Alsace

Les vins d'Alsace peuvent paraître simples à comprendre à première vue, les vins étant en général appelés par leur cépage, mais il n'en est rien. La région possède 3 AOC, Alsace, Alsace Grand cru et Crémant d'Alsace. Pour l'AOC Alsace, les vins portent le nom de leur cépage (Riesling, Gewurz, Pinot gris, pinot blanc, pinot noir, muscats, sylvaner, auxerrois, klevener, chasselas) ou le nom Edelzwicker s'il s'agit d'un assemblage. Les vins d'AOC Alsace Grand cru portent d'abord le nom de l'une des 51 parcelles classées grand cru (Sommerberg, Brand, Goldert, Mambourg...) puis éventuellement le nom du cépage s'il ne s'agit pas d'un assemblage (le grand débat est de savoir si le terroir est mieux mis en avant en monocépage ou en assemblage). Mais la situation est encore plus complexe: les vins rouges n'ont pas le droit à l'AOC Alsace grand cru même s'ils sont vendangés sur une parcelle classée grand cru, les cépages autorisés diffèrent selon les parcelles, un assemblage de deux parcelles ne peut porter la mention grand cru...

Les AOC Alsace et Alsace Grand cru peuvent porter les mentions Vendanges Tardives (ramassés en surmaturité 2-3 semaines après les vendanges en moyenne, les rieslings et les muscats doivent atteindre 220gr SR/L potentiel, les gewurz et pinots gris 243gr) ou Sélection de grains nobles (raisins touchés par la pourriture noble ou botrytis, les rieslings et muscats doivent atteindre 256gr potentiel, les gewurz et pinots gris 279). Les vins ne portant pas ces mentions peuvent être secs ou sucrés, ce qui a entraîné quelques trop rares producteurs à créer une échelle de sucrosité sur 10 indiquée sur les bouteilles. Cet élément est nécessaire pour ne pas se tromper sur l'accord à table.

L'Alsace reste néanmoins un paradis pour tout amateur de vin, par la diversité de ses terroirs, la complexité de ses rieslings secs surtout, la fraîcheur de ses VT ou SGN bien plus importante qu'à Sauternes par exemple, ses prix encore très attractifs et l'accueil de ses vignerons.

alsace

  

 Principaux producteurs :

***** BoxlerDeissWeinbachZind-Humbrecht.

**** BlanckBursinHugelJosmeyerKientzlerKreydenweissMannMuré, Ostertag, SchoffitTrimbach.

*** BarthBeck-HartwegBott-GeylDirler-Cadé, LoewMeyerMeyer-Fonné, Schaetzel, SchuellerSeppi LandmannSippStoeffler, Tempé, TrapetZusslin.

** AgapéBarmès-BuecherBernhardt, Beyer E., Beyer L., BoeschBurnFrick, Ginglinger Jean, Ginglinger Paul, Kubler, Kuentz-BasLorentz, Mann JL&F, Mader, Marronniers, Rieffel, Rolly-Gassman, Schmitt (François)SchoenheitzSchlumberger, Sipp J., Vonville, Zinck... 

* Cattin, Doppf au Moulin, Rentz, Schaller, Wolfberger...

 

Lorraine

** Régina...

 

Posté par tomy63 à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 septembre 2015

André Kientzler (Ribeauvillé) ****

André Kientzler – Alsace GC Geisberg riesling 2007 : (sols calcaires + grès) robe très claire, nez moyennement expressif même après une demi-journée d'ouverture, sur le pétrole, le citron, le pamplemousse, assez classique mais encore un peu jeune. La bouche est sublime, très sèche, minérale, tendue, avec beaucoup de matière, de la puissance, sur les arômes du nez. Finale très longue, avec un peu plus de citron confit. Déjà excellent en l'état, avec encore un gros potentiel de garde. Note : 17,5/20.

kientzler geisberg 2007

 

