Paul Blanck ****

Riesling Patergarten 2012 : riesling facile, qui « muscate » un peu, raisins et fruits blancs. B-.

Riesling Schlossberg 2010 : le nez pétrole légèrement, panier de fruits très mûrs, des agrumes et des fruits jaunes, bouche tendue, fruitée, très gourmand et très long. Mon coup de cœur n°1 du salon. TB+.

Riesing Schlossberg 2002 : à peine moins tendu que 2010, très beau fruité, encore plus exotique que 2010. TB.

Riesling Furstentum 2007 : plus de pétrole, moins mûr, plus sur les fruits blancs. B+.

Riesling Furstentum 1995 : plus citronné que le précédent, tire sur la noisette. B.

Riesling Furstentum 2007 SGN : beaucoup de miel et d’ananas, équilibre sucre/acidité parfait. TB+.

Riesling Schlossberg VV 1990 : très difficile à goûter derrière la SGN, ça semble sec et citronné, évolué.

Riesling Schlossberg VV 1985 : idem, difficile de donner un avis, mais ça semble un peu trop évolué à mon goût, peu de fruit, beaucoup de résine, de pétrole, de minéralité, de la noisette, complexe. Accueil très généreux sur le stand, comme pour tous les domaines alsaciens.

 

Gustave Lorentz **

Riesling Kanzlerberg 2007 : style tendu, citronné, sec, notes de pétrole. B.

Riesