11 octobre 2012

Domaine Jacqueson (Rully) ****

Jacqueson - Rully 1er cru Les Cloux 2010

Couleur : robe très claire

Nez : sur les fruits rouges, bourgogne assez classique, qui pinote un peu. On trouve aussi une trame végétale assez marquée : un peu de pivoine, de ronces.

Bouche : Beaucoup de fraîcheur et d'acidité, toujours ces petits fruits rouges pas tout à fait mûrs (groseille, framboise...). Toujours un côté vert (pivoine), et quelques épices désormais. C'est assez doux (je m'attendais à un peu plus de puissance sur Les Cloux), peu tannique, ça manque un peu de matière.

Finale : assez longue, un peu sèche, joli fruité cependant.

Note : 15/20 Un Bourgogne assez classique, encore bien jeune, qui a un beau fruité, mais pas la matière pour devenir un grand. Il sera vite près à boire je pense.

cloux

 

3 - Jacqueson - Rully 1er cru Grésigny blanc 2011 : Nez beurré, peut-être légèrement vanillé, très fruité, agrumes. Bouche assez grasse, bonne acidité, toujours beaucoup de fruits assez mûrs, presque de l'ananas. Très bon chardonnay. TB.

 


Informations complémentaires : le domaine Jacqueson est un domaine familial basé à Rully, aujourd'hui dirigé par Paul, son épouse Pierrette et leur fille Marie. Ils sont propriétaires de 12 hectares dont 1,3 à Mercurey et 0,8 à Bouzeron. Les vins sont vieillis en fûts (dont 25% de neuf pour les rouges et 20% pour les blancs) pendant 12 mois environ.

2010 en Bourgogne d'après le site du domaine : "Début Septembre, après un nouveau mois d'Août médiocre , la partie semblait bien mal engagée. Comme souvent, un mois de Septembre ensoleillé , chaud sans excès, a permi aux raisins de mûrir tout en conservant de bonnes acidités et de petits rendements ( la floraison ayant traîné en longueur occasionnant coulure et millerandage). Les vendanges ont eu lieu fin Septembre. CONCLUSION : Nous avons produit un millésime d'un grand classicisme, pur, harmonieux, riche, de garde avec pour les vins rouges une réussite presque supérieure à 2009 . LE RESULTAT : Des vins avec des matières solides, de belles acidités, une bouche présentant un beau volume avec des finales longues et charnues . LES BLANCS : Le nez exprime une grande finesse d'expression, relayé par un boisé discret. La bouche est une vraie gourmandise qui allie fruité et richesse tout en ayant une remarquable longueur et une finale saline. On peut déjà envisager un beau potentiel de garde. LES ROUGES : Nez croquant sur le fruit, finement boisé. La bouche présente un beau volume avec une finale longue et charnue soutenue par la finesse des tanins."

 

Posté par tomy63 à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 octobre 2012

Henri Gouges (Nuits-Saint-Georges) ****

Nuits saint Georges 1er cru Les Porrets 1999 1/2 bouteille


Couleur : rouge à contours légèrement tuilés, avec un peu de gras.
Nez : après 2h d'ouverture toujours rien, il a fallu carafer le vin 30 minutes environ pour que les arômes arrivent enfin. Nez sur les fruits noirs, légèrement kirsché également, avec de la terre et quelques notes de sous-bois.
Bouche : c'est très puissant, les tannins sont bien présents mais assez fins et bien intégrés. La texture est malheureusement un peu asséchante à mon goût, il y a une bonne matière mais je m'attendais à encore mieux. Les arômes sont à peu près les mêmes qu'au nez : du fruit plutôt noir et un côté terreux (mais très appréciable).
Finale : très longue, un peu trop sèche encore.

Note 17/20 Un bon vin qui fait encore très jeune, il commence tout juste à être buvable et sera sûrement encore meilleur dans quelques années.

henrigouges99

 

Informations complémentaires provenant du site du domaine : le domaine Henri Gouges est un domaine familial de 15 hectares environ, qui produit un Bourgogne générique et surtout des NSG rouges (un village, un 1C Chaignots tout en finesse, un 1C Pruliers plus puissant, un 1C Les Porrets - monopole de 3,5 hectares - entre puissance et finesse, un 1C Vaucrains puissant aux notes empyreumatiques, un 1C Les chênes carteaux en finesse, et un 1C Les Saint-Georges parfaitement équilibré) ainsi que des NSG blancs.

