Alsace

Les vins d'Alsace peuvent paraître simples à comprendre à première vue, les vins étant en général appelés par leur cépage, mais il n'en est rien. La région possède 3 AOC, Alsace, Alsace Grand cru et Crémant d'Alsace. Pour l'AOC Alsace, les vins portent le nom de leur cépage (Riesling, Gewurz, Pinot gris, pinot blanc, pinot noir, muscats, sylvaner, auxerrois, klevener, chasselas) ou le nom Edelzwicker s'il s'agit d'un assemblage. Les vins d'AOC Alsace Grand cru portent d'abord le nom de l'une des 51 parcelles classées grand cru (Sommerberg, Brand, Goldert, Mambourg...) puis éventuellement le nom du cépage s'il ne s'agit pas d'un assemblage (le grand débat est de savoir si le terroir est mieux mis en avant en monocépage ou en assemblage). Mais la situation est encore plus complexe: les vins rouges n'ont pas le droit à l'AOC Alsace grand cru même s'ils sont vendangés sur une parcelle classée grand cru, les cépages autorisés diffèrent selon les parcelles, un assemblage de deux parcelles ne peut porter la mention grand cru...

Les AOC Alsace et Alsace Grand cru peuvent porter les mentions Vendanges Tardives (ramassés en surmaturité 2-3 semaines après les vendanges en moyenne, les rieslings et les muscats doivent atteindre 220gr SR/L potentiel, les gewurz et pinots gris 243gr) ou Sélection de grains nobles (raisins touchés par la pourriture noble ou botrytis, les rieslings et muscats doivent atteindre 256gr potentiel, les gewurz et pinots gris 279). Les vins ne portant pas ces mentions peuvent être secs ou sucrés, ce qui a entraîné quelques trop rares producteurs à créer une échelle de sucrosité sur 10 indiquée sur les bouteilles. Cet élément est nécessaire pour ne pas se tromper sur l'accord à table.

L'Alsace reste néanmoins un paradis pour tout amateur de vin, par la diversité de ses terroirs, la complexité de ses rieslings secs surtout, la fraîcheur de ses VT ou SGN bien plus importante qu'à Sauternes par exemple, ses prix encore très attractifs et l'accueil de ses vignerons.

alsace

  

 Principaux producteurs :

***** BoxlerDeissMannWeinbachZind-Humbrecht.

**** Agapé, Barmes-Buecher, BlanckBursinHugelJosmeyerKientzlerKreydenweissMuréOstertag, SchoffitTrimbach.

*** BarthBeck-HartwegBott-GeylDirler-Cadé, LoewMeyerMeyer-Fonné, Schaetzel, SchoenheitzSchuellerSeppi LandmannSippStoeffler, Tempé, TrapetZusslin.

** Bernhardt, Beyer E., Beyer L., Boesch, Bott frèresBurnFrick, Ginglinger Jean, Ginglinger Paul, Kubler, Kuentz-Bas, LobergerLorentz, Mann JL&F, Mader, Marronniers, Rieffel, Rolly-Gassman, Schmitt (François)Schlumberger, Sipp J., Vonville, Zinck... 

* Cattin, Doppf au Moulin, Rentz, Schaller, Wolfberger...

 

Lorraine

** Régina...

 

Posté par tomy63 à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 mars 2018

Agapé (Riquewihr) ****

Agapé - Pinot Noir cuvée "B" 2016 : Couleur rubis foncé, nez qui pinote, fruits rouges assez mûrs, une pointe de moka. Bouche fruitée, belle matière, une pointe d'élevage bien intégré, fruité assez mûr, me fait penser à un beau Bourgogne 2015. Seule la finale manque un peu de tension. TB-.

 

Agapé - Pinot noir expression 2016 : couleur rubis clair, nez de petits fruits rouges mais avec beaucoup d'alcool et un peu chimique. Idem en bouche, légère peu tannique mais qui sent l'alcool, finale très courte. Très loin de l'autre cuvée. Moyen.

