Domaine des Ardoisières (Fréterive) ****

Domaine des Ardoisières - Argile blanc 2015 : (40% chardonnay, 40% jacquère, 20% mondeuse blanche, élevage 1/3 fûts anciens, 2/3 cuves) Couleur paille, nez moyennement expressif, sur le citron, un léger beurré, des notes florales, plus marqué chardonnay que la bouche qui est vive, toute en tension avec une grosse acidité, très minérale, peu de gras, à l'aromatique peut-être fermée (quelques notes florales et du citron). Finale de belle longueur, toujours très minérale et citronnée. En l'état c'est un vin bien fait, pour amateur de tension, qui manque un peu d'épaisseur à mon goût mais surtout de gourmandise. Il sera peut-être mieux dans 2-3ans si le fruité devient moins discret. Note : 16/20

 

Domaine des Ardoisières - Ambre Vin de table (2006) : (50% altesse, 50% pinot gris, passerillage sur fil, environ 70 gr SR) couleur or, nez très fruité, plus marquée par l'altesse que par le pinot gris avec des fruits jaunes très mûrs (abricot, pêche, coing) qui me rappellent la Roussette 2010 de Dupasquier, un peu de noisette et un côté mentholé, il fait encore assez jeune. La bouche est vive, puissante, bien équilibrée, avec une bonne acidité, pas trop de sucre et une belle texture épaisse. Toujours des fruits mûrs et une fraîcheur mentholée. Seule la finale manque un peu de longueur, sinon c'est un très bon liquoreux, très digeste et qui peut tenir encore longtemps. Note : 17/20.

ambre ardoisiere

 

Posté par tomy63 à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 avril 2017

Jura et Savoie

Jura

Si l'on y trouve quelques bons vins rouges plutôt légers à base de pinot noir, de poulsard ou de trousseau, le Jura est avant tout célèbre pour ses vins blancs à base de chardonnay et de savagnin, et pour ses vins jaunes. On peut les trouver sur les AOC Château-Chalon (qui n'autorise que le vin jaune), Arbois, L'Etoile, et Côtes du Jura ; ce sont des vins qui connaissent un vieillissement oxydatif qui leur donne un goût de noix caractéristique et qui doivent rester en fût pendant au moins 6ans. Ils s'accordent à merveille avec le comté. Mais le Jura donne ici des Macvin rouges ou blancs, vins mutés avec de l'eau-de-vie de raisin, des Vins de paille (vins sucrés dont on laisse les raisins sécher sur de la paille quelques mois après la vendange) et des Crémants du Jura.

jura

 

Principaux producteurs :

***** Ganevat, Macle, Tissot.

**** Labet, Overnoy, Perron (†), Puffeney.

*** Château d’Arlay, Berthet-Bondet, La Tournelle, Marnes blanches, Rijckaert, Rolet.

** Boilley, Champ divin, Désiré Petit, Durand-Perron, Grand, Houillon, Hugues-Béguet, Montbourgeau, Mossu, Octavin, Petite marne, Pignier, Pinte...

* Savagny

 

 

Savoie

Contrairement au vignoble du Jura, celui de Savoie est très étendu et particulièrement complexe. L'appellation dominante est l'AOC Vin de Savoie qui peut être complétée par 16 dénominations géographiques (Apremont, Arbin, Ayze, Chignin, Chignin-Bergeron, Jongieux...). Le cépage altesse ou roussette a obtenu sa propre AOC, Roussette de Savoie, qui elle peut être suivie de 4 noms de crus (Frangy, Marestel, Monterminod et Monthoux). Une AOC Crémant de Savoie est en cours d'obtention. La zone de Seyssel, qui déborde sur le Bugey a elle sa propre AOC. Le vignoble du Bugey, au nord de la Savoie, comporte en plus de l'AOC Seyssel, les AOC Bugey (complétée par les crus Cerdon, Manicle et Montagnieu) et roussette du Bugey.

Ces vastes appellations comportent des vins variés : des blancs à base d'altesse, jacquère, roussanne, gringet ou encore la plus rare verdesse, des rouges à base de mondeuse, persan, gamay ou encore du rare etraire de la dhuy, des vins effervescents blancs ou rosés et quelques liquoreux. 

savoie

 

Principaux producteurs :

**** Ardoisieres, Belluard, Dupasquier, Fils de Charles Trosset, Prieuré st christopheVignes de Paradis-Vins du Léman.

*** Berlioz, Cave du prieuré-Barlet, Château de Mérande-Genoux, Finot, Giachino, Gonin, Magnin, Maillet, Quénard A et M.

** Bartucci, Cellier des Cray, Combe des Grand'vignes, Girard Madoux, Lingot Martin, Million Rousseau, Peillot, Quénard JP et JF, Renardat-Fâche, Vullien…

Gonnet, Grisard...

