13 décembre 2015

André Perret (Chavanay) ****

André Perret - Condrieu Chéry 2011 : couleur or pâle, nez expressif, très floral, beaucoup de fleurs blanches, un peu d'abricot, de la vanille, de l'anis, un côté mentholé. Bouche vive, bonne acidité pour un Condrieu, grasse, puissante, l'élevage ne se sent plus, sur les fleurs blanches, un peu de pêche, d'anis, beaucoup de poivre en fin de bouche. Finale longue, florale, poivrée. Un style qui rappelle les grandes cuvées de Vernay mais sans les égaler. Note : 17,5/20.

perret chery 2011

 

Posté par tomy63 à 05:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Dominio de Pingus - Peter Sisseck (Espagne) ****

Pingus - PSI de Peter Sisseck Ribera del Duero 2011 : robe rouge foncé, brillante. Nez expressif, boisé et vanillé, avec des arômes de fruits noirs, des épices. Bouche puissante, avec une bonne acidité, peu de matière, des tannins présents mais de qualité, un peu moins boisée que le nez, on retrouve les fruits noirs, un peu de fraise, beaucoup de poivre. Finale de longueur moyenne, poivrée, puissante mais qui a le mérite de rester assez fraîche. Un peu décevant en l'état. Note : 15/20.

psi sisseck

 

Posté par tomy63 à 05:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 novembre 2015

Dveri Pax (Slovénie) ***

Dveri Pax - Sipon (Furmint) 2012 : (100% furmint, élevage cuve) couleur paille, nez expressif, beaucoup d'agrumes, orange, pamplemousse, citron, quelques notes végétales (écorce ?) qui apportent encore plus de fraîcheur, un peu de poire. Bouche vive, perlante, très fraîche, minérale, sur les agrumes, avec une fin de bouche plus marquée par l'amertume du pamplemousse. Elle rappelle l'Harslevelu de Meinklang. Finale de longueur moyenne, légèrement saline, sur le pamplemousse. Belle découverte. Note : 15,5/20.

dveri pax

 

Posté par tomy63 à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Domaine de Cristia (Courthézon) ***

Cristia - Grenache 2012 VdP de Méditerrannée : robe assez sombre, nez expressif, fruits noirs, cacao, un peu de fraise et d'épices dans le fond. Bouche plus légère que le laissait présager le nez, peu tannique, gouleyante, beaucoup de fruits, du chocolat, pas une grosse concentration. Finale de longueur moyenne. Un bon petit grenache, proche du Nino Loco de G. Gros. Note : 15/20.

cristia grenache

 

Cristia – CdP blanc 2003 : (soirée LPV) robe or pâle, nez assez discret, un peu de poire et d’abricot, bouche grasse, un peu d’alcool, peu de fruit, assez bonne longueur. B-.

 

Posté par tomy63 à 05:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 novembre 2015

Beau-Séjour Bécot (Saint-Emilion) ****

Château Beau-Séjour Bécot 1998 : robe assez claire, sans trace d'évolution, nez moyennement expressif sur les fruits rouges, légèrement glycériné, de légères notes de sous-bois. Bouche fine et classieuse, sur les fruits rouges, avec une bonne acidité, des notes de cèdre et de bois précieux, puis du cassis, avec beaucoup de fraîcheur et des tannins encore bien présents mais de belle qualité, peu de tertiaire. Longueur moyenne, sur le fruit, léger vanillé bien intégré, cèdre. Note : 17/20.

 beauséjour becot

 

Posté par tomy63 à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 novembre 2015

Soirée Bordeaux

Crêt de Bine Beaujolais Nouveau 2015 : nez assez discret, annonce un vin puissant, sur les fruits rouges. Bouche assez puissante, belle matière, fruité différent des beaujolais nouveau, plus sur les fruits rouges, fruité moins immédiat et peut-être moins gourmand mais plus de profondeur et de complexité. Finale assez longue pour du Beaujolais nouveau. Bon vin, qui mériterait d'être attendu quelques mois de plus. B+.