 

Posté par tomy63 à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2012

Visite du domaine Lejeune à Pommard ****

bouteilles pomard

villagepomar

 

La visite du domaine Lejeune à Pommard a été faite par une femme d'origine ukrainienne, sympathique et compétente, en l'absence des autres vignerons. Nous sommes surpris par les installations, surtout par le petit nombre de cuves.

- Bourgogne 2011 : excellent petit générique, couleur rubis avec des contours légèrement pourpres. D'ailleurs tous les vns du domaine sont plutôt foncés. De beaux fruits rouges, une bonne matière pour un générique. Bien.

- Pommard Les 3 Follots 2010 : cuvée axée sur le fruit, des fruits noirs (cassis, mûre) le rendent original. Tout en finesse. Déjà prêt à boire. Pas d'une grande complexité mais quel plaisir TB (+- 17/20).

- Pommard 1er cru Les Argillières 2010 : cuvée plus minérale, plus fraîche. TB-.

 - Pommard 1er cru Les Poutures 2010 : plus de puissance cette fois, beaucoup d'épices, trop à mon goût. Mais peut-être plus proche de ce qu'on entend souvent par Pommard. Bien+.

 - Pommard Les grands épenots 2010 : un peu la synthèse des deux précédents, très bien équilibré, longueur incroyable. Comme tous les autres vins déjà extrêmement buvable en l'état, mais peut-être pas fait pour une longue garde. TB+ (+- 18,5/20).

Les Rugiens étaient malheureusement épuisés. Les vins de Lejeune sont surtout destinés à l'export d'où la difficulté de les trouver en France malheureusement. Mieux vaut commander directement au domaine, avec un système "en primeur". Lors de la visite on m'a dit que 2011 a été plutôt difficile, mais rien de sûr tant que ce n'est pas embouteillé, 2010 s'annonçait aussi difficile au domaine, les rendements ont été plutôt faibles (surtout après 2009) mais ils s'en sont bien tirés. J'ai aussi appris que le domaine Lejeune (mais est-ce ce seul domaine ?) a engagé un oenologue pour faire une demande auprès de l'INAO afin que les Rugiens bas entrent dans les grands crus.

 

Posté par tomy63 à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2012

David Duband (Chevannes) ****

Dégustation des vins de David Duband

 

Dégustation au Bon Cellier de Cébazat (décembre 2011)

- Vosne-Romanée 2008 fruité et une belle acidité qui promet dans les années à venir. B. 

- Chambolle-Musigny 2009 prêt à boire de suite, très ouvert, surtout sur la cerise, un nez magnifique, manque un peu de longueur. TB. (+- 17,5).

- Nuits-saint-Georges 2008 plus de complexité, il a l'acidité du 1er, de la cerise, de la fraise et une belle longueur en bouche. TB-

 - Gevrey-Chambertin 2009 il m'a pas laissé un souvenir impérissable, bien fait mais rien d'extraordinaire à moins que je sois passé à côté. TB-

- Nuits Saint Georges 1er cru "aux Thorey" 2008 Fantastique, de très belles notes de gibier et de cuir en plus des fruits, je recommande. En plus guère plus cher que les précédents. TB+ (+- 18/20).

Bref, un domaine qui a une gamme variée, qui va du très bon à l'excellentissime.

Duband_big

 

Posté par tomy63 à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Domaine Bruno Clair (Marsannay) ****

Bruno Clair - Marsannay 1er cru Les Grasses têtes 2009

Bouteille bue au restaurant sur un magret de canard, ouverte 1h avant dégustation sans carafe.

La robe est particulièrement foncée.
Le nez est très ouvert, très fruité (avec des fruits rouges et noirs assez mûrs). On trouve aussi une très légère touche mentholée qui lui donne de la fraîcheur et qualques épices.
La bouche suit le nez d'abord, puis les épices deviennent plus présentes (surtout le poivre), qui s'accorde plutôt bien avec le magret bien poivré lui aussi. La texture du vin est très soyeuse, il n'y a aucune sécheresse, les tanins sont très fins, ça donne envie d'y retourner. On sent la chaleur et la matière de l'année 2009, et le côté puissant et épicé du climat des Grasses têtes.
La finale est de bonne longueur. Bref, une excellente bouteille.

