27 août 2016

Guide vert RVF 2017

Comme tous les ans la sortie du guide vert RVF doit être pris comme un guide, c'est-à-dire qu'il ne faut pas le considérer comme une vérité absolue mais comme une aide pour piocher quelques idées de domaines à essayer. On retrouve toujours la même présentation, très efficace, la même philosophie qui privilégie vraiment les vins de terroir et assez souvent la biodynamie (contrairement au Bettane & Desseauve ?) et beaucoup plus de nouveaux domaines que l'an dernier. Les quelques pages supplémentaires avec quelques adresses de cavistes, hôtels et restaurants ne sont par contre pas très utiles car trop peu développées. Mais le guide vert reste quand même la référence des guides, et de loin.

 

En Alsace meilleures notes (18,5) pour Boxler Riesling Sommerberg D 2014 et Weinbach Riesling Schlossberg Ste Catherine 2014. Deux nouveaux domaines Frédéric Mochel et Rémy Gresser.

Dans le Beaujolais meilleure note (19) pour le Morgon Côte du Py 2014 de Desvignes, suivi (18) du Mogon Passerelle de Mee Godard, MàV clos du MàV 2014 de Labruyère, Les Vignes centenaires 2014 de T. Liger Belair et La Rochelle 2014 du Ch. Des Jacques. Georges Descombes passe à 2 étoiles. Nouveaux domaines : Mee Godard, Thillardon, Julien Duport, Julien Sunier, Domaine de Fa et Domaine des Marrans.

A Bordeaux on retrouve les habitués en haut du classement : Pétrus, Lafleur, Ausone, Margaux, Haut Brion, Mission Haut Brion, Yquem… A prix abordable bonnes notes chez Fleur Haut Gaussens, Reignac, Mirambeau Papin, Bel Air La Royère, Château de Carle, Clos puy arnaud, La Rousselle. Dans le Médoc bons rapports q/p chez Lilian Ladouys, Petit Bocq…, en Graves chez Respide Médeville, Crabitey, Chantegrive… et en Sauternes Château d’Anna ou La Bouade. Vieux Certan et Fargues passent à 3 étoiles. Nouveaux domaines : Jean Faux, La rose figeac, Rochebelle, Clos des lunes, domaine de l’alliance. Star de l’année : Château Fonroque. A noter la présence de Liber Pater avec des notes allant jusqu’à 19.

En Bourgogne Les clos 2014 de Dauvissat domine (19) sur Chablis. En Côte de Nuits on retrouve les habitués Dugat-Py, Leroy, DRC, Roumier, Trapet, Dugat, Perrot-Minot, Vougeraie, Rossignol Trapet et Bart dont le Chambertin Clos de Bèze 2014 (19,5) passerait presque pour bon marché (95€) à côté des autres. Idem en Côte de Beaune où d’Auvenay, Coche-Dury, Sauzet et Comtes Lafon arrivent en tête avec leurs grands crus inabordables. En Côte chalonnaise meilleure note (17,5) pour le Givry 1er cru A vigne rouge 2014 de F. Lumpp. Dans le Mâconnais le Pouilly Fuissé 35e vendange 2014 de Guffens devance (18,5) le Pouilly Les crays des Bret Brothers, le Pouilly Secret Minéral de Jeandeau et Les Birbettes du Château des Rontets (18). Les bons rapports q/p sont très rares : Marsannay de Bart, Maranges de Regnaudot, Savigny de J&M Ecard, Mercurey de Theulot-Juillot, Mâcon de Nicolas Maillet, Lassarat, Saumaize…, Chablis d’Olivier Merlin, Grossot, Côtes d’Auxerre de Goisot... Jean Chartron et Pattes Loup passent à deux étoiles. Nouveaux domaines : B. Leroux, Ch. De Béru, Ch. De Chamilly, Agnès Paquet, Gilles Morat, JB Ponsot, Marc Roy.