Posté par tomy63 à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2015

Laurent Barth (Bennwihr) ***

Laurent Barth - Pinot d'Alsace 2012 : (cépages : a priori du pinot blanc sur le 2012?) couleur paille, après quelques heures d'ouverture le nez est expressif, très floral, fleurs blanches, avec une impression de légère sucrosité qui rappelle le sureau, quelques agrumes. Bouche légèrement perlante (surtout à l'ouverture), esprit demi-sec, toujours très florale, un peu d'abricot et d'anis aussi, avec une matière correcte mais manquant un peu de tension. Finale assez courte. Un vin d'apéritif sympa et facile à boire, sans prétention. Note : 14,5/20.

barth pinot 2012

 

Posté par tomy63 à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2015

Henri Schoenheitz (Wihr-au-Val) **

Schoenheitz - Riesling Herrenreben 2008 : (sols de sables et granits) couleur paille, nez expressif, classique, légèrement pétrolé, un peu de résine, des fruits jaunes et un quelques agrumes. Bouche vive en attaque, équilibre demi-sec, un peu moins de pétrole qu'au nez, beaucoup de fruits, un peu de pamplemousse et d'amertume en fin de bouche. Très agréable. Finale un peu courte malheureusement et manquant de tension, mais un côté salin intéressant. Un riesling fruité et facile à boire. Note : 15,5/20.

riesling schoenheitz

 

Posté par tomy63 à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 novembre 2014

GT et SVI Paris 2014 - Alsace

Paul Blanck ****

Riesling Patergarten 2012 : riesling facile, qui « muscate » un peu, raisins et fruits blancs. B-.

Riesling Schlossberg 2010 : le nez pétrole légèrement, panier de fruits très mûrs, des agrumes et des fruits jaunes, bouche tendue, fruitée, très gourmand et très long. Mon coup de cœur n°1 du salon. TB+.

Riesing Schlossberg 2002 : à peine moins tendu que 2010, très beau fruité, encore plus exotique que 2010. TB.

Riesling Furstentum 2007 : plus de pétrole, moins mûr, plus sur les fruits blancs. B+.

Riesling Furstentum 1995 : plus citronné que le précédent, tire sur la noisette. B.

Riesling Furstentum 2007 SGN : beaucoup de miel et d’ananas, équilibre sucre/acidité parfait. TB+.

Riesling Schlossberg VV 1990 : très difficile à goûter derrière la SGN, ça semble sec et citronné, évolué.

Riesling Schlossberg VV 1985 : idem, difficile de donner un avis, mais ça semble un peu trop évolué à mon goût, peu de fruit, beaucoup de résine, de pétrole, de minéralité, de la noisette, complexe. Accueil très généreux sur le stand, comme pour tous les domaines alsaciens.

 

Gustave Lorentz **

Riesling Kanzlerberg 2007 : style tendu, citronné, sec, notes de pétrole. B.

Riesling Altenberg de Bergheim 2008 : comme le précédent, sec et citronné, un peu plus gras, pétrole et résine, mériterait d’être attendu encore un peu. B+.

Pinot gris altenberg de bergheim 2008 : demi-sec, nez discret, bouche sur les fruits blancs, litchi, un peu écœurante au niveau aromatique, c’est pourtant assez vif, les 45g de résiduel ne se sentent pas. Pas convaincu. B-.

Gewurz Altenberg 2007 VT : assez frais et pas trop caricatural, bonne acidité, léger en sucre (70-80g). B+.

 

Seppi Landmann ***

Riesling Vallée noble 2012 : très simple, sec et citronné. B-.

Sylvaner cuvée Z 2012 : litchi, fait un peu gewurz, de l’anis aussi, assez vif. B.

Gewurz Zinnkoepflé VT 2012 : pas trop caricatural, bien équilibré, vif et frais. TB-.

PG Zinnkoepflé VT 2011 : très liquoreux et concentré, tire sur la noisette, manque un peu de fraîcheur. B+.

 

Trapet ***

A Minima 2013 : (majorité sylvaner) vif, citronné, poire, très court. B-.

Riesling Riquewihr 2012 : résine, fruits blancs, bonne acidité, simple. B+

Riesling Schoenenbourg 2012 : nez discret, très tendu et citronné, long, à attendre, bon potentiel. TB-.

 

Leon Boesch **

Pinot gris Clos Zwingel 2012 : puissant, fruité, boisé bien intégré, noisette. B-.

