14 novembre 2017

Domaine de Pattes Loup - Thomas Pico (Courgis) ****

Thomas Pico - Vin de France Chardonnay 2016 : (négoce, raisins majoritairement de Limoux, les raisins de Chablis ayant été grêlés) Couleur or pâle, nez assez simple, fruité, sur la poire, les agrumes. Bouche sur le fruit, pas très grasse, un peu de vivacité en attaque mais pas de tension sur la fin de bouche, finale un peu courte. Petit vin facile à boire mais pas plus. B.

 

Pattes Loup T. Pico - Chablis 1er cru Vaillons 2013 : robe dorée, nez bien mûr, sur l'ananas, qui me fait penser à un moelleux du type Layon, beaucoup de fruits, un côté exotique, élevage parfaitement intégré. La bouche fait un peu plus chardonnay, épaisse, grasse, assez puissante, bonne matière, toujours de l'ananas, quelques agrumes, une pointe de sucre. Bonne longueur. Un style très particulier, atypique pour Chablis, mais qui m'a beaucoup plu. TB.

 

 

Chablis 2011 Vent d'anges - Domaine de Pattes Loup


(CR de Julien) "Second pirate de la soirée alsace. La robe est claire, c'est citronné, beaucoup d'agrumes, de la pêche. C'est quand même un peu dans un registre "mûr" pour l'appellation, quelques touches de miel aussi. J'aime beaucoup le nez qui se complexifie à l'air.
La bouche est tendue, c'est droit et ciselé, pas très gras. Le problème est que ça fini un peu court en bouche avec une matière pas exceptionnelle. Belle finale saline par contre. Forcement, je me fais "lincher" quand mes compères apprennent le subterfuge... Pour ma part, un peu déçu par la bouche, même si ce n'est qu'un simple chablis, simple chablis se négociant tout de même presque 15€...et quand on voit la pépite qu'est le dernier blanc sec de la soirée et quand on connait son prix, et bien le choix est vite fait. A redécouvrir cependant sur les 1er cru notamment."

 Couleur très pâle, nez sur la pêche, la poire, le citron, le pamplemousse, ne fait pas du tout Chablis. Bouche en tension, très fraîche, bonne acidité, du pamplemousse et du citron surtout, manque un peu de matière et de longueur. Pas mal. 14/20.

pico

 

Posté par tomy63 à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 novembre 2017

Domaine de la Bongran - Thévenet (Clessé) ****

Domaine de la Bongran - Viré-Clessé Quintaine cuvée E. J. Thévenet 2005 1/2 bt

Couleur : or pâle.

Nez : très expressif, sur le miel, les fruits exotiques (ananas surtout), un peu d'agrumes, très légèrement beurré.

Bouche : assez vive, puissante, grasse, avec une très belle matière. Une bonne acidité vient équilibrer un fruité très mûr, exotique (ananas, mangue), et empêche le vin de tomber dans une certaine lourdeur. On retrouve aussi le côté mielleux du nez.

Finale : bonne longueur, mais malheureusement un peu amère.

Note : 17/20. Très beau vin, assez atypique dans le Mâconnais.

bongran

.

Viré-Clessé Quintaine 2011 : Robe légèrement dorée, nez bien exotique sur l'ananas, fait un peu Layon sucré. Bouche épaisse, grasse mais sans être vraiment beurrée, beaucoup d'ananas,très gourmande, à peine sucrée, manque un peu de complexité, une pointe de miel. Finale assez longue qui reste fraîche. Déjà très bon, il sera du niveau du 2005 dans quelques années quand les sucres se seront fondus et qu'il aura gagné en complexité. Note : 16/20.

 

Thévenet - Mâcon-villages 2014 : Robe légèrement doré, nez assez mûr, moins que le Viré quand même, avec de l’ananas, des fruits jaunes, bouche moins grasse que le Viré, moins beurrée, probablement élevage cuves vs fûts, la finale manque de tension et chauffe un peu sur ce Mâcon. B.

 

Posté par tomy63 à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2017

Lamarche François (Vosne-Romanée) ***

Lamarche (Gds jours 2018)

Vosne 1er cru Malconsorts 16 : (échantillon) beau fruité, frais, fin, juste un peu court pour un 1er cru. TB-.

Echezeaux 16 : bien plus de matière, élevage déjà bien intégré, frais, long. TB+.

Clos vougeot 16 : à peine plus tannique, un peu plus confit, très bon aussi. TB+.

