Paul Blanck - Riesling Schlossberg 2014 : couleur claire, nez à peine marqué résine avec surtout beaucoup de fruits, agrumes, fruits exotiques, mirabelle. Idem en bouche, beaucoup de fraîcheur, du fruit, gourmand, 4-5gr de SR peut-être, assez bonne longueur. Très beau riesling. TB+.

Jaboulet - Hermitage blanc Chevalier de Stérimberg 2005 : robe dorée, nez puissant, un peu beurré, avec de l’ananas, du caramel. Bouche très puissante, solaire, massive, manque de fraîcheur et de finesse à mon goût, pas mal de longueur cependant. B.

Beaucastel - CdP blanc Roussanne VV 2005 : Robe dorée, nez de liquoreux avec beaucoup de miel, de l’ananas, des fruits exotiques, moins bien en bouche où le vin semble lourd, avec pas mal d’alcool et d’amertume là aussi. Regoûté sur les fromages servi plus frais, l’aromatique part sur la poire, les fruits blancs, la bouche semble plus fraîche, bien mieux. Au final quand même une petite déception à la vue de l’étiquette. TB-.

 

IMG_20180120_012652

 

Château la Verrerie - Grand deffand Lubéron 2009 : robe sombre, nez à peine réduit/animal, bouche un peu brouillonne, peut-être fatiguée. Une nouvelle bouteille est ouverte mais pas de grands changements, juste un peu plus de fraîcheur en bouche. Moyen.

Coursodon - St Joseph Paradis St Pierre 2012 : Robe sombre, nez bien marqué fruits noirs, un peu de violette. Bouche facile, peu tannique, belle matière,  texture soyeuse, mais une finale un peu trop vanillée, à mon goût. Bien fait, mais dans un style trop moderne, un peu lisse, manquant de caractère mais aussi un peu de complexité. B+.

Guigal - Château d’Ampuis 2005 : un  peu mieux que le précédent, avec un peu plus de fraîcheur et de tension, à peine moins vanillé, mais je lui ferais le même reproche, un style pas assez sauvage. A noter quand même qu’il ne fait pas du tout ses 12ans et devrait pouvoir tenir encore longtemps. TB-.

Delas - Hermitage les Bessards 1999 : Robe un peu plus claire et évoluée, nez sur la confiture de fraise, nous fait partir sur un grenache, un côté à peine terreux et tertiaire dans le fond, une touche d’olive, de garrigue aussi. Bouche avec une belle matière, tannins fins, le côté solaire est parfaitement équilibré par une bonne acidité, bonne longueur. Très belle bouteille, que j’aurais pensé plus jeune et plus au sud. TB+.

Château Rayas - CdP Pignan 2008 : robe très claire, nez exubérant, envoûtant, très marqué par la rose, fruits rouges, poivre.  Bouche pleine de fruits, de rose, gourmande, très fraîche, tannins insensibles, belle matière et belle longueur, probablement mon meilleur Reynaud. TB++.

Paul Blanck - Riesling VV Furstentum 1997 : robe dorée, nez marqué riesling évolué, avec de la résine, de la mirabelle, des notes minérales. Bouche plus dans l'esprit d'un manseng, très portée sur l'ananas, impressiond'un vin moelleux qui a bien mangé ses sucres, très exotique, tout en restant frais et équilibré, très beau. TB+.

Paul Blanck - Gewurz VT Furstentum 2011 : robe dorée aussi, nez exubérant, très porté jasmin, rose, thé, un peu trop à mon goût. Bouche idem, je crains l'aromatique qui m'écoeure un peu, mais bel équilibre sucre/acidité, bonne longueur. Comme souvent j'ai du mal avec le gewurz. B+.