26 septembre 2012

Domaine Cauhapé (Monein) ***

- Jurançon Chant de vignes 2010 sec : manque d'acidité et de longueur. 13,5/20.

- Jurançon La canopée 2010 sec : très grosse acidité, il a besoin d'un peu de temps, mais superbe longueur. 17/20.

- Jurançon Ballet d'octobre moelleux 2010 : Assez frais, beaux agrumes, belle entrée de gamme. 15/20.

- Jurançon noblesse du temps 2006 : Nez sur les abricots secs surtout, un peu de pêche aussi, et un côté tarte tatin (pomme, caramel et crème pâtissière). Bouche très fraîche, acidulé, encore beaucoup d'abricots, un peu d'ananas désormais, miel et vanille également. Belle matière. Finale assez longue. 17/20. (dégusté lors d'une soirée aux caves Naudot).

cauhapé

 

Posté par tomy63 à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Voyage à Londres : capitale du malt

Autant le dire tout de suite, Londres c'est le paradis pour les amateurs de bière. Des pubs avec des choix énormes, sans cesse renouvelés, des fûts avec de la bière toujours fraîchement brassée. Je connaissais même pas le quart des bières proposés, mais toutes étaient au moins bonnes voire fantastiques. Malheureusement je n'ai pas eu le temps de visiter The Kernel, sinon je ne serai sûrement pas rentré en France.

Le Brew Wharf : A côté du Borrough Market, ils brassent leurs propres bières, ils vendent aussi quelques bières étrangères mais rien de vraiment intéressant. Ce jour là ils avaient la Brew Wharf vs danko pale ale (très exotique), une des meilleurs du séjour, et une moins bonne Brew wharf dark light (stout très légère). C'est la seule fois où nous avons vraiment bien manger, c'est rare à Londres !

wharf int

wharf xt

The Rake : Juste à côté du précédent, minuscule pub avec 5-6 tireuses seulement (mais souvent renouvelées) et pas mal de bouteilles.J'essaye la Brewdog 77 lager en bouteille (bof), puis au fût Thornbridge Jaipur Ipa (mieux), snake dog flying dog IPA (TB), et le barman très sympa me fait goûter une Oakham green devil IPA (une tuerie, très légère et très exotique).

The-Rake-int

rake

Market Porter : Toujours à côté, bien plus grand cette fois. Le premier jour je goûte au hasard une décevante Rudgate niflheim IPA, j'y retourne le lendemain et je constate que 7 tireuses sur 10 environ ont changé et j'en connais même pas le quart. J'essaye une Meantime London pale Ale, excellent choix.

Market-Porter inter

MarketPorter

 

Utobeer : vendeur à l'intérieur du Borrough market, j'emporte une Little creatures pale ale, une Thornbridge old coalition ale et une Levitation stone (de loin la meilleur des trois, une IPA ambrée qui déchire tout).

utobeer

Craft beer co : pub très récent, dans le Clerkenwell (nord). Je tente la Darkstar hophead en pression (très bien et très légère comme souvent en Angleterre autour de 4% à peine), puis en bouteille une Hoppin frog mean manalishi (168 ibu, grosse amertume mais très fruitée et puissante en même temps, équilibre parfait).

P1000820

craft int

Old coffee house : pub un peu décevant, ils ne proposent que 2 Brodies ce jour là et un peu trop chaude mais bon la Citra est très bien et l'American encore mieux, ça valait le coup d'y aller une fois. Par contre la bouffe....

P1000799

Cask pub and kitchen : perdu au sud dans le quartier de Pimlico, pub de l'année 2010. Beaucoup de choix en effet et du lourd. Par contre comme dans tous les pubs de la ville, un monde incroyable entre 17h et 22h. Je prends une Cascade Pale Ale très moyenne, puis une Stone IPA fantastique et je m'attaque à la Mikkeller 1000ibu light (vraiment trop amère on ne sent que ça).

cak pub

Autres : lors du High Voltage festival 2011 j'essaye les Sambrook's Junction (ambrée) et Wandle (blonde), tueries comme la Hopdaemon golden braid. La Hog's back bitter et la Gadd's dogbolter moins bien.

Vinopolis - Whisky exchange : quartier du Borrough market encore, à peu près le même choix que sur le net, avec une partie musée, expos...

vinopolis-london-bridge-01

whisky exch int


Royal Mile whisky : très bon choix.