En Champagne meilleures notes pour Krug 2002 et Cristal rosé 2007 (19,5). A prix plus abordable Pascal Doquet, Egly Ouriet cuvée VP, Veuve Fourny, MN Ledru, Christophe Mignon, Guiborat, A. Jacquart s’en sortent bien. Pascal Doquet passe à 2 étoiles.

En Corse le Comte Abatucci est désormais le seul à avoir les 3 étoiles. Meilleures notes (18) pour Ministre Impérial rouge 2014 d’Abatucci, Patrimonio rouge carco 2014 d’Antoine-Marie Arena et Patrimonio rouge Grotte di Sole 2014 de Jean-Baptiste Arena.

Dans le Jura, meilleures notes (19) pour le Vin jaune 2008 de Labet et Les Vignes de mon père 2005 de Ganevat. Nouveau domaine La Tournelle.

Dans le Languedoc, Les Aurelles et Peyre Rose passent à 3 étoiles, le Mas des Brousses monte à 2 étoiles. Nouveaux domaines : C. Peyrus, Domaine Henry, Vignes oubliées, Les Hautes terres, Réserve d’O, Dernacueillette. Meilleures notes pour le Passerillé rouge 2010 du domaine Henry (18,5) et Oro 2001 de Peyre Rose devant des vins des Aurelles, autres Peyre rose, Aupilhac, Barral, Clos Maïa, Terrasse d’Elise Hauts de Carol’s et La Garance.

Dans la Loire, meilleures notes en Muscadet (17,5) chez La Haute Févrie et Vincent Caillé, dans l’Anjou pour R. Leroy Montbenault 2014 (19,5) et Rougeard Clos du Bourg 2012, Bernaudeau Nourrissons 2014 (19), en Touraine pour Huet Mont Moelleux 1e trie 2015 (19,5) et Alliet Coteau de Noiré 2014 (18,5), en Centre-Loire pour Dagueneau Silex et Astéroïde 2014 (19). Chidaine et Alphonse Mellot passent à 3 étoiles. Nouveaux domaines : Terres d’Ocre en Saint-Pourçain, Clos de la Meslerie, A. Revillot, Belle-vue, Domaine de l’R, La Lande, Montcy, Sablonnettes, Les grandes vignes, P. Tessier, Renaudat, Porte St Jean,V. Caillé.

En Provence meilleure note pour Tempier Cabassaou 2014 (17,5). Coup de cœur pour Clos St Joseph. Nouveaux domaines : Château Barbeyrolles, Villa Beaulieu.

Dans le Rhône nord meilleure note pour l’Hermitage rouge 2013 de Chave et Cote Brune 2013 de Jamet (19,5) devant Vernon 2014 de Vernay (19)… Bonne note (18, 36€) pour la Côte Rôtie Maestria 2014 du domaine Levet ou Deponcins de Villard (18). Dans le Rhône sud Rayas rouge et blanc 2006 sont à 20, les CdP 2014 du Mont-Olivet, Vieux Donjon, Gradassi, Marcoux. Plein de bons rapports q/p chez l’Oratoire St Martin, Vignerons d’Estézargues, Bernardins, Richaud, Domaine des Tours, Jean David, Ferme St Martin, Alary, La Canorgue, Chaume Arnaud, Clos des grillons… Gonon, Mont Olivet et Vieux Donjon passent à 3 étoiles. Nouveaux domaines : Curtat, Chambeyron, Pegaü, Balthazar, Or de line, La Roubine, Levet.

Dans le Roussillon le Clos du rouge gorge passe à 2 étoiles. Nouveaux : La cave de l’Etoile et domaine du Traginer. Meilleures notes pour La roque et Muntada de Gauby (18,5) devant L’Ubac 2013 du Clos du Rouge gorge, le Maury 1985 du Mas Amiel, le Maury 1996 des Terres de Fagayra, le Rivesaltes 1984 du domaine de Rancy et le Rivesaltes 25ans de Vaquer (18).

