21 octobre 2015

Clos Rougeard (Chacé) *****

Goûtés lors du slon RVF 2012 :

- Saumur Champigny 2008 : vin servi un peu chaud, encore un peu fermé, beau fruité et belle matière. TB-

- Saumur Champigny Les poyeux 2008 : servi trop chaud aussi, très fermé, gros potentiel mais à attendre. TB- (+- 17/20 en l'état).

 

8 - Clos Rougeard, Saumur-Champigny Poyeux 2004 : robe grenat, plus foncée que le précédent, un côté vanille et noix de coco au nez est assez désagréable. Pour beaucoup d'entre nous c'est la première fois qu'on sent de la noix de coco sur un vin rouge, voire de banane. Un vin des Caraïbes ! C'est moins marqué en bouche, avec beaucoup de fruits rouges, grosse acidité, assez fluet. Finale moyenne mais bien tendue. J'aime bien la bouche mais pas le nez. (+- 16/20).

rougeard

 

9 - Clos Rougeard Saumur Brézé 2002 : robe dorée, nez sur la noix, fruits très mûrs (agrumes surtout et un peu de pomme), attaque vive, puissante, avec beaucoup d'acidité mais seulement au début, encore des fruits mûrs mais pourtant une impression de vin très sec, gras, un peu d'amertume en finale. Bonne longueur, mais la finale manque de tension à mon goût. Je préférais le Montbenault, où l'acidité était élevée et constante. Ce Brézé est cependant un joli vin, mais pas de coup de coeur pour moi. (+- 17/20).

rougeard bis

 

Clos Rougeard - Saumur-Champigny "Le Bourg" 2001 : robe grenat, contours tuilés. Nez sur le café, le poivron, la terre, un peu de fruit mais en retrait. C’est un peu trop vert à mon goût. Mieux en bouche, très bonne matière et des tannins de superbe qualité, moins de poivron, un peu de fraise et de fruits noirs. Bonne longueur. Bon vin mais pas trop à mon goût. TB-.

rougeard

 

Posté par tomy63 à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 octobre 2015

Vincent Gaudry (Sury-en-Vaux) ***

Vincent Gaudry – Sancerre L'Esprit de Rudolf 2006 : (ouvert 10h à l’avance sans carafage, mais 24h lui aurait sûrement mieux convenu) robe or pâle, peu évoluée, nez un peu réduit à l’ouverture, sur le silex, puis après 10h plus aucune trace de réduction, pierre-à-fusil et de plus en plus de fruits en se réchauffant, citron vert, pamplemousse, un peu de pomme, cire. Bouche puissante, grosse matière, encore jeune, minérale, sur la pierre-à-fusil, les agrumes, une pointe d’alcool en fin de bouche peut-être. Finale très longue. Un bon Sancerre, qui peut encore être attendu sans problèmes. Note : 17/20.

esprit de rudolf 2006

 

 

Visite au domaine Vincent Gaudry

P1060458

 

Le Tournebride Sancerre blanc 2014 : (assemblage de 3 parcelles, sols argilo-calcaires, caillottes et silex, cuve inox et cuve bois) couleur paille, nez expressif, très fruité, beaucoup de pomme, petite pointe de cassis et de pierre à fusil. Bouche tendue, fruitée, plus citronnée que le nez, toujours de la pomme granny, légers amers. Bonne matière. Finale longue. Superbe entrée de gamme. TB.

Mélodie de VV 2014 : (parcelle argilo-calcaire, 50% cuve 50% fût) robe très claire, nez plus minéral, plus discret, un peu vanillé. Bouche très grasse, beaucoup de matière, sur la vanille, le citron, l’élevage doit être digéré. Finale longue. Bon potentiel mais à attendre. B.

Constellation du scorpion 2013 : (nouveau nom de la cuvée Esprit de Rudolf (Steiner bien sûr), parcelle de silex) Nez moyennement expressif mais assez fin, sur la pomme, le citron, les agrumes, le pamplemousse, la pierre à fusil, bouche tendue, minérale, citronnée, moins grasse que le précédent, élevage parfaitement intégré. Finale impressionnante, très longue et salivante. Très beau vin. TB+.

