02 janvier 2018

Roux Père & Fils (Saint-Aubin) **

Roux Père & Fils (Gds jours 2018)

Chambolle Fremieres 15 : un peu fluet, beaux petits fruits rouges, correct. B.

Chambolle 1er cru Noirots 15 : plus concentré, un peu boisé, tannins un peu secs en finale. B.

Chambolle 1er cru Borniques 15 : encore un peu plus concentré, boisé un peu moins présent, finale tannique mais moins sèche que Noirots. B+.

 

Domaine Roux Père et fils - La moutonniere Bourgogne pinot noir 2009 : Générique assez classique, sur les petits fruits rouges acides, peu de matière, ne pinote pas trop. 14/20.

 

 

Posté par tomy63 à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 janvier 2018

Hudelot-Baillet (Chambolle-Musigny) *

Hudelot-Baillet (Gds jours 2018)

Chambolle VV 16 : robe très sombre, violette, fruits noirs, gourmand, à peine serré. B+.

Chambolle 1er cru Charmes 16 : boisé, très noir, un peu trop extrait et tannique. B.

Chambolle 1er cru Cras 16 : très noir, très tannique. B-.

Bonnes-Mares 16 : beaucoup de bois, très épais, un peu plus soyeux que Cras, finit très vanillé. B.

 

Hudelot-Baillet Chambolle 1er cru Charmes 2015 : (FDGV15) un côté amande au nez que n’avait pas le Charmes de Clerget, un peu plus tendu, mais moins gourmand. TB-.

 

Posté par tomy63 à 00:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 décembre 2017

Roblot-Marchand (Chambolle-Musigny) **

Roblot-Marchand (Gds jours 2018)

Chambolle 16 : frais, tannins fins, belle matière, bon village. TB-.

Chambolle 1er cru Fuées 16 : plus épais, encore un peu de bois, tannins fins aussi. TB.

Chambolle 1er cru Noirots 16 : plus sombre, un peu perlant, plus serré, pas tout à fait en place. B+.

Chambolle 1er cru Gruenchers 16 : bien mieux, plus de matière, plus long, tannins de qualité encore un peu présents, belle fraîcheur. Bien plus convaincants que les 2013. TB+.

 

Roblot-Marchand Chambolle Les pas de chats 2013 : (FDGV15) robe très claire, petits fruits rouges, un peu fluet, grosse acidité. B.

Roblot-Marchand Chambolle 1er cru Les Noirots 2013 : grosse acidité aussi, un peu plus de matière et de tannins mais pour un Premier cru ça reste assez fluet. B+.

 

Posté par tomy63 à 00:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 décembre 2017

Chantal Lescure (Nuits-St-Georges) ***

Chantal Lescure (grands jours 2018)

NsG 15 : frais, fin, léger, fruité, bon village, plus dans l’esprit Chambolle. TB-.

Chambolle Mombies 15 : plus austère, serré, très droit, minéral, un peu fluet. B+.

NsG Damodes 15 : tendu, gourmand, un peu moins serré, frais, pas très épais mais long, dans l’esprit Vosne. TB+.

NsG 1er cru Vallerots 15 : un peu serré, plus terreux, fumé, manque un peu de matière, assez austère. TB-.

Vosne 1er cru Suchots 13 : un peu réduit, plus solaire et confit, manque de matière pour un premier cru. B-.

Clos Vougeot 12 : très toasté, très boisé en l’état. A attendre longtemps. Un peu déçu par la gamme au final, je restai sur de meilleurs souvenirs des vins du domaine. B-.

 

FDGV 16

C. Lescure NsG Damodes 2013 : fruité plus intense que tous les derniers, peu de soufre ?, bonne matière, grosse acidité, assez long. TB.

 

Posté par tomy63 à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Zind-Humbrecht (Turckheim) *****

Zind-Humbrecht - Pinot Gris Clos Jebsal VT 2008 1/2bt

Couleur : or profond.

Nez : très fruité dès l'ouverture, sur la mangue et le coing, assez confit, avec du miel, un peu de noisette et des notes de fruits secs aussi, un petit côté eucalyptus qui lui donne de la fraîcheur, et un aspect minéral qui se dégage déjà.

Bouche : attaque assez vive, très bonne acidité du début à la fin qui soutient le vin, grande tension, beaucoup de minéralité, et en même temps plein de fruits, de la mangue, de l'ananas, du coing (qui lui donne un petit côté chenin), encore du miel. Le fruité est légèrement confit, la concentration n'est pas exceptionnelle. Le style est tout en finesse, avec énormément de fraîcheur. Pas du tout perlante.

Finale : très longue, minérale, fruitée et fraîche, légèrement saline. Aucune lourdeur dans ce vin, le taux de SR ne semble pas très élevé, mais c'est probablement dû à l'acidité.