P1000836

Berry Bros n' Rudd : fermé, dommage !

P1000821

The Vintage house : beaucoup de choix mais accueil pas très sympa.

vintage-house

 

Posté par tomy63 à 14:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Visite du domaine Louis Sipp à Ribeauvillé ***

Visite du domaine Louis Sipp à Ribeauvillé

P1020094

P1020095

P1020096

 

Auxerrois 2010 : très sec, rien d'intéressant, mais c'était pour découvrir le cépage. 11/20.

Muscat 2010 : très beau nez sur la pêche et les fleurs blanches puis rien en bouche. 13/20.

Sylvaner 2009 : très sec, classique, mais peu de longueur. 13/20.

Pinot blanc Nature'S 2010 : enfin un bon vin, très frais, avec une belle acidité et une bonne longueur. 15,5/20.

Pinot blanc Ribeauvillié 2010 : plus sec que le précédent, plus minéral, mais manque un peu de fruit. 15/20.

Pinot Gris Nature'S 2010 : plus sucré que les précédents, mais bel équilibre et beau fruité. 15,5/20.

Riesling Kirchberg de Ribeauvillé 2007 : très bon riesling, assez sucré (un peu de Botitrys), avec un côté légèrement exotique, fraîcheur et longueur sont là. 17/20.

Riesling Kirchberg de Ribeauvillé 2002 : je comprends pourquoi il était en solde, rien à voir avec le 2007, c'est plat, sans arômes et sans longueur. 14,5/20.

Riesling Osterberg 2007 : Vin très minéral et très sec, plutôt bien fait mais pas trop mon style. 16/20.

Au final, petite déception sur cette visite, les vins étaient moyens (à part le Pinot Blanc Nature, et le Kirchberg 07). Ils ont surtout souffert de la comparaison avec ceux de Hugel goûtés juste avant. L'accueil de Mme Sipp n'était pas très sympathique en plus.Cependant le rapport qualité/prix des vins du domaine est difficile à battre en Alsace. Les 6 bouteilles de Pinot blanc valent 3 demi-bouteilles de chez Hugel ! Ca valait quand même le coup. Le Pinot gris goûté depuis était convaincant.

 

Goûtés lors du salon In Vin Bio Veritas 3 : 

Riesling Steinacker 2014 : bonne tension, un côté litchi, fait plus gewurz que riesling. B+.

Riesling Kirchberg de Ribeauvillé 2009 : très marqué par le pétrole et la résine, un peu trop à mon goût, belle fraîcheur pour 2009. Finale longue. TB-.

Riesling Osterberg 2010 : très tendu, sec, citronné, encore plus long et plus salin que le Kirchberg. TB+.

Pinot gris Nature’s 2010 : assez exotique, avec du coing aussi, manque un peu de tension derrière Osterberg, équilibre demi-sec. B.

Gewurz Nature’s 2012 : demi-sec, épicé, marqué par le litchi et la rose sans être trop caricatural non plus. B.

Gewurz Osterberg 2010 : très litchi, entre demi sec et moelleux, manque un peu de tension. B+.

Crémant rosé : (100% pinot noir) 5gr SR, gourmand et très vineux, un peu trop dosé à mon goût, manque un peu de fraîcheur. B.

Crémant  blanc : robe or pâle, nez fuité (fruits blancs, pêche), floral, bouche légèrement sucrée, gourmande, aux bulles assez fines. Finale un peu courte. Belle bulle d'apéritif. B+15/20.

 

Louis Sipp - Eau de vie de mirabelle 45% : beau nez fruité, un peu d'alcool en bouche. B+.

 

Posté par tomy63 à 12:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Visite du caveau d'Hugel et Fils à Riquewihr ****

Passage au caveau Hugel & Fils à Riquewihr, village qui vaut vraiment le coup d'oeil. Pour ma part (je dis ça suite à une discussion des pages précédentes) j'ai été bien reçu. Il n'y avait qu'un commerçant pour plusieurs groupes, il était donc un peu débordé, mais compétent. On peut trouver quelques vieux millésimes et des 1/2 bouteilles, ce que je trouve très intéressant.

- Pinot gris Hommage à Jean Hugel 1998 : vin encore très jeune et très frais, malgré le sucre (32g). 17,5/20.