P1060462

A mi-chemin ? 2014 sur fût : (Vincent Gaudry n’a pas encore décidé si ce seul fût deviendra la cuvée A mi-chemin ou s’il ne fera pas cette cuvée sur 2014) un peu plus foncé et trouble, nez légèrement vanillé, beaucoup de citron, un peu confit, de la pomme, bouche très tendue avec un beau fruité. Là aussi une super longueur. Ca s’annonce très bien. TB.

Les Garennes Sancerre rouge 2014 sur fût : (vignes de plus de 50ans, parcelle de caillottes, vendanges entières) assez sombre pour un pinot, nez très marqué par l’élevage à ce stade, cerise griotte, un peu kirsché. Très bonne matière en bouche, tannins très lisses, bonne longueur. A revoir quand il aura digéré le bois. B.

Vercingétorix 2014 rouge en bouteille : (sera commercialisé dans 2 mois environ, vendanges entières, cuve bois) assez sombre aussi, pas le bois du précédent bien sûr, nez sur les fruits rouges, la griotte, assez bonne matière en bouche avec un peu de gras, des tannins présents mais de bonne qualité. Longueur moyenne. Il commence à bien se goûter mais Vincent nous dit qu’il sera encore mieux dans 2 mois. B+.

 

 

Bonus :

Serge Laloue ** - Sancerre blanc 2013 : (bu au très bon restaurant Le Chat à Villechaud) Sancerre très classique, sur le pamplemousse, un peu de cassis, attaque très vive, beaucoup d’agrumes. Longueur moyenne. Plutôt bien fait, sans surprises. B.

 

Posté par tomy63 à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2015

Vigneau-Chevreau (Chançay) **

Domaine Vigneau-Chevreau - Vouvray cuvée silex 2013 : robe translucide, nez moyennement expressif, sur la pierre-à-fusil, le pamplemousse, les fleurs blanches. Bouche vive, tendue, un peu de gras, minérale, sur le pamplemousse et le citron, moins fruitée et moins mûre que le Vouvray de Perrault-Jadaud bu juste avant, un peu typée Sancerre. Longueur moyenne, finale sur le pamplemousse, un peu amère. Plutôt bien fait, mais il souffre de la comparaison. Note : 14,5/20.

vigneau chevreau silex

 

Posté par tomy63 à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 septembre 2015

Perrault-Jadaud (Chançay) ***

Domaine Perrault-Jadaud - Vouvray Les Grives soules 2013 : couleur or pâle, nez expressif sur la pomme bien mûre, un peu de poire et de frangipane, bouche vive, tendue, avec une belle matière, un peu moins de pomme et de frangipane et plus de citron et de pamplemousse. Finale d'assez bonne longueur, avec une légère amertume. Bon vin, pas très loin du niveau des Vouvray d'Huet et de Foreau sur ce millésime. Note : 15,5/20.

perrault jadaud

 

Perrault Jadaud - Vouvray "Haut les coeurs" : (2012, 100% chenin, pétillant naturel) robe dorée qui fait un peu évoluée, beau nez plein de fruits mûrs (poire, coing, fruits jaunes), très légères notes oxydatives de noisette, brioche. Bouche vive et tendue, minérale, avec des bulles très fines, toujours plein de fruits mûrs, quelques grammes de résiduels ?, une pointe oxydative qui me rappelle le style de certains champagnes (Chartogne-Taillet...), bonne longueur avec une légère amertume. Superbe vin, encore meilleur que le Foreau brut 2010 selon moi mais dans un style plus gourmand, et qui pour 11€ éclate bien des champagnes. Note : 17/20.

 

Posté par tomy63 à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2015

Didier Chaffardon (Saint-Jean-des-Mauvrets) **

Didier Chaffardon - L'indolent 2010 Vin de France : (sans souffre) robe dorée, nez expressif, un peu de pommes blettes, miel, noisette et agrumes dans le fond, prometteur. La bouche est vive, probablement une dizaine de grammes de sucres résiduels, on retrouve les arômes du nez mais malheureusement beaucoup d'alcool aussi. Finale assez longue avec de la matière mais même après 24h d'ouverture, l'alcool reste trop présent. A revoir dans quelques années peut-être. Note : 14/20.

chaffardon l'indolent

  

Posté par tomy63 à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 septembre 2015