 

Posté par tomy63 à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2017

André, Mireille et Stéphane Tissot (Arbois) *****

Tissot - Arbois Chardonnay Patchwork 2015 : (assemblage de 5 parcelles, 60% sols argileux, 40% sols calcaires, élevage 1an en fûts dont 10% neufs) Couleur or pâle, nez expressif dès l'ouverture, citronné, beurré, à peine vanillé mais l'élevage est déjà très bien intégré, de belles notes de fleurs blanches, un côté miel un peu sucré, pierre-à-fusil. Bouche vive, bien équilibrée entre une belle tension et le côté chaud de 2015 avec des fruits mûrs, du citron confit, des fleurs, du miel. Texture agréable avec un léger gras. Finale de longueur moyenne, sur les agrumes, le miel, puissante, à peine chaleureuse pour chipoter. Ca reste néanmoins excellent et même impressionnant pour une cuvée plutôt d'entrée de gamme. Note : 17/20.

 

Tissot - PMG 2005 : (dernières presses de la cuvée Spirale, poulsard et savagnin séchés sur paille 4 à 6 mois, environ 400gr de SR, bt de 37,5cl. PMG = pour ma gueule, mais la moitié des bouteilles est en fait destinée à la vente) Couleur marron un peu trouble, nez peu expressif à l'ouverture mais superbe le lendemain avec beaucoup de fraise écrasée, de la confiture de figue, de la pâte de coing, marmelade de prune, d'abricot... et un petit côté pâtisserie orientale (datte ? loukoum?). Magnifique ! La bouche est bien sûr ultra concentrée, sirupeuse, elle s'ouvre sur les fruits confiturés du nez, ça semble très léger en alcool, 5-6% (pas mentionné sur l'étiquette) puis une belle acidité arrive en fin de bouche qui lui permet de ne jamais être lourd. La finale est longue (mais pour chipoter un peu moins que les grands chenins 1996-1997) avec un peu plus de fruits secs et une pointe de noix qui nous laisse apercevoir ce qu'il pourrait devenir dans une vingtaine d'années. Grand liquoreux! Note : 19/20.

P1060606

 

 

 

Visite au caveau de dégustation du domaine à Arbois :
- Poulsard VV 2011 : petits fruits rouges, très doux, très frais mais manque de longueur Moyen
- Trousseau 2011 : les mêmes fruits rouges, mais un peu plus de puissance, plus de matière, plus tannique et épicé. Bien
- Macvin Pinot Noir : plus rien à voir avec les précédents, les fruits sont plus mûrs ici, beaucoup de cerise, longueur incroyable. Regoûté plus tard, c'est une bouteille qui doit prendre l'air. L'alcool était trop présent la première semaine puis petit à petit les fruits cuits ont pris le dessus. C'est un régal sur un fondant au chocolat ou des desserts aux fruits rouges. TB+

 

stephanetissot

magasin-arbois

 

Macvin du Jura Pinot Noir : Le vin m'avait semblé moins alcooleux lorsque je l'avais goûté au domaine, il devait être ouvert depuis plus longtemps. Celui-là était ouvert de la veille seulement. Mais ça restait très bon, à condition d'aimer le Macvin bien sûr.

macvin

 

A et M Tissot - Côtes du Jura "Sursis" 2011 (chardonnay ouillé) : couleur paille, nez très fermé (bouteille ouverte le matin pourtant), un léger côté médicinal, camphré dans le fond qui me rappelle Un Poco Agitato 2010 de Zélige-Caravent. Pas grand chose en attaque non plus, seule la finale est agréable, acide et citronnée, le vin me semble peu souffré. Personne n'apprécié vraiment autour de la table. Peut-être trop jeune, notre hôte nous dit avoir très bien goûté le 2010 récemment. B-.

photo 2(1)

 

Tissot - Poulsard Les Bruyères 1999 : couleur rubis, un peu évoluée. Nez sur le poivre et les fruits rouges, assez frais, très légèrement tertiaire. Idem en bouche, tanins un peu secs en finale. Un bon Poulsard qui ne fait pas son âge. B+.

 

Posté par tomy63 à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2016

Domaine de la Tournelle (Arbois) ***

Domaine de la Tournelle - Arbois "Les corvées sous curon" 2012 : (100% chardonnay, élevage fûts, pas de fûts neufs) Couleur or pâle, nez expressif dès l'ouverture, bien marqué par la pierre-à-fusil, le beurre, le citron, les agrumes, quelques notes florales dans le fond. Bouche vive, tendue, un peu moins marquée pierre-à-fusil, belle matière avec un côté beurré, de la noisette et des agrumes. Longueur moyenne. Très beau chardonnay qui combine gras et fraîcheur sans être marqué par le bois, il n'a rien à envier à bon nombre de Chassagne ou Puligny. Note : 17/20.

la tournelle corvées sous curon 2012

 

Posté par tomy63 à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2016

Les Vignes de Paradis (Ballaison) ****

Les Vignes de Paradis (Dominique Lucas) - Savagnin 2015 IGP Allobroges : (jeunes vignes, élevage 6mois en amphore ovoïde en ciment, rendements 30hL/ha, sols : moraines glaciaires, molasse, argile jaune) couleur paille, nez expressif, très original, peu de fruit mis à part quelques notes de citron et d'agrumes, des fleurs blanches, de l'anis, du sureau, de la gentiane et un peu de poivre blanc. Bouche vive, minérale, énergique grâce à une belle acidité, avec un peu plus d'agrumes qu'au nez, toujours des notes de fleurs et de plantes, bonne matière, peu de gras. Finale assez longue, salivante, où on retrouve une touche de poivre qui lui donne encore plus d'énergie. Beau vin, qui livre une expression très originale du savagnin. Je l'ai préféré à l'ouverture, là où il était le plus vif. Note : 16,5/20.

vignes de paradis savagnin

 

Dispo ici : https://www.levertetlevinbio.com/fiche-technique/1825-savagnin-les-vignes-de-paradis

 

Posté par tomy63 à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 août 2016

Labet (Rotalier) ****

Labet - Côtes du Jura Fleur de marne La Bardette 2006 : (100% chardonnay ouillé, en vieux fûts) couleur or, nez exubérant avec le beurré caractéristique du chardonnay, des notes de fruits jaunes bien mûrs, un côté floral, de la pierre à fusil et de l'amande dans le fond. Bouche très vive avec une acidité mordante, puissante, légèrement grasse, d'abord beurré toujours avec des fruits jaunes et de la pierre à fusil puis de plus en plus sur les agrumes avec une légère amertume en fin de bouche. Bonne longueur, sur les agrumes, un peu de fruits secs et de noisette. Bon vin, mais le style manque un peu de finesse à mon goût. Note : 15,5/20.

domaine-labet-la-bardette

 

Posté par tomy63 à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2016

Renardat-Fâche (Mérignat) **

Renardat-Fâche - Cerdon du Bugey 2014 : (70% gamay, 30% poulsard) Couleur grenadine, nez sur les fruits rouges (groseille, grenadine, cerise, fraise). Bouche aux bulles moyennement fines, gourmande avec se cinquantine de grammes de sucres résiduels, très digeste même si un peu plus de tension lui aurait été bénéfique, légère à 7,5% d'alcool, sur les fruits du nez. Longueur moyenne, sur les fruits rouges. Un bon Cerdon, simple, très facile à boire, qui joue donc bien son rôle pour accompagner les desserts aux fruits rouges par exemple. Note : 14,5/20.

cerdon renardat fache

 

Posté par tomy63 à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 avril 2016

Ganevat (Rotalier) *****

Jean-François Ganevat - Côtes du Jura Les Vignes de mon père 2003 : (100% savagnin ouillé, élevage 130 mois en demi-muids de 600L, sans ajout de sulfites, sols de marnes bleues) Couleur entre or pâle et or, nez très expressif avec beaucoup de pierre-à-fusil, trop à mon goût, dans le fond des notes d'orange confites, de confiture d'abricot, fleurs blanches. La bouche est bien mieux que le nez, éxubérante, impressionnante, elle manque peut-être d'un peu de finesse du coup, avec un volume énorme, des notes grillées plus discrètes, beaucoup d'agrumes et de fruits jaunes confiturés, on a même l'impression de quelques grammes de sucres résiduels, il y a une bonne acidité qui maintient l'équilibre, mais j'aurais aimé encore plus de tension pour face à cette matière, aucun signe d'évolution, c'est encore tout jeune. La finale est très longue, plus citronnée, un peu saline et mentholée. Un vin hors norme, à goûter, qui m'a mis une grande claque sur les premières gorgées, mais que j'ai trouvé un peu écoeurant dès le deuxième verre. TB-.

