1 - Françoise Bedel, Champagne "L'âme de la Terre" Extra-Brut 2005 : (60% pinot meunier, 30% chardonnay, 10% pinot noir, dégorgé en 2016 après 9ans sur lattes) Belle couleur dorée, le nez est légèrement oxydatif mais bien maîtrisé, bouche puissante, vineuse, un peu solaire, mais à la bulle très fine, avec une longue finale sur de fins amers. Beau champagne de gastronomie ! TB.

 

2 - Lalou Bize-Leroy-Maison Leroy, Bourgogne chardonnay 2014 : Couleur claire, nez floral (camomille, chèvrefeuille) et légèrement minéral. Bouche vive à l'attaque, toujours florale et fruitée, pas très grasse, difficile à placer sur du chardonnay, finale de longueur moyenne. Petite déception à la découverte de l'étiquette : tout le monde en attendait plus même si c'est un bon vin. TB-.

 

3 - Marjorie Gallet-Le Roc des Anges, IGP Côtes Catalanes blanc "Chamane" 2016 : (100% muscat à petits grains sur schistes) Couleur encore plus pâle, nez discret, juste légèrement brioché, bouche très minérale et portée par une belle acidité, le cépage est impossible à identifier, c'est le sol qui domine, la finale est très longue, presque saline, d'une grande fraîcheur. Une bouteille qui a divisé : elle a séduit les amateurs de "vins de terroir" mais certains lui ont reproché un manque de fruit mais aussi d'épaisseur. TB+.

 

4 - Catherine Faller-domaine Weinbach, Alsace Pinot Gris Réserve Particulière 2016 : Robe un peu plus dorée, nez très engageant sur la pêche, l'abricot, le miel. Bouche très facile, à peine sucrée mais bien équilibrée par une fine acidité. Moins de longueur que le précédent mais beaucoup plus consensuel. TB-.

soirée vigneronnes 2

 

5 - Amélie Berthaut-Domaine Berthaut-Gerbet, Hautes-Côtes-de-Nuits rouge 2015 : Robe rubis foncé, nez sur les fruits rouges un peu sucrés, bonbon anglais, floral. Bouche gourmande, aux tannins fins. Pas très complexe mais très facile, tout le monde se régale. TB.

 

6 - Anne Gros, Bourgogne Pinot noir 2013 : Couleur plus claire, le nez "pinote" plus, avec des fruits rouges acidulés, bouche avec plus de fraîcheur, plus de longueur, plus d'acidité aussi, et une finale étonnamment poivrée. Moins facile que le précédent mais un peu plus complexe. Du haut niveau pour un simple Bourgogne. TB+.

 

7 - Christine Vernay-Domaine Georges Vernay, IGP Collines rhodaniennes "Fleurs de mai" 2016 : (100% syrah) Couleur grenat, nez très expressif et "sauvage" sur la violette, le poivre, l'anchois, le côté lardé/fumé de la syrah. La bouche garde ce côté sauvage, mais avec des tannins très fins, beaucoup de fruit et de fraîcheur. On pourrait croire à une belle Côte-Rôtie ! TB+.

 

8 - Elisabeth et Marie-Laurence Saladin, Côtes-du-Rhône "Loï" 2015 : (majorité grenache noir + grenache blanc, syrah, carignan) Robe un peu plus claire, nez très différent sur la fraise confiturée, réglisse. Bouche plus solaire, plus confiturée, mais elle reste bien équilibrée par une fine acidité, tannins très fins là aussi. Moins sauvage que le précédent, plus gourmand. Il a séduit tout le monde, et n'a pas paru faible entre deux grandes bouteilles. TB.

 

9 - Marlène Soria-domaine Peyre Rose, Languedoc "Marlène n°3" 2008 : (65% syrah, 35% grenache) Couleur noire, le nez sent bon la garrigue, légèrement fumé, à peine torréfié, sur le cassis, la mûre. Bouche puissante même après une demi-journée de carafe, avec des tannins encore présents mais jamais asséchants, sur les arômes du nez mais toujours une belle fraîcheur derrière. Finale interminable. Superbe bouteille, encore un peu jeune peut-être. TB+.

soirée vigneronnes