24 décembre 2016

Domaine de la Grange des Pères (Aniane) *****

Grange des Pères - VdP de l'Hérault rouge 2005 : (40% syrah, 40% mourvèdre, cabernet sauvignon) Carafée 8h environ. Couleur rouge grenat. Nez très éxubérant, magnifique, et très complexe, sur de la fraise et des fruits très mûrs, compotés. On trouve aussi un très léger fumé, tabac, des épices (poivre, olives noires), et un côté un peu iodé. La bouche est puissante mais en même temps très fine, les tannins sont très bien intégrés, moins asséchants que La Mission HB, l'acidité lui donne de la fraîcheur qui contrebalance bien les fruits très mûrs. C'est très agréable à boire même sans manger. Finale très longue. 19/20. (dégusté lors d'une soirée aux caves Naudot).

grange

 

Goûtés lors du Witch 2014 :

Grange des Pères 2009 : au nez l’élevage est encore présent, caramel, vanille, beaucoup de fruits noirs, un peu d’épices. Mieux en bouche, bonne matière et bonne acidité, il a besoin d’encore un peu de temps pour que l’élevage s’intègre, mais ça devrait être très bon dans 3-4ans. TB-.

Grange des Pères 2005 : nez évolué, sur le cuir, le champignon, mais malheureusement une petite pointe liégeuse me dérange. Pareil en bouche, très légèrement bouchonné, sinon on sentait de la fraîcheur, un beau fruité et des arômes plus évolués derrière. Dommage.

Grange des Pères 2010 blanc : (roussanne, chardonnay + marsanne et gros manseng) robe très foncée pour un blanc 2010, nez beurré, vanillé, proche d’un Meursault, avec aussi beaucoup d’abricot. C’est un peu jeune mais on se dit que dans quelques années ça pourra être très beau. Par contre la bouche est très décevante, épaisse, vanillée, mais très molle. Gros manque de tension. Un peu déçu. B-.

 

Grange des Pères - Blanc 2004 : robe or profond, nez puissant, très beurré et boisé, avec du miel, de l’abricot, de la pêche qui m’évoque un chardonnay de Bourgogne sur une année chaude avec un élevage trop appuyé. Bouche puissante, très grasse et beurrée, fruits très mûrs, miel. Finale très longue, quelques épices, un peu alcooleuse. Peu de plaisir pour moi (encore une fois avec GdP blanc) même si ce n’est pas un mauvais vin, loin de là. Il va souffrir de la comparaison avec les autres vins de la soirée. B.

gdp blanc

 

Grange des Pères rouge 2009 : nez expressif avec beaucoup d'herbes sauvages, garrigue, fruits noirs, bouche exubérante, avec des tannins fins, ça part un peu dans tous les sens mais sans que ce soit déséquilibré, finale légèrement saline. TB+.

 

Grange des Pères rouge 2012 : (soirée LPV) robe plus foncée, on sent qu’on a changé de région, le nez est exubérant, avec beaucoup d’anchois, de l’olive, du fruit assez mûr. Plusieurs pensent à la Grange des Pères autour de la table, pour l’anchois surtout. La bouche est à la fois exubérante et fraîche, avec des tannins de velours, belle longueur en plus avec un côté salin qui donne envie d’y retourner. Grand vin, déjà, que tout le monde a adoré. TB+.

 

Grange des Pères rouge 2010 : (ouverte à midi pour le soir) On retrouve bien le nez exubérant de la GdP avec des fruits rouges et noirs assez mûrs et sauvages, des notes de garrigue, un peu d'anchois, mais beaucoup moins que dans le 2012, mais toujours ce qu'il faut de fraîcheur. La bouche est par contre plus puissante que dans le 2012, et semble un peu trop jeune, plus brutale que sur les autres millésimes même après une longue ouverture. Très longue finale, sur la garrigue, l'olive, l'anchois. Déjà très bon, mais moins prêt à boire que 2012, il semble encore loin de son apogée. TB.

 

Posté par tomy63 à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 décembre 2016

Pierre Luneau-Papin (Le Landreau) ***

Pierre Luneau-Papin - Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie Le L d'Or 2012 : couleur paille, nez expressif, sur le citron, les agrumes, un peu de pomme granny, des notes minérales. Bouche vive, tendue, avec une très belle matière et une texture un peu grasse, belle trame minérale et saline, sur le citron, et un côté floral. Longueur moyenne, finale citronnée, minérale et saline. Excellent Muscadet. Note : 16/20.

papin l d'or

 

Posté par tomy63 à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Jean-Michel Alquier (Faugères) ***

Jean-Michel Alquier - Faugères Les Premières 2011 : couleur rubis foncé, nez légèrement alcooleux à l'ouverture puis bien mieux après quelques minutes, fruité, plus fruits rouges que noirs, avec une pointe de cacao. Bouche plutôt fine et légère, peu tannique, fruitée, fraîche, sur la cerise, la mûre, assez simple mais facile à boire. Longueur moyenne, finale sur le fruit, un peu de poivre. Note : 15/20.

alquier faugeres les premieres

 

Posté par tomy63 à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 décembre 2016

Fuleky (Hongrie) ***

Fuleky - Tokaji Furmint Dry 2009 : couleur paille, nez expressif, fruité, sur les agrumes (citron vert, pamplemousse), légèrement exotique avec des notes de mangue et d'ananas, et un côté résine/végétal (écorce ? acacia ?) qui peut faire penser à du riesling. Bouche vive, tendue, fraîche, plus citronnée que le nez avec une légère amertume, sur le zeste de citron, le pamplemousse. Finale de longueur moyenne, mais qui fait saliver, sur le pamplemousse, l'écorce d'orange, la résine. Très beau Tokaji, qui semble encore tout jeune. Merci pour la bouteille JM ! Note : 16,5/20.

 

 

Fuleky - Tokaji 6puttonyos Aszu 2007 : (210gr SR) couleur or, très beau nez avec du miel, des fruits jaunes, de l’abricot, dans le fond un peu de safran, du menthol. Bouche épaisse en texture, mais assez légère et très fraîche, les 200gr de SR passent tout seul, très fine et facile à boire, sur les arômes du nez. Pour chipoter seule la finale manque un peu de longueur, mais c’est un excellent liquoreux. TB+. (+- 17,5-18/20).

fuleky tokaji

 

Posté par tomy63 à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2016

Jean Fournier (Marsannay) **

Jean Fournier - Marsannay Les Longeroies 2011 : couleur assez sombre, nez toasté et vanillé, derrière on trouve un beau fruité avec de la mûre surtout, un peu de cerise et de fraise. La bouche aussi est un peu trop boisée, derrière on retrouve la mûre, les fruits des bois, bonne matière et tannins soyeux. Finale courte, qui manque de tension par rapport au Marsannay Longeroies 2011 de Sylvain Pataille, bien plus fruité, tendu, moins boisé et surtout bien meilleur. Note : 14/20.

jean fournier longeroies 2011

 

J. Fournier Marsannay clos du roy 2015 : (FDGV15) plus toasté que celui de Pataille, plus puissant et plus tannique, moins fin, un peu trop boisé en l’état. B.

 

Posté par tomy63 à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 décembre 2016

Movia (Slovénie) ****

Movia (Ales Kristancic) - Sivi Pinot Grigio Ambra 2012 : (ZGP Goriska Brda, vin orange 100% pinot gris en surmaturité avec une macération pelliculaire de 10 jours en cuves, élevage 18 mois en barriques de 220L, pas d'ajout de soufre) Couleur rose pâle avec des reflets orangés, très beau nez, expressif, complexe et original avec des fruits mûrs, beaucoup de melon, un peu de pastèque, de la pêche, du pamplemousse, de la rose et un petit côté bonbon arlequin, on s'attend à trouver du sucre. Mais la bouche est sèche, avec beaucoup de finesse pour un vin orange, d'une tension remarquable, les tannins sont très légers, toujours beaucoup de melon, un peu de pêche. Finale très longue, tendue, avec une légère amertume, un peu plus sur les agrumes et le pamplemousse. Superbe vin, à la fois original et magnifiquement réalisé. Note : 18/20.

movia pinot ambra

 

Dispo ici : http://www.levertetlevinbio.com/domaine/228-movia

 

 

 Soirée LPV

Movia Puro Rose 2006 : (pinot noir, pétillant naturel non dégorgé, à dégorger soi-même dans une bassine d’eau par exemple !) Couleur rose pâle, nez sur la groseille, la framboise, semble peu/pas soufré. Bouche un peu trop effervescente juste après l’ouverture de la bouteille mais parfait au bout de quelques minutes, avec une bulle très fine et légère, c’est finement acidulé, sur les fruits du nez, très frais, on se ressert facilement. Original et excellent. TB.

Movia Lunar 8 2013 : (100% rebula, raisins égrappés à la main et placés en barriques où ils vont fermenter, puis plus aucune intervention ! Après 8 mois le vin est soutiré par gravité dans les bouteilles. Vendu en bouteille d’1L à cause du dépôt abondant) Le nez est plein de fruits exotiques, mangue, passion, litchi, miel. Il me rappelle plus les bières IPA, voire les hydromels au fruit que le vin mais c’est excellent. La bouche est exubérante aussi, pleine de fruits exotiques, mais sèche, elle semble légère en alcool, fine acidité qui l’empêche d’être écœurante. Finale un peu courte. Vraiment très original et très bon. TB.

Movia Rebula 2014 : nez sur les agrumes, les fruits jaunes, un côté thé vert, melon. Bouche fine, légère, fraîche, bonne acidité, longueur moyenne. Très sympa. TB.

Movia Beliko Velo 2009 : (70% rebula, 20% sauvignon, 10% pinot gris) Bu à côté du précèdent, le ne zest très changeant d’abord très marqué cassis, puis un moment coca, puis enfin plus fruits jaunes assez mûrs, melon, sureau, menthol, thé vert, très complexe.  Bouche plus grasse que le précédent, plus de matière, un peu plus puissante, fraîche, bonne acidité aussi, un peu plus de longueur. Un grand vin, original et excellent, qui fait encore tout jeune. TB+.

Movia Sivi Pinot 2014 : nez très marqué tarte tatin, caramel, gourmand. Bouche aussi sur le caramel, la tarte, mais bonne acidité qui l’empêche d’être écœurant. Longueur moyenne. Encore un vin original et très bon. TB.

Movia Pinot Ambra 2012 : je retrouve bien le vin que j’avais adoré il y a quelques semaines, très beau nez de melon, pastèque, pêche, thé vert encore une fois… Bouche plus tendue que les vins précédents, très fine pour du vin orange. Finale bien plus longue que les précédents. Encore un grand vin très original. TB+.

Movia Merlot 2009 : léger boisé au nez, avec un côté végétal, typé cabernet franc, bouche assez droite, pas une grosse matière, finale un peu sèche. B-.

Movia  Cabernet Sauvignon 2011 : plus fruits noirs que le précédent, plus boisé, plus de matière, bonne fraîcheur, mais finale sèche et boisée aussi. B-.

Movia Modri Pinot noir 2010 : nez très marqué vanilla et café, écoeurant, pas de finesse. Moyen.

Movia Essenca Merlot 2008 : robe sombre, nez réduit, désagréable, bouche avec un peu de gaz, pas si sucrée. Il se goûte mal, a priori une bouteille défectueuse. B-.

Très belle soirée (avec un super menu), et des vins alternant le meilleur comme le pire. Les blancs de Movia sont exceptionnels, très originaux, alors que les rouges ne sont pas d'une grande qualité et en plus assez standardisés.

movia wines

 

Posté par tomy63 à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2016

Dr Thanisch (Allemagne) ****

Dr Thanisch - Berncasteler Doctor Riesling Auslese 2012 : (AP 6 13, 7% vol.) couleur paille, nez bien marqué par le côté minéral du Berncasteler Doctor, pierre-à-fusil, un peu d'hydrocarbure, agrumes et fruits exotiques. La bouche est perlante, légère, aérienne à 7%, sucrée, beaucoup d'agrumes et de fruits exotiques encore, parfaitement équilibrée grâce à une bonne acidité, on sent le grand terroir en-dessous. Finale assez longue sans être exceptionnelle non plus. Un grand vin, encore tout jeune, mais déjà très bon et facile à boire, l'aromatique est assez simple mais va se complexifier avec le temps. Note : 17,5/20.

bernkasteler 2012

 

Posté par tomy63 à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 décembre 2016

Ferme de la Sansonnière - Mark Angeli (Thouarcé) *****

Ferme de la Sansonnière - La Lune (Vin de France) 2010

Couleur : or pâle, un peu évoluée.

Nez : expressif, sur la noisette, le coing assez mûr et l'abricot. Quelques notes pâtissières aussi (tarte aux pommes ?), légères notes oxydatives de pommes blettes.

Bouche : attaque vive, très belle tension, beaucoup d'acidité, du fruit (coing, abricot), un tout petit peu de sucre (10gr ?). Bien équilibrée.

Finale : très longue, fraîche, portée par une belle acidité, un peu plus sur les agrumes.

Note : 18/20. Très beau vin, déjà délicieux et qui devrait pouvoir tenir quelques années.

P1040339

Joli reportage ici : http://www.wineterroirs.com/2014/08/mark_angeli_ferme-de-le-sansonniere_anjou_loire.html

 

 

Ferme de la Sansonnière - Coteau du Houet 2006 : (Moût de raisins..., vignes sur Bonnezeaux, 155gr SR) Couleur ambrée, très beau nez sur le coing, le miel, l'abricot sec, l'ananas rôti. L'attaque en bouche est sirupeuse, sur les arômes du nez, mais la fin de bouche manque un peu d'acidité malheureusement, et la finale est légèrement marquée par l'alcool. C'est quand même mieux le lendemain. Pas un grand millésime pour les liquoreux... Note : 15,5/20.

 

Posté par tomy63 à 13:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 décembre 2016

Anne et Hervé Sigaut (Chambolle-Musigny) ***

Passage au domaine à l'entrée du village de Chambolle-Musigny, juste en face de la parcelle des Gruenchers, où nous sommes accueillis par Hervé Sigaut. Ici on commence à s'inquiéter de la canicule et du manque d'eau pour le millésime 2015. Les 2014, dont certains sont encore en train de finir la malo s'annoncent plutôt bien, avec plus de quantité que 2012 et 2013. Dégustation d'une petite heure à la cave des vins suivants :

Chambolle Les Beaux bruns 2011 : vin assez fin, sur les fruits rouges, pas une grosse matière mais beaucoup de fraîcheur grâce à une belle acidité. B+.

Chambolle 1er cru Les Chatelots 2012 : (1/3 fût neuf) nez de fruits rouges et noirs, bouche un peu grasse et beurrée en attaque mais qui manque un peu de matière en fin de bouche pour un premier cru, tannins encore un peu serrés en finale. B.

Chambolle 1er cru Les Sentiers 2013 : (millésime très réussi ici d'après le producteur avec de la fraîcheur mais aussi des bonnes matières) plus sombre, beau nez sur les fruits noirs, avec des épices et de la réglisse. Bouche plus concentrée que les autres, avec des tannins présents mais de belle qualité, bonne longueur. TB.

A la vente seulement ces trois vins à 24, 36 et 39€, ainsi que le Morey 1er cru Les Charrières 2013 à 30€. Tout le reste est déjà vendu, notamment le 1er cru Les Groseilles, nouvelle parcelle du domaine. Légèrement déçu au final de n'avoir goûté que 3 vins et de ne pas avoir pu comparer les différents climats sur le même millésime (même sur fût). Les vins m'ont semblé un peu en-dessous de ce que j'avais goûté au SVI de Lyon, et ont souffert de la comparaison avec ceux de G. Barthod.

sigaut

 

Goûtés au SVI Lyon 2014 :

Chambolle Derrière le four 2012 : très beau nez fruité, fruits rouges, un peu de fruits noirs, notes florales, tout en finesse, assez long pour un village. TB. (+- 17-17,5/20).

Chambolle 1er cru Fuées 2012 : plus puissant, plus tendu, plus de matière, plus long, un peu le même fruité, moins floral. A attendre un peu mais c’est un régal en l’état. Confirme que 2012 est excellent en Côte de Nuits. TB+. (+-18/20).

Morey 1er cru Charrières 2011 : fruit plus cuit, plus d’épices, plus puissant mais moins de matière. Effet millésime sûrement. TB-.

sigaut fuees

 

Sigaut Chambolle Les Bussières 2012 : (FDGV 2015) semble toasté, peu de matière. B-.

 

Sigaut Chambolle Les beaux bruns 2011 : regoûté en bouteille près d'un an et demi après mon passage au domaine, il s'est encore mieux goûté, beau nez plein de fruits rouges, surtout de la cerise, idem en bouche avec beaucoup de finesse, des tannins imperceptibles, de la fraîcheur, et un peu plus de matière qu'au domaine, d'une grande buvabilité. Longueur moyenne. Tout ce qu'on demande a un bon Chambolle "village". TB. (+- 17-17,5/20).

 

Sigaut - Chambolle-Musigny Derrière le four 2012 : (soirée LPV) robe grenat assez sombre pour du pinot, nez moyennement expressif, peut-être un peu jeune, il s'est refermé depuis ma dernière dégustation, sur le cassis, la mûre, la cerise, certains évoquent la syrah, d'autres le gamay, en se réchauffant un petit côté crème brûlée dans le fond. Bouche assez légère, peu tannique, beaucoup de fruit, assez frais, il manque un peu d'épaisseur par rapport aux suivants même si c'est tout à fait correct pour un village. Longueur moyenne. B+.

 

Posté par tomy63 à 03:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]