27 février 2013

Domaine William Fèvre (Chablis) ****

Chablis 1er cru Montmains 2010, classique frais minéral et citronné, une belle entrée en matière. (+- 16,5)

Chablis GC Les Preuses 2009, plus beurré, plus de matière, plus d'agrumes, puis à peu près du même niveau (+- 17,5)

Chablis GC Bougros Côte Bouguerots 2009, nez plus fermé, moins beurré que le précédent, mais plus puissant en bouche et beaucoup d'agrumes aussi. Très bon niveau général d'après la dégustation du Grand Tasting 2012. (+- 17,5)

fevre

 

Posté par tomy63 à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 février 2013

Domaine René Durand (Comblanchien) **

Domaine René Durand - Ladoix 2007 (goûté lors de la soirée LPV sans thème, CR de Julien)

"La couleur est claire, rubis, avec une très légère évolution.
"Ca pinote à mort" nous dit Jean-Marc, ce qui est plutôt vrai car la cerise nous saute au nez. On a un panier de fruits rouges avec une certaine pureté, également une touche d'évolution. Un coté un peu fumé également. Ce n'est pas hyper complexe mais gourmand.
La bouche est pure, c'est frais et la tension étire le vin sur une très belle longueur et une sensation de fraicheur en bouche. C'est un vin à point qui, je pense, doit maintenant etre bu. En effet, la matière n'est pas assez présente pour une garde supérieure à mon avis mais ce n'est pas ce qu'on demande à ce vin de plaisir et de gourmandise."

Joli vin, assez simple mais qui offre beaucoup de plaisir. 16/20.

ladoix

 

5 - Domaine Durand - Aloxe-Corton 2008 : couleur rubis très claire, le vin est assez léger, pas une grosse matière mais beaucoup de tension, avec une grosse acidité, des arômes de groseille et de framboise. Beaucoup de fraîcheur. Servi assez frais lorsqu'il fait ausi chaud on se régale. Un vin que tout le monde a apprécié, c'est le 2e de ce producteur après un Ladoix 2007 bu lors de notre première soirée LPV. TB.

 

Posté par tomy63 à 22:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Domaine Vincent Dancer (Chassagne-Montrachet) ****

Domaine Vincent Dancer - Meursault "Les Corbins" 2009 (goûté lors de la soirée LPV sans thème, CR de Julien)

"La robe fait très jeune également.
Le nez est très pur, fin, sur le pamplemousse, le citron. Egalement beaucoup de poire, de noisette fraiche aussi. Le bois ne se fait pas ressentir pour ma part.
La bouche est fine également, la matière n'est pas énorme mais c'est long. Pour autant, pas de folie avec ce vin et je reste un peu sur ma faim. De plus, avec le temps, j'ai l'impression que l'alcool ressort un peu et même si le vigneron a bien travaillé, le millésime se fait sentir ( décidemment, 2009 et moi ça fait 2... ).
A attendre peut etre car c'est encore bien jeune. C'était ma seule bouteille en cave donc bon..."

Un vin en finesse, bien dans le style du domaine, même sur une année chaude. 16/20.

meursaul

 

Posté par tomy63 à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Domaine Tollot-Beaut (Chorey-les-Beaune) **

Domaine Tollot-Beaut - Bourgogne Blanc 2009 (Soirée LPV sans thème, CR de Julien)

"Le vin est bien clair. Le nez est maquillé, masqué par le boisé/vanillé, un coté cremeux aussi. L'élevage est quand même bien présent. Derrière, je note quelques agrumes et un aspect floral. Un petite touche alcooleuse aussi.
En bouche, le bois se fait encore trop ressentir, l'équilibre à l'attaque est bon mais est vite terni par le manque évident de tension et la lourdeur du millésime. L'alcool se ressent en fin de bouche. Bref, pas équilibré et trop boisé pour moi."

tollot

 

Posté par tomy63 à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Domaine Pierre Amiot et fils (Morey St Denis) ***

Domaine Pierre Amiot et fils - Clos St Denis 2003 : vin carafé environ 36h (bu lors d'une soirée aux caves Naudot ).

Belle couleur rouge rubis, nez fermé (ou passé ?), la bouche est assez simple : notes de cerises un peu compotés, un peu de cassis et une légère touche d'épices. Beaucoup de finesse et de douceur. La texture est très agréable, un peu épaisse. Longueur correcte en finale. C'est bon mais pas très complexe, j'attendais un peu plus d'un grand cru. Mais c'est très facile à boire, et d'une grande fraîcheur pour 2003, peut-être le signe d'un grand vin finalement. 17,5/20.

pierre amiot

 

Pierre Amiot Clos de la Roche 2016 : frais, fruité, avec une bonne matière, il semble prometteur. TB.

