24 novembre 2013

Agnès Paquet (Meloisey) **

Agnès Paquet Chassagne Les Bataudes 2015 : (FDGV16) un peu de gras, aromatique sur la pomme granny, un peu d'alcool en finale. B.

 

Agnès Paquet ** - Crémant de Bourgogne - Ali boit boit et les 40 buveurs Méthode Ancestrale (cépage aligoté) -

(CR de Julien) "Ca commence fort avec ce vin qui, arrivant dans le verre, se la joue plus bierre bien mousseuse que vin. En effet ça mousse pas mal, c'est trouble et ça sent "fort". Réduction, autre chose? Du champignon, de la fougère, de la pomme fermentée. En bouche c'est amer, la bulle est pas très importante. Perso, je penche pour un défaut de bouteille, et peut etre un défaut de conservation car je ne sais pas du tout depuis combien de temps le vin était en boutique quand je l'ai acheté, dommage. Pour les autres c'est la grande question: vin? Cidre? Quelles variétés de pommes?..."

ali

 

Posté par tomy63 à 22:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Marc Roy (Gevrey-Chambertin) ****

Marc Roy - Marsannay blanc "Les Champs Perdrix" 2010 : couleur légèrement dorée, très beau nez sur le citron, les agrumes, la pomme, un peu de noisette, notes florales. Bouche assez grasse, légèrement beurrée, classique, boisé bien intégré, avec beaucoup de tension et de minéralité. Bonne longueur. TB (+- 17/20).

 

Gevrey-Chambertin VV 2011 : Couleur assez sombre pour un Gevrey 2011, nez sur les fruits rouges, la cerise, la ronce, pinote légèrement, bouche assez puissante, épicée, tannins très fins, ça reste frais, bonne longueur. TB (+- 17/20).

gevrey

 

Posté par tomy63 à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2013

Domaine de la Bongran - Thévenet (Clessé) ****

Domaine de la Bongran - Viré-Clessé Quintaine cuvée E. J. Thévenet 2005 1/2 bt

Couleur : or pâle.

Nez : très expressif, sur le miel, les fruits exotiques (ananas surtout), un peu d'agrumes, très légèrement beurré.

Bouche : assez vive, puissante, grasse, avec une très belle matière. Une bonne acidité vient équilibrer un fruité très mûr, exotique (ananas, mangue), et empêche le vin de tomber dans une certaine lourdeur. On retrouve aussi le côté mielleux du nez.

Finale : bonne longueur, mais malheureusement un peu amère.

Note : 17/20. Très beau vin, assez atypique dans le Mâconnais.

bongran

.

Posté par tomy63 à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2013

JF Coche-Dury (Meursault) *****

Coche-Dury - Bourgogne Rouge 2010

Couleur : rubis foncé, assez sombre pour un générique 2010.

Nez : à l'ouverture de la bouteille, servi un peu chaud je sens des notes toastées qui vont complètement disparaître après un passage au frigo. Le nez est ensuite moyennement expressif, avec un peu de fruits noirs, puis il s'ouvre doucement et passe de plus en plus sur les petits fruits rouges, avec un petit côté floral/végétal qui lui donne de la fraîcheur. Ca pinote de plus en plus.

Bouche : le vin est très fin, assez léger, peu tannique, il glisse tout seul, c'est d'une buvabilité déconcertante mais ce n'est pas très complexe. Je ne retrouve pas les quelques fruits noirs du nez, on est sur du fruit rouge, toujours des notes florales, une belle acidité, beaucoup de fraîcheur. Bonne matière pour un générique.

Finale : longueur moyenne, qui nous rappelle qu'on est sur un simple "Bourgogne Pinot noir" mais c'est frais et ça donne envie d'y retourner.

Note : 16/20. Excellent générique, qui vaut très largement le prix allocataire (10-15€), mais qui est assez loin de valoir le prix en seconde main aujourd'hui (30-40€).

P1050042

 

Coche-Dury Meursault 2015 : (FDGV 2015) encore jeune, sur des arômes de pomme verte, floral, pas spécialement marqué par le grillé ou la cacahuète, très belle matière, style pas ultra tendu. TB.

Coche-Dury Meursault 1er cru Perrières 2015 : proche du village, un peu plus de matière. TB+.

 

Posté par tomy63 à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 septembre 2013

Pierre Morey et Morey-blanc (Meursault) ***

Pierre Morey - Monthélie 2009

Couleur : rubis.

Nez : moyennement expressif, pinote légèrement, fruits rouges classiques, notes végétales, légèrement boisé/toasté.

Bouche : légèrement perlante à l'ouverture de la bouteille, assez puissante, tannins bien présents mais pas asséchants, quelques notes épicées, beaucoup de fraîcheur, mais ça manque un peu de fruit, un peu austère (surtout pour 2009). A attendre peut-être quelques années de plus.

Finale : bonne longueur, notes végétales, très fraîche, bonne acidité, mais manque un peu de fruit encore.

Note : 15/20. Un 2009 atypique, très frais mais manquant de gourmandise.