Note : 16,5/20. Le premier vin que je goûte chez Bruno Clair m'a donc donné envie de poursuivre ma découverte de ce domaine.

b clair

 

Informations complémentaires : L'appellation Marsannay est la plus au nord de la Bourgogne. Elle est encore méconnue du grand public, ce qui permet d'y trouver de très bons rapports qualité/prix. Le Bettane et Desseauve l'a élue appellation de l'année 2009.

Le domaine Bruno Clair possède 11 hectares sur Marsannay (voir leur site). L'origine du nom des Grasses-Têtes n'est pas bien défini. Ce terroir, situé en milieu de coteau, est composé d'un sol très argileux (grasses terres) melés à de grands bancs calcaires (grosses têtes).

 

 

Chambolle-Musigny Les Véroilles 2004 (1/2 bt)

Couleur : rouge assez clair, laisse présager un vin plutôt jeune.

Nez : le vin n'a pas mis beaucoup de temps pour s'ouvrir, 30 minutes environ sans carafe. Je n'ai pas senti autres choses que du fruit, des petits fruits rouges pas très mûrs assez classiques. C'est plaisant mais sans complexité.

Bouche : on est bien dans la lignée du nez, toujours ces mêmes petits fruits rouges et rien d'autre. Le vin fait encore assez jeune au sens où je ne sens pas de notes secondaires ou tertiaires. Légère acidité agréable. Beaucoup de douceur, très peu de tannins et assez peu de matière.

Finale : longueur moyenne, toujours sur les mêmes fruits rouges.

Note : 14/20 Un vin sans grande complexité, qui a seulement un fruité agréable. Il ferait un bon petit Bourgogne générique mais sûrement pas un grand Chambolle. Sûrement l'effet millésime 2004.

chambol

 

 

Bruno Clair Marsannay Longeroies 2013 : très fin, tannins soyeux, fruité, belle matière. TB.

Bruno Clair Marsannay Vaudenelles 2013 : proche des Longeroies, peut-être un peu plus fin. TB.

 

Posté par tomy63 à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Première soirée pour LPV Auvergne 2 : La Bourgogne

Première soirée pour LPV Auvergne 2 : La Bourgogne

 Les premiers commentaires sont les miens, les seconds ceux de Julien :

 

Marc Morey ** - Bourgogne blanc 2010

Vin très boisé et vanillé, "maquillé". Dommage, l'acidité était plaisante.

"Le premier vin a une robe bien pâle. Le nez est assez peu expressif, avec quelques notes de poire, de boisé et de noisette.
En bouche, même constat, c'est plutôt boisé, relativement acide avec un manque de matière. Ca reste frais. L'acidité reste bien présente dans les gencive. Ce n'est quand même pas exceptionnel. Quand j'ai ouvert le vin, il y avait un léger gaz."

morey

 

De Moor *** - Chablis L'humeur du temps 2009

Très frais, un peu mentholé, mais surtout exotique avec de l'ananas, puis de l'abricot confit... On a un superbe équilibre entre la fraîcheur et un côté fruits mûrs/confits. Très belle longueur, "en tout cas c'est pas un Chablis" disent ou pensent certains. Eh bien si ! "Effet millésime" dixit Jean-Marc ! Très beau vin en tout cas. 17/20.

"La robe du deuxième vin est tout de suite plus mûre, plus dorée. Le nez est très charmeur sur les fruits exotiques ( ananas, passion ), c'est légèrement miellé. Ca reste frais avec un côté floral et mentholé. C'est complexe, j'aime beaucoup. La bouche suit le même chemin, c'est très bon ! La matière est très belle et relevée par une fine tension ce qui donne un très bel équilibre. La bouche est toujours aussi mûre mais fraiche. Le fond de verre est sur l'abricot, les fruits jaunes. J'ai adoré. Le vin me semble à maturité. Je pars sur un 2006 pour le coté mûr."

moor



 Domaine Valette * - Mâcon-Chaintré 2002 : problème de bouteille, je ne vois que ça.