Note : 19/20. Un vin sublime, la perfection n'est pas très loin, il lui manque juste quelques années supplémentaires.

P1050040

 

Note du domaine : "Mise en bouteille : 9/2010; Alcool acquis : 12.8° ; Sucres résiduels: 74g/l ; 5.8 g/l H2SO4, pH: 3.3; Rendement : 35 hl/ha ; Optimum de dégustation: 2016-2033+; Age moyen des vignes : 25 ans ; Surface : 1.3 ha ; Terroir : Marnes grises et Gypse. Exposé sud, terrasses et forte pente."

 

 

Zind-Humbrecht - Gewurz Calcaires 2013 : couleur paille, nez pas trop variétal, avec des agrumes, une pointe de litchi, minéral. Bouche avec quelques sucres résiduels (environ 30gr), minérale, vive, agrumes, à peine litchi/rose, assez bonne longueur. TB.

 

Zind-Humbrecht - Riesling Clos Windsbuhl 2007 : (1,4gr SR, sols calcaires "muschelkalk" en altitude, climat tardif, exposition sud sud-est) couleur dorée, nez terpénique avec du miel, des fruits jaunes, de la mirabelle, un peu de cire, du caillou, très classe. Bouche très tendue, minérale, grosse acidité, mais aussi un beau volume, du miel, du fruit et une longue finale minérale plus marquée par le pamplemousse et le citron confit. Superbe. Il peut encore tenir des décennies. Note : 18,5/20.

 

Posté par tomy63 à 10:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


27 décembre 2017

Arnoux-Lachaux (Vosne-Romanée) ***

Arnoux-Lachaux - Bourgogne Pinot fin 2012 : (ancienne variété de pinot noir aux rendements plus faibles) Robe rubis, à peine tuilée, nez finalement encore jeune, simple, fruité, bouche légère, fruitée, qui manque un peu d'épaisseur, finale fraîche, acidulée, peut-être à peine sèche. B.

 

FDGV 2016 : 

Arnoux-Lachaux Vosne Hautes Maizières 2014 : robe sombre, nez sur le cassis, assez mûr et gourmand, reste frais, tannins encore un peu trop présents en l'état. TB-.

 

Gds Jours 2018

Vosne Hautes Maizières 16 : boisé, sombre, pas très long. B-.

Vosne 1er cru suchots 16 : (100% VE, en bt) pas une grosse matière, austère en l’état, serré, pas très long. B.

Echezeaux 16 : (idem) Bien mieux, encore à peine serré, un peu de bois bien intégré, plus de matière, plus de longueur, même s’il ne faisait pas partie des meilleurs Echezeaux de la journée. TB-.

 

Posté par tomy63 à 13:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 décembre 2017

Paul Pillot (Chassagne-Montrachet) ***

Paul Pillot - Bourgogne rouge 2015 : Couleur rubis, beau nez sur la fraise, la cerise rouge, très fruité, encore un peu simple mais efficace. Bouche très fruitée, pas du tout de bois, belle texture soyeuse, peu de tannins, très jus de fruit, frais, pas sucrailleux du tout, seule la finale est un peu courte. Très bon vin, d'une grande buvabilité. Note : 16,5/20.

bourgogne pillot

 

Posté par tomy63 à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Auguste Clape (Cornas) ****

Auguste Clape - Cornas "Renaissance" 2011 : Robe très sombre, nez bien marqué par l'olive, la tapenade voire les anchois, les fruits noirs. Bouche fruitée, toujours très olive, un peu salée, belle fraîcheur, tannins fins, manque juste d'un peu d'épaisseur pour être un grand vin, finale assez longue, presque tendue. C'est très bon, surtout pour la cuvée et le millésime. Note : 17/20.

 

Posté par tomy63 à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Peyre Rose - Marlène Soria (Saint-Pargoire) *****

Clos Syrah Léone 2002, Domaine Peyre Rose, Coteaux du Languedoc (bu lors d'une soirée LPV Languedoc)

(CR de Julien) : "Le vin fait plus évolué que le précédent.
Au nez, c'est encore bien complexe. Le pruneau est là, tout comme l'humus, la terre fraîche, le menthol, le cacao et du boisé avec des touches grillées, de café torréfié.
La bouche est plus longue que large. Le vin est construit sur la tension et c'est très traçant. Le vin est longiligne et frais. C'est pas mal du tout mais le vin manque de charme à mon goût et je ne m'y "attache" pas. Un peu déçu à la découverte de l'étiquette.