- Pinot Noir Jublilée 2007 : un peu fermé au nez, plutôt classique, fruits rouges et épices, bonne puissance et bonne longueur. 16/20.

- Gewurtzraminer 2002 VT 1/2 bt : Encore une réussite pour le domaine. Nez bien ouvert sur l'orange, le litchi et la pêche. La bouche suit le nez avec un parfait équilibre entre l'acidité et le sucre. La finale est de bonne longueur. Ca manque juste d'un peu de complexité mais c'es très agréable à boire. 16/20.

- Riesling Hommage à Jean Hugel 1998 1/2 bt : (33 g) Minéral et très végétal (thé vert), belle acidité. 17/20.

P1020054

 

400px-Four_Hugel_bottle_labels

 

P1020070

P1020073

 

 

Hugel et fils - Riesling Hommage à Jean Hugel 1998

 Couleur : dorée

Nez : un peu fermé d'abord, on y trouve une belle minéralité, un peu de citron vert, de prunes, et surtout un côté thé vert bien marqué (verveine, menthe, fleurs...). Le verre vide laisse des fruits confits (oranges, prunes).

Bouche : le sucre est présent à l'attaque, mais très vite contrebalancé par une grosse acidité. Le côté minéral s'amplifie peu à peu. Le côté végétal l'emporte sur les fruits. Belle matière. Le vin peut encore tenir de longues années.

Finale : belle longueur, sur la minéralité.

Note : 17/20 Beau riesling, un peu trop végétal peut-être.

P1020615

 

Informations complémentaires : Les parcelles sont situés au coeur du Schoenenbourg. Rendements 40 ha/h. Sucres : 33 g/l. La cuvée Hommage à Jean Hugel a été lancée en 1997, année du départ en retraite de Jean, le vigneron de la maison spécialisé dans les vendanges tardives. Les cuvées Hommage se situent à un niveau qualitatif intermédiaire entre Jubilee et les VT. Ce vin n'est produit que lors des bons millésimes. L'année 1998 a été une réussite chez Hugel, avec des vins assez solaires (canicule de début août à mi-septembre et vendanges précoces au 24 septembre pour cette cuvée).

 

Posté par tomy63 à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Visite du domaine Lejeune à Pommard ****

bouteilles pomard

villagepomar

 

La visite du domaine Lejeune à Pommard a été faite par une femme d'origine ukrainienne, sympathique et compétente, en l'absence des autres vignerons. Nous sommes surpris par les installations, surtout par le petit nombre de cuves.

- Bourgogne 2011 : excellent petit générique, couleur rubis avec des contours légèrement pourpres. D'ailleurs tous les vns du domaine sont plutôt foncés. De beaux fruits rouges, une bonne matière pour un générique. Bien.

- Pommard Les 3 Follots 2010 : cuvée axée sur le fruit, des fruits noirs (cassis, mûre) le rendent original. Tout en finesse. Déjà prêt à boire. Pas d'une grande complexité mais quel plaisir TB (+- 17/20).

- Pommard 1er cru Les Argillières 2010 : cuvée plus minérale, plus fraîche. TB-.

 - Pommard 1er cru Les Poutures 2010 : plus de puissance cette fois, beaucoup d'épices, trop à mon goût. Mais peut-être plus proche de ce qu'on entend souvent par Pommard. Bien+.

 - Pommard Les grands épenots 2010 : un peu la synthèse des deux précédents, très bien équilibré, longueur incroyable. Comme tous les autres vins déjà extrêmement buvable en l'état, mais peut-être pas fait pour une longue garde. TB+ (+- 18,5/20).

Les Rugiens étaient malheureusement épuisés. Les vins de Lejeune sont surtout destinés à l'export d'où la difficulté de les trouver en France malheureusement. Mieux vaut commander directement au domaine, avec un système "en primeur". Lors de la visite on m'a dit que 2011 a été plutôt difficile, mais rien de sûr tant que ce n'est pas embouteillé, 2010 s'annonçait aussi difficile au domaine, les rendements ont été plutôt faibles (surtout après 2009) mais ils s'en sont bien tirés. J'ai aussi appris que le domaine Lejeune (mais est-ce ce seul domaine ?) a engagé un oenologue pour faire une demande auprès de l'INAO afin que les Rugiens bas entrent dans les grands crus.

