franc. Bouche assez stricte, végétale, en sous-maturité, belle fraîcheur sinon, avec de la minéralité dans le fond, des tannins présents mais de belle qualité. Assez long. Mais il manque clairement de gourmandise, les notes végétales sont trop marquées à mon goût. B.

Château Poujeaux - Moulis 2008 : Robe noire, nez d'abord marqué par une note étrange de yaourt à la fraise, qui petit à petit se transforme en vanille sucrée. La bouche est plus bordelaise, sur les fruits noirs, épaisse, mais trop boisée à mon goût avec des tannins un peu secs sur la finale. Pas mon style. B-.

Alban Michel, Les Sabots d'Hélène - Vin de Table (avec 4 chaises) Ni Dieu ni maître ni sulfites du raisin et Basta : Robe rubis foncé, le nez sent le vernis à plein nez, c'est plein d'acétate. La bouche est un peu perlante, avec une touche d'acidité volatile, toujours du vernis, absolument imbuvable, mais onaura bien rigolé, c'est déjà ça ! NN

IMG_20180302_223442

 

Henri Schoenheitz - Riesling Herrenreben VT Cuvée Adrien 2007 : Robe légèrement dorée, le nez fait bien riesling avec sa touche de terpène, mais aussi plein de fruits jaunes et de fruits exotiques. La bouche est bien équilibrée, fraîche, sucrée mais pas trop, onest plus sur du moelleux que du liquoreux, pleine d'ananas, de fruits exotiques, très gourmande et facile à boire. TB+.

Dne des Bernardins - Muscat des Beaumes de Venise "Hommage" :  (non millésimé) Robe ambrée, nez bien marqué par la rose, pas de doutes sur le muscat, des notes de caramel, un peu de rancio,fait assez âgé. Bouche puissante, un peu d'alcool, caramel, noisette, rose, très belle longueur, mais un vin un peu trop chaleureux à mon goût. B+.

IMG_20180303_003307

 

Posté par tomy63 à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2018

Soirée Rhône + Paul Blanck

Paul Blanck - Riesling Schlossberg 2014 : couleur claire, nez à peine marqué résine avec surtout beaucoup de fruits, agrumes, fruits exotiques, mirabelle. Idem en bouche, beaucoup de fraîcheur, du fruit, gourmand, 4-5gr de SR peut-être, assez bonne longueur. Très beau riesling. TB+.

Jaboulet - Hermitage blanc Chevalier de Stérimberg 2005 : robe dorée, nez puissant, un peu beurré, avec de l’ananas, du caramel. Bouche très puissante, solaire, massive, manque de fraîcheur et de finesse à mon goût, pas mal de longueur cependant. B.

Beaucastel - CdP blanc Roussanne VV 2005 : Robe dorée, nez de liquoreux avec beaucoup de miel, de l’ananas, des fruits exotiques, moins bien en bouche où le vin semble lourd, avec pas mal d’alcool et d’amertume là aussi. Regoûté sur les fromages servi plus frais, l’aromatique part sur la poire, les fruits blancs, la bouche semble plus fraîche, bien mieux. Au final quand même une petite déception à la vue de l’étiquette. TB-.

 

IMG_20180120_012652

 

Château la Verrerie - Grand deffand Lubéron 2009 : robe sombre, nez à peine réduit/animal, bouche un peu brouillonne, peut-être fatiguée. Une nouvelle bouteille est ouverte mais pas de grands changements, juste un peu plus de fraîcheur en bouche. Moyen.

Coursodon - St Joseph Paradis St Pierre 2012 : Robe sombre, nez bien marqué fruits noirs, un peu de violette. Bouche facile, peu tannique, belle matière,  texture soyeuse, mais une finale un peu trop vanillée, à mon goût. Bien fait, mais dans un style trop moderne, un peu lisse, manquant de caractère mais aussi un peu de complexité. B+.

Guigal - Château d’Ampuis 2005 : un  peu mieux que le précédent, avec un peu plus de fraîcheur et de tension, à peine moins vanillé, mais je lui ferais le même reproche, un style pas assez sauvage. A noter quand même qu’il ne fait pas du tout ses 12ans et devrait pouvoir tenir encore longtemps. TB-.