Pascal Cotat (Sancerre) ****

Pascal Cotat - Sancerre La grande côte 2007 : (sols de "terres blanches" argilo-calcaires, bouteille ouverte 24h à l'avance) Couleur très pâle, le nez est très expressif, la pierre-à-fusil est omniprésente, difficile de sentir autre chose derrière. La bouche est puissante, massive, tendue, très minérale, austère, un peu moins marquée par la pierre-à-fusil que le nez, très léger côté herbacé, un peu de citron. Finale très longue, avec un peu plus de citron et de miel en se réchauffant. Très bon vin, qui mériterait d'être attendu encore quelques années. Note : 17,5/20.

cotat 2007

 

Posté par tomy63 à 20:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2015

Jo Pithon (St-Lambert-du-Lattay) *****

Jo Pithon - Coteaux du Layon Saint-Aubin "Clos des Bois" 1997 : (100% chenin, 110gr SR/L) le bouchon s'effrite à l'ouverture, le vin a dû être carafé mais sans soucis particuliers, magnifique robe ambrée, nez expressif sur le miel, l'abricot sec, l'orange confite, le raisin de Corinthe, quelques épices (cannelle ?). Bouche sur la même aromatique, épaisse mais pas trop, avec une bonne acidité et une très légère amertume. Bonne longueur, mais j'aurais aimé encore un peu plus d'acidité en finale pour que ce soit parfait. Excellent liquoreux, bien aidé par une quinzaine d'années de bouteille et un grand millésime. Quel dommage que le domaine n'existe plus (sous cette forme en tout cas). Une seconde bouteille se goûtait encore mieux avec un petit supplément d'acidité. Note : 18/20.

P1050475

 

Jo Pithon - Coteaux du Layon St Lambert Clos des Bonnes Blanches Ambroisie 1996 : On continue sur du très haut niveau, couleur ambre foncé, nez sur la pâte de coing, un peu de caramel, figues, abricot confit... Bouche sirupeuse, avec une belle acidité. Encore un très grand Layon des belles années. TB+.

 

Posté par tomy63 à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 août 2015

Mathieu Coste (Saint-Père) **

Visite au domaine Mathieu Coste à Saint-Père sur les Coteaux du Giennois

 

Mathieu a d’abord été professeur au CFA de Beaune avant de travailler pour la Coopérative de Pouilly-sur-Loire puis d’acheter les vignes (5,5ha) d’Alain Paulat en 2008 qui travaillait aussi en bio mais de manière un peu différente de Mathieu. Il est donc très pointu en technique de vinification, surtout en ce qui concerne le bio, la biodynamie et tout particulièrement les tisanes homéopathiques. Il s’occupe aussi bien du travail à la vigne, que des vinifications ou de la commercialisation. Ses méthodes sont originales pour le secteur : rendements limités, vendanges à haute maturité, vinification en grappes entières, peu ou pas de soufre, pas de levurage, pas de collage ni de filtration, des élevages longs (plus de 3ans pour certaines cuvées) dans des cuves ou plus rarement des fûts qui ne marquent pas les vins, le but étant d’obtenir des vins qui pourront vieillir longtemps, et d’où ressort la minéralité du terroir… Du coup, qu’on aime ou qu’on n’aime pas, ses vins ne laissent pas indifférents.

Plus d'infos sur le site du domaine : http://domainebiocoste.fr/

Très beau reportage ici : http://www.wineterroirs.com/2010/05/mathieu_coste.html

coste giennois

MC2 2013 Coteaux du Giennois : (50% pinot noir, 50% gamay, sans soufre) robe assez sombre, nez réduit, fruits rouges et noirs derrière, un peu de gaz en bouche, du poivre, fruits rouges et noirs, frais et acidulé, un petit côté vert. Pas une grosse matière. Longueur moyenne. Pas convaincu par ce premier vin. B-.

Biau 2010 : (80% gamay, 20% pinot, embouteillé en novembre 2014) plus sombre que le précédent, légère réduction au nez, fruits noirs, cerise, très légèrement évolué, donne l’impression de pinoter un peu. Très bien en bouche, belle matière, gourmand, fruits noirs, tannins présents mais très bien intégrés, frais, minéral et long. TB-.