 

Agapé - Riesling sec Expression 2016 : beau nez, sur les fruits exotiques, la mirabelle, pas spécialement de pétrole. Bouche fruitée, probablement 3-4gr de SR, finale fruitée de bonne longueur sur l'amertume avec un côté zeste de citron vert. TB-.

 

Agapé - Gewurz Expression 2015 : nez pas trop variétal, un peu de rose, des fruits exotiques. Bouche plutôt sèche (indice 1,5), vive, bien équilibrée, fruitée, à peine rose/litchi. Longueur moyenne. TB-.

 

Agapé - Pinot gris expression 2016 sec : nez pas du tout variétal, plutôt marqué agrumes, citron vert, quelques fruits jaunes. Bouche sèche, vive, belle acidité, beaucoup d'agrumes comme au nez, belle texture. Seule la finale est un peu courte. TB.

 

Posté par tomy63 à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 décembre 2017

Zind-Humbrecht (Turckheim) *****

Zind-Humbrecht - Pinot Gris Clos Jebsal VT 2008 1/2bt

Couleur : or profond.

Nez : très fruité dès l'ouverture, sur la mangue et le coing, assez confit, avec du miel, un peu de noisette et des notes de fruits secs aussi, un petit côté eucalyptus qui lui donne de la fraîcheur, et un aspect minéral qui se dégage déjà.

Bouche : attaque assez vive, très bonne acidité du début à la fin qui soutient le vin, grande tension, beaucoup de minéralité, et en même temps plein de fruits, de la mangue, de l'ananas, du coing (qui lui donne un petit côté chenin), encore du miel. Le fruité est légèrement confit, la concentration n'est pas exceptionnelle. Le style est tout en finesse, avec énormément de fraîcheur. Pas du tout perlante.

Finale : très longue, minérale, fruitée et fraîche, légèrement saline. Aucune lourdeur dans ce vin, le taux de SR ne semble pas très élevé, mais c'est probablement dû à l'acidité.

Note : 19/20. Un vin sublime, la perfection n'est pas très loin, il lui manque juste quelques années supplémentaires.

P1050040

 

Note du domaine : "Mise en bouteille : 9/2010; Alcool acquis : 12.8° ; Sucres résiduels: 74g/l ; 5.8 g/l H2SO4, pH: 3.3; Rendement : 35 hl/ha ; Optimum de dégustation: 2016-2033+; Age moyen des vignes : 25 ans ; Surface : 1.3 ha ; Terroir : Marnes grises et Gypse. Exposé sud, terrasses et forte pente."

 

 

Zind-Humbrecht - Gewurz Calcaires 2013 : couleur paille, nez pas trop variétal, avec des agrumes, une pointe de litchi, minéral. Bouche avec quelques sucres résiduels (environ 30gr), minérale, vive, agrumes, à peine litchi/rose, assez bonne longueur. TB.

 

Zind-Humbrecht - Riesling Clos Windsbuhl 2007 : (1,4gr SR, sols calcaires "muschelkalk" en altitude, climat tardif, exposition sud sud-est) couleur dorée, nez terpénique avec du miel, des fruits jaunes, de la mirabelle, un peu de cire, du caillou, très classe. Bouche très tendue, minérale, grosse acidité, mais aussi un beau volume, du miel, du fruit et une longue finale minérale plus marquée par le pamplemousse et le citron confit. Superbe. Il peut encore tenir des décennies. Note : 18,5/20.

 

Posté par tomy63 à 10:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 mars 2017

Albert Mann (Wettolsheim) *****

Pinot Noir Le Grand P 2009 (Pfersigberg)

 

(CR de Julien) " C'est beaucoup plus dense, plus profond. Le nez est très complexe, sur les fruits noirs mais aussi les fruits rouges. Du cassis, de la menthe, de l'orange sanguine, un coté torréfié, chocolat, café. Ca n'en fini plus, j'adore.
La bouche est splendide! On a une grosse matière qui se présente à nous, c'est ample, ça remplie la bouche, les tanins sont très beaux, ronds, veloutés, on a une très légère sucrosité et un équilibre encore incroyable. La finale est très longue sur l'épice. Je partais sans problème sur un très beau premier cru "nuiton" voire un grand cru..."