Couleur grenat, reflets légèrement tuilés. Le nez est assez expressif, légèrement marqué par l'eucalyptus, très frais. La bouche est sur les fruits cuits (prunes, pruneaux, mûre), avec une belle acidité. Le lendemain le vin est un peu plus gourmand, meilleur, encore plus marqué par les notes torréfiées. Les tannins sont très fins. Il a un peu plus de charme, mais il lui manque toujours quelque chose pour en faire un grand vin. Comme Julien je m'attendais à un peu mieux pour un Peyre Rose. (+- 17/20).

P1030422

 

Peyre Rose - Syrah Leone 2005 : (environ 90% syrah, 10% mourvèdre) couleur très sombre, nez d'abord timide puis avec l'ouverture de très beaux fruits noirs, des épices, du cuir, de chocolat, très noble. Bouche avec une belle matière, puissante, des tannins encore un peu trop présents mais de qualité, une superbe tension derrière, très long. Encore un peu jeune mais un futur grand. TB+.

 

Peyre Rose - Coteaux du Languedoc « Clos des Cistes » 2007 (85% syrah + grenache) : La robe montre quelques signes d'évolution, le nez est exubérant, atypique pour une syrah, avec un côté prune confite, voire pruneau, qui pourrait faire penser à un vin trop solaire, mais on sent derrière une certaine minéralité, des fruits noirs, du poivre. La bouche est un modèle d'équilibre, très mûre, confite, et en même temps jamais écoeurante grâce à une belle acidité en arrière-plan, la texture est épaisse et soyeuse, les tannins fondus. Grande longueur. Le vin de la soirée, au niveau auquel on l'attendait. Il faut dire aussi qu'il bénéficie de quelques années supplémentaires en bouteille par rapport aux autres. TB+.

 

Peyre Rose - Clos des cistes 2003 : robe tuilée, évoluée. Nez évolué, un peu chaud, sur le sous-bois, la prune, le kirsch, m'a fait penser à un vieux Bordeaux. Bouche un peu plus fraîche que le nez mais on sent quand même le millésime caniculaire, moins intéressant que 2007 à mon goût. TB-.

 

Peyre Rose - Coteaux du Languedoc "Marlène n°3" 2007 : (65 syrah, 35 grenach, ¾ cuves ¼ foudres + quelques années en bouteille, coteaux caillouteux argilo-calcaires) Robe grenat, semble moins évoluée que les Cistes, nez assez mûr, fruits noirs, prunes, un peu moins pruneau mais plus d'olives, un peu plus marqué syrah bizarrement. Bouche avec ce même équilibre entre maturité du fruit/fraîcheur, gourmande et presque tendue, finale très longue, superbe aussi. TB+.

 

Marlène Soria-domaine Peyre Rose, Languedoc "Marlène n°3" 2008 : (65% syrah, 35% grenache) Couleur noire, le nez sent bon la garrigue, légèrement fumé, à peine torréfié, sur le cassis, la mûre. Bouche puissante même après une demi-journée de carafe, avec des tannins encore présents mais jamais asséchants, sur les arômes du nez mais toujours une belle fraîcheur derrière. Finale interminable. Superbe bouteille, encore un peu jeune peut-être. TB+.

 

Posté par tomy63 à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 décembre 2017

Château Bouscassé (Maumusson-Laguian) ***

Château Bouscassé (Alain Brumont)

 

Pacherenc-du-vic-bilh Frimaire 2001

Robe : superbe couleur ambrée qui fait beaucoup plus qu'une dizaine d'années

Nez : très ouvert, sur les fruits cuits, le coing, la mirabelle, la vanille et une pointe de noisette.

Bouche : c'est beaucoup moins liquoreux que ce à quoi je m'attendais (surtout en voyant la couleur). Le vin a gardé beaucoup d'acidité, il est très frais et bien équilibré. Les arômes sont dans la lignée du nez.

Finale : très longue, sur la pâte de coing, puis sur la noisette.

Note : 18/20 Un délice avec une salade de fruits.

P1010893

 

Informations complémentaires : vin vendangé en décembre seulement lors des années exceptionnels (1994, 1995, 1996, 2000, 2001) terroir argilo calcaire. Cépage 100% petit manseng vignes de 10 à 20ans. Rendements : 8 à 10 hecto/hectare. Elevage : sur lies, 12 à 16 mois en fûts neufs. Sucres : 130 à 150g/l suivant le millésime.

 

Château Bouscassé - Pacherenc sec Les Jardins 2012 : couleur or pâle, nez fruité, exotique, bouche plus sèche, vive à l'attaque avec une légère amertume. B.

 

Château Bouscassé - Madiran Argile rouge 2008 : (30% futs neufs, tannat, CS, CF, fer servadou) Robe tuilée, nez sur la prune, un peu sous-bois, tabac. Bouche puissante, avec des tannins bien fondus par le temps, le vin est à son apogée, finalement plus frais que ce que laissait présager le nez, assez bonne longueur. TB-.

 

Posté par tomy63 à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]