Roger Belland * - Chassagne-Montrachet Morgeot-clos Pitois 1er cru 2004

Le nez est beurré et crémeux, on n'a pas de fruits pour le moment, mais ça vient ensuite en bouche. Il y a du mieux, mais l'alcool ressort trop sur la finale. "Je pense que c'est un blanc du Rhône ou un Languedoc" dit mon voisin. C'est vrai que c'est très puissant, un peu trop. Il avait une bonne texture cependant. Un vin moyen au final, surtout pour un Chassagne 1er cru.

"Le vin suivant a également une robe évoluée. Le nez est très beurré, cremé. Un côté noisette, amande. Cependant, à côté de ça ce n'est pas super expressif. En bouche, l'attaque est sur le miel. La matière semble être présente avec un beau gras mais je ne suis pas transporté par le vin. J'ai des notes floral puis une amertume en fin de bouche. Avec un peu de temps, j'ai même une sensation de chaleur en fin de bouche. Mi-figue mi-raisin. Pas convaincu."

belland



Posté par tomy63 à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 septembre 2012

Dominique Laurent (Gevrey-Chambertin) ****

Dominique Laurent Mazis-Chambertin 1994

Robe bien tuilée. Le nez est fantastique, très kirsché. Par contre c'est un peu moins bien en bouche, trop puissant et trop tannique, surtout asséchant. Mais quel nez ! Note : 16/20.

(CR de Julien) "Le dernier rouge "conventionnel" est tout de suite plus vieilli avec une robe claire qui commence à bein tuiller. Le nez est très beau. C'est très pur, sur le fruit avec beaucoup de fraise, de cerise et de mûre. On a de l'épice, de la réglisse du menthol. Aussi un côté tertiaire léger avec de l'humus, du sous bois. Très joli nez. La bouche me plait un peu moins par contre. Je trouve que l'acidité est tout de même un peu mordante. Les tanins sont encore présents avec une certaine matière."

laurent

 

Posté par tomy63 à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Geantet-Pansiot (Gevrey-Chambertin) ***

Geantet-Pansiot Charmes-Chambertin 2006

Bouteille ouverte trop tôt ? Bien sûr mais j'assume! C'est un peu trop acide et trop vert. Mais est-ce que ça va devenir un grand vin ? Je ne crois pas. Il n'y a pas de matière, c'est plat. Grosse déception. Peut-être que ce sera un peu mieux le lendemain, Jean-Marc nous dira ça (c'était un peu mieux aparemment) ; mais sincèrement je n'y crois pas trop. Personne autour de la table n'a senti de potentiel dans ce vin. "Indigne d'un grand cru" exactement. Bien sûr on ne parle que de cette bouteille là et ce jour là. Qui sait ce qu'une autre bouteille donnera dans qulques années ?

(CR de Julien) "Le suivant change completement. La robe est plus claire, moins concentrée. Le nez est très réduit. On sent derrière un peu de fruits noirs mais pas grand chose. La bouche est sur une acidité largement dominante avec un coté vert. C'est rapeux et ça manque de matière. Pas terrible. Grosse déception."

geantet

 

Posté par tomy63 à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2012

Salon RVF 2012 - Bourgogne

Château de Blagny *

- Meursault 1er cru 2009 : B-

 

Louis Latour **

- Corton Charlemagne 2009 : Très fruité, pas de gras, très ouvert, minéral, floral. TB+ (+- 18/20).

- Bâtard Montrachet 2008 : plus fermé que le précédent, beaucoup plus gras, plus de matière aussi. TB (+- 17,5/20).

- Beaune rouge 1er cru Vignes franches 2009 : B

- Chambolle-Musigny 1er cru Les chatelots 2009 : B

- Corton Grancey 2006 : B+

latour

 

Jacques Prieur ***

- Beaune-Grèves rouge 1er cru 2009 : B

- Clos Vougeot 2009 : TB

jacques prieur

 

Posté par tomy63 à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2012

Séance de rattrapage - Bourgogne

Domaine François Lamarche *** - Bourgogne 2008

Domaine François Lamarche *** - Vosne-Romanée 2008 : Beau village, assez fin, sur les fruits rouges, avec une matière correcte et une bonne longueur. Assez simple cependant. 15,5/20.