 

 

Ganevat - Sul Q 2008 : (assemblage d'anciens cépages jurassiens, vendangé début décembre 2008, 11% vol) couleur or profond, reflets oranges. Nez légèrement marqué par la colle et le vernis à l'ouverture mais ça s'améliore avec l'aération, puis un peu de café, de noix, des abricots secs, de la pâte de fruit (coing, rhubarbe, orange). Bouche légèrement sirupeuse, mais peut-être moins que d'autres millésimes d'après certains CR, sucrée (dans les 150-200gr ?) mais avec une aromatique qui fait penser à un oloroso, de la noix (de plus en plus avec l'aération), des fruits secs (abricot, figue...), toujours une petite pointe de colle, grosse acidité qui le rend dangereusement buvable surtout qu'il semble léger en alcool. Belle longueur, la finale est fraîche, sur la noix, les fruits secs, quelques épices. Très bon liquoreux, original, dont le point fort est la fraîcheur, mais je ne le mettrais pas dans mon top 10. Note : 17,5/20.

ganevat sul q 2008

 

Ganevat - Côtes du Jura "Chamois de Paradis" 2011 : (100% chardonnay, ouillé) couleur or pâle, nez moyennement expressif, minéral, citronné, fruits jaunes, quelques notes florales, léger beurré, pas de bois ressenti. En bouche l'attaque est vive, bonne acidité, beaucoup de fraîcheur, pas très grasse, on retrouve les arômes du nez, très fruitée. La finale n'est pas exceptionnellement longue mais elle est minérale, citronnée et saline, elle fait saliver et donne envie d'y retourner. La bouteille ne fait pas un pli. Excellent vin pourtant très jeune encore, qui peut faire penser à un Chablis par sa minéralité saline. Note : 17,5/20.

ganevat

 

Joli reportage ici : http://www.wineterroirs.com/2010/11/jf_ganevat_jura.html

 

Posté par tomy63 à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2016

Jacques Maillet (Serrières-en-Chautagne) ***

Jacques Maillet - Autrement blanc Roussette de Savoie 2010 : (vieilles vignes de roussette ou altesse sur la parcelle "Le Cellier des Pauvres" à Motz, des sols constitués d'éboulis argilo-calcaires recouvrant des grès mollassiques. Ni levure, ni chaptalisation, ni filtration, léger sulfitage à la mise seulement si besoin) Couleur or profond, nez expressif, surtout marqué par le coing, un peu de miel et de pêche, assez classique de la roussette. Bouche vive, puissante, tendue, minérale, probablement peu/pas de sulfites, avec du coing, mais aussi un peu d'agrumes et de citron puis en se réchauffant un léger côté oxydatif et des notes de brioche et de noisette apparaissent. Finale longue, tendue, légèrement épicée, avec un côté salin. Très bonne Roussette, dans un style moins gourmand mais plus minéral que les Marestel de Dupasquier. Note : 17/20.

autrement blanc

 

Posté par tomy63 à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2015

Giachino (Chapareillan) ***

Persan 2011 (100% Persan)

Couleur : grenat, reflets violets.

Nez : assez expressif, notes de réduction qui ont du mal à partir (dues à l'élevage sur lies ?), beaucoup de fruits (mûres, cassis, cerises), un peu de réglisse, un léger côté toasté aussi.

Bouche : mieux que le nez, la réduction se sent moins, beaucoup de fruits (cerises, mûres, un peu de fraise aussi maintenant), le vin est assez léger, pas très tannique, pas une grosse matière mais très agréable. Toujours ce côté épices/réglisse.

Finale : longueur moyenne, beaucoup de fruits, assez fraîche, juste ce qu'il faut d'acidité.

Note : 15/20. Un vin original, très facile à boire, une belle découverte.

P1030378

 

Giachino - Primitif 2013 AOP Savoie : (100% jacquère, 9,5% vol.) Couleur légèrement dorée (évolution ?), nez réduit à l'ouverture avec un côté serpillère désagréable, puis lorsque la réduction disparaît le nez est très discret. Bouche avec une attaque vive et légèrement perlante, citronnée, florale, mais qui s'arrête très vite. Un peu décevant. Une bouteille fatiguée peut-être. B-.

 

Posté par tomy63 à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]