25 janvier 2016

Jacques Maillet (Serrières-en-Chautagne) ***

Jacques Maillet - Autrement blanc Roussette de Savoie 2010 : (vieilles vignes de roussette ou altesse sur la parcelle "Le Cellier des Pauvres" à Motz, des sols constitués d'éboulis argilo-calcaires recouvrant des grès mollassiques. Ni levure, ni chaptalisation, ni filtration, léger sulfitage à la mise seulement si besoin) Couleur or profond, nez expressif, surtout marqué par le coing, un peu de miel et de pêche, assez classique de la roussette. Bouche vive, puissante, tendue, minérale, probablement peu/pas de sulfites, avec du coing, mais aussi un peu d'agrumes et de citron puis en se réchauffant un léger côté oxydatif et des notes de brioche et de noisette apparaissent. Finale longue, tendue, légèrement épicée, avec un côté salin. Très bonne Roussette, dans un style moins gourmand mais plus minéral que les Marestel de Dupasquier. Note : 17/20.

autrement blanc

 

Posté par tomy63 à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 janvier 2016

Soirée pinots et rieslings du monde

Vins 1 et 2 : Pompe à la fourme, biscuits de l’Atelier auvergnat fourme/noix et cantal/oignons, purée de carotte anis et curcumin. L’accord a bien fonctionné avec les deux vins.

Erath *** - Pinot Noir Oregon 2013 : (25% fûts neufs, différentes parcelles d’Oregon) Pinot très léger, fruité, frais, pas particulièrement boisé, il pourrait faire penser à un pinot de Sancerre, simple et court. Sympa pour commencer. B.

Kooyong ** - Pinot Noir 2011 (Péninsule de Mornington - Australie) : (10 mois fûts français, 15% neuf, différentes parcelles) Nez désagréable avec un peu de réduction, de grillé, un peu mieux en bouche, assez léger, bonne acidité, pas une grande longueur. B-.

 

Vins 3 et 4 : Tarte aux champignons (cèpes, trompettes de la mort, bella rosé), salade vinaigrette. Convient parfaitement avec le Nelles qui a la puissance pour tenir tête aux champignons, un peu moins avec le Felton Road, qui aurait dû être placé avant.

Nelles *** – Spätburgunder « Ruber » 2012 (Ahr – Allemagne) : (sols d’ardoises, fûts anciens) Nez puissant, avec un côté grillé, fruit assez noir pour du pinot. Meilleur en bouche, puissant mais pas alcooleux, avec de la fraîcheur, un léger perlant, bonne matière, un peu plus long que les précédents, finale poivrée. B+.

Felton Road **** – Pinot noir “Bannockburn” 2011 (Central Otago - Nouvelle-Zélande) : (11mois fûts, assemblage de 3 parcelles, biodynamique). Le nez est un peu discret, mais plutôt agréable, là aussi sur un fruit assez noir pour du pinot. La bouche est vive, plus tendue que les précédents, plus fine que le Nelles, fruitée. Longueur moyenne. B+.

P1060504

 

Vins 5 et 6 : Dahl de lentilles corail aux patates douces curry lait de coco et coriandre. Accord difficile avec les pinots.

Lambrays ***** – Clos des Lambrays 2008 : (18 mois fûts 50% neuf, sols marnes, argilo-calcaire) Nez moyennement expressif, pinote plus que les précédents, fruits rouges et noirs, rose fanée, bouche assez fine, pas une grosse matière, mais très élégante et facile, portée par une belle acidité, les tannins sont fins. Manque un poil de longueur pour un grand cru. TB.

Alain Brumont **** – Le pinot noir d’Alain Brumont 2009 : (60% fûts neufs, argiles rouges et galets roulés) Vin très puissant, alcooleux, mal équilibré, peut-être encore un peu jeune. Aucun plaisir en l’état. Moyen.

 

Vins 7 et 8 : Lasagnes de légumes oubliés. Très bon accord avec le Schloss Johannisberg, le Red Newt manquait un peu de gras et de matière.

Red Newt *** – Dry Riesling 2013 (Finger Lakes – USA) : (assemblage de parcelles) Riesling vif, facile à boire, fruité, peu de pétrole, bonne acidité, manque un peu de matière et de gras. B+.

Schloss Johannisberg **** – Riesling Trocken Ertes Gewachs 2009 (Rheingau – Allemagne) : (sols limon et quartz, 6,7gr SR) Un peu plus de pétrole et de terpène que le précédent, surtout plus gras, plus de matière, belle tension, pas de sucre ressenti, beaucoup d’agrumes, pamplemousse, finale assez longue, légère amertume. TB.