En Savoie meilleure note pour Améthyste rouge 2014 des Ardoisières (18) devant  Le Feu 2014 de Belluard et Mondeuse Marie Clothilde 2015 du Cellier des Cray (17,5) devant des vins de Giachino, Dupasquier, Vignes de Paradis, Fils de C. Trosset. Nouveau domaine Fabien Trosset.

Dans le Sud-Ouest Camin Larredya est le premier à passer à 3 étoiles. Nouveaux : Chiroulet, Lestignac, Bouscassé, Hauts de Caillevel. Meilleure note pour le Jurançon Au Capceu 2014 de Camin Larredya (18,5) devant le Vin de voile 2000 de Plageoles, Monbazillac madame 2012 de Tirecul la gravière et Clos Joliette 2008 (18).

 

Posté par tomy63 à 22:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 août 2016

Labet (Rotalier) ****

Labet - Côtes du Jura Fleur de marne La Bardette 2006 : (100% chardonnay ouillé, en vieux fûts) couleur or, nez exubérant avec le beurré caractéristique du chardonnay, des notes de fruits jaunes bien mûrs, un côté floral, de la pierre à fusil et de l'amande dans le fond. Bouche très vive avec une acidité mordante, puissante, légèrement grasse, d'abord beurré toujours avec des fruits jaunes et de la pierre à fusil puis de plus en plus sur les agrumes avec une légère amertume en fin de bouche. Bonne longueur, sur les agrumes, un peu de fruits secs et de noisette. Bon vin, mais le style manque un peu de finesse à mon goût. Note : 15,5/20.

domaine-labet-la-bardette

 

Posté par tomy63 à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 août 2016

Yvan Bernard (Montpeyroux) **

Passage au domaine avec dégustation en bouteille de :

Côtes d'Auvergne blanc Oppidum 2015 : (100% chardo, cuves, sans malo) très bon chardonnay, assez floral, citronné, un peu de réglisse, vif, avec un peu de gras en bouche, une assez bonne longueur, frais pour du 2015. TB-.

Côtes d'auvergne rouge Les dômes 2015 : (gamay et pinot) nez très fruité, plein de fruits rouges, qui fait surtout gamay, la bouche n'a pas une grosse matière mais c'est frais, fruité, très gouleyant. TB-.

IGP Puy de dôme Petrosus 2015 : (pinot, sols argilo-calcaires surtout) un peu d'élevage caramel/vanille au nez, bouche assez mûre, bonne acidité, tannins un peu trop présents en finale, l'élevage a besoin de se fondre aussi, même si ce n'est pas trop marqué (fûts d'un vin ou plus). B.

IGP Arkose 2014 : (gamay sur arkose = granit) Beaucoup de poivre blanc au premier nez, un beau fruité, bouche vive avec une belle matière, pas de sensation d'élevage, tannins plus fondus que dans le précédent, plus long que les Dômes. TB.

IGP Les Terrasses 2014 : (syrah sur arkose) Assez fin pour de la syrah, beaucoup de fruit, pas très tannique, avec un peu de violette et de poivre, un peu moins long et moins gourmand qu'Arkose. TB-.

Terrasses 2015 : goûté en cuve d'assemblage, pas tout à fait en place.

 

 

 

Yvan Bernard - IGP Puy-de-dôme "Petrosus" 2012 : (100% pinot noir, fûts de 3à6vins), puissant, très tannique, beaux fruits rouges et noirs, violette, grosse matière, bonne longueur, pas de bois ressenti. A attendre, bon potentiel. TB-. (15/20).

"Arkose" 2012 : (100% gamay, fûts de 1à2vins), couleur assez sombre pour lui aussi, moins tannique et moins puissant que le précédent, très fruité, cerise croquante, là aussi belle matière et bonne longueur. Je l'aurais servi avant Petrosus personnellement, mais Yvan Bernard trouve Arkose plus puissant lui. Du bon travail en tout cas.TB-. (15/20).

