13 décembre 2012

Château Pape-Clément (Pessac) ***

Pessac-Léognan blanc 1989

(CR de Julien) "Le second blanc est beaucoup plus clair, avec des reflets verdatres.
Le nez est fumé, un peu boisé, il y a pas mal d'agrumes. Ca reste très frais. Avec un peu d'air j'ai l'impression de retrouver un coté encore un peu champignonné.
La bouche est plus vive, c'est très frais, très sec également. Je ne ressens que peu de gras. Très bon équilibre général, la matière est belle, une fine amertume est présente en finale. Ce n'est pas mauvais du tout!
Jean-Marc trouve le chateau. Bravo!! Chose incroyable tout de même, jamais nous ne pensions à un millésime "si" agé, car c'est Chateau Pape-Clément 1989."

A l'aveugle j'aurai bien mis le Carbonnieux sur 1989, et celui-ci je l'aurai bien mis sur 2005 ! C'est encore d'une jeunesse incroyable. Un petit peu trop boisé malheureusement, c'est son seul défaut. Sinon c'était très frais, ça peut tenir encore bien des années.(Note +- 17/20).

pape blanc

 

Pessac-Léognan rouge 1993

(CR de Julien) "La robe du suivant fait tout de suite bien évoluée. Sur des teintes tuilées.
Le nez est quand même très tertiaire, sur l'humus, la terre, les champignons. Il y a du fruit derriere mais c'est un peu vieux pour moi.
La bouche est un peu dissociée, plus aucuns tanins, une acidité un peu dérangeante pour moi. Bref je ne suis pas fan. La table est partagée. Question de gout surement pour ce Pape-Clement 1993."

Un vieux vin, aucun doute. Avec énormément de tertiaire, un nez avec beaucoup de notes de sous-bois. La bouche a gardé de la fraîcheur. J'ai beaucoup aimé. Mais c'est vrai qu'il est temps de le boire. (Note +- 16,5/20).

pape rouge

 

Goûté lors du GT 2012 :

- Pessac-Léognan rouge 2007, encore fermé au nez, un peu jeune, boisé, la bouche est puissante, avec une belle matière déjà et une finale très longue. Là aussi on a envie de voir ce qu’il dira dans 5ans au moins. (Note +- 16,5/20).

Posté par tomy63 à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Dumbarton **

Dumbarton

Création : 1938 (fermée en 1991)         Situation : Lowlands          Propriétaire : Pernod Ricard

Le site est le même que celui de la distillerie Inverleven.

 

Dumbarton 1964-2014 50ans Alambic Classique C#14310 Bourbon cask + 5years in Grande Champagne Cognac cask 53,1%

Couleur : or profond.

Nez : il commence comme un grain classique sur la vanille et la coco, avec dans le fond des fruits assez mûrs (prune) et des raisins secs. Un peu alcooleux.

Bouche : bien au-dessus du nez, texture vraiment très épaisse qui rend l'attaque assez douce et un peu molle mais la puissance arrive progressivement. Assez sucrée et bien marquée par le cognac, confiture d'abricot, de prune, de figue, raisins. Le côté vanille/coco reste dans le fond. Très original.

Finale : assez longue, très légèrement boisée, plus de fruits secs et d'épices désormais.

Note : 88/100. Dommage que le nez soit en dessous, la bouche est très originale et le cognac finish plutôt réussi.

dumbarton

 

Dumbarton 1969-2000 51,7% Cadenhead Chairman stock bourbon hogshead : nez très sympa, avec de la pêche, beaucoup de fruit, un peu de cire, un peu floral, pas trop marqué grain, pareil à l'attaque en bouche, puis malheureusement un peu court sur la fin. 89/100.

 

Posté par tomy63 à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 décembre 2012

Château Lagrange (Saint-Julien) ****

Saint-Julien 1998

(CR de Julien) "Le vin suivant fait légèrement plus évolué.
J'aime encore beaucoup le nez, certes un peu plus évolué mais avec du fruit, du poivre, un aspect un peu plus fumé peut etre. Egalement un peu de cèdre.
Par contre la bouche décois un peu. C'est un peu végétal je trouve, plus court en bouche, très peu de tanins mais une matière moins belle.
C'est simplement bon, dommage pour ce Chateau Lagrange 1998 ( Saint-Julien )."

Je crois que pour celui là j'avais annoncé St Emilion (tout faux ce soir là). Le nez est très beau c'est vrai, un peu fumé avec beaucoup de tabac, du cuir, du bois. La bouche est puissante, avec un goût qui m'a fait penser à un merlot mais ça manquait un peu de longueur et de matière. Les Lagrange 2008, 2006 et 2004 que j'ai goûtés il y a quelques semaines au Grand Tasting étaient un peu au-dessus (surtout 2006).

lagrange

 

Goûtés lors du GT 2012 :

- 2008, très fermé, aucun plaisir à l’heure actuelle, c’est dur de prédire ce qu’il va devenir.