P1060505

 

Vins 9 et 10 : Fromages (gaperon, brillat-savarin, chavignol, chèvre cendré, marotte) Bon accord chavignol/Maverick sur la tension, gaperon et brillat-savarin/Kreydenweiss plus sur le gras. Moins convaincu par les accords avec la marotte (brebis).

Maverick *** – Riesling Trial Hill 2010 (Eden Valley – Australie) : (biodynamie, micro-terroirs différents) Beaucoup de pétrole au nez, bouche austère, très tendue, mais peu de fruit, surtout du pétrole. Peu de plaisir à le boire seul, mais agréable sur le chavignol. Je suis un des rares autour de la table à lui trouver quelques qualités. B+.

Marc Kreydenweiss **** – Alsace Grand Cru Kastelberg 2008 : (biodynamie, sols de schistes) Beau nez avec du terpène, divers agrumes, en bouche l’élevage se sent un peu avec des arômes briochés, c'est assez gras, moins tendu que les précédents. Encore un peu jeune peut-être. Bien fait, mais pas trop mon style. Il a plu à quasiment tout le monde. TB-.

 

Vin 11 : Panettone Bonifanti, chocolats. Bon accord.

Dr Loosen **** - Urziger wuzgarten Spätlese 2003 (Mosel – Allemagne) : (sol volcanique, ardoise rouge, fer) Robe encore très pâle, très fruité au nez avec beaucoup d’ananas et de fruits exotiques, idem en bouche, très frais, facile à boire, plus moelleux que liquoreux, ananas et épices, pas très long, pas forcément très complexe mais quel régal ! TB.

 

Au final, d’excellents plats, des accords réussis (mis à part avec le dahl) mais quelques vins décevants : des confirmations mais peu de découvertes. En rouge, seul le bourgogne a fait l’unanimité (bu à l’aveugle), en blanc les rieslings alsaciens et allemands étaient loin au-dessus des deux autres.

 

Posté par tomy63 à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 janvier 2016

Clos des Lambrays (Morey-Saint-Denis) *****

Lambrays – Clos des Lambrays 2008 : (18 mois fûts 50% neuf, sols marnes, argilo-calcaire) Nez moyennement expressif, pinote plus que les précédents, fruits rouges et noirs, rose fanée, bouche assez fine, pas une grosse matière, mais très élégante et facile, portée par une belle acidité, les tannins sont fins. Manque un poil de longueur pour un grand cru. TB.

clos lambrays

 

Posté par tomy63 à 15:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 janvier 2016

Alain Voge (Cornas) ****

Alain Voge - Saint-Péray "Harmonie" 2010 (100% marsanne)

Couleur : or pâle.

Nez : assez discret, avec des notes d'orange, de pêche, et beaucoup de fleurs blanches.

Bouche : manque un peu de vivacité en attaque, puis on trouve ensuite une très belle matière, assez grasse, avec beaucoup de notes florales.

Finale : assez courte, manque d'acidité à mon goût (mais c'est plutôt logique pour de la marsanne), très légère amertume.

Note : 14,5/20. Un vin qui manque un peu d'expressivité et de tension, mais la texture était convaincante.

voge

 

 

Goûtés lors du salon d'Ampuis 2014 :

Cornas Les Chailles 2011 : beaucoup plus noir que les précédents, puissant, cassis et fruits noirs, mais tanins assez fins. Bien fait mais pas mon style de vin. TB-.

Cornas VV 2011 : fruits noirs, belle acidité, le style du précédent mais plus long, plus complexe, tanins assez fins aussi. TB (+- 17-17,5/20).

 

Les bulles d’Alain Saint-Péray 2011 : peu aromatique, bulle un peu grosse, fraîcheur apportée par l’amertume plus que par l’acidité. B-.

 

St Joseph Les Côtes 2015 : Robe sombre, nez sur les fruits noirs, la violette, la prune. Bouche tendue, minérale, beaucoup de fruits bien mûrs, gourmands, encore quelques petits tannins. Très belle longueur, finale très fraîche, fruitée et florale, très beau. TB.

 

Alain Voge, Saint-Péray « Harmonie » 2016 (100% marsanne) Robe paille, le nez est malheureusement un peu réduit avec des notes d'écurie, mais la bouche est très belle avec beaucoup de minéralité, de la tension, de l'énergie, florale et fruitée, avec une belle longueur. B+.