"Les Dômes" 2013 côtes d'auvergne : (gamay, pinot noir) réduction et un peu de gaz à l'ouverture, très bien après quelques heures de carafe, beaucoup de fruits, bonne acidité, frais et agréable. B+.

yvan bernard

 

Posté par tomy63 à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vignoble de L'arbre blanc - Fred Gounan (Saint-Sandoux) ***

Visite au domaine de l'Arbre blanc 

 

P1060058

 

Tous les vins goûtés sont des 2013, sur fût (pour encore 2-3mois, il y aura ensuite un retour en cuves avant l'embouteillage). Les cuvées ne sont pas encore déterminées, mais en tout cas il y aura un assemblage. Bonne nouvelle, il y aura pas mal de vin en 2013, la récolte a été bonne contrairement à 2012.

blanc "Les Fesses" en 1/2 muid : (pinot gris infusé dans du sauvignon, à moins que ce soit l'inverse, sans soufre, pour tous les blancs!) couleur or, tirant même sur l'orange, le nez est déconcertant, il fait presque liquoreux, avec du miel, de l'abricot, des notes florales, un côté thé vert. La bouche est bien sèche, avec une bonne matière, de l'acidité, de la longueur, l'aromatique ressemble à celle du nez, mais le vin n'est pas particulièrement tannique contrairement aux vins oranges. Très original, une curiosité à découvrir.

blanc "Les Fesses" fût 220L : nez plus expressif, plus marqué par un côté vanillé, plus mielleux, il fait encore plus liquoreux. La bouche est un peu plus vive en attaque, plus grasse, mais moins acide en finale.

blanc jus de presse fût 220L : le nez ressemble à un marc de raisin, sur l'abricot sec notamment. La bouche est épaisse, avec de très légères notes oxydatives. Belle longueur aussi. A regoûter absolument quand tout sera assemblé.

rouge haut de parcelle 1/2 muid : (100% pinot noir, sans soufre, comme tous les rouges) beaucoup de réduction au nez, mais une réduction "minérale" que le vigneron apprécie et non pas sur des notes d'étable désagréables. Bouche légère et fruitée, sur la groseille et la framboise. Le vin le moins convaincant de la série pour moi.

rouge bas de parcelle 1/2 muid : rien à voir avec le précédent, pas de réduction ici, de beaux fruits noirs de pinot assez mûr, belle matière avec des tanins de qualité. Très prometteur.

rouge assemblage haut et bas fût 220L : très légère réduction, entre fruits rouges et noirs, bonne acidité comme tous les vins, un vin gouleyant.

rouge haut de parcelle fût 220L : un peu plus de réduction, plus sur les petits fruits rouges acidulés, moins de matière que le précédent mais plus que le 1/2 muid, très gouleyant aussi.

 

 

Vignoble de L'arbre blanc - Les Orgues 2011 Vin de France : (100% pinot, élevage en fûts environ 2ans, pas de soufre, égrappage entre 20 et 40%) Le nez est marqué par le vinaigre, le vernis, avec un côté kriek voire de la prune. En bouche beaucoup de vinaigre, du vernis. Dommage car les tanins étaient très fondus et la matière intéressante. Probablement un problème de bouteille. NN.

arbre bl

 

Vins dispo ici : http://www.levertetlevin.com/domaine?prodID=1207

Joli reportage ici : http://www.wineterroirs.com/2014/07/vignoble_larbre_blanc_auvergne_frederic_gounan.html

 

 

 

Passage au domaine pour goûter les 2015, la qualité est vraiment au rendez-vous, et il y a un peu plus de quantité que d'habitude. Le grand millésime annoncé se confirme. Les 2016 devraient pas être trop mal, la grêle n'a pas touché les vignes et le mildiou a été traité à temps. Un vin jaune est en prépration (un fût de 2013 et un de 2014, sauvignon et pinot gris)... Les 2015 :

Blanc 100% jus de goutte ½ muid 500L : (toujours du pinot gris infusé dans du sauvignon, sans soufre) Couleur qui tire sur le rose pâle, sur la rhubarbe et le pamplemousse, bouche un peu pataude qui manque de tension, a priori normal à ce stade de l’élevage, finale épicée intéressante.