 

Château Caillou Sauternes cuvée spéciale 1992 : robe presque ambre clair, nez sur le safran, le miel, l'abricot, quelques fruits exotiques, ananas. Bouhe vive, tendue, très fine, pleine de fruits exotiques et d'agrumes. Finale longue, tendue, saline, toute en fraîcheur. Très grand Sauternes. TB++.

caillou

 

Closerie des Moussis Haut-Médoc 2010 : couleur sombre encore jeune, nez un peu réduit, bouche sur les fruits noirs, encore un peu trop tannique, qui sèche un peu, notes de cacao et d'épices. Finale un peu amère. B-.

moussis

 

Sociando Mallet Haut Médoc 1995 : robe légèreemnt tuilé, beau nez animal, un peu de café, de grillé, la bouche manque un peu de matière mais elle est assez tendue et fraîche avec des tannins de qualité. Finale fraîche et de bonne longueur. TB.

sociando

 

Sociando-Mallet Haut-Médoc 1990 : Vin qui fait encore assez jeune, sombre, sur les fruits noirs, mais la bouche est très tannique et sèche, le vin semble surextrait. Peu de plaisir. B-.

 

Château Haut-Bailly Pessac 1993 : robe légèrement tuilé, nez sur le bois précieux, un peu tertiaire. Bouche fraîche, avec des tannins présens mais de très bonne qualité. Bonne longueur. Très beau vin. TB+.

haut bailly

 

Château Haut-Brion Pessac 1992 : nez très tartiaire, comme la bouche, tannins secs, le vin est dissocié même si la matière est plutôt bonne. C'est frais mais l'acidité est trop présente. Une déception à la vue de l'étiquette. B.

haut brion

 

Cos d’Estournel St Estephe 1990 : robe tilé, nez très marqu sous-bois et feuilles mortes, trop à mon goût. C'est mieux en bouche, avec pas mal d'épices, de poivre, de la puissance, des tannins présents mais pas secs, assez long. TB.

cos

 

Montrose St Estephe 1995  : robe sombre légèrement tuilée, nez sur le bois précieux, la boîte à cigare, de la rose, des fruits noirs, assez mûr. Bouche très fraîche avec beaucoup de matière, des tannins soyeux, très long. Très grand vin. TB++.

montrose

 

Château Palmer Margaux 1991 : très tuilé, nez un peu trop tertiaire à mon goût, un peu vert, puis un côté pot-pourri et floal intéressant. Belle bouche, tendue avec des fruits rouges et du café, des tannins fins et de la matière, de la longueur. Comme pour le Cos, j'aime beaucoup la bouche mais le nez est trop tertiaire pour moi. TB.

palmer

 

Château Margaux Margaux 1991 : nez de fruits noirs, assez mûr, avec du bois précieux, des épices. Bouche tendue, encore assez jeune, matière, tannins et longueur excellents. A peine en-dessous du Montrose 1995, mais grand vin aussi. TB+.

margaux91

 

Sigalas Rabaud Sauternes 1989 : robe ambrée, nez très marqué orange confite qui me rappelle Yquem 1996, un peu de caramel et de safran en bouche aussi. Ble fraîcheur, mais une petite pointe d'alcool en fin de bouche. Beau Sauternes, mais il souffre de la comparaison avec Caillou 1992. TB.

sigalas

 

Château d’Arche Sauternes 1983 : bouchon.