 

Posté par tomy63 à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Visite du domaine Pierre Gaillard ****

Visite du domaine Pierre Gaillard dans le très joli village de Malleval. Nous avons été accueilli par Jeanne et nous avons aperçu Pierre sur son tracteur en partant. Après une petite visite des installations, nous passons à la dégustation :

P1010919

P1010924

 

- Jeanne Gaillard Viognier 2011 : entrée de gamme classique, avec une bonne fraîcheur, mais manque de longueur Moyen.

- Pierre Gaillard Condrieu 2011 : assez éxubérant, le fruité explose immédiatement en bouche, avec beaucoup de pêche, mais manque de longueur. Bien -

- Condrieu l'Octroi 2011 : encore un peu fermé au nez, très minéral, plus Sauvignon que Viognier, très bonne longueur cette fois. Bien + (+- 16,5/20).

- Saint Joseph rouge clos de Cuminaille 2010 : très beau nez de cerises et de fruits noirs, bouche toute en finesse, beaucoup de fraîcheur. Déjà très facile à boire TB (+- 17/20).

- Vin des collines rhodaniennes Asiaticus 2007 : il ne restait plus que 2007 au domaine, aparemment le domaine s'est un peu trompé dans les ventes d ce millésime pourtant plus que correct. Il est beaucoup plus épicé que le précédent, fruits plus mûrs, moins de fraîcheur, mais plus de longueur. TB (+- 17,5/20). 

- Condrieu fleurs d'Automne 2011 : les 200g de sucres résiduels sont bien là, manque d'acidité et de fraîcheur Moyen +

- Condrieu Jeanne Elise : vin de paille à 200g de sucres également, c'est un peu mieux que le précédent, avec un peu de noix et des fruits secs, mais manque de fraîcheur là aussi Bien.

pierre cumina

vin_de_pays_pierre_gaillard_asiaticus


J'étais venu pour goûter les blancs, je suis surtout reparti avec des rouges! Il y avait malheureusement quelques cuvées épuisées mais l'accueil de Jeanne était très chaleureux. Il y avait de beaux tableaux d'Alain Demond dans la salle de dégustation, un ami peintre de la famille Gaillard, qui s'est occupé des superbes étiquettes des bouteilles.

 

Pierre Gaillard - St Joseph Clos de Cuminaille 2010 : regoûté quelques années après un passage au domaine, beau nez un peu plus sur les fruits noirs, tannins fins en bouche avec une finale désormais bien poivrée. TB.

 

P. Gaillard - Côte Rôtie 2009 : nez expressif avec de beaux arômes de cerise, de fruits rouges et noirs, petite touche vanillée bien intégrée, bouche gourmande, dans un style opulent, avec une belle matière, manque juste un poil de longueur. TB.

 

Pierre Gaillard - Côte-Rôtie Rose Pourpre 2005 : Couleur sombre, pas de traces d'évolution. Nez sur les fruits noirs, cassis surtout, un peu de mûre, avec de la fraîcheur grâce à des notes de menthol, d'eucalyptus. Bouche encore très jeune, puissante, peut-être un peu trop, très fruits noirs, belle acidité, très frais, tannins soyeux. Très long. TB.

 

Posté par tomy63 à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2012

Whisky Live 2011 Paris - Hôtel de Rothschild

Whisky Live 2011 - Paris

Pour mon 1er Live j'avais choisi le VIP juste pour le samedi, je voulais surtout goûter les OB "de base" que je ne connais pas encore et dont je ne veux pas acheter une bouteille entière. Avant de partir je vois que cette année le thème sera homme/femme et qu'il y aura que 2 bouteilles par stand, mais heureusement le thème ne s'est pas senti à l'intérieur, 2 bouteilles étaient mises en avant mais la plupart des stands en présentaient entre 3 et 5.

live01
Départ 8h30 de Clermont - arrivée 12h à Paris juste le temps de passer à La cave à bulles avant le Live. J'arrive un peu en avance et comme d'habitude les portes ouvrent avec 15min de retard environ.
Le lieu : je ne peux pas comparer avec les années précédentes puisque je n'y étais pas mais l'endroit me semble sympa et approprié, il manquait juste un peu de place au dernier étage où on pouvait à peine circuler, sinon plusieurs stands VIP étaient à l'extérieur, sous un petit chapiteau, avec un beau soleil, que du plaisir.