Delas - Hermitage les Bessards 1999 : Robe un peu plus claire et évoluée, nez sur la confiture de fraise, nous fait partir sur un grenache, un côté à peine terreux et tertiaire dans le fond, une touche d’olive, de garrigue aussi. Bouche avec une belle matière, tannins fins, le côté solaire est parfaitement équilibré par une bonne acidité, bonne longueur. Très belle bouteille, que j’aurais pensé plus jeune et plus au sud. TB+.

Château Rayas - CdP Pignan 2008 : robe très claire, nez exubérant, envoûtant, très marqué par la rose, fruits rouges, poivre.  Bouche pleine de fruits, de rose, gourmande, très fraîche, tannins insensibles, belle matière et belle longueur, probablement mon meilleur Reynaud. TB++.

Paul Blanck - Riesling VV Furstentum 1997 : robe dorée, nez marqué riesling évolué, avec de la résine, de la mirabelle, des notes minérales. Bouche plus dans l'esprit d'un manseng, très portée sur l'ananas, impressiond'un vin moelleux qui a bien mangé ses sucres, très exotique, tout en restant frais et équilibré, très beau. TB+.

Paul Blanck - Gewurz VT Furstentum 2011 : robe dorée aussi, nez exubérant, très porté jasmin, rose, thé, un peu trop à mon goût. Bouche idem, je crains l'aromatique qui m'écoeure un peu, mais bel équilibre sucre/acidité, bonne longueur. Comme souvent j'ai du mal avec le gewurz. B+.

 

Posté par tomy63 à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 octobre 2017

Soirée LPV au resto

Bruno Clavelier - Chambolle Musigny 1er cru La Combe d'Orveau 2011 : robe rubis clair, nez très élégant sur la fraise, les petits fruits rouges, une pointe florale, assez gourmand, encore à peine vanillé. Bouche très fruitée, tendue, un côté minéral dans le fond qui soutient très bien l'ensemble, beaucoup de finesse et d'élégance, belle longueur. Très beau pinot. TB+.

Beaux frères - Pinot noir Upper terrace Ribbon Ridge 2007 : robe évoluée, assez claire avec des contours tuilés, nez un peu chaud, voire brûlé, avec une certaine complexité, sous-bois, épices, kirsch. Bouche assez puissante, épicée, moins chaude que le nez, du sous-bois là aussi. La finale est courte, sur le poivre, un peu d'alcool, bien moins élégant que le précédent. B-.

 

Potinet-Ampeau - Meursault Les rougeots 2010 : Robe paille, nez sur l'anis, un peu de pomme granny, une pointe de noisette, citron. Bouche toute en tension, qui manque un peu de gras à mon goût, toujours ce côté réglissé, très fraîche et minérale. Assez bonne longueur. Bien fait mais le style est un peu trop austère en l'état en tout cas. TB-.

Raveneau - Chablis Grand cru Valmur 2010 : Robe or pâle, nez très minéral, pierre-à-fusil, citron, coquille d'huître, croûte de fromage, bouche tendue, minérale, saline, moins épaisse et moins fruitée que Blanchot 2010, mais plus longue, plus ciselée, à attendre encore un peu peut-être même s'il offre déjà du plaisir. Finale interminable, très saline. TB+.

 

DSC_0577

 

Combier - Crozes-Hermitage 2015 : Robe encore jeune, un peu violine, le vin a eu besoin d'une demi-journée d'ouverture pour bien s'exprimer, très fruits noirs, violette, un peu olive/anchois. Bouche avec une belle rondeur, texture soyeuse, fruité juteux, pas très long, mais très gourmand. TB.

JL Chave - Hermitage 2007 : Robe assez sombre, les contours commencent à tuiler un peu, nez de belle syrah légèrement évoluée, cassis, prune, épices, graphite. Bouche puissante, sur les arômes du nez, avec une très belle fraîcheur minérale derrière, des tannins soyeux. Très bonne longueur. TB+.

 

La Barthassade - Blanc de cinsault Vin de France 2014 : Robe saumonée, nez très gourmand avec un peu de pamplemousse, de pêche, de nougatine, un côté pâtisserie orientale "loukoum". La bouche garde ce fruité et ce côté pâtissier à peine sucré, bonne acidité derrière. Finale pas très longue. Mais très facile à boire et original. TB-.