 

Posté par tomy63 à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Domaine Bernard Bonin (Meursault) **

Domaine Bernard Bonin - Meursault 1er cru Genevrières 2010 : après une explication assez rapide et schématique sur le fait que Meursault ne produit plus de vin beurré depuis 2004 et qu'il faut vite boire les Bourgognes blancs d'avant 2004, on passe au vin qui sent d'abord un peu le beurre ! Il a une belle couleur or clair, le nez est citronné, minéral. En bouche le côté gras et beurré est finalement très léger, on a un peu de pomme et d'amande. Finale de bonne longueur avec beaucoup d'acidité et de fraîcheur, c'est tendu et minéral. 16/20. (dégusté lors d'une soirée aux caves Naudot à Gannat).

bonin

 

Posté par tomy63 à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 décembre 2012

Chanson Père & Fils (Beaune) ***

Goûtés lors du salon RVF 2012 :

- Beaune 1er cru Clos des mouches blanc 2010 : B+

- Pernand-Vergelesses rouge 1er cru Les Vergelesses 2009 : B

- Beaune 1er cru Bressandes 2009 : TB

 

Goûté lors du GT 2012 :

- Beaune 1er Cru Clos des Fèves 2009 : enfin un Bourgogne rouge plaisant à boire, ouvert, très fruité, avec une pointe d'épices, de la matière, de la puissance mais des tannins très soyeux, belle longueur. TB+ (+- 18/20).

chanson feves

 

Chanson - Beaune 1er cru Clos des fèves 2009 : robe assez sombre pour du pinot, nez avec des fruits rouges et noirs, pas mal de poivre qui me fait un temps penser à de la syrah. Mais la bouche pinote, sur des fruits mûrs, encore assez jeune, des tannins de qualité, de la fraîcheur, une très belle concentration. Finale longue, poivrée. Très beau vin, qui offre déjà du plaisir et qui a tout l’avenir devant lui. Il m'avait déjà impressionné au Grand Tasting 2012. TB.

 

Posté par tomy63 à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2012

Domaine Jacqueson (Rully) ****

Jacqueson - Rully 1er cru Les Cloux 2010

Couleur : robe très claire

Nez : sur les fruits rouges, bourgogne assez classique, qui pinote un peu. On trouve aussi une trame végétale assez marquée : un peu de pivoine, de ronces.

Bouche : Beaucoup de fraîcheur et d'acidité, toujours ces petits fruits rouges pas tout à fait mûrs (groseille, framboise...). Toujours un côté vert (pivoine), et quelques épices désormais. C'est assez doux (je m'attendais à un peu plus de puissance sur Les Cloux), peu tannique, ça manque un peu de matière.

Finale : assez longue, un peu sèche, joli fruité cependant.

Note : 15/20 Un Bourgogne assez classique, encore bien jeune, qui a un beau fruité, mais pas la matière pour devenir un grand. Il sera vite près à boire je pense.

cloux

 

3 - Jacqueson - Rully 1er cru Grésigny blanc 2011 : Nez beurré, peut-être légèrement vanillé, très fruité, agrumes. Bouche assez grasse, bonne acidité, toujours beaucoup de fruits assez mûrs, presque de l'ananas. Très bon chardonnay. TB.

 


Informations complémentaires : le domaine Jacqueson est un domaine familial basé à Rully, aujourd'hui dirigé par Paul, son épouse Pierrette et leur fille Marie. Ils sont propriétaires de 12 hectares dont 1,3 à Mercurey et 0,8 à Bouzeron. Les vins sont vieillis en fûts (dont 25% de neuf pour les rouges et 20% pour les blancs) pendant 12 mois environ.

2010 en Bourgogne d'après le site du domaine : "Début Septembre, après un nouveau mois d'Août médiocre , la partie semblait bien mal engagée. Comme souvent, un mois de Septembre ensoleillé , chaud sans excès, a permi aux raisins de mûrir tout en conservant de bonnes acidités et de petits rendements ( la floraison ayant traîné en longueur occasionnant coulure et millerandage). Les vendanges ont eu lieu fin Septembre. CONCLUSION : Nous avons produit un millésime d'un grand classicisme, pur, harmonieux, riche, de garde avec pour les vins rouges une réussite presque supérieure à 2009 . LE RESULTAT : Des vins avec des matières solides, de belles acidités, une bouche présentant un beau volume avec des finales longues et charnues . LES BLANCS : Le nez exprime une grande finesse d'expression, relayé par un boisé discret. La bouche est une vraie gourmandise qui allie fruité et richesse tout en ayant une remarquable longueur et une finale saline. On peut déjà envisager un beau potentiel de garde. LES ROUGES : Nez croquant sur le fruit, finement boisé. La bouche présente un beau volume avec une finale longue et charnue soutenue par la finesse des tanins."

 

Posté par tomy63 à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 octobre 2012

Henri Gouges (Nuits-Saint-Georges) ****

Nuits saint Georges 1er cru Les Porrets 1999 1/2 bouteille


Couleur : rouge à contours légèrement tuilés, avec un peu de gras.
Nez : après 2h d'ouverture toujours rien, il a fallu carafer le vin 30 minutes environ pour que les arômes arrivent enfin. Nez sur les fruits noirs, légèrement kirsché également, avec de la terre et quelques notes de sous-bois.
Bouche : c'est très puissant, les tannins sont bien présents mais assez fins et bien intégrés. La texture est malheureusement un peu asséchante à mon goût, il y a une bonne matière mais je m'attendais à encore mieux. Les arômes sont à peu près les mêmes qu'au nez : du fruit plutôt noir et un côté terreux (mais très appréciable).
Finale : très longue, un peu trop sèche encore.

Note 17/20 Un bon vin qui fait encore très jeune, il commence tout juste à être buvable et sera sûrement encore meilleur dans quelques années.

henrigouges99

 

Informations complémentaires provenant du site du domaine : le domaine Henri Gouges est un domaine familial de 15 hectares environ, qui produit un Bourgogne générique et surtout des NSG rouges (un village, un 1C Chaignots tout en finesse, un 1C Pruliers plus puissant, un 1C Les Porrets - monopole de 3,5 hectares - entre puissance et finesse, un 1C Vaucrains puissant aux notes empyreumatiques, un 1C Les chênes carteaux en finesse, et un 1C Les Saint-Georges parfaitement équilibré) ainsi que des NSG blancs.

 

NsG 15 : gourmand, facile. TB-.

NsG 1er cru Porrets St Georges 15 : un peu chaud au nez, plus frais en bouche, bien dans le style du stéréotype de NsG, puissant, tannique, pas trop mon truc. TB-.

NsG 1er cru Pruliers 15 : style un peu plus tendu, mais les tannins sont encore trop présents à mon goût. A attendre, comme toujours avec le domaine. TB-.

NsG 1er cru Vaucrains 15 : un peu plus boisé, mais on sent des tannins plus arrondis, beaux fruits noirs derrière, plus de finesse. TB.

 

Posté par tomy63 à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2012

Visite du domaine Lejeune à Pommard ****

bouteilles pomard

villagepomar

 

La visite du domaine Lejeune à Pommard a été faite par une femme d'origine ukrainienne, sympathique et compétente, en l'absence des autres vignerons. Nous sommes surpris par les installations, surtout par le petit nombre de cuves.

- Bourgogne 2011 : excellent petit générique, couleur rubis avec des contours légèrement pourpres. D'ailleurs tous les vns du domaine sont plutôt foncés. De beaux fruits rouges, une bonne matière pour un générique. Bien.

- Pommard Les 3 Follots 2010 : cuvée axée sur le fruit, des fruits noirs (cassis, mûre) le rendent original. Tout en finesse. Déjà prêt à boire. Pas d'une grande complexité mais quel plaisir TB (+- 17/20).

- Pommard 1er cru Les Argillières 2010 : cuvée plus minérale, plus fraîche. TB-.

 - Pommard 1er cru Les Poutures 2010 : plus de puissance cette fois, beaucoup d'épices, trop à mon goût. Mais peut-être plus proche de ce qu'on entend souvent par Pommard. Bien+.

 - Pommard Les grands épenots 2010 : un peu la synthèse des deux précédents, très bien équilibré, longueur incroyable. Comme tous les autres vins déjà extrêmement buvable en l'état, mais peut-être pas fait pour une longue garde. TB+ (+- 18,5/20).

Les Rugiens étaient malheureusement épuisés. Les vins de Lejeune sont surtout destinés à l'export d'où la difficulté de les trouver en France malheureusement. Mieux vaut commander directement au domaine, avec un système "en primeur". Lors de la visite on m'a dit que 2011 a été plutôt difficile, mais rien de sûr tant que ce n'est pas embouteillé, 2010 s'annonçait aussi difficile au domaine, les rendements ont été plutôt faibles (surtout après 2009) mais ils s'en sont bien tirés. J'ai aussi appris que le domaine Lejeune (mais est-ce ce seul domaine ?) a engagé un oenologue pour faire une demande auprès de l'INAO afin que les Rugiens bas entrent dans les grands crus.

 

Posté par tomy63 à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]