Le nez ne me plaît pas du tout personnellement, sans savoir ce qui me dérange, je trouve ça toasté, avec de la réduction, j'évoque même le bouchon (mais je suis le seul, il faut croire que j'hallucine), la bouche est mieux par contre, notes fumées, torréfiées, fruits rouges et noires, grosse matière, tannins présents mais bien intégrés et grosse finale. Je pensais qu'il serait plus fermé que ça, c'est déjà largement buvable même si ce sera sûrement mieux dans quelques années. Note 16/20.

mann

 

Albert Mann – Riesling Schlossberg 2013 : couleur paille, nez expressif, très légèrement marqué pétrole et résine, mais surtout beaucoup de fruits, agrumes, pêche, quelques fruits exotiques dans le fond. La bouche est très « facile » avec ses 20gr de résiduel, c’est plein de fruits comme au nez, il manque un peu de tension et de longueur pour en faire un grand vin (effet 2013 ?) mais on se régale. TB.

 

Albert Mann - Alsace pinot noir clos de la faille 2013 : peu de sulfites a priori, avec une réduction très marquée au nez même après un long carafage mais une belle pureté de fruit en bouche, une matière fine, juteuse, à  peine épicée, très fraîche. TB-.

 

Posté par tomy63 à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2015

André Kientzler (Ribeauvillé) ****

André Kientzler – Alsace GC Geisberg riesling 2007 : (sols calcaires + grès) robe très claire, nez moyennement expressif même après une demi-journée d'ouverture, sur le pétrole, le citron, le pamplemousse, assez classique mais encore un peu jeune. La bouche est sublime, très sèche, minérale, tendue, avec beaucoup de matière, de la puissance, sur les arômes du nez. Finale très longue, avec un peu plus de citron confit. Déjà excellent en l'état, avec encore un gros potentiel de garde. Note : 17,5/20.

kientzler geisberg 2007

 

Posté par tomy63 à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 février 2015

Laurent Barth (Bennwihr) ***

Laurent Barth - Pinot d'Alsace 2012 : (cépages : a priori du pinot blanc sur le 2012?) couleur paille, après quelques heures d'ouverture le nez est expressif, très floral, fleurs blanches, avec une impression de légère sucrosité qui rappelle le sureau, quelques agrumes. Bouche légèrement perlante (surtout à l'ouverture), esprit demi-sec, toujours très florale, un peu d'abricot et d'anis aussi, avec une matière correcte mais manquant un peu de tension. Finale assez courte. Un vin d'apéritif sympa et facile à boire, sans prétention. Note : 14,5/20.

barth pinot 2012

 

Posté par tomy63 à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2015

Henri Schoenheitz (Wihr-au-Val) ***

Schoenheitz - Riesling Herrenreben 2008 : (sols de sables et granits) couleur paille, nez expressif, classique, légèrement pétrolé, un peu de résine, des fruits jaunes et un quelques agrumes. Bouche vive en attaque, équilibre demi-sec, un peu moins de pétrole qu'au nez, beaucoup de fruits, un peu de pamplemousse et d'amertume en fin de bouche. Très agréable. Finale un peu courte malheureusement et manquant de tension, mais un côté salin intéressant. Un riesling fruité et facile à boire. Note : 15,5/20.

riesling schoenheitz

 

Henri Schoenheitz - Riesling Herrenreben VT Cuvée Adrien 2007 : Robe légèrement dorée, le nez fait bien riesling avec sa touche de terpène, mais aussi plein de fruits jaunes et de fruits exotiques. La bouche est bien équilibrée, fraîche, sucrée mais pas trop, onest plus sur du moelleux que du liquoreux, pleine d'ananas, de fruits exotiques, très gourmande et facile à boire. TB+.

 

Posté par tomy63 à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 novembre 2014

GT et SVI Paris 2014 - Alsace

Paul Blanck ****

Riesling Patergarten 2012 : riesling facile, qui « muscate » un peu, raisins et fruits blancs. B-.