Blanc 20% jus de presse fût 220L : nez plus complexe avec rhubarbe, pamplemousse, pêche blanche, amande, très bonne matière, finale sur de fins amers, ça s’annonce grandiose.

Blanc avec des fins de presse 220L : un peu moins de complexité au nez, bouche légèrement tannique, belle longueur aussi. Ces 2015 s’annoncent très bien.

Blanc 100% jus de goutte 600L : d’abord un peu réduit puis proche du premier mais un peu plus de vivacité en bouche, finale épicée aussi.

Rouge parcelle du haut 600L : nez avec une réduction « minérale » de la pierre à fusil, bouche assez gourmande sur les fruits rouges, très frais et très fruité.

Rouge bas 600L : nez moins en place que le précédent, mais bouche un peu plus tannique avec surtout une grosse matière, des tannins ultra fins, belle longueur.

Rouge haut 220L : plus proche de la fin de l’élevage que les 600L, très beau nez plein de fruits rouges confiturés, des notes florales, bouche ultra fruitée, ça descend tout seul.

Rouge bas 220L : on retrouve les fruits mûrs du millésime, ça ne manque pas d’acidité pour autant,à peine moins bien que le fût précédent, moins en place.

Blanc 100% jus de goutte ½ muid 500L : (même fût que le premier) regoûté en « fin » de dégustation, manque toujours d’un peu de tension.

100% fin de presse sur cuve : superbe nez, pêche, mangue, rhubarbe, amande, fleurs sucrés, un peu plus sec en bouche, belle matière, légers tannins, finale acidulée avec de fins amers et des épices.

Petites orgues 2014 en bouteille : (embouteillé depuis 2mois environ, commercialisation dans quelques semaines) Très légère réduction mais elle disparaît vite, nez sur la griotte, fruits rouges, pointe de volatile, ça pinote pas vraiment comme souvent avec les vins de l’Arbre blanc, on se demande si c’est vraiment du 100% pinot ou s’il y a pas un peu de gamay. Très bien en bouche, peu tannique, très gouleyante, pleine de fruits rouges, quelques notes florales, avec beaucoup de fraîcheur. La bouteille se vide dangereusement...

 

Posté par tomy63 à 13:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 août 2016

Olivier Pithon (Calce) ****

Olivier Pithon - Le Pilou Côtes du Roussillon 2007 : (100% carignan, 18mois en demi muids, rendements 20hL/ha, vignes 100ans pour la partie calcaire, 60ans pour les schistes, 2000bts) Robe grenat, nez expressif sans traces d'évolution, sur le cassis, la cerise, avec un peu de menthol, de garrigue et de cacao. Bouche avec un peu d'alcool à l'ouverture mais parfaite après quelques heures d'ouverture, dans un style pas très concentré ni opulent, mais sur la tension, la minéralité avec une fraîcheur digne d'une syrah du rhône nord, sur les fruits noirs, les épices de garrigue, le cacao, encore très jeune, tannins bien fondus. Finale très longue, fraîche et tendue. Excellent vin avec beaucoup de finesse pour des carignans du roussillon. Note : 17,5/20.

Pithon pilou 2007

 

Posté par tomy63 à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 août 2016

Georges Vernay (Condrieu) *****

Passage au caveau du domaine Geaorges Vernay où nous sommes reçus par le mari de Christine. C’est parti pour prêt d’1h30 de dégustation et de discussion dans la bonne humeur :

P1060435

Le Pied de Samson Viognier IGP Collines Rhodaniennes 2014 : nez classique d’abricot, de pêche et de fleurs blanches, pas trop exubérant pour du viognier, la bouche est vive à l’attaque, avec une belle fraîcheur, finale un peu courte, très légèrement saline, on y retourne volontiers. TB-.