 

Aegerter ** - Hautes Côtes de Beaune "Les belles roches" 2012 : léger, fruité. B.

 

Cave des vignerons de Chablis ** - Petit Chablis "Les sarments" 2011 : vif, assez tendu et acide, citronné, pas très long, classique et bien fait, plutôt une bonne surprise. 14,5/20.

La chablisienne *** - Chablis la sereine 2006 : Chablis assez typique : du citron, un côté floral, une belle acidité rafraichissante et une minéralité qui reste longtemps en bouche. Bon rapport q/p. Excellent domaine. 15,5/20.

chblisie

 

Domaine d'Elise ** - Petit Chablis 2011 : Nez assez expressif, sur le fruit (citron, pomme verte), bouche assez fraîche, très légèrement minérale, pas une grosse tension. Finale moyenne mais très fruitée. Un Chablis sympa et facile. 14/20.

elise

 

Domaine Roux Père et fils * - La moutonniere Bourgogne pinot noir 2009 : Générique assez classique, sur les petits fruits rouges acides, peu de matière, ne pinote pas trop. 14/20.

Domaine Pierre Guillemot * - Bourgogne rouge 2010 : vin fluet, qui semblait déjà passé. Pas convaincant. Problème de bouteille ?

Domaine Christophe Cordier * - Bourgogne blanc VV 2010 : Nez fermé, une bouche qui manque un peu de tension, très léger beurré, notes florales et citronnées classiques. 13,5/20.

Domaine Belleville *- Bouzeron 2008 : peu de fruit, peu de longueur. 11/20.

Domaine Debray * - Fixin 2009 : très gras, pas mon style. 13,5/20.

Domaine Michel Briday * - Mercurey 1er cru clos marcilly 2008 : 14/20.

Domaine Odoul-Coquard *** - Morey Saint Denis Aux Chéseaux 2009 : 15/20.

Domaine Odoul-Coquard – Chambolle-Musigny 2013 : (assemblage 8 parcelles, plutôt côté Morey) très bonne matière pour un village, fruits rouges et noirs, épices, puissant pour Chambolle, tannins présents mais de qualité, assez frais et long. TB.

 

Domaine Maxime Champaud ** - Pomamrd 1er cru Les Arvelets 2010 : puissant, fruits noirs, manque un peu de matière. 14,5/20.

Domaine Maxime Champaud ** - Pommard Les Vignots 2010 : déjà kirsché, censé devenir comme le 1998. 15/20.

Domaine Maxime Champaud ** - Pommard 1998 : très kirsché, puissant. 15/20.

Domaine Maxime Champaud ** - Santenay 1er ru Beauregard 2010 : 14/20.

Domaine Maxime Champaud ** - Savigny Les Beaune 1er cru Les Lavières 2010 : fruité très croquant, tout en finesse. 15,5/20.

 

Domaine Lamy-Pillot ** - Saint-Aubin 1er cru "en créot" 2009 : 14/20.

Domaine Lamy-Pillot ** - Chassagne-Montrachet 2008 : 15/20.

Domaine Lamy-Pillot ** - Chassagne-Montrachet rouge Champs de Morgeot 2012 : robe rubis, beau nez sur les fruits rouges avec un peu de ronce. Bouche légère, très facile, fraîche. Longueur moyenne. 15/20.

 

Domaine Maratray-Dubreuil ** - Ladoix les Nagets 2010 : 14/20.

Domaine Maratray-Dubreuil ** - Aloxe-Corton 2009 : 15/20.

Domaine Anne-Sophie Debavelaere * - Rully Les Cailloux 2009 : 14/20.

 

Domaine Eve et Michel Rey ** - Pouilly-fuissé Aux charmes 2010 : belle tension, très minéral, long. 16,5/20.

Domaine Eve et michel Rey ** - Pouilly-Fuissé Terroirs de Vergisson 2010 : 15,5/20.

 

Domaine Thibert père et fils * - Saint-Véran Champ Rond 2009 : sur le fruit, pas de gras de mémoire. 14,5/20.

Domaine Thibert père et fils * - Saint Véran Le bois des fées 2009 : très gras et beurré, manque de longueur. 14/20.

Domaine Thibert père et fils * - Pouilly-Vinzelles Les Longeays 2009 : 14,5/20.