 

Posté par tomy63 à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2016

Thibaud Boudignon (Savennières) ****

Thibaud Boudignon, Anjou blanc 2011 : couleur or pâle, assez sombre pour un chenin si jeune. Nez sur le coing, l'ananas, le citron, notes florales. C'est très beau mais la bouche est encore au-dessus, tendue, très belle acidité, un côté ananas beurré (beaucoup sont sur un chardonnay de la Côte de Beaune), du citron, du pamplemousse, du coing, très belle matière. Finale très longue, tendue et gourmande à la fois. Excellent vin, la bouteille de la soirée pour moi. Un vigneron que je compte bien suivre. A noter qu'à l'ouverture le vin était plus droit et plus tendu, il a gagné en rondeur et en gras avec le temps et en se réchauffant. TB+. (+- 18-18,5/20).

P1050875

 

Thibaud Boudignon - Savennières Les Fougerais 2013 : couleur or pâle, nez moyennement expressif mais élégant, un peu de poire, de pomme mûre, du citron, du pamplemousse et en se réchauffant un léger côté brioché, l'élevage est discret. La bouche est vive, portée par une tension remarquable, un peu plus marquée agrumes que le nez, très belle matière. Il rappelle un peu les Nourissons de Bernaudeau. Finale très longue, sur le citron, le pamplemousse. Très beau vin, pourtant encore bien jeune, moins "bourguignon" que l'Anjou blanc 2011 et moins expressif mais un peu plus élégant et tendu. Note : 18/20.

boudignon fougerais 2013

 

Posté par tomy63 à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 janvier 2016

Cape Mentelle (Australie) ***

Cape Mentelle - Margaret River Sauvignon Sémillon 2014 : (58% sauvignon 48% sémillon, élevage 93% en cuves 7% en fût) Couleur paille, nez expressif dès l'ouverture, très marqué sauvignon, cassis, pamplemousse, citron, avec un petit côté exotique assez exubérant (passion, litchi) qu'on peut trouver par exemple dans les Sauvignon de Nouvelle-Zélande. Bouche très vive, beaucoup d'acidité, sur le pamplemousse, le citron, moins exotique que le nez, avec un côté végétal plus marqué, manque légèrement de gras peut-être. Finale de longueur moyenne mais toujours avec une bonne acidité qui fait saliver, sur le pamplemousse, le buis. Bon vin avec une belle tension, mais le côté variétal du sauvignon est un peu trop présent. Note : 15/20.

cape mentelle

 

Posté par tomy63 à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2016

Château de Suronde (Rochefort-sur-Loire) *****

Château de Suronde - Quarts-de-Chaume Trie Victor & Joseph 1996 : couleur ambrée, nez expressif dès l'ouverture, beaucoup de pâte de coing, ananas, pruneau, dans le fond un peu de caramel, d'orange, d'épices (cannelle ?), fruits secs. Bouche très épaisse, concentrée, probablement dans les 300-400g de sucres résiduels, superbe acidité pour équilibrer le tout, le vin n'est jamais écoeurant, l'aromatique est proche de celle du nez. Finale inteminable, d'une grande fraîcheur, un peu plus marquée fruits secs (abricot), toujours beaucoup de pâte de coing. Très grand vin. Note : 19,5/20.

P1060495

 

Suronde - Quarts de Chaume 2002

Couleur : or foncé.

Nez : très expressif, sur les abricots secs, les fruits confits, le miel, le coing. On sent déjà beaucoup de fraîcheur, très subtil.

Bouche : toute en finesse, on retrouve les arômes du nez, un tout petit peu de noix en fin de bouche aussi. Beaucoup d'acidité, très frais. Si on doit vraiment trouver un défaut ce serait peut-être un léger manque de concentration, mais on y perdrait peut-être en finesse. A noter que le vin s'est amélioré après quelques heures d'ouverture.

Finale : bonne longueur, fraîcheur, acidité. La bouteille ne fait pas long feu.

Note : 17,5/20. Très beau liquoreux, sur une année soi-disant moins bonne que 95, 96, 97 mais avec beaucoup de finesse et de fraîcheur.

P1030814

Vins dispo ici : http://www.levertetlevin.com/domaine?prodID=26

 

Château de Suronde – Quarts de Chaume 1997 : couleur or, nez sur les fruits jaunes bien mûrs, quelques épices, caramel. Bouche assez puissante, très concentrée, longue. Manque un poil d’acidité et de fraîcheur par rapport au 2002, mais plus de concentration et de complexité ici. TB. (+- 18/20).

 

Posté par tomy63 à 06:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 décembre 2015

Comte Liger-Belair (Vosne-Romanée) *****

Comte Liger-Belair - Vosne-Romanée La Colombière 2012 : (bt 1149/2243) couleur rubis, nez moyennement expressif, très légèrement toasté, sur les fruits rouges avec une petite pointe d’épices. La bouche est vive en attaque, avec une belle rondeur, une texture de velours, peu de tanins, mais une aromatique assez simple toujours sur les fruits rouges et légèrement toastée, elle manque un peu de tension et de minéralité. Longueur moyenne. Un bon village, mais pas plus (à l’heure actuelle en tout cas). Note : 16/20.