live02
A l'ouverture des portes je me dirige vers Aberlour, qui n'a pas eu beaucoup de succès ce samedi, pour goûter le nouveau 12ans ucf. Toujours le style Aberlour, orange-chocolat-quelques épices, je l'ai légèrement préféré au 15ans Marie d'Ecosse que je trouve un peu piquant et dont la finale un peu mentholée me dérange. L'A Bunadh 35 était en dégustation également. Je vais voir Longmorn-Strathisla, un stand et 2 bouteilles : Longmorn 16ans Strathisla 12ans, je connais donc je passe mon chemin. Arrêt chez Glenlivet, je peux enfin goûter le Nadurra, assez sec et épicé, un peu déçu, et le 18ans plus fruité, plus moelleux, et très doux. La présentatrice tenait absolument à m'expliquer ce qu'est un single malt et voulait me faire mettre de l'eau dans le 18ans, elle me soutenait que tous les whiskys ont besoin d'eau, elle me fait sentir son verre en me disant "vous voyez la différence, les arômes sont libérés", en fait il était complètement noyé!

live03
Passage par Laphroaig, je goûte un fond d'un 25ans CS, le Quarter cask et le triple wood sont aussi présent, malheureusement je n'ai pas eu le temps de revenir goûter le Triple wood. Si j'ai bien compris on devrait en trouver plus facilement dans les temps à venir. J'essaye enfin le Cragganmore DE mais la finition porto c'est pas mon truc (Clynelish, Royal lochnagar, Dalwhinnie, Laga... sont proposés). Je m'arrête chez Talisker, il faut un peu quémander pour avoir le 20ans (caché derrière une autre boîte), et encore quelques centilitres, et expliquer au gars qu'on connaît déjà le 10ans, 18ans et 57North.
Au bout du rez-de chaussé se trouve le nouveau Glenfiddich malt master edition, finition sherry (4ans je crois) très différent des autres Glenfiddich mais pas terrible du tout (facile à boire, pas de complexité, pas de finale). Balvenie proposait son nouveau The Tun mais on peut pas tout goûter il faut faire des choix.

live04
Etage 1 : Miyagikyo 1988, Glenfarclas 40ans, je n'ai pas vu le nouvel Auchentoshan 1975 ni le Arran 12ans CS donc pas d'arrêt chez eux. Enfin le nouveau Glendronach Parliament, présentation en anglais très sympa et par un connaisseur de la distillerie. Excellent, plus proche du 18ans que du 15ans revival, assez doux malgré ses 48%, très fruité, sucré, facile à boire, toujours sur le moka, fruits secs, cake... Un catalogue que j'ai vu à la fin l'annonce à 89€. Je n'ai pas eu le temps de goûter le Glenburgie G&M pour LMDW (erreur réparée depuis).

live05
Enfin espace VIP : j'y trouve évidemment Régis, Philippe, Xavier, Pat... Serge Valentin et Dave Broom sont bien là. Cette année beaucoup de bouteilles, toutes ouvertes, et très bonnes ! Que du plus. Karuizawa présentait ses 3 nouveaux 1981 mais je les ai pas goûté. Je vais chez Daily dram, et sont ouverts un Littlemill 1989, Hanyu DD (pas goûté), Longmorn DD 1975-2011 50,8% (avec le volcan) très exotique et très fruité mais devancé par son confrère de chez Whisky agency, Longmorn 37 yo 1973-2011 joint with 3 rivers 58%, encore plus exotique et plus complexe. Puis un nouveau Tomatin 1966 il me semble 45ans DD, très marqué par le sherry, que j'ai beaucoup apprécié. Le nouveau Caperdo 17ans DD est là, le nez m'a fait pensé à du jus de pomme, j'essaye le Glen Ord 15ans DD qui ressemble fortement au Caperdo (mais je crois que l'ordre de dégustation a beaucoup joué). Chez DD restent enfin un Macduff 38ans 47,8%, un Laphroaig 18ans 53% (celui avec les pierres bleu foncé) Teanininch 12ans et un Bunnahabhain 36yo DD with LMDW. Pas le temps d'essayer les Liquid sun, (même pas le Tomintoul 1967, au fait il était bien ?), je passe directement chez Whisky agency. Sur les conseils de Régis je goûte le Bunna 36yo Perfect dram 1975-2011 56,8%, très marqué par le sherry, peut être le numéro du Live, rien à voir avec le daily dram qui était très floral (mais pas mal non plus). Avant de partir : Clynelish SmoS 38ans 42,1 % il récolte la palme du meilleur nez mais malheureusement la bouche est un peu en-dessous.