 

Mark Angéli, Ferme de la Sansonnière - "Mathilde" Moût de raisins partiellement fermenté 1995 : Robe or profond, assez claire pour un chenin de 1995, le nez est bien marqué par le coing, fruits exotiques bien mûrs, miel. La bouche n'est pas si concentrée que ça, on sent que le vin a mangé une parrtie de ses sucres même s'il en reste encore pas mal,  beaucoup de fruits exotiques et de coing, frais et digeste, très agréable. Longueur moyenne. TB.

 

Bonus divers :

Ramonet - Bâtard-Montrachet 1999 : Robe dorée, évoluée, nez très miellé, une pointe de cire, floral (tilleul ?), des fruits jaunes. Bouche plus jeune que le nez, avec une très grosse ampleur, épaisse, beaucoup de miel encore, grosse tension derrière, des agrumes, moins sur le côté floral et cire. Superbe longueur. Grand vin à son  apogée. TB++.

Romanée-Conti - Vosne Romanée 1er cru Duvault Blochet 2011 : Robe assez claire, nez très « Conti », avec un peu de rose, de la cerise, de la fraise. Bouche fruitée, très fine, fraîche, pas ultra complexe mais parfaitement équilibré. Bonne longueur sans être exceptionnelle. Comme souvent avec la Conti, on pourrait le prendre pour un super vin de soif. TB+.

Coche-Dury - Bourgogne aligoté 2013 : le nez a un côté cire, il fait un peu nature (bu à l'aveugle), avec des agrumes,un peu brouillon. Bouche sympa, vive, tendue, sur les agrumes, pas très épaisse, facile à boire, pas très longue. B+.

Leroy - Bourgogne aligoté 2009 : Robe dorée, nez sur la "réduction bourguignonne", pétard, soufre, à la Leroy, mais beaucoup d'autres choses aussi, un peu floral, fruits jaunes. Belle ampleur en bouche, avec une grosse tension pour 2009, frais et assez long. TB.

Jean Macle - Château-Chalon 1999 : comme toujours chez Macle, c'est oxydatif mais aussi très fruité, très fin, avec une belle fraîcheur, peut-être encore plus que sur les autres millésimes que j'ai pu goûter. TB+.

Renards des Côtes - Vin de France blanc 2015 : robe dorée, qui tire presque sur l'ambrée, nez exubérant sur le miel, le tilleul, envoûtant mais il pourrait devenir écoeurant assez vite. Bouche puissante, grasse, épaisse, pleine de miel et de tilleul, manqueun peude tension derrière. Très original, il doit permettre des accords culinaires intéressants. B+.

Vergnon - Champagne Eloquence blanc de blancs extra brut : beau champagne,vif, tendu, à la bulle fine, sans être trop austère non plus. TB.

 

Posté par tomy63 à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2017

Quelques vins d'exception pour les 60ans de Jean-Marc

Terres d'Ocre - Clin d'oeil brut 2014 : Une bulle sympa, facile à boire, assez sèche, légère amertume en finale. B+.

DSC_0479

Movia - Puro rose : (2006, pinot noir, à dégorger soi-même) Une très belle bulle qu'on connaissait déjà, très légèrement rosée, sur la groseille, la framboise, un côté "nature", cerise aigre, très frais avec une bulle fine. TB.

Fuleky - Tokaji dry furmint 2009 : Là aussi, un vin que j'avais déjà eu l'occasion de goûter, il m'a encore rappelé un riesling sec sur l'écorce d'agrumes, avec une belle tension et une belle longueur. TB.

La Cabotte - Sauvageonne Côtes du Rhône villages 2014 en magnum : (clairette) Rhône très gras, mentholé, qui manque de tension à mon goût, il a souffert de la comparaison avec le suivant. B.

DSC_0482

Les Bérioles - Saint-Pourçain Tressaille 2014 en magnum : (majorité tressallier) J'avais déjà bien aimé le 2012, c'est toujours aussi bon en 2014, très vif et tendu, citronné, avec une belle matière. TB.

Robert Sérol - Côte Roannaise les Blondins 2012 en jéroboam : Je l'avais goûté au domaine en 2013, il m'avait déjà fait une belle impression, il s'est encore amélioré, plein de fruits rouges, très frais, avec une finale poivrée assez longue. Le jéroboam n'a pas survécu. TB+.

Jean Macle - Château-Chalon 1989 : Un vin encore tout jeune à la couleur comme au nez, peu différent du 2000 bu il n'y a pas si longtemps, assez classique, sur la noix, le champignon, un côté agrumes. C'est surtout en bouche qu'il fait la différence avec les autres domaines, avec beaucoup de finesse et de fruit, très frais et très long. TB+.