Domaine Thibert père et fils * - Pouilly-Fuissé 2009 : 15/20.

Domaine Thibert père et fils * - Pouilly-Fuissé les cras 2008 : 15,5/20.

Domaine Thibert père et fils * - Pouilly-Fuissé Les Ménétrières 2007 : 16/20.

 

4 - Giboulot ** - Côte de Beaune blanc "Combe d'Eve" 2011 : nez assez fermé, la bouche a un goût bizarre, certains pensent un temps à du bouchon, mais ça part un peu avec l'ouverture. Le vin est assez vif, un peu oxydatif, citronné. La longueur est bonne, mais le vin manque de gourmandise. Peu de plaisir autour de la table, le Jacqueson est loin au-dessus. Mais le Giboulot sera peut-être meilleur dans quelques années, il faut l'attendre un peu. B-.

 

6 - Remoriquet * - Nuits St Georges "Aux St Jacques" 2008 : un vin qui ne sent pas très bon, peu de matière, peu de longueur, il semble avoir eu chaud. Pas terrible. Moyen.

 

Vosne-Romanée 2008 sélectionné par le comte de Commarin pour le Château de Commarin * : beaux fruits rouges, groseille, griotte, bonne acidité, assez léger. Manque juste un peu de complexité, mais un très bon village. TB.

Chambolle-Musigny 1996 Pierre Olivier : complètement passé.

Chassagne-Montrachet rouge 1er Cru « Morgeots » succession J Coulet P et F 1987 : foutue aussi si je me rappelle bien.

 

Christian Faurois **** – Bourgogne rouge 2001 (en magnum) : nez légèrement beurré, sur les fruits rouges, quelques notes tertiaires. Bouche fine, peu tannique, belle matière pour un générique, moins tertiaire que le nez, ça fait encore jeune, manque un poil de tension. Beau générique, surtout pour 2001. B+.

 

Domaine des Tilleuls (Philippe Livera) *** - Bourgogne pinot noir 2012 : robe rubis, nez fermé, un peu de cassis et de fruits rouges dans le fond, pas d'élevage ressenti. La bouche manque un peu de matière, assez fermée aussi, légère, assez fraîche. Longueur moyenne. Pour une première rencontre avec le domaine c'est un peu décevant. Note : 14/20.

tilleuls bourgogne

 

Henri Rebourseau ** - Chambertin 1993, Grand cru :  CR de Julien : "C'est tout de suite plus clair, plus évolué. Le nez est patiné avec ce côté "cire", doucereux. C'est très frais avec le menthol, du tertiaire et plus beaucoup de fruit, pour autant j'aime bien. Un fort côté truffé donne beaucoup d'élégance. J'aime! En bouche, l'aromatique qui me vient tout de suite est la rose séchée, fanée. La matière est encore là avec une belle ampleur et une bonne rondeur. Ca reste frais et le vin nous "cause" encore. Le petit point négatif serait une acidité finale quand même un poil élevée mais bon, ça reste quand même très sympa....."  Superbe nez, avec de beaux arômes tertiaires. La fin de bouche est un poil asséchante mais c'est un très beau vin. 17,5/20.

P1030321

 

Domaine Guyon (Jean Pierre et Michel à Vosne) ** - Chorey-Les-Beaune "Les bons ores" 2008 : CR de Julien : "Le vin est clair. Le nez est complexe et savoureux. On est sur les fruits rouges (cerise, fraise) mais aussi sur des notes un peu plus "rustiques" avec du cuir. C'est légèrement viandé, fumé mais très frais avec le menthol, la réglisse, aussi du poivre. C'est très complexe! Malheureusement, la bouche n'est pas au niveau de la promesse du nez pour moi. Millésime oblige à mon plus grand désespoir l'acidité se fait trop sentir (et pourtant j'aime ça) d'autant plus que la matière n'est pas assez forte pour la contrer. Un beau grain de tanin sinon. Dommage pour la bouche car très beau nez."

P1030331

 

5 - Sérafin *** - Gevrey-Chambertin 1er cru Les Corbeaux 2003 : couleur rubis foncé, pas spécialement évoluée, nez qui pinote, cerise, kirsch, fruits noirs, épices, un tout petit peu de sous-bois le lendemain, bouche encore assez jeune (certains partent sur 2009), fraîche pour du 2003, un peu boisée et sèche, mais une bonne matière et un fruité gourmand qui compensent, longueur correcte. TB-.