P1060052

 

Comte Liger-Belair - Echezeaux 2010 : (fond de bouteille, 24h après ouverture) robe rubis foncé, nez très expressif, beaucoup de rose, fruits rouges et noirs, léger côté toasté, il me rappelle une Saint-Vivant de Leroy. La bouche est magnifique, très tendue, soutenue par une superbe acidité, pleine de rose et de fruits rouges, tannins d'une grande finesse. Longueur incroyable. Grand vin, pourtant encore très jeune. Note : 19/20.

 

Posté par tomy63 à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Méo-Camuzet (Vosne-Romanée) *****

Méo-Camuzet - Bourgogne 2006

Couleur : grenat, très foncé pour un générique 2006.

Nez : une petite heure d'ouverture lui suffit pour être expressif. Fruits noirs, cassis, cerise, quelques notes florales. Puis le vin pinote de plus en plus en se réchauffant dans le verre. On commence à avoir un peu de tertiaire, sur le sous-bois, terre, champignon. Superbe nez. De loin ce que j'ai vu de mieux pour un générique.

Bouche : à peine moins bien, même si ça reste d'un bon niveau. Belle matière, beaucoup d'acidité encore, et des tannins qui pourraient être un peu plus fondus. Il aurait besoin de 2-3 ans encore peut-être. Un peu moins de tertiaire qu'au nez, on retrouve le cassis et un peu de fruits rouges maintenant.

Finale : belle longueur, de l'acidité, tannins à peine trop asséchants à mon goût, mais beau fruité.

Note : 17/20. Un générique au niveau de nombreux villages, voire de quelques premiers crus. Très belle bouteille.

P1030159

 

Méo-Camuzet - Vosne Romanée 1er cru "Aux brulées" 1998 : (ouverte à la dernière minute) robe assez sombre pour un pinot, nez très marqué cuir, légèrement tertiaire, mais du fruit rouge et noir aussi. C'est beau mais pas exceptionnel, il aurait peut-être fallu lui laisser plus de temps. Par contre la bouche est magnifique, très fraîche avec une belle acidité, des arômes tertiaires, du fruit, des tanins bien présents mais fins et surtout une longueur phénoménale. Superbe bouteille. TB+. (+- 18-18,5/20).

 

Méo-Camuzet - Vosne-Romanée 1er cru "Aux Brulées" 2004 : robe légèrement évolué, nez à la fois légèrement tertiaire, sous-bois, cuir mais aussi du fruit, fraise, mûre, cerise... Bonne matière en bouche, belle acidité, la longueur est là. Proche du 1998 bu récemment, mais un peu moins de puissance et de longueur ici. Ca reste excellent pour du 2004. TB+.

 

Méo-Camuzet - Bourgogne rouge 2013 : couleur rubis, nez expressif, qui pinote beaucoup, fruits rouges, encore un côté épicé/élevage. Bouche très fruitée, fraîche, légèrement végétale, facile à boire. Seule la finale est un peu trop courte. Beau générique. Note : 16/20.

 

Méo-Camuzet - Hautes Côtes de Nuits blanc Clos St Philibert 2010 : superbe nez de chardonnay bourguignon très noble, beurré, floral, fruité, avec de l'amande, un boisé (grillé, vanillé) léger et parfaitement intégré. Bouche tendue, avec un beau volume, de la longueur, on part sur un 1er cru de Puligny à l'aveugle. Impressionnant pour le niveau d'appellation. Ca commence fort. TB+.

 

Posté par tomy63 à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 décembre 2015

Gérard Boulay (Chavignol) ****

Gérard Boulay - Sancerre Clos de Beaujeu 2010 : (100% sauvignon, élevage en fûts de plusieurs vins, sol argilo-calcaire comme la parcelle des Monts Damnés mais orientation est, sud-est et non pas sud) Couleur paille, nez expressif, minéral, sur les agrumes, fruits exotiques dans le fond, puis en se réchauffant un côté brioché. Bonne matière en bouche, on retrouve le citron, le pamplemousse, un peu plus de fruits exotiques qu'au nez. Avec l'ouverture le vin devient plus gras, avec des arômes de brioche, miel, noisette. L'acidité est correcte mais ce n'est pas un Sancerre particulièrement tendu. Finale sur les agrumes, les fruits secs, longueur moyenne. Note : 16,5/20.

boulay beaujeu 2010

 

Plus d'infos sur le domaine et ses terroirs ici : http://www.sommelier-vins.com/article-gerard-boulay-sancerre-108974980.html

 

Posté par tomy63 à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]