- 2006, très bien même s’il fait encore tout jeune, la bouche a une grosse matière, beaucoup de tannins mais qui sont agréables, beau fruité, très grosse finale. TBien.(Note +- 18/20).

- 2004, plus ouvert, mais ça manque un peu de corps et de finale, c’est bien mais le 2006 est au-dessus. (Note +- 17/20).

Posté par tomy63 à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 décembre 2012

Cragganmore **

Cragganmore

Création : 1869             Situation : Speyside             Propriétaire : Diageo

craggan dist

 

Cragganmore 12ans 40%

Couleur : or pâle.

Nez : une belle corbeille de fruits frais (pelures de pomme, abricot, orange...), avec des notes de vanille, de miel, et un peu d'herbe coupée.

Bouche : attaque douce, fruitée, quelques notes de noisette désormais. Toujours un peu de vanille. Très facile à boire.

Finale : longueur moyenne, un peu moins de fruit, plus de caramel

Note : 83/100. Une très bonne entrée de gamme, facile à boire. Bon rapport q/p.

craggan 12

 

Cragganmore 12ans 40% old label : 83/100. Vieille version où l'OBE (Old bottling effect) a eu le temps de jouer son rôle, on est surtout sur le miel, avec beaucoup de rondeur, une texture plus crémeuse, des arômes plus fondus. Par contre la finale est très brève.

cragg old

 

Cragganmore 1997 DE (porto ruby finish) 40% : 82/100. On a perdu le côté miel, vanille, herbe coupée, on est désormais sur un whisky plus marqué par le caramel, le café, les fruits secs, l'orange confite, la noix. L'entrée en bouche est assez vive (un peu trop, comme souvent avec les finitions porto), et la finale un peu trop courte. La version classique est plus facile à boire.

craggan de

 

Cragganmore 14ans for Friends of the classic malts released 2010 40% : Note 82/100. Aromatique proche du 12ans, un peu plus vif, quelques notes épicées en plus, un peu moins de fruit, toujours beaucoup de miel, un peu d'orange, céréales, vanille, caramel. Longueur moyenne. Le 12ans était un peu plus facile, plus agréable. (Noté 82 par Serge, 82,4 sur Whiskybase).

craggan

 

Craggenmore 1999-2014 MOS 53,5% : (Witch 2014) nez sur la vanille, céréales, herbe coupée, poire. Bouche assez sucrée, un côté dragibus, fruits verts. Bonne longueur mais c’est trop sucré en attaque pour moi. Je préfère le nez. 85/100.

 

Posté par tomy63 à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Château Smith-Haut-Lafitte (Martillac) ***

Pessac-Léognan rouge 2004

(CR de Julien) Pour le onzième vin, retour au petit déjeuner avec des arômes de pain grillé assez incroyables. C'est toasté et opulent...mais à vrai dire j'aime bien. Il y a du fruit derrière et un léger floral.
La robe très dense ne ment pas. En effet, la bouche présente une densité remarquable tout en conservant un toucher de bouche de très bonne facture. C'est très élégant et soyeux, velouté. Les tanins sont fondus et tout est en place. Les aromes grillés du nez ne sont pas du tout présent en bouche.
C'est très bon maintenant, je pense que ça peut attendre encore un peu pour avoir plus de complexité. C'est un Smith Haut Lafitte 2004.

Couleur très noire, le nez fait très chaud, beaucoup d'aromes grillés, du café... un peu trop chaud à mon goût. La bouche est très belle par contre, avec des tannins soyeux, de la fraîcheur, et une belle longueur. (Note +-16,5/20).

smith

 

Goûtés au salon RVF 2012 :

- Les Hauts de Smith blanc 2010 : Moyen

- Pessac blanc 2010 : encore fermé, mais une belle longueur. B

- Pessac rouge 2007 : fermé, pas une grosse matière, assez décevant ce jour là. B-

 

Posté par tomy63 à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Domaine du Clos des fées - Hervé Bizeul (Vingrau) ****

La Petite sibérie 2002 (Côtes du Roussillon village), un vin qui m’a semblé plutôt léger, en finesse, très gourmand et très facile à boire, encore très jeune, avec une très bonne longueur. Ca ne m’a pas semblé très complexe, mais j’avoue qu’à partir de là mon palais commençait à fatiguer un peu. TBien. (+- 17,5-18/20).

 

Côtes du Roussillon village Les Sorcières 2010 : Couleur rouge rubis, vin essentiellement sur le fruit, beaucoup de fruits rouges et noirs, tannins assez fins. Manque un peu de complexité, mais c'est gourmand et facile à boire. Belle entrée de gamme. 14,5/20.

clos

 

Posté par tomy63 à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 décembre 2012

Château Léoville-Poyferré (Saint-Julien) ****

Saint-Julien 2002

(CR de Julien) L'avant dernier rouge fait encore bien jeune de robe. C'est profond.
Le nez est fruité en mélant petits fruits rouges et noirs. Le bois est bien enrobé je trouve et c'est très frais avec des notes de réglisse, de ronce, de menthol. Avec l'aeration, le cassis se démarque un peu, c'est juteux et gourmand tout en etant complexe.
La bouche est encore jeune, pour autant, c'est soyeux et juteux. La matière est ample et les tanins d'une très belle qualité. C'est enrobé jusqu'à la longueur que j'ai trouvé longue et fruitée. Un très beau vin qui je pense peut attendre mais qui donne du plaisir dès maintenant. Ce Léoville-Poyferré 2002 est bien bon.