Tête de chat 2011 : (80% pinot 20% gamay) plus clair que les précédents, beau nez floral avec de beaux fruits rouges, bouche plus acidulée, minérale, poivrée, tannins encore un peu serrés, donne l’impression d’avoir un peu moins de matière que le précédent mais plus tendu. Bonne longueur. B+.

MC2 2011 : comme le 2013 un peu de réduction et de gaz, moins floral que le précédent, moins de matière, tannins un peu serrés en finale, mais une bonne fraîcheur et une bouche fruitée. J’ai un peu de mal avec cette cuvée personnellement. B-.

Sauvignon 2013 en magnum cuvée Rebel : (sans soufre) robe dorée, nez expressif sur le miel, le caramel, la frangipane. Bouche très gourmande aussi, semble un peu sucrée pourtant il n’y a pas de résiduel, avec une impression de gâteau, miel, frangipane, caramel, orgeat, notes florales, mine de crayon, bonne acidité qui laisse le tout très frais. Bonne longueur. Très original. Comme tous les vins de Mathieu Coste il ne laisse pas indifférent. Cette fois-ci, j’aime beaucoup. TB.

 

 

Bonus :

François Bergeret ** - Hautes Côtes de Beaune 2013 Louis, L’enfant terrible : bouteille ouverte par M. Coste pour nous faire découvrir le vin d’un ami. Robe claire, nez sur de petits fruits rouges, de la fraise. Bouche assez légère, moins de matière que les Coteaux du Giennois, moins de gras surtout, bonne fraîcheur, tannins encore un poil serrés en finale. B+.

 

Posté par tomy63 à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juin 2015

Domaine des Sablonnettes (Rablay sur Layon) ****

Domaine des Sablonnettes - Fleurs d'érable Coteaux du layon 2011

Couleur : or pâle

Nez : très expressif et très fruité, abricot, poire très mûre, légèrement exotique (ananas surtout).

Bouche : très grosse acidité, parfait équilibre avec le sucre résiduel (je n'ai pas trouvé le taux exact, 50gr ?), grande fraîcheur, toujours un superbe fruité assez mûr et légèrement exotique.

Finale : belle longueur, fruits, grosse acidité qui fait saliver.

Note : 17/20. Très bon chenin, légèrement liquoreux, super rapport q/p (11€). Quelque part entre Feuille d'or 2011 de Delesvaux et Prémices 2008 de Bellivière (avec un peu plus de sucre quand même).

P1030843

 

Fleurs d'Erable 2014 : (bu au restaurant Troisgros) style plus oxydatif que 2011, beaucoup de pommes très mûres, mais jamais trop mûres, frais, style moelleux plus que liquoreux là aussi. A peine moins bien que 2011. Note : 16/20.

 

Posté par tomy63 à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2015

Mikaël Bouges (Faverolles-sur-Cher) ***

Mikaël Bouges – La Pente de Chavigny AOP Touraine 2013 : (100% Sauvignon) couleur paille, nez expressif, très marqué par le cassis, puis des agrumes et des fleurs blanches. Bouche vive, bonne tension, sur les fruits du nez, un peu plus de citron et de pamplemousse, matière correcte. Finale de longueur moyenne, sur le pamplemousse, le sureau, légèrement saline. Bon vin, au rapport q/p (8€) remarquable. Note : 15,5/20.

P1060137

 

Joli reportage ici : http://www.wineterroirs.com/2014/07/mikael_bouges_faverolles_sur_cher_loire.html

 

Goûtés sur le salon In Vin Bio Veritas 3 :

Côt Hauts AOC Touraine 2013 : (100% côt) fruits rouges, noyau de cerise, poivre, semble peu soufré, tanins un peu secs en finale. B.

Aigues vives 2010 : (côt) très grosse matière, sur les fruits noirs, poivre, tannins encore trop présents, finale longue et fraîche. Plutôt bien fait mais j’ai du mal avec le côt… B+.

Petit cormier 2010 : (cabernet franc) fruits noirs, notes florales, un peu de poivron, plus frais encore que le côt, un peu moins de matière. B+.

La Benjamine NM : (100% chenin, moelleux) moelleux frais, gourmand, pas trop sucré (50gr ?), miel, noisette, manque un poil de longueur. Pas forcément meilleur que les rouges, mais plus dans mon style. TB-.

 

Posté par tomy63 à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]