DSC_0483

Clos Lapeyre - Jurançon La Magendia 2005 en magnum : J'avais adoré 2001, 2004 et 2013 sur cette cuvée, le 2005 est lui aussi exceptionnel, plein d'ananas, de miel, une pointe de caramel, fruits exotiques, très frais et très long. TB+.

Jo Pithon - Coteaux du Layon Clos des Bonnes Blanches Ambroisie 1996 : On continue sur du très haut niveau, couleur ambre foncé, nez sur la pâte de coing, un peu de caramel, figues, abricot confit... Bouche sirupeuse, avec une belle acidité. Encore un très grand Layon des belles années. TB+.

Tokaji Wine Trust Co. - Tokaji Aszu Esszencia 1957 : Couleur presque noire, le nez est oxydatif, beaucoup de noix, il rappelle le vin jaune de Macle, mais aussi beaucoup de fruits secs (raisins, prunes), un côté caramel/café. La bouche est surprenante, presque sèche, le vin a mangé tous ses sucres, il reste de la noix, des fruits secs, une belle texture épaisse, une bonne acidité, beaucoup de fraîcheur. Très intéressant à goûter. Un grand merci à Jean-Marc d'avoir partager ce vin (et les autres), il est fort probable qu'on ne regoûtera jamais un Aszu Esszencia de 1957, ni même un vin de 60ans. TB+.

DSC_0484

 

grands formats

 

Posté par tomy63 à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2017

Week-end LPV

Bouteilles du vendredi soir 

Méo-Camuzet - Hautes Côtes de Nuits blanc Clos St Philibert 2010 : superbe nez de chardonnay bourguignon très noble, beurré, floral, fruité, avec de l'amande, un boisé (grillé, vanillé) léger et parfaitement intégré. Bouche tendue, avec un beau volume, de la longueur, on part sur un 1er cru de Puligny à l'aveugle. Impressionnant pour le niveau d'appellation. Ca commence fort. TB+.

Domaine de la Romanée-Conti - Hautes Côtes de Nuits blanc Abbaye de St Vivant pour les Caves Augé 2007 : robe bien plus dorée que le précédent, plus beurré, moins grillé, fruits plus mûrs, semble plus chaud. Bouche tendue, fruitée, beurrée, plus puissante et grasse que le précédent, un peu moins d'élégance, belle longueur aussi. TB+.

Donnhoff - Hermannshohle GG Riesling trocken 2012 : robe très claire, beau nez très "riesling" avec de la résine, du citron vert surtout. Bouche légèrement perlante, tendue, longue finale sur des amers nobles, pamplemousse, citron vert. L'équilibre est là, à attendre un peu pour une aromatique plus complexe. TB.

Domaine Andrée - Anjou blanc 2014 : Robe claire, très beau nez qui fait penser à un chardonnay, avec du pétard, de la cacahuète grillée, des agrumes. Bouche vive, tendue, on retrouve bien le chenin, un peu de poire, des agrumes, légère amertume en finale, bonne longueur. Beau vin, qui souffre juste de la comparaison avec les deux Bourgognes. TB.

Jean Tardy - Nuits-Saint-Georges Au bas de Combe VV 2012 : Beau nez assez noble, fruits rouges et noirs, poivre. Bouche très fraîche, tendue, tannins fins, pas une grosse matière mais la finale est longue, fruitée, très poivrée, peut-être un peu trop. TB.

Christian Clerget - Vougeot 1er cru Les Petits Vougeots 2002 : nez très chaud, sur le pruneau, le café. Bouche très chaude aussi qui manque clairement d'acidité et de fraîcheur. Peu de longueur. Certains autour de la table ont été moins durs que moi, lui trouvant une certaine gourmandise. Moyen.

Brunel (Les Cailloux) - Chateauneuf-du-pape rouge 2001 : nez assez chaud, évolué, quelques notes en commun avec le vin précédent. La bouche est quand même plus fraîche, c'est un peu mieux mais ça manque de tension pour moi. B-.