P1040893

 

Posté par tomy63 à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 septembre 2013

Domaine Cyrot-Buthiau (Pommard) ***

Cyrot-Buthiau - Bourgogne Pinot Noir 2010 : couleur rubis classique, nez de petits fruits rouges, pas très complexe mais engageant, la bouche est très fraîche avec une belle acidité, une matière plus qu'honorable pour un générique, beaucoup de fruits (rouges surtout mais aussi un peu de fruits noirs). Bonne longueur. Une belle entrée de gamme, qui donne envie d'explorer les autres cuvées. Note : 15/20.

cyrot brg

 

Cyrot-Buthiau - Santenay 1er cru Clos Rousseau 2014 : le nez mélange fruits rouges et noirs, des notes florales, bouche en finesse, belle acidité et bonne longueur. TB.

 

Posté par tomy63 à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 septembre 2013

Rapet (Pernand-Vergelesses) ***

Domaine Rapet, Corton Pougets Grand Cru 2002

CR de Julien : "Belle robe claire, pas trop prononcée.
Le nez est assez peu complexe et se limite à de fortes notes de fumée, terreuses, de feuilles mortes. Il faut creuser pour avoir quelques arômes de cerise derrière tout ça. Ca reste néanmoins classe car l'équilibre entre tous ces arômes est atteint.
La déception vient de la bouche. En effet, la matière de demi-corps au début devient fluette en fin de bouche. La finale est quasi inexistante.
Dommage !"

Nez très intéressant, fumé, avec des notes de sous-bois, terreux, un peu de fruits rouges dans le fond. La bouche est en-dessous, ça manque de matière et de longueur, les tannins sont un peu asséchants. Pas mauvais mais un peu décevant quand on voit l'étiquette. 14,5/20.

rapet

 

 

 Rapet - Corton-Charlemagne 2002 (soirée Bourgogne LPV )

Le meilleur blanc de la soirée, parfaitement éxécuté, aucun défaut (longueur, fraîcheur, équilibre, complexité...) mais bizarrement pas un vin qui m'a (qui nous a je crois) donné beaucoup de plaisir. 17/20.

CR de Julien "Notre dernier blanc se présente sur une couleur encore jeune mais assez profonde. Le nez est sur la finesse mais assez complexe. On a de la noisette, de l'amande fraiche. C'est floral, frais. Il s'ouvre avec le temps sur un côté mentholé puis sur la minéralité avec un côté assez strict de pierre mouillée. La bouche n'est pas en reste avec une très belle matière. Le gras est présent mais contre blancé par une très belle tension. La finale est longue et salivante sur une sorte de "jus de caillou". C'est très bon, cependant, je pense qu'il gagnera à être attendu encore quelques années. On est plus sur un vin de gastronomie."

corton rapet

 


Rapet - Corton-Charlemagne 2002 : une bouteille que j'avais préférée il y a 2-3ans, elle manque aujourd'hui d'un peu de fraîcheur, même si elle a une bonne puissance et de la longueur. B+.

 

Posté par tomy63 à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2013

Yvon et Chantal Contat-Grangé (Dezize les Maranges) ***

Visite au domaine Contat-Grangé

Nous arrivons au domaine avec quelques minutes de retard à cause d'une dégustation qui s'est éternisé chez T. Liger-Belair. Autant dire de suite que la transition n'est pas évidente, les Maranges et Santenay vont devoir passer derrière les Richebourg, Clos Vougeot, Corton-Renardes... Nous passons du chai impressionnant de T. Liger-Belair à Nuits-St-Georges au petit gîte des Contat-Grangé à Dezize-les-Maranges, dans une salle bien plus modeste, mais non dénué d'un certain charme, dans un style tout à fait différent.

P1040848 cantat g

Le domaine est installé depuis 1981 (après un passage chez Trévallon !) et à toujours travaillé dans un esprit bio. Les producteurs n'ont demandé la certification qu'en 2008 et l'ont obtenue à partir du millésime 2011. Plus d'informations ici :

http://www.contat-grange.com/ElementsRubrique.aspx?SITE=EGRAN10&RUB=235&MP_SS_RUB=ELEM&MP_ELT=DETAI&PAGE=1&Lang=FR

 

Les blancs

Aligoté 2011 : élevage en cuve, robe très claire, nez et bouche originaux pour de l'aligoté, très marqués par la noisette, bouche légèrement grasse, bonne fraîcheur. B.

Hautes Côtes de Beaune 2011 : 20% bois neuf, robe assez pâle là aussi, nez boisé, bouche citronnée et encore boisée, pointe d'amertume en finale et encore du bois. Moyen.

Santenay "St Jean de Narosse" 2011 : le boisé est beaucoup mieux intégré, le nez plus fin, bouche assez classique avec une belle acidité et une bonne longueur. TB-.

P1040849 cantat g

 

Les rouges

Maranges 2011 : passage en fûts non neufs, nez ouvert, sur les petits fruits rouges, je lui trouve un côté "griotte" typé gamay mais je semble être le seul. Bonne acidité, mais les tannins sont un peu raides et serrent un peu en finale. B-.