Terrasses de l’Empire Condrieu 2014 : là aussi un nez classique pas trop exubérant, plus floral que Samson, une touche de violette, bouche très fraîche avec une acidité plus étirée que sur Samson, finale longue et saline. Regoûté en bouteille un an après, le nez est exubérant, très Condrieu, bouche assez grasse avec une très belle acidité qu'il manque trop souvent sur l'appellation. Du très haut niveau dès cette cuvée. TB+.

Coteau de Vernon Condrieu 2013 : le nez est encore un peu vanillé, plus épicé que les précédents, bouche puissante, grasse, très bonne acidité, finale très longue, avec beaucoup d’épices et de réglisse. A attendre un peu pour que l’élevage finisse de se fondre. Gros potentiel. TB+.

P1060429

Blonde du Seigneur Côte Rôtie 2013 : (assemblage des parcelles Senons, Lancement et d’une partie de Maison rouge, 95% syrah, 5% viognier) Beau nez de fruits rouges et noirs, élevage très bien intégré, bouche assez légère, belle matière, fraîche, finale légèrement poivrée, peut-être encore un peu serrée mais il vient juste d’être mis en bouteille. TB-.

Maison Rouge Côte Rôtie 2012 : (100% syrah) plus sombre que le précédent, très beau nez sur des fruits noirs, un élevage parfaitement fondu, des épices. Grosse matière en bouche, mais de la fraîcheur, belle qualité de tannins, finale très longue. Excellent en l’état et sûrement encore mieux dans quelques années. TB+.

vernay historique

 

 

Georges Vernay - Condrieu "Coteau de Vernon" 2009

Couleur : or pâle, assez sombre pour un Condrieu.

Nez : moyennement expressif, c'est mieux après quelques heures d'ouverture mais il ne sera jamais complètement ouvert. Il est néanmoins subtil, légères notes beurrées, quelques notes classiques de fleurs blanches et d'abricot dans le fond, mais aussi des agrumes, un peu exotique (ananas).

Bouche : elle est incroyable, puissante, vive, très tendue, avec beaucoup de minéralité, grasse, toujours avec des notes beurrées, des notes florales, des agrumes, de l'orange (il a un petit côté Hermitage du coup), un peu de pêche, d'abricot et d'ananas aussi. Pas de bois ressenti. Les arômes du viognier restent dans le fond, c'est la minéralité du terroir qui est au premier plan.

Finale : très longue, tendue, fruitée, jamais trop lourde.

Note : 19/20. Un grand vin, pas encore tout à fait à son apogée. Il semble pouvoir s'améliorer, surtout au nez. Il surclasse largement tous les autres vins de l'appellation que j'ai pu goûter, notamment Vertige 2009 de Cuilleron où l'élevage semble presque grossier à côté de ce Vernon.

P1050164

Informations complémentaires sur le site du domaine : http://www.domaine-georges-vernay.fr/les-vins/

 

Posté par tomy63 à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 août 2016

Patrick Baudouin (Chaudefonds-sur-Layon) *****

Patrick Baudouin - Coteaux du Layon "Après minuit" 1997 : (100% chenin, 11% vol. d'après la contre-étiquette mais probablement moins en réalité, environ 350gr de SR) Couleur ambre foncé, nez expressif qui fait encore assez jeune avec beaucoup de pâte de coing caractéristique des chenins liquoreux mais aussi beaucoup d'autres arômes, plus que le Suronde Victor & Joseph 1996 : fruits confits, rhubarbe, abricot, figue, prune, mangue, caramel... Attaque en bouche très sirupeuse, concentrée et sucrée, peu d'acidité au départ mais elle arrive en quantité suffisante sur la fin de bouche et la finale, à nouveau on trouve le coing, la rhubarbe, la figue. Finale très longue, avec juste ce qu'il faut d'acidité pour que le vin soit équilibré, même s'il y en a un peu moins que dans le Suronde V&J, un peu plus de fruits secs (abricot, dattes) un peu de cannelle. Un liquoreux exceptionnel ! Note : 19,5/20.

baudouin après minuit 1997

après minuit 1997 back

Le domaine a produit "Après Minuit" en 1995 et 1997. Mais il y a aussi eu en 1997, en plus des habituels Bruandières, SGN et Maria Juby, l'extrêmement rare "Les sens du chenin" 690gr SR pour 1% d'alcool !