Christophe Abbet - Ambre 2006 : (Valais, cépages petite arvine et marsanne, 6ans en barriques) Robe ambrée, beau nez sur le praliné, la nougatine, l'abricot sec, le miel, les dattes, le caramel, très gourmand, pas spécialement boisé ni oxydatif. La bouche est par contre décevante, elle manque d'acidité, pas de tension, pas de longueur. L'aromatique est pourtant gourmande, proche de celle du nez, la texture épaisse est agréable, mais un liquoreux qui manque d'acidité ça ne pardonne pas. Très décevant pour un vin qui a la réputation d'être parmi les meilleurs liquoreux du monde. B.

Jardins de Babylone (Dagueneau) - Jurançon moelleux 2011 : robe dorée, le nez nous amène tout de suite sur du manseng, très marqué ananas, fruits exotiques, miel, pas encore très complexe. La bouche est un modèle d'équilibre, les sucres passent tout seuls grâce à une superbe acidité, c'est frais, tendu, digeste et très long, presque salin en finale. Il a écrasé le vin précédent. TB+.

DSC_0475

DSC_0476

 

 

Bouteilles du samedi soir

Boyer-Martenot - Meursault 1er cru Perrières 2010 : couleur dorée, nez assez discret, peu beurré pour un chardonnay, plus sur le citron et les fruits jaunes. Bouche puissante, voire un peu alcooleuse en finale, grasse, bonne tension, mais là aussi c'est peu aromatique. Pas mauvais, mais on en attend beaucoup plus d'un Perrières 2010. B.

La Barthassade - IGP Hérault blanc Les Cargadous 2015 : (chenin, roussanne) Robe assez claire, nez très fruité, marqué par la roussanne, poire, abriot, pêche. L'attaque en bouche est sur le même fruité, belle matière avec un peu de gras, mais l'ensemble s'effondre assez vite, la fin de bouche manque de tension, finale assez courte, pas assez fraîche. B.

Ostertag - Pinot Gris A360P Muenchberg 2009 : couleur dorée, nez original sur le caramel beurre salé, la tarte tatin, la brioche, un peu de poire. Attaque vive en bouche, grosse matière, beaucoup de gras, on retrouve le caramel, la tarte tatin, bonne longueur, à boire assez frais, dès que le vin s'est réchauffé il est apparu lourd et manquant de tension. TB-.

Reynaud - Pialade Côtes du Rhône 2008 : comme d'habitude très "confiture de fraise", mais avec plus de poivre et d'orange sanguine que la bouteille goûtée il y a un an, très frais, un peu plus évolué, finale très poivrée. TB.

Gonon - Saint-Joseph rouge 2011 : très sombre, beaucoup d'olive au nez, de l'anchois, des fruits noirs. Bouche très fraîche, tendue, fruitée, pleine d'olive, tanins fins, pas très concentrée, mais très longue. Après un superbe 2012 l'an dernier, Gonon fait coup double. TB+.

Beaucastel - CdP rouge 2001 : très poussiéreux, problème de bouteille a priori.

Clos des Papes - CdP rouge 2007 : (ouverte 24h à l'avance comme les 2 suivantes) Robe sombre, très beau nez encore tout jeune, sur les fruits noirs, la fraise, un peu d'épices, des notes florales. La bouche est puissante, encore un peu sur la retenue, mais avec beaucoup de fraîcheur, des tannins soyeux, une grande longueur, on peut déjà se faire plaisir si il est servi bien frais, mais dès qu'il s'est réchauffé l'alcool se sentait en finale. Grande bouteille en devenir. TB+.

Pontet-Canet - Pauillac 2009 : Robe très sombre aussi, nez sur un élevage gourmand, coco, vanille, barbe à papa, qui doit encore s'intégrer. La bouche est magnifique, épaisse, soyeuse, très fraîche, très longue, beaucoup de fruits noirs, moins d'élevage qu'au nez, déjà bien épanouie en l'état. TB+.

Mouton-Rothschild - Pauillac 2001 : Robe sombre encore assez jeune, nez "classique", légèrement vanillé, cassis, cèdre, tabac. Bouche fraîche, aux tannins soyeux, moins de matière que le Pontet-Canet, finale un peu courte pour un Mouton et par rapport au précédent. Bon vin mais pas exceptionnel. TB.

Guigal - Côte-Rôtie La Landonne 2001 : (ouverte juste avant dégustation) Là aussi c'est encore jeune, aucune trace d'évolution, très beau nez sur les fruits noirs, l'olive (un peu moins que Gonon quand même), le poivre, pas de boisé ressenti. Bouche d'une grande fraîcheur, beaucoup de fruit, tannins parfaitement intégrés, très long. Un bon cran au-dessus du précédent. TB+.