 

Posté par tomy63 à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2015

Louis-Antoine Luyt (Chili) ***

Louis-Antoine Luyt - Cinsault Coelemu 2013 : couleur assez claire, contours violets. Nez réduit à l'ouverture, bien mieux après quelques heures, sur la cerise, la mûre, les fruits rouges, un peu de violette. Il rappelle plus un Beaujolais qu'un Cinsault du Languedoc. La bouche est vive, portée par une belle acidité, très gouleyante, peu tannique, avec une assez bonne matière, sur le fruité du nez. Finale de longueur moyenne, très légère pointe d'alcool. Bon petit vin, dans un style très facile à boire, peu ou pas soufré. Note : 14,5/20

luyt chili

 

Posté par tomy63 à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2015

Gerovassiliou (Grèce) ***

Gerovassiliou - Avaton 2006 (regional wine of Epanomi) : (cépages mavrotragano, limnio et mavroudi) robe rubis foncé, nez très expressif, fruits rouges, cerises noires, quelques épices, un léger côté animal, boisé bien intégré. Attaque en bouche puissante et vive, on retrouve le fruité du nez, quelques épices, tannins présents mais de qualité et très bien intégrés, moyennement concentré. Pas encore de traces d'évolution. Fin de bouche plus légère, longueur moyenne. Bon vin, original, qui semble pouvoir durer encore pas mal d'années. Note : 15,5/20.

gerovassiliou

 

Posté par tomy63 à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2015

Soirée vins d'exception

Ramonet - Puligny-Montrachet "Les Enseignères" 2002 : couleur or pâle, très beau nez, avec de l’ananas, un peu de mangue, un léger côté beurré bien fondu. La bouche fait encore jeune pour 2002, elle est toute en finesse, d’une grande élégance, ananas, citron, beurre, fruits jaunes, juste ce qu’il faut d’acidité derrière. Très facile à boire. Seule la finale un peu courte m’empêche de partir sur un grand cru. Superbe vin. TB+.

ramonet

Comtes Lafon - Volnay 2002 : robe assez foncée pour du pinot, légèrement évolué. Nez épicé, avec de la fraise écrasée, de la cerise noire que je place plutôt en Rhône sud. Avec l’ouverture il pinote un peu plus. Bouche fine, légère, tannins parfaitement fondus, beaucoup de fruits, très frais et très facile, encore jeune pour 2002. Longueur moyenne, même si là aussi c’est du Village de haut niveau. TB.

volnay lafon

Grange des Pères - Blanc 2004 : robe or profond, nez puissant, très beurré et boisé, avec du miel, de l’abricot, de la pêche qui m’évoque un chardonnay de Bourgogne sur une année chaude avec un élevage trop appuyé. Bouche puissante, très grasse et beurrée, fruits très mûrs, miel. Finale très longue, quelques épices, un peu alcooleuse. Peu de plaisir pour moi (encore une fois avec GdP blanc) même si ce n’est pas un mauvais vin, loin de là. Il va souffrir de la comparaison avec les autres vins de la soirée. B.

gdp blanc

Leflaive - Chevalier-Montrachet 2006 : couleur or, nez sur les agrumes, la noisette, légèrement beurré et brioché, quelques fruits exotiques dans le fond. La bouche est puissante, grasse, on pense au Rhône, citronnée, briochée, un peu de noisette et de noix dans le fond, bonne acidité, il fait plus évolué que le Ramonet. Finale très longue. On a ici la longueur qu’il manquait au Puligny. Grand vin. TB++.

chevalier montrachet

Clos Rougeard - Saumur-Champigny "Le Bourg" 2001 : robe grenat, contours tuilés. Nez sur le café, le poivron, la terre, un peu de fruit mais en retrait. C’est un peu trop vert à mon goût. Mieux en bouche, très bonne matière et des tannins de superbe qualité, moins de poivron, un peu de fraise et de fruits noirs. Bonne longueur. Bon vin mais pas trop à mon goût. TB-.