 

 

Patrick Baudouin - Anjou "Glanées" 2006 : couleur entre paille et or pâle, peu évoluée, nez moyennement expressif, sur l'abricot, l'ananas et des touches oxydatives de noix. Bien mieux en bouche, dans un esprit demi-sec, tendue, beaucoup d'agrumes, de l'ananas, et toujours ces notes oxydatives. Très bonne longueur, beaucoup de fraîcheur. Note : 17,5/20.

bauduin

 

Anjou blanc 2010 : (goûté blind pour le Wine blog trophy) la robe est presque or pâle, peut-être un peu évoluée (ou alors un vin non filtré avec une légère macération ?), le nez est expressif, sur la poire, la pomme blette, un côté pâtissier (farine ? levure ?) qui me rappelle des vins à quantité de soufre limitée comme chez Mosse ou Mélaric. La bouche est vive, toujours sur les mêmes notes de poire, de pomme blette, bonne fraîcheur, ça manque juste d'un peu de matière. Longueur moyenne. Un bon vin, dans un esprit quasi nature. On s'est pas moqué de nous avec cet échantillon. Note : 15/20.

 

Posté par tomy63 à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 août 2016

Les Déplaude de Tartaras (Tartaras) ***

Les Déplaude de Tartaras - Poussières d'étoile 2015 : (IGP Collines rhodaniennes, chardonnay et viognier, élevage cuve 6 mois) Couleur or pâle aux reflets verts, nez plutôt marqué viognier, abricot, pêche, fleurs blanches, un peu d'agrumes aussi. Bouche vive, avec une acidité remarquable pour 2015, le viognier emmène un peu de gras, de l'abricot et de la pêche, pendant que le chardonnay apporte de la tension et des notes citronnées. Bonne longueur, finale fraîche, légèrement saline. Très beau vin. Note : 16,5/20.

 

Les Déplaude de Tartaras - Le Monde à l'envers 2014 : (ravat blanc, clairette, viognier, 8 mois en barrique) Couleur or pâle aux reflets verts, nez expressif, avec des notes de fleurs blanches, de pêche, d'abricot, de fenouil, un petit côté beurré également apporté par l'élevage (et par le ravat?) déjà bien intégré. La bouche est puissante, très grasse, massive, sur des notes florales, de l'abricot, un peu de poivre blanc, avec un peu d'acidité mais pas assez pour étendre suffisamment le vin à mon goût. Finale de bonne longueur, mais un peu lourde. Au final, plus de complexité que dans la cuvée Poussières d'étoile (élevage cuve), mais un peu moins de fraîcheur et de plaisir. Note : 14,5/20.

monde a l'envers 2014

 

 

Goûtés lors du salon In Vin Bio veritas 2015 :

Poussières d'étoile IGP Collines rhodaniennes 2014 : (viognier et chardonnay) le viognier domine, abricot, notes florales, assez gras, mais bonne acidité pour du viognier. TB-.

Hop là 2013 : (gamay) gamay classique, léger, fruité, frais, manque un peu de matière. B.

Ciel d'orage 2014 : (gamay, pinot noir, syrah) bonne matière ici, vin léger, gouleyant, fruits rouges, poivre, tanins bien fondus. B+.

Tout compte fait 2014 : (pinot noir, 10% syrah) bonne matière aussi, tannins plus ronds encore, moins de poivre, plus de fruits rouges, frais et gouleyant. TB-.

La Chanse 2013 : (syrah) très poivré, fruits rouges et violette, moins de matière que le précédent, tannins un peu secs en finale. B.

 

Posté par tomy63 à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]