Clos Vougeot 15 : très vanillé, chaud, très décevant derrière le 2016. B-.

Clos Vougeot 14 : un peu chaud aussi, moins boisé, finale plus courte manquant de tension. A regoûter dans quelques années sans les comparer aux 2016. B.

 

 

Domaine François Lamarche - Bourgogne 2008 : B. (Bu vers 2010)

Domaine François Lamarche  - Vosne-Romanée 2008 : Beau village, assez fin, sur les fruits rouges, avec une matière correcte et une bonne longueur. Assez simple cependant. 15,5/20.

 

Posté par tomy63 à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 octobre 2017

JM Boillot (Pommard) ****

JM Boillot - Montagny 1er cru Le Vieux Château 2010 : couleur or pâle, nez expressif sur un léger beurré avec beaucoup de fruits, citron, pêche, un peu d'ananas. Bouche assez fine, avec une belle acidité, des agrumes, des fruits jaunes, léger beurré, un peu d'amande. Longueur moyenne, finale légèrement saline. Beau chardonnay. Note : 16,5/20.

boillot

 

JM Boillot - Bourgogne rouge 2015 : robe rubis, nez très gourmand, sur la fraise, la framboise, la cerise. Bouche croquante, gourmande, légère, peu tannique, fruits rouges à peine sucrés, un vrai régal, très facile à boire. Seule la finale est un peu courte. TB.

 

JM Boillot Bourgogne blanc 2013 : robe or pâle, nez légèrement beurré, floral, fruité, élégant.  Bouche avec un très léger gras, belle tension derrière, sur les agrumes, facile à boire, petite pointe d’amertume en finale. Très bon générique. TB-.

JM Boillot Bourgogne blanc 2016 : robe paille, nez floral, avec du miel, un peu sucré, idem en bouche avec une belle vivacité, mais encore un peu trop de puissance et un peu d'alcool en ce moment, à attendre quelques années. B+.

 

JM Boillot Mâcon-villages 2016 : robe légèrement dorée, nez légèrement beurré, floral, fruité, à peine sucré. Bouche à la fois tendue et grasse, très élégante, d'abord beurrée et florale puis finit citronnée et salivante. Du haut niveau pour un Mâcon-villages, dans un style très Côte de Beaune. TB+.

 

JM Boillot Puligny-Montachet 2012 : robe dorée, nez beurré, floral, élégant, assez mûr. Bouche épaisse, beurrée, belle tension derrière, fruits jaunes, florale, bonne longueur. Beau village. TB.

 

Jean-Marc Boillot, Pommard 1er cru Jarollières 2011 : Robe grenat, plus sombre que les précédents, nez un peu plus fermé qui laisse quand même entrevoir du cassis, de la réglisse, des épices. Bouche puissante, assez austère mais très noble, bien dans le style des Pommard du sud aux sols ferrugineux, il contraste avec la gourmandise du précédent. La finale est plus longue. Très intéressant mais pas exceptionnel ce soir-là, il mériterait d'être attendu encore quelques années. TB-.

 

Posté par tomy63 à 02:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 septembre 2017

Naudin-Ferrand (Magny-lès-Villers) **

Claire Naudin (Gds jours 2018)

Echezeaux 16 : très beau fruité, frais, tendu, long, encore quelques tannins à intégrer. TB+.

Echezeaux 13 : un peu réduit, avec de la rafle comme chez JY Bizot, plus confit que 16, encore serré. B.

 

FDGV 2016

Naudin Ferrand Htes Côtes rouge 2014 : fruits des bois, épices, léger, sympa, mais très fluet. B.

Naudin Ferrand Htes Côtes Myosotis Arvensis 2014 : (sans soufre ?), marqué par la volatile, peu tannique, court. B-.

Naudin Ferrand Htes Côtes blanc 2014 : tendu, très citronné, peut-être un peu trop sur l'acidité. B.

 

Posté par tomy63 à 17:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 septembre 2017

Alain Hudelot-Noellat (Chambolle-Musigny) ****

Hudelot-Noëllat - Bourgogne rouge 2014 : robe rubis foncé, nez qui pinote, fruits rouges et noirs, bouche légère, peu tannique, fruitée, très croquante, avec une belle matière pour un générique et une belle longueur. Superbe entrée de gamme. TB-.

hudelot bourgogne

 

Hudelot-Noellat - Bourgogne rouge 2015 : robe assez sombre pour un pinot, nez plutôt marqué fruits noirs avec des notes de ronce. Bouche sur les fruits noirs, d'une grande fraîcheur pour 2015, assez noble, belle matière, encore un peu jeune, presque trop sérieux pour un générique, à attendre un  peu et il rivalisera avec de beaux villages de la Côte de Nuits. Très belle longueur, finale fruitée, fraîche. TB.