live06
J'oubliais : 2 Ardbeg 1975, le 1er à 40%, un peu trop dilué, mais le second amené par le manager de la distillerie (au fond sur la photo ci-dessous), tiré du fût 4714, une vraie tuerie!

live07
Bref, j'aurais pas goûté beaucoup d'OB "de base", mais j'ai bien fait de prendre le pass VIP au vu des tueries proposés pour 20€ de plus seulement. Le seul défaut, ne pas avoir eu assez de temps (mon train était à 19h) donc de ma faute. Une très bonne expérience donc (ça vaut quand même pas le witch ).

 

Posté par tomy63 à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vinidôme 2011 à Clermont-Ferrand

Vinidôme 2011 à Clermont-Ferrand

Beaucoup de monde présent, comme chaque année (dont beaucoup pour boire à outrance) surtout les samedi et dimanche après-midi. Evidemment le lundi matin on peut enfin circuler sans difficultés. Les domaines sont toujours plus ou moins les mêmes que les années précédentes et que tous ces genres de salon. La qualité moyenne est très basse, il y a cependant quelques bons domaines perdus dans la masse :

Bernard Santé : Moulin-à-vent 2010 (cerise sucré, le meilleur beaujolais du salon pour moi)
Rey Michel et Eve : Pouilly-Fuissé aux charmes 2010 (belle minéralité, un peu de pomme et beaucoup d'acidité)
Maratray-Dubreuil : Ladoix les Nagets 2010 et Aloxe-Corton 2009
Anne-Sophie Debavelaere : Rully Les Cailloux 2009 (rien de fantastique)
Michel Briday : Mercurey clos Marcilly 1er cru 2008 (rien de bien génial non plus)
Maxime Champaud & Philippe germain : Savigny les Beaune 1er cru les Lavières 2010 et un Pommard de 1998 car j'ai demandé comment aller évoluer le 1er cru 2010 Les Arvelets. Bien sympa.
Granajolo : Porto-Vecchio blanc 2011 Tradition
Berthet-Bondet : Côtes du Jura tradition 2008, Macvin du Jura et un très bon Vin de paille 2006
Tour Penedesses : Faugères Les Raisins de la colère 2010
Mas de Martin : Vénus 2010 pas génial mais un excellent Roi Patriote 2010 (avec du Cabernet Sauvignon) et un très original "Casanova" 2010 (avec du Pinot noir) très doux et poivré à la fois.
Mas Karolina : Côtes catalanes blanc 2009 (Le B&D le confond toujours avec le Côte du Roussillon village, qui n'existe pas en blanc) et un grand Maury rouge 2010 (cerises mûres, épices, poivre, grande longueur). C'est le stand où j'ai pris le plus de plaisir à parler avec l'une des productrices. Mais ils n'avaient pas pris la cuvée "Oz".
Cauhapé : Jurançon La canopée sec 2010 encore un peu jeune, très acide mais grand potentiel.
Haut Montlong : Monbazillac "Audrey" 2009, tout était déjà vendu quand je suis passé et j'ai compris pourquoi. Beaucoup d'agrumes, de pêche et une finale qui reste fraîche.
Jean Teiller : Menetou-Salon blanc 2010 (très pamplemousse rose)
Montgilet : Coteaux de l'Aubance les 3 schistes 2010 moelleux
Chateau La Gardine : CdP rouge tradition 2009
Chateau St Roch (même stand car même producteur) : Lirac rouge tradition 2009
Paul Durieu : CdP rouge "Lucile avril" 2009.

 

vinidom

 

Posté par tomy63 à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

David Duband (Chevannes) ****

Dégustation des vins de David Duband

 

Dégustation au Bon Cellier de Cébazat (décembre 2011)

- Vosne-Romanée 2008 fruité et une belle acidité qui promet dans les années à venir. B. 

- Chambolle-Musigny 2009 prêt à boire de suite, très ouvert, surtout sur la cerise, un nez magnifique, manque un peu de longueur. TB. (+- 17,5).