DSC_0477

DSC_0478

 

Posté par tomy63 à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2017

Soirée vins d'Anne Gros

Alexandre Bain - Pouilly-Fumé Pierre Précieuse 2012 : Couleur dorée et trouble, très beau nez plein de fruits exotiques et d'agrumes bien mûrs, des épices, une pointe de pierre-à-fusil et de cire. Beau volume en bouche, très fruitée et vive à la fois, trame minérale, il lui manque un peu de fraîcheur pour être parfait, je l'aurais mis plus au sud à l'aveugle. Bonne longueur. TB.

 

Anne Gros - Vosne-Romanée Les Barreaux 2009 : Robe assez foncée pour un pinot, premier nez très poivré, un peu moins ensuite, très belle corbeille de fruits bien juteux (fraise, cerise, mûre...). Bouche ultra gourmande, très fine, d'une fraîcheur incroyable pour 2009, tannins soyeux, très facile à boire, avec un petit côté poivré en finale. Un délice. TB+.

 

Anne Gros - Clos Vougeot Grand Maupertui 2011 : Robe assez foncée, encore jeune, premier nez légèrement boisé, de beaux fruits noirs derrière. Regoûté plus tard dans la soirée, il semble moins fruité et très marqué tabac. Bouche avec une matière impressionante, pas du tout boisée, avec des tannins de belle qualité plus présents que sur le Vosne mais qui doivent se fondre encore un peu, les fruits sont un peu sur la réserve. Finale très longue, un peu de tabac, de poivre, très fraîche. Un futur grand vin, un peu sur la retenue en ce moment. TB.

 

Anne Gros - Echezeaux Loachausses 2007 : robe plus tuilée que les précédents, évoluée. Nez avec un peu de tertiaire, légèrement fumée et végétale, moins mûre que le Vosne et le Clos Vougeot. Bouche supérieure au nez, plus fruitée, plus jeune, aux tannins fins, belle matière là aussi, mais il lui manque la fraîcheur, voire la tension, des deux précédents. Bonne longueur. Un vin à son apogée, mais on sent le millésime un peu faible. TB-.

 

DSC_0434

  

Gentile - Patrimonio blanc 2011 : (100% malvoisie) Couleur or, nez sur la poire, la brioche, assez sympa. Bouche avec un beau volume, poire et brioche aussi, légèrement citronnée, mais manque de tension. B.

 

Mas de la Séranne - Antonin et Louis 2012 : nez très réduit, bouche aussi avec un côté végétal. Probablement un problème de bouteille pour cette cuvée qui se goûte très bien d'habitude.

 

Pierre Gaillard - Côte-Rôtie Rose Pourpre 2005 : Couleur sombre, pas de traces d'évolution. Nez sur les fruits noirs, cassis surtout, un peu de mûre, avec de la fraîcheur grâce à des notes de menthol, d'eucalyptus. Bouche encore très jeune, puissante, peut-être un peu trop, très fruits noirs, belle acidité, très frais, tannins soyeux. Très long. TB.

 

Schoffit - Pinot Gris SGN Rangen de Thann Clos St Théobald "Larme de Lave" 2005 : (1/2bt, proche des 500gr de SR selon les millésimes) Couleur or, nez très marqué confiture de mirabelle, miel, un peu d'abricot, de fruits exotiques, de thé vert. Bouche épaisse, sirupeuse, très douce, peu d'alcool, très facile à boire, les sucres passent facilement grâce à une légère acidité, aromatique proche du nez, sur la mirabelle, le miel, encore jeune. Seule la finale manque un peu de longueur et de tension pour en faire un très grand liquoreux. TB+.

 

Toro Albala - PX 1983 : très noir, une pointe d'alcool au nez, puissant, très café, fruits noirs, moins marqué pruneau que d'autres millésimes (1985, 1986) et plus sucré. Très bien en bouche, ultra concentré, sirupeux, sur le café, il ferait presque passer la SGN à 500gr de SR pour un sec ! Il faut bien sûr aimer ce style très lourd, avec peu d'acidité, tout en concentration d'arômes. TB.

 

Posté par tomy63 à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2017

Soirée LPV Mas Jullien

Soirée LPV Mas Jullien

Les vins sont servis à l’aveugle. Les rouges ont été ouverts la veille.