Vin très noir là aussi, le nez est plus fruité que le précédent (enfin un vin plein de fruit !), beaucoup de cassis. La bouche est fraîche, avec des fruits bien mûrs, c'est très gourmand, avec une belle longueur. Très Bien. J'avais entendu Pascal et Jean-Marc dire que 2002 était très bien sur Bordeaux à l'heure actuelle, en effet ce vin en a été la preuve. (Note +- 17,5/20).

léoville

 

Posté par tomy63 à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chanson Père & Fils (Beaune) ***

Goûtés lors du salon RVF 2012 :

- Beaune 1er cru Clos des mouches blanc 2010 : B+

- Pernand-Vergelesses rouge 1er cru Les Vergelesses 2009 : B

- Beaune 1er cru Bressandes 2009 : TB

 

Goûté lors du GT 2012 :

- Beaune 1er Cru Clos des Fèves 2009 : enfin un Bourgogne rouge plaisant à boire, ouvert, très fruité, avec une pointe d'épices, de la matière, de la puissance mais des tannins très soyeux, belle longueur. TB+ (+- 18/20).

chanson feves

 

Chanson - Beaune 1er cru Clos des fèves 2009 : robe assez sombre pour du pinot, nez avec des fruits rouges et noirs, pas mal de poivre qui me fait un temps penser à de la syrah. Mais la bouche pinote, sur des fruits mûrs, encore assez jeune, des tannins de qualité, de la fraîcheur, une très belle concentration. Finale longue, poivrée. Très beau vin, qui offre déjà du plaisir et qui a tout l’avenir devant lui. Il m'avait déjà impressionné au Grand Tasting 2012. TB.

 

Posté par tomy63 à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 décembre 2012

Château Doisy-Daëne (Barsac) ****

Doisy-Daëne 1995

(CR de Julien) "Enfin, pour conclure ce très beau repas et pour accompagné un superbe dessert ( terrine d'agrumes (orange/pamplemousse ), des cannelés à tomber par terre et une gelée d'orange il me semble ), nous avons un vin avec un beau doré.
Le nez est beau, d'une belle complexité et d'une belle plénitude. On y retrouve du miel, de la cire mais aussi des épices ( canelle, safran +++ ) et des agrumes.
La bouche est un tout petit peu lourde pour moi. Mais je suis le seul à ressentir ça, je pense que mon palais sature un peu, et que ce n'est pas forcement les vins que je préfère. Il faut toutefois reconnaitre que l'acidité est bien présente pour contrer le sucre. J'y retrouve du fruit de la passion dans la longue finale.
Sauternes? Pas sauternes? A maturité? Plus jeune? Pas mal de question pour ce vin que certains qualifie de "vicieux" voire "pervers".
C'est un Doisy-Daëne 1995."

Un liquoreux bien doré, qui m'a complètement déboussolé (mais je n'étais pas le seul). Des arômes de liquoreux assez évolué : miel, agrumes, orange confite, épices, mais beaucoup d'acidité, de fraîcheur, peu de sucres résiduels. L'entrée de bouche m'a semblée un peu puissante à moi aussi, plus que certains jeunes Doisy Daëne que j'ai bus. Je penchais un peu plus pour un jeune liquoreux dont le fruit aurait évolué assez vite. Mais il s'agissait "tout simplement" d'un très bon Barsac qui a gardé toute sa fraîcheur. En tout cas c'était très bon, avec une finale énorme. (Note +- 17,5/20).

doisy

 

Goûté lors du salon RVF 2012 :

Sauternes 2009 : un futur grand, grosse acidité, superbe fruité, très long. TB+ (Note +- 18,5/20).

 

Posté par tomy63 à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2012

Gilles Barge (Ampuis) **

Gilles Barge - Condrieu La Solarie 2010

Couleur assez pâle.

Le nez annonce un vin gras, très légères notes beurrées mais qui s'estompent doucement. Un peu de muscade, un côté minéral et du fruit frais (pêche, abricot).

La bouche est moins grasse que ce qu'annonçait le nez, pas de beurre ici, le côté floral est léger, on est plutôt sur la minéralité et le fruit (beaucoup plus de fruit qu'au nez, même si on reste sur la pêche et l'abricot). Beaucoup de matière.

Finale assez longue, fruitée, il lui manque juste un peu d'acidité.

Note : 16/20. Un très beau vin en tout cas, et une belle découverte d'un domaine dont je n'avais jamais entendu parler auparavant.

barge

 

 Plus d'informations sur le site du domaine : http://www.domainebarge.com/les-vins/condrieu-la-solarie-2009

 

Posté par tomy63 à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]