Riesling Schlossberg 2010 : le nez pétrole légèrement, panier de fruits très mûrs, des agrumes et des fruits jaunes, bouche tendue, fruitée, très gourmand et très long. Mon coup de cœur n°1 du salon. TB+.

Riesing Schlossberg 2002 : à peine moins tendu que 2010, très beau fruité, encore plus exotique que 2010. TB.

Riesling Furstentum 2007 : plus de pétrole, moins mûr, plus sur les fruits blancs. B+.

Riesling Furstentum 1995 : plus citronné que le précédent, tire sur la noisette. B.

Riesling Furstentum 2007 SGN : beaucoup de miel et d’ananas, équilibre sucre/acidité parfait. TB+.

Riesling Schlossberg VV 1990 : très difficile à goûter derrière la SGN, ça semble sec et citronné, évolué.

Riesling Schlossberg VV 1985 : idem, difficile de donner un avis, mais ça semble un peu trop évolué à mon goût, peu de fruit, beaucoup de résine, de pétrole, de minéralité, de la noisette, complexe. Accueil très généreux sur le stand, comme pour tous les domaines alsaciens.

(+  Paul Blanck - Riesling Schlossberg 2014 : couleur claire, nez à peine marqué résine avec surtout beaucoup de fruits, agrumes, fruits exotiques, mirabelle. Idem en bouche, beaucoup de fraîcheur, du fruit, gourmand, 4-5gr de SR peut-être, assez bonne longueur. Très beau riesling. TB+.

Paul Blanck - Riesling VV Furstentum 1997 : robe dorée, nez marqué riesling évolué, avec de la résine, de la mirabelle, des notes minérales. Bouche plus dans l'esprit d'un manseng, très portée sur l'ananas, impressiond'un vin moelleux qui a bien mangé ses sucres, très exotique, tout en restant frais et équilibré, très beau. TB+.

Paul Blanck - Gewurz VT Furstentum 2011 : robe dorée aussi, nez exubérant, très porté jasmin, rose, thé, un peu trop à mon goût. Bouche idem, je crains l'aromatique qui m'écoeure un peu, mais bel équilibre sucre/acidité, bonne longueur. Comme souvent j'ai du mal avec le gewurz. B+.)

 

 

Gustave Lorentz **

Riesling Kanzlerberg 2007 : style tendu, citronné, sec, notes de pétrole. B.

Riesling Altenberg de Bergheim 2008 : comme le précédent, sec et citronné, un peu plus gras, pétrole et résine, mériterait d’être attendu encore un peu. B+.

Pinot gris altenberg de bergheim 2008 : demi-sec, nez discret, bouche sur les fruits blancs, litchi, un peu écœurante au niveau aromatique, c’est pourtant assez vif, les 45g de résiduel ne se sentent pas. Pas convaincu. B-.

Gewurz Altenberg 2007 VT : assez frais et pas trop caricatural, bonne acidité, léger en sucre (70-80g). B+.

 

Seppi Landmann ***

Riesling Vallée noble 2012 : très simple, sec et citronné. B-.

Sylvaner cuvée Z 2012 : litchi, fait un peu gewurz, de l’anis aussi, assez vif. B.

Gewurz Zinnkoepflé VT 2012 : pas trop caricatural, bien équilibré, vif et frais. TB-.

PG Zinnkoepflé VT 2011 : très liquoreux et concentré, tire sur la noisette, manque un peu de fraîcheur. B+.

 

Trapet ***

A Minima 2013 : (majorité sylvaner) vif, citronné, poire, très court. B-.

Riesling Riquewihr 2012 : résine, fruits blancs, bonne acidité, simple. B+

Riesling Schoenenbourg 2012 : nez discret, très tendu et citronné, long, à attendre, bon potentiel. TB-.

 

Leon Boesch **

Pinot gris Clos Zwingel 2012 : puissant, fruité, boisé bien intégré, noisette. B-.

 

Marc Kreydenweiss **** 

Pinot blanc Kritt 2013 : (salon Veyre-Monton) beaucoup d’agrumes, plein de fruit, très vif en attaque et légèrement perlant. Manque un peu de longueur. Parfait pour l’apéritif. TB-.