 

 

FDGV 2016 et 2015 

Hudelot Noëllat - Chambolle 2014 : frais et fruité (fruits rouges), mais moins de matière que le 2013 de l'an passé, du coup les tannins ressortent un peu plus. B+.

Hudelot-Noëllat - Chambolle 2013 : très bon village, fruité, gourmand, beaucoup de matière, assez fin. TB-.

 

Posté par tomy63 à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2017

Manuel Olivier (Nuits-saint-Georges) **

Manuel Olivier - Vosne-Romanée Les Damaudes 2012 : Robe rubis clair, nez un peu fermé à l'ouverture, bien mieux le lendemain, sur des petits fruits rouges, fraise surtout, un peu de griotte, une pointe végétale, pas de bois ressenti. Bouche toute en finesse, pas une grosse matière, mais un beau fruité après une longue ouverture, peu de tannins, une belle trame minérale pour étirer le vin. Finale assez longue, fruitée, acidulée, à peine végétale. Beau village, fin et fruité, à ouvrir à l'avance ou plus probablement à garder encore un peu. (Le surlendemain un peu de bois et une légère oxydation sont apparus) Note : 15,5/20.

 

Manuel Olivier - Bourgogne Hautes Côtes de Nuits Chardonnay 2016 : nez beurré, vanillé, un peu trop boisé. Mieux en bouche, plus de fruit, toujours un beau gras, assez mûre, à peine sucrée, gourmande, pas très tendue, facile à boire, style moderne. B.

Manuel Olivier - Bourgogne Hautes Côtes de Nuits Pinot Noir VV 2015 : couleur sombre, nez un peu refermé, fruits noirs, léger boisé. Bouche avec une belle concentration, mais qui manque un peu de pureté de fruit et de minéralité. B-.

 

Posté par tomy63 à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2017

Olivier Merlin (La Roche-Vineuse) ***

Olivier Merlin - Pouilly-Fuissé 2014 : Couleur or pâle, nez beurré, légèrement boisé, pointe de vanille, citronné, assez floral. Bouche avec une belle matière, du gras, boisé déjà bien intégré, qui a gagné en volume avec l'aération, de beaux fruits jaunes, un côté floral à peine sucré, gourmand, bien équilibré par une belle acidité. Finale de bonne longueur, tendue, plus citronnée. Déjà très bon maintenant, et probablement excellent dans 2-3ans. Note : 16,5/20.

merlin pouilly fuissé 2014

 

Olivier Merlin - Mâcon La Roche Vineuse 2015 : robe or pâle, nez sur les agrumes, bouche toute en vivacité, un peu d'alcool, légère amertume, sur les agrumes, le pamplemousse, finale qui chauffe un peu. B-.

 

Posté par tomy63 à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2017

Rollin (Pernand-Vergelesses) ***

Rollin - Corton Charlemagne 2008 : robe claire, peu évoluée, le nez est malheureusement déviant, marqué par la croûte de fromage. Dommage car en bouche il y avait une très belle matière, de la tension, de la longueur. Un problème de bouteille apparemment car il ne goûte pas comme ça d’habitude. Les bouteilles ans ce défaut doivent être excellentes. NN.

 

Rollin - Pernand-Vergelesses blanc 2008 magnum : robe dorée, nez légèrement beurrée, florale, fruits jaunes, bouche pas trop grasse, fine, tendue, encore assez jeune, petite pointe de noisette sur la finale qui peut renseigner sur son âge, très élégant. TB.

 

Rollin - Pernand 1er cru Ile des Vergelesses 2012 : robe rubis, nez élégant qui pinote, très fruits rouges, petite pointe évoluée. Bouche très fruitée, belle acidité dans le fond, c'est fin, juteux, tannins fins, pas un gros volume mais très facile à boire. Finale assez longue, légèrement épicée. Très beau vin. TB.

rollin pernand 2012

 

Posté par tomy63 à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Domaine de la Romanée-Conti (Vosne-Romanée) ******