Santenay 2011 "St Jean de Narosse" : un vin plus fin que le précédent, les sols sont plus calcaires ici alors que les Maranges sont sur des sols argileux qui les rendent plus puissants. Robe assez sombre, nez sur les fruits rouges, tannins très fins, peut-être un peu fluet par rapport aux suivants. B.

Maranges 1er cru "Les Fussières" 2011 : superbe nez, très expressif, sur les fruits rouges, bouche légèrement en retrait, avec des tannins plus présents que sur le Santenay village mais moins raides que dans le Maranges village. Bonne longueur. TB-.

Maranges 1er cru "Les clos Roussots 2011" : robe un peu plus sombre et concentrée que le précédent, nez un peu plus fermé (mais la bouteille est ouverte depuis moins longtemps), bouche très fruitée, un peu plus mûre que le précédent, on trouve aussi du fruit noir désormais, un peu plus tannique que Fussières, très frais là aussi. TB-.

Maranges 1er cru "Les Fussières" 2010 : le nez est très différent des 2011, il y a beaucoup plus de différence entre les millésimes qu'entre les terroirs, beaucoup plus de fraîcheur (bien que les 2011 n'en manquaient pas), avec un côté groseille, beaucoup d'acidité, des tannins à peine plus présents que sur le Fussières 2011, à peine plus long et plus minéral. Un vin excellent. TB.

 

Un grand merci à Chantal Contat-Grangé pour son accueil et pour ses vins. Passer après T. Liger-Belair n'était pas chose aisée, et au bout du compte elle s'en est très bien tirée, avec notamment 3 excellents Maranges rouge 1er cru et un joli Santenay blanc.

 

Posté par tomy63 à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2013

François Raquillet (Mercurey) **

Raquillet - Mercurey VV 2011

Couleur rubis classique, nez très expressif toasté et vanillé, quelques fruits rouges dans le fond. Bouche très vanillée, encore un peu toastée, par contre la texture est très agréable, très douce, avec des tannins très fins. Peu de longueur. Un peu déçu par ce vin, trop marqué par le bois. Note : 13,5/20. (B&D 15).

IMG_0208

 

Posté par tomy63 à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 août 2013

Guffens-Heynen (Vergisson) *****

Guffens-Heynen - Mâcon-Pierreclos "Tri des hauts de chavigne" 2007

CR de Julien : "Une robe joliment dorée, brillante.
Le nez est très gourmand sur les fruits mûrs, l'abricot, la pêche jaune mais aussi exotiques comme la mangue. Quelques petites touches vanillées donnant de l'élégance au vin sont là.
La bouche possède une très grosse matière, ça rempli la bouche avec un jus presque huileux mais équilibré. C'est gras, dense mais jamais lourd grâce à une belle tension. C'est un vin riche qui mériterait peut être un autre plat que la cassolette de poisson, à mon goût."

Nez très exotique et très mûr, qui nous fait partir dans le sud ou sur du chenin mais pas sur du Chardonnay. Superbes notes de mangue, de goyave, d'abricot. La bouche est grasse, légèrement beurrée, on reconnait un peu mieux le Chardonnay, mais c'est tellement mûr qu'on reste sur le sud et pourtant l'acidité est présente, beaucoup de longueur. Quelques notes d'élevage aussi mais parfaitement intégrées. Un vin assez déroutant qui fait plus que son âge, mais le nez m'a vraiment bluffé. 18/20.

guffens

 

 

Guffens-Heynen - Mâcon-Pierreclos "En Crazy" 2011

Couleur : or pâle, reflets verts, un peu plus coloré que la moyenne.

Nez : très discret à l'ouverture, un peu mieux après un passage en carafe mais ça reste assez fermé. On trouve des notes assez classiques de citron, un tout petit peu de beurre, et un côté minéral.

Bouche : même si le vin est encore un peu fermé on sent une très belle texture, avec un élevage très bien maîtrisé, un côté vanillé parfaitement intégré, mais aussi un côté légèrement gras et beurré, un peu de citron et une acidité correcte sans être mordante.

Finale : bonne longueur, minérale, citronnée, mais pas très tendue non plus.

Note : 16/20. Un vin un peu jeune et fermé, à attendre, mais peut-être pas trop longtemps car il n'a pas l'acidité pour faire un vin de garde. En tout cas il impressionne déjà par sa texture et son élevage parfaitement maîtrisé. Très belle entrée de gamme, qui donne envie de goûter aux autres cuvées du domaine, mais pas un très bon rapport q/p.

P1030934

 

Guffens-Heynen - Mâcon-Pierreclos Tri des 25ans de Chavigne 2005 : couleur dorée, nez qui nous emmène très vite sur un chardonnay bourguignon avec beaucoup de beurre, légèrement vanillé, fruits jaunes mûrs, praliné. La bouche est riche, grasse avec un élevage bien intégré et une bonne acidité l’empêche de tomber dans la lourdeur. Bonne longueur. Bien fait, dans le style Guffens, un peu trop boisé à mon goût. Il a été très apprécié autour de la table il me semble. TB-.

 

Posté par tomy63 à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]