 

JA Ferret *** - Pouilly-Fuissé tête de cru Les perrières 2012 : nez très beurré, dans le fond quelques notes florales et citronnées dans le fond. Bouche très grasse, épaisse, assez puissante, mais peu de fruit, peu de gourmandise, manque de tension en l’état. B-.

 

Rodolphe Demougeot ** - Pommard 2012 : Pommard assez léger et fin avec de beaux fruits rouges confiturés, une bonne matière quand même pour un villages, et de la fraîcheur. Manque juste d’un peu de complexité en l’état. B+.

 

Manoir du Capucin * - Pouilly-Fuissé "Clos de la maison" 2008 : robe or foncé, beau nez fruité sur l'ananas, l'abricot, assez mûr, avec des notes de noisette. Bouche sur la même aromatique, qui présente une bonne matière, mais manquant un peu de tension en fin de bouche, le vin fait un peu plus vieux que son âge, il semble commencer sa pente descendante. Longueur moyenne. Note : 14,5/20.

 

Michel Sarrazin & Fils ** - Givry 1er cru Les Vieilles Vignes 2013 : vin léger, beaucoup de petits fruits rouges, peu tannique, quelques épices en fin de bouche, belle acidité, facile à boire. B.

Philippe Naddef ** - Fixin 2012 : beaucoup de gras, fruits noirs et épices, bonne matière mais des tannins encore raides. B-.

Vincent & Denis Berthaut ** - Fixin Les crais 2012 : puissant, arômes de kirsch, épices, tannins très raides en l'état. B-.

Bruno Colin ** - Maranges 1er cru La Fussière 2011 : fruits rouges, épices, belle matière, tannins un peu raides mais de bonne qualité. B.

 

G. Duboeuf ** et Troisgros - St Véran Troisgros 2012 : assez frais et facile d'accès, boisé peu marqué, léger beurré, manquant un poil de tension. B.

 

Regnaudot JC ** - Maranges 1er cru Clos Roussots 2005 : beau nez, très tertiaire, bouche un peu chaude aux tannins encore raides. B.

Château de Meursault ** - Terroir d’exception Bourgogne Chardonnay 2013 : beaucoup d’agrumes, un peu de soufre, très standard. B-.

Château de Rully (Antonin Rodet) * - Rully blanc 2014 : nez fermé, bouche beurrée, grasse, finale courte. B-.

Chanzy ** - Rully blanc En Rosey 2014 : nez discret, bouche plus tendue que le Rully de Rodet. B.

JB Ponsot ** - Rully blanc 1er cru Monpalais (2014 ?) : élevage un peu trop marqué, plus long que les précédents. B.

Simmonet-Febvre ** - Cuvée brut P100 : (blanc de noirs) vineux, bulle un peu trop présente. B-.

Simmonet Febvre ** - Cuvée S2011 : (90% pinot noir 10% chardo) beaucouppus fin que le précédent. B+.

 

Humbert frères ** - Bourgogne rouge 2008 : couleur rubis, nez expressif dès l'ouverture, qui pinote beaucoup, sur les fruits rouges, un côté végétal et des épices. La bouche a une bonne matière pour un générique, mais l'acidité est un peu trop présente, aromatique assez simple sur les fruits rouges, longueur moyenne. B. (+- 14/20).

domaine-humbert-bourgogne 2008

 

Maillard Père & Fils * - Corton blanc 2010 : robe assez claire,nez très marqué pierre à fusil, noisette grillé, assez intéressant, par contre la bouche est très fluette, un peu aqueuse (gros rendements ?), surtout pour 2010, et la finale amère. Moyen+.

 

Domaine de la Motte ** - Chablis 1er cru Beauroy 2010 : (élevage fût) Couleur or, nez beurré légèrement vanillé, avec de beaux fruis jaunes et agrumes, bouche tendue, beurrée, citronnée, avec une finale assez longue. Beau vin à point aujourd'hui, qui devait être assez boisé à sa sortie, il fait plus Côte de Beaune que Chablis. TB.

 

Posté par tomy63 à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]