Domaine de la Romanée-Conti – Echezeaux 2011 : (bt n° 8490/12366) couleur rubis foncé, nez discret à l’ouverture de la bouteille, en bouche même constat c’est un peu décevant. Mais après quelques heures le verre vide laisse enfin percevoir de belles notes de roses fanées. Le lendemain c’est beaucoup mieux, le nez est expressif, j’ai l’impression de retrouver la rose même si c’est moins évident que dans le verre vide, beaucoup de fruits rouges et noirs (framboise surtout, fraise, mûre) quelques épices, aucune trace d’élevage. La bouche est vive, assez puissante, fraîche, portée par une très belle trame acide, avec beaucoup de fruits, quelques épices, de légères notes florales, belle matière avec des tannins déjà parfaitement fondus. Finale tendue, un peu plus florale, de bonne longueur sans être exceptionnelle. Déjà beaucoup de plaisir, même si le vin va gagner en complexité avec le temps. Note : 18/20.

P1060130

 

 

Domaine de la Romanée-Conti - Richebourg 2005 : couleur rubis foncé, nez très marqué par la rose fanée, pivoine, fruits rouges et noirs, dans le fond menthol, épices… Bouche très fine, élégante, aux tannins parfaitement fondus, de la matière, de l’acidité, de la gourmandise avec des fruits légèrement confiturés, de la fraîcheur avec la rose, la pivoine. Là aussi comme pour le Margaux, c’est un vin très facile à boire et évident, pour lequel il est difficile de se retenir pour en apprécier la complexité. Tout est là, à la bonne place. La longueur est remarquable, le vin garde son élégance jusqu’au bout. Exceptionnel. Note : 20/20.

richebourg

 

Domaine de la Romanée-Conti - Hautes Côtes de Nuits blanc Abbaye de St Vivant pour les Caves Augé 2007 : robe bien plus dorée que le précédent, plus beurré, moins grillé, fruits plus mûrs, semble plus chaud. Bouche tendue, fruitée, beurrée, plus puissante et grasse que le précédent (St Philibert 2010), un peu moins d'élégance, belle longueur aussi. TB+.

 

DRC - Montrachet 2008 : couleur or profond, qui tire même sur l’ambrée, semble évoluée. Mais le nez est encore jeune, sur le miel, le beurre, les fruits secs, les fruits jaunes bien mûrs, il a un côté sémillon, des fleurs, de l’amande. Bouche puissante, opulente, à la matière énorme, il en met plein la vue dès le départ, mais ça ne s’arrête jamais grâce à une grosse tension derrière, c’est miellé, bien mûr, avec des fruits secs encore, un boisé parfaitement intégré. Finale monstrueuse. Mon plus grand vin blanc et le vin parfait s’il existe. Note : 20/20.

conti 2012

DRC - Romanée Conti 2012 : Robe rubis foncé, peu évolué. Le nez est expressif sans être exubérant, avec un très beau fruité, sur la cerise surtout, un peu de framboise, de mûre, une toute petite pointe de rose qui le rend assez noble, du végétal comme de la pivoine, aucune note boisée. Bouche en finesse, bonne matière mais rien d'impressionnant, tannins très fins déjà fondus, toujours le même beau fruité, mais je ne sens plus la rose, belle fraîcheur, bien équilibré, facile à boire, mais pas très complexe en l'état, on sent que c'est encore jeune. Bonne longueur, sur le fruit avec un côté pivoine un peu plus prononcé, une pointe d'épices peut-être. En l'état c'est excellent car très fruité et parfaitement équilibré mais la complexité aromatique n'est pas encore là, ce qui n'est pas si étonnant pour un 2012, ce sera tout autre chose dans 15ans. C'est en plus un style tout en finesse contrairement au blanc. Le Richebourg 2005 avait la même finesse et le même équilibre mais avait déjà pris un peu plus de complexité. Note : 19/20.

 

Romanée-Conti - Vosne Romanée 1er cru Duvault Blochet 2011 : Robe assez claire, nez très « Conti », avec un peu de rose, de la cerise, de la fraise. Bouche fruitée, très fine, fraîche, pas ultra complexe mais parfaitement équilibré. Bonne longueur sans être exceptionnelle. Comme souvent avec la Conti, on pourrait le prendre pour un super vin de soif. TB+.

 

DRC - Marc de Bourgogne 1999 45% : (mise 2016) robe ambre clair, nez chaleureux, fruité, un peu d'amande, de noisette. Belle rondeur en bouche où l'alcool est bien intégré, bonne ampleur, pas du tout le côté bois vert du marc de Dujac, bonne longueur. TB.

 

Posté par tomy63 à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]