Andlau Riesling 2012 : le nez est brioché, pas de pétrole, tire un peu sur l’oxydatif, assez vif. Très original, mais pas trop mon style. B.

Val d’Eleon 2011 : (50% riesling, 50% Pinot gris) très gras, presque beurré, beaucoup de silex, original aussi. Pas trop de plaisir pour moi. B.

Riesling Wiebelsberg 2008 : riesling classique, pétrole, beaucoup d’agrumes, résine, belle tension, long, déjà prêt à boire mais encore vieillir sans problèmes. TB.

Riesling Grand Cru Kastelberg 2008 (soirée LPV) : (biodynamie, sols de schistes) Beau nez avec du terpène, divers agrumes, en bouche l’élevage se sent un peu avec des arômes briochés, c'est assez gras, moins tendu que les précédents. Encore un peu jeune peut-être. Bien fait, mais pas trop mon style. Il a plu à quasiment tout le monde. TB-.

 

Posté par tomy63 à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2014

Beck-Hartweg (Dambach-la-Ville) ***

Florian Beck-Hartweg - Pinot Gris Gd cru Frankstein 2012 : couleur paille, nez très discret à l'ouverture, à peine mieux le lendemain, sur les agrumes, du menthol, un peu floral. Bouche vive, légèrement perlante, très bonne acidité, saline, dans un esprit demi-sec, l'aromatique est à peine plus expressive qu'au nez sur des notes d'agrumes bien mûrs, belle matière. Finale longue, tendue et saline. Tout est là pour faire un excellent vin dans quelques années, mais en l'état il n'offre pas un grand plaisir. Note : 15,5/20.

beck

 

 

Gewurz cuvée prestige 2012 : Aromatique assez classique, litchi et rose, pas trop écœurante cependant, bonne fraîcheur, bouche légèrement perlante, peut-être quelques grammes de résiduel, très facile à boire. Manque un peu de longueur peut-être. B+.

 

Beck-Hartweg – Pinot Noir F 2013 : robe rubis assez trouble, nez légèrement réduit, sur des notes de fruits rouges, typé vin nature. La bouche est perlante, légère réduction là encore, beaucoup d’acidité, quelques fruits rouges, je pars sans aucune certitude sur un Beaujolais sans soufre. Aucun plaisir en l’état pour quasiment tous les convives. La fin de verre, un peu moins réduite et moins perlante est plus intéressante, à voir après une très longue ouverture peut-être. Mais on me souffle dans l’oreillette que le lendemain ce n’était guère mieux. Moyen.

 

Posté par tomy63 à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2014

Jean-Marc Bernhard (Katzenthal) **

Domaine Jean-Marc Bernhard - Muscat d'alsace 2003 Vendanges Tardives 
(CR de Julien) "Robe encore bien claire. Au nez beaucoup de citron, de menthe puis du litchi, de la rose. C'est un peu trop foufou pour moi, caricatural. En bouche, trop amer, trop amer, trop amer...J'ai vraiment beaucoup de mal."

Beaucoup de litchi, un peu de pamplemousse, amertume et acidité, pas terrible...

bernhard

 

Goûtés au SVI Lyon 2014 :

Riesling Wineck Schlossberg 2012 : nez sur le pétrole, la résine, le citron, bouche tendue un peu austère, assez longue. Manque un peu de concentration. B+.

Riesling Schlossberg 2012 : beaucoup plus ouvert, beaucoup d’agrumes, du litchi, moins tendu et plus court que Wineck. B.

Pinot gris Kaefferkopf 2012 : style demi-sec, brioche, noisette, fruits secs. Manque d’acidité. B-.

Crémant brut reserve : (2011 et 2012, 50% auxerrois, 40% chardonnay, 10% riesling, 7gr SR) style facile, un peu sucré, sur les agrumes et les fruits blancs, manque un peu de tension et de longueur. La bulle est assez fine. Note : 14/20.

 

Posté par tomy63 à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]