- Nuits-saint-Georges 2008 plus de complexité, il a l'acidité du 1er, de la cerise, de la fraise et une belle longueur en bouche. TB-

 - Gevrey-Chambertin 2009 il m'a pas laissé un souvenir impérissable, bien fait mais rien d'extraordinaire à moins que je sois passé à côté. TB-

- Nuits Saint Georges 1er cru "aux Thorey" 2008 Fantastique, de très belles notes de gibier et de cuir en plus des fruits, je recommande. En plus guère plus cher que les précédents. TB+ (+- 18/20).

Bref, un domaine qui a une gamme variée, qui va du très bon à l'excellentissime.

Duband_big

 

Posté par tomy63 à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Salon RVF 2012 - Paris Palais Brongniart juin 2012

Salon RVF 2012

Les coups de coeur :

- Dagueneau : Le Pouilly fumé silex 2010 tout juste mis en bouteille était fantastique, tout autant que le Jurançon moelleux Jardins de Babylone 2008.
- Clos Rougeard : Le clos et Les Poyeux 2008, très bien mais servis trop chaud malheureusement. Ils n'avaient pas amené Le Bourg ni Brézé apparemment.
- Chignard : des Fleurie fantastique, les Moriers 2010 est très frais, le 2009 plus chaud et le 2011 entre les 2. La cuvée spéciale VV 2009 un super vin de garde. M. Chignard était là en personne, très sympa. Un gros coup de coeur pour ce domaine.
- La Chevalerie : 5 Bourgueil sur 5 parcelles différentes, 5 cuvées très différentes mais toutes bien faites. Accueil très sympa.
- Montus Bouscassé : les Madiran de chez Montus sont incroyables, surtout La Tyre 2005 et le XL 1996.
- Grands Sauternes et Barsac : Coutet 2007, Doisy Daene 2009, Suduiraut 1999 et Gilette crême de tête 1989, très puissant, très jeune et encore très boisé et vanillé. De très belles choses chez la Tour Blanche et le Clos Haut-Peyraguey également.
- Grands champagnes : Bollinger grande année 2002, Pol Roger 2002, du lourd chez C. Heidsieck, Taittinger et Selosse également. 
- Louis Latour : Corton Charlemagne 2009, sans gras ni beurre, avec beaucoup de finesse, de fraîcheur et légèrement floral puis un Bâtard Montrachet 2008 un peu fermé mais avec un potentiel énorme.   

- Branaire Ducru : Le 2007 est encore fermé, trop jeune mais les 2006 et 2004 se goûtent vraiment très bien, avec un boisé et des tannins parfaitement intégrés.         


Quelques grands crus proposés au verre m'ont permis de goûter à :

Ducru Beaucaillou 2000, un Saint-Julien d'une grande finesse.

Yquem 1997 : Un grand Sauternes, très liquoreux, très sucré. Au nez on trouve des fruits jaunes, pâtes de coin et fruits secs qui commencent à arriver, un peu d'exotisme également. Il peut attendre longtemps encore, il fait assez jeune. Seul léger bémol, on aurait pu attendre un peu plus d'acidité et de fraîcheur encore, même s'il n'y avait rien d'écoeurant loin de là. Un grand vin mais un rapport qualité/prix pas terrible, la différence avec les Coutet, Doisy Daëne, Haut Peyraguey, Guiraud, Suduiraut... n'est pas si énorme que ça, en tout cas pour un novice comme moi. Après une discussion avec des experts du Sauternes, il paraît que la différence se fera après 30 ans. Patience ! patience !

 

Les déceptions (dues à la chaleur dans le palais en grande partie) :

- Smith Haut-Laffite aussi bien en blanc qu'en rouge

- Sociando-Mallet : pas mon style mais des vins bien faits cependant. Le 2009 est trop raide pour l'instant. De même pour Cantemerle.

- Pavie-Macquin 2007 et Petit-Village 2006 : fermés et trop boisés pour les deux. Mais il faisait vraiment trop chaud au moment où j'ai bu ces vins, difficile de les juger dans de pareilles conditions.

- Chapoutier : beaucoup de vins du nouveau monde et pas de parcellaires!!!!

 

Entre les deux :

- Taille aux loups (très bon Triple Zéro et Bournais)

- La Mordorée, La nerthe, Mont Olivet en Rhône

- Faiveley, Chanson, Drouhin, Jacques Prieur, Desvignes

 

Salon-RVF

 

Posté par tomy63 à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]