Cartagène 2009 : Couleur rose foncé, beau nez avec de la rose, du poivre, de la fraise, de la groseille. Bouche un peu trop marquée par l’alcool où on sent bien le côté eau-de-vie, aromatique intéressante proche du nez, pas trop de sucre pour une cartagène. Finale assez longue, poivrée. B.

Rosé 2012 : couleur rose foncé, nez sur la grenadine, la fraise, la framboise, assez engageant. Bouche puissante, rosé de gastronomie, une petite pointe d’alcool, beaux fruits rouges. Assez bonne longueur pour un rosé. B+.

Carlan 2009 : Robe sombre aux contours violets, nez un peu réduit, avec un côté olive verte aussi, des fruits noirs, cassis. Bouche puissante mais aux tannins soyeux, juteuse, sur la confiture de mûre et de cassis, fraîche pour 2009. Finale un peu plus courte que le Mas 2009. TB-.

Autour de Jonquières 2013 : Robe sombre aux contours violets là aussi, nez de confiture de mûre et de cassis, plus d’épices que dans le précédent, un côté garrigue, du cacao, de l’amande, du bois précieux, très jeune mais très noble. Bouche encore un peu jeune, puissante, mais avec beaucoup de fruits noirs, des épices, une touche d’élevage (bois précieux) déjà bien intégré pour 2013, tannins présents mais d’une grande finesse. Belle longueur avec de la fraîcheur. Déjà très bon, et probablement un futur grand vin. TB.

Mas 2009 : Robe sombre aux contours violets aussi, nez plus épicé que les précédents, on retrouve les fruits noirs confiturés, un peu de cacao. Bouche puissante, fruitée, aux tannins soyeux là aussi (plus que lors de ma dernière dégust il y a un an environ) avec une très belle tension derrière et une finale plus longue que les précédents. Un régal en l’état même si bien sûr là aussi c’est encore tout jeune. TB+.

DSC_0381

 

Mas 2005 : Robe plus claire et plus évoluée que les précédents, un peu de réduction au nez, moins de fruits et plus de tertiaire, avec un petit côté vert. En bouche les tannins sont plus serrés, on a l’impression d’un vin ramassé moins mûr, avec un côté vert qui me fait penser à du cabernet sauvignon. Il y a de la fraîcheur derrière et une bonne longueur, mais le style me plaît moins. Lors de ma dernière dégust il y a un an et demi j’avais déjà trouvé les tannins un peu serrés mais pas le côté vert. B+.

Blanc 2011 : Couleur or, nez sur le miel, l’anis, avec un peu d’élevage (vanille et surtout beurre) bien intégré, certains évoquent le chardonnay, des fruits jaunes. La bouche est puissante, mais avec une belle acidité derrière qui l’empêche d’être trop lourd, beurrée, florale, sur les fruits jaunes et les agrumes. Assez bonne longueur, finale tendue, légèrement anisée. Bien fait, mais la bouche a un côté un peu trop chaud à mon goût. TB-.

La Méjanne 2009 : Couleur or pâle, nez encore bien plus sur le miel, le citron, l’ananas, un peu mentholé. Bouche fraîche, pas très chargée en sucres, plus « moelleux que liquoreux », où on retrouve le citron, le miel, une petite touche exotique. Finale d’assez bonne longueur, citronnée, anisée. TB-.

Clairette Beudelle 1994 : Couleur ambre foncé, nez très complexe, sur le pruneau, la prune, la pâte de coing, les raisins secs, le caramel, la datte, la noisette, superbe. Bouche un peu en-dessous du nez, où on retrouve du caramel, du pruneau, de la pâte de coing, on a l’impression d’un vin très sucré au départ avec une texture épaisse mais qui a déjà bien digéré ses sucres, il n’est pas écœurant mais on aimerait quand même un peu plus de tension. Finale de longueur moyenne, sur les fruits secs, la noisette, un peu de noix et de chocolat dans le verre vide. Même si autour de la table beaucoup ont préféré le précédent, celui-ci est plus mon style de liquoreux personnellement. TB.

 

Très intéressant de goûter aux multiples facettes du domaine, notamment pour moi qui ne connaissait que les rouges et le rosé. Un grand merci pour nous avoir permis de goûter la très rare cuvée Clairette Beudelle malheureusement plus produites depuis longtemps.

 

Posté par tomy63 à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]