 

Barmès Buecher **

Crémant brut zéro dosage 2012 : assez fin, fruité. B.

Sylavner Rosenberg 2011 : brioché, assez vif. B-.

 

Marc Kreydenweiss **** 

Pinot blanc Kritt 2013 : (salon Veyre-Monton) beaucoup d’agrumes, plein de fruit, très vif en attaque et légèrement perlant. Manque un peu de longueur. Parfait pour l’apéritif. TB-.

Andlau Riesling 2012 : le nez est brioché, pas de pétrole, tire un peu sur l’oxydatif, assez vif. Très original, mais pas trop mon style. B.

Val d’Eleon 2011 : (50% riesling, 50% Pinot gris) très gras, presque beurré, beaucoup de silex, original aussi. Pas trop de plaisir pour moi. B.

Riesling Wiebelsberg 2008 : riesling classique, pétrole, beaucoup d’agrumes, résine, belle tension, long, déjà prêt à boire mais encore vieillir sans problèmes. TB.

Riesling Grand Cru Kastelberg 2008 (soirée LPV) : (biodynamie, sols de schistes) Beau nez avec du terpène, divers agrumes, en bouche l’élevage se sent un peu avec des arômes briochés, c'est assez gras, moins tendu que les précédents. Encore un peu jeune peut-être. Bien fait, mais pas trop mon style. Il a plu à quasiment tout le monde. TB-.

 

Posté par tomy63 à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 novembre 2014

Beck-Hartweg (Dambach-la-Ville) ***

Florian Beck-Hartweg - Pinot Gris Gd cru Frankstein 2012 : couleur paille, nez très discret à l'ouverture, à peine mieux le lendemain, sur les agrumes, du menthol, un peu floral. Bouche vive, légèrement perlante, très bonne acidité, saline, dans un esprit demi-sec, l'aromatique est à peine plus expressive qu'au nez sur des notes d'agrumes bien mûrs, belle matière. Finale longue, tendue et saline. Tout est là pour faire un excellent vin dans quelques années, mais en l'état il n'offre pas un grand plaisir. Note : 15,5/20.

beck

 

 

Gewurz cuvée prestige 2012 : Aromatique assez classique, litchi et rose, pas trop écœurante cependant, bonne fraîcheur, bouche légèrement perlante, peut-être quelques grammes de résiduel, très facile à boire. Manque un peu de longueur peut-être. B+.

 

Beck-Hartweg – Pinot Noir F 2013 : robe rubis assez trouble, nez légèrement réduit, sur des notes de fruits rouges, typé vin nature. La bouche est perlante, légère réduction là encore, beaucoup d’acidité, quelques fruits rouges, je pars sans aucune certitude sur un Beaujolais sans soufre. Aucun plaisir en l’état pour quasiment tous les convives. La fin de verre, un peu moins réduite et moins perlante est plus intéressante, à voir après une très longue ouverture peut-être. Mais on me souffle dans l’oreillette que le lendemain ce n’était guère mieux. Moyen.

 

Posté par tomy63 à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2014

Jean-Marc Bernhard (Katzenthal) **

Domaine Jean-Marc Bernhard - Muscat d'alsace 2003 Vendanges Tardives 
(CR de Julien) "Robe encore bien claire. Au nez beaucoup de citron, de menthe puis du litchi, de la rose. C'est un peu trop foufou pour moi, caricatural. En bouche, trop amer, trop amer, trop amer...J'ai vraiment beaucoup de mal."

Beaucoup de litchi, un peu de pamplemousse, amertume et acidité, pas terrible...

bernhard

 

Goûtés au SVI Lyon 2014 :

Riesling Wineck Schlossberg 2012 : nez sur le pétrole, la résine, le citron, bouche tendue un peu austère, assez longue. Manque un peu de concentration. B+.

Riesling Schlossberg 2012 : beaucoup plus ouvert, beaucoup d’agrumes, du litchi, moins tendu et plus court que Wineck. B.

Pinot gris Kaefferkopf 2012 : style demi-sec, brioche, noisette, fruits secs. Manque d’acidité. B-.

