Comtes Lafon - Volnay 1er cru Santenots du milieu 2006 : couleur rubis foncé, assez sombre pour l'appellation, nez très discret à l'ouverture, un peu mieux le lendemain, sur des fruits noirs, cassis, mûre, cerise, des notes fumées et des épices. La bouche est puissante, avec des tanins encore bien présents mais de grande qualité, jamais asséchants, une bonne acidité, les fruits noirs assez mûrs du nez mais aucune sucrosité, des épices, le vin est assez austère en l'état. Finale longue, tannique, épicée. Probablement un futur grand vin, mais à attendre impérativement, il n'offre pas un plaisir immense en ce moment. Note : 17,5/20.

santenots 2006

 

Comtes Lafon - Volnay 2002 : robe assez foncée pour du pinot, légèrement évolué. Nez épicé, avec de la fraise écrasée, de la cerise noire que je place plutôt en Rhône sud. Avec l’ouverture il pinote un peu plus. Bouche fine, légère, tannins parfaitement fondus, beaucoup de fruits, très frais et très facile, encore jeune pour 2002. Longueur moyenne, même si là aussi c’est du Village de haut niveau. Note : 17/20.

volnay lafon

 

 

Comtes Lafon - Volnay 1er cru Santenots du milieu 2015 : robe violine, nez très fruité, avec un peu de violette, bouche croquante, gourmande, juteuse, fraîche, avec une belle tension derrière. Très prometteur, déjà délicieux. TB+.

Comtes Lafon - Volnay 1er cru Santenots du Milieu 2011 magnum : on reconnait la parenté avec le vin précédent, un peu moins croquant, mais beau fruité, fin, avec cette belle tension. TB+.

Meursault Clos de la barre 15 : très gourmand avec du citron confit et de l'amande, belle tension, épais sans être beurré. TB.

Meursault 1er cru Charmes 15 : proche du précédent, avec un peu plus de tout. TB+.

Volnay 1er cru Santenots du milieu 15 : déjà goûté en "apéritif", on ne résiste pas à le regoûter, toujours aussi bon, même dans une série différente. TB+.