rougeard

Château Margaux – Margaux 1998 : couleur sombre, encore très jeune. Nez sur les fruits noirs, bois précieux, boîte à cigare et toutes les épices qui vont avec, très noble. Bouche toute en finesse, à la fois complexe et très facile à boire, tannins de velours, bonne matière, du cassis un peu confituré et gourmand, de la fraîcheur. Très élégant, ça n’en met pas plein la vue mais tout est là à la bonne place. Pour chipoter la finale est longue mais pas autant que celle du Chevalier ou du Richebourg. Grand vin. TB++.

margaux

Domaine de la Romanée-Conti - Richebourg 2005 : couleur rubis foncé, nez très marqué par la rose fanée, pivoine, fruits rouges et noirs, dans le fond menthol, épices… Bouche très fine, élégante, aux tannins parfaitement fondus, de la matière, de l’acidité, de la gourmandise avec des fruits légèrement confiturés, de la fraîcheur avec la rose, la pivoine. Là aussi comme pour le Margaux, c’est un vin très facile à boire et évident, pour lequel il est difficile de se retenir pour en apprécier la complexité. Tout est là, à la bonne place. La longueur est remarquable, le vin garde son élégance jusqu’au bout. Exceptionnel.

richebourg

Jean-Louis Chave - Hermitage Blanc 2008 : difficile de passer derrière le Richebourg DRC, mais on change évidemment de style. Robe dorée, nez miellé, beurré, me fait penser à un chardonnay, beaucoup de fruits jaunes. Bouche puissante, tendue, citronnée, miel, fruits jaunes, grosse matière. Finale de très bonne longueur. Superbe vin. TB+.

chave

 

Huet - Le Mont Moelleux 1973 : robe or, nez avec beaucoup de coing, de l’ananas beurré. Bouche sur le coing aussi, mais un côté champignon gênant. Quasiment plus de sucre en bouche. Manque de gourmandise. Ca me semble un peu trop tard pour le boire. Moyen.

 

Quinta do Vesuvio - Vintage Port 2008 : robe noire, contours violets. Nez très marqué cassis, confiture de mûre, chocolat. Bouche gourmande, sucrée, puissante mais les 20% d’alcool sont bien intégrés, les tannins déjà fondus. Finale longue, encore un peu jeune. C’est bon en l’état et ça devrait être terrible dans 20ans. TB.

vesuvio

 

Hydromel sec Miellerie des clauses Pays d’Oc 14% : très marqué par le miel et la cire d’abeille. Bouche sèche, qui mériterait un peu de sucre. Un peu astringent. Pas terrible.

 

Chartreuse jaune Tarragone 43% (1973) : très bonne texture épaisse et huileuse, plus puissante que la Verte VEP, moins sucrée et moins poivrée, plus complexe et plus longue. TB.

chartreuse

 

Posté par tomy63 à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2015

Domaine Leflaive (Puligny-Montrachet) *****

Leflaive - Bourgogne blanc 2010 : couleur or pâle, nez moyennement expressif sur des notes citronnées, des notes florales, un léger beurré assez fin. Bouche parfaitement équilibrée, belle acidité, du gras, de la finesse, une belle matière et sur les arômes du nez. Belle longueur pour un générique, finale qui fait saliver. Un vin déjà très bon, et qui sera sûrement encore meilleur dans 3-4ans. Et dire que ce n'est que l'entrée de gamme... Note : 17/20.

leflaive

 

 

Leflaive - Chevalier-Montrachet 2006 : couleur or, nez sur les agrumes, la noisette, légèrement beurré et brioché, quelques fruits exotiques dans le fond. La bouche est puissante, grasse, on pense au Rhône, citronnée, briochée, un peu de noisette et de noix dans le fond, bonne acidité, il fait plus évolué que le Ramonet. Finale très longue. On a ici la longueur qu’il manquait au Puligny. Grand vin. Note : 19/20.

chevalier montrachet

 

Jolis reportages : http://www.wineterroirs.com/2008/12/ac_leflaive.html et http://www.wineterroirs.com/2009/07/aclaudeleflaive.html

 

Posté par tomy63 à 14:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]