Crémant brut reserve : (2011 et 2012, 50% auxerrois, 40% chardonnay, 10% riesling, 7gr SR) style facile, un peu sucré, sur les agrumes et les fruits blancs, manque un peu de tension et de longueur. La bulle est assez fine. Note : 14/20.

 

Posté par tomy63 à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2014

Josmeyer (Wintzenheim) ****

Josmeyer - Gewurztraminer Brand 2007

Couleur : jaune pâle

Nez : très fermé à l'ouverture, de même après 2h puis 3h... Vin clairement en phase de fermeture, à attendre encore quelques années (5-7ans peut-être)

Bouche : sans être éxubérants, les arômes se laissent un peu mieux percevoir, c'est un vin très minéral, avec des épices, et un côté thé vert très prononcé. Beaucoup de puissance, les 15% se sentent bien. Le vin me semble très complexe mais trop jeune pour s'exprimer pleinement, les fruits sont en retrait.

Finale : longue et très minérale, laisse présager un bon potentiel.

Note : 15,5/20 en l'état, mais probablement beaucoup plus dans quelques années.

josme

 

Infos complémentaires : Le domaine est situé à Wintzenheim (proche de Colmar). Brand ("terre de feu") est également à quelques kilomètres à l'ouest de Colmar, sur la commune de Turckheim.Le terroir du Brand est constitué de granite, meilleur fournisseur d'oligo-éléments dans le sol. Le Brand se divise en 2 parties, le Steingliz plus à l'ouest et en contrebas le Schneckelsbourg.

Le vin : vignes de 40ans, 19 g/l de sucres résiduels, 5 g/l d'acidité tartrique, rendements de 30 hecto/hectare.

2007 : vendanges comencées le 29 août chez Josmeyer, ce sont les vendanges les plus précoces depuis 1854, notamment dues à un printemps très ensoleillé.

 

 

5 – Josmeyer, Riesling Hengst 1995 : couleur or, nez sur le miel, la résine, le pétrole, les fruits confits et des fruits très mûrs (agrumes, ananas). Bouche vive, tendue, très fruitée, avec un peu de cire, de résine et de miel. Très belle longueur. Tout est là. Excellent riesling, auquel on donnait une dizaine d’années mais pas vingt. TB+. (18-18,5/20).

 

Posté par tomy63 à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2014

Gérard Schueller (Husseren-les-Châteaux) ***

Gérard Schueller - Pinot Gris 2009 : couleur or pâle, à l'ouverture le nez est très vernis (acidité volatile), marqué par la pomme blette, le vin est imbuvable. Le lendemain, le vernis a disparu, le vin a gagné en fruits jaunes très mûrs, exotiques, mangue, ananas. En bouche le vin est sec, tendu par une grosse acidité, puissant, avec une bonne matière, mais malheureusement un peu alcooleux. L'aromatique est plus citronnée qu'au nez, les fruits exotiques restent présents dans le fond, un peu d'épices en fin de bouche. Finale de bonne longueur, tendue, mais un peu alcooleuse. Un domaine qui divise l'opinion et on comprend pourquoi avec ce vin. Pas mon style de pinot gris personnellement, ça manque un peu de finesse par rapport à Bursin par exemple. Note : 14,5/20.

schueller

 

Joli reportage sur le domaine ici : http://www.wineterroirs.com/2004/06/alsace_gerard_s.html

 

Posté par tomy63 à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2014

René Muré (Rouffach) ****

11 - René Muré, Pinot Gris SGN Vorbourg clos St-Landelin 1990 : couleur ambrée, nez évolué, abricot sec, pralin, nougat, agrumes... Très beau. Un peu moins bien en bouche, ça manque d'un peu de concentration, d'épaisseur et de tension à mon goût pour être parfait. Ca reste très bon quand même, avec un peu d'acidité, du sucre mais pas trop (impression de 80-100gr) de la fraîcheur, on retrouve les arômes du nez, bonne longueur. Un style assez fin au final. C'est juste que j'en attendais un peu plus d'une SGN 1990. TB. (+- 17,5/20).

P1050877

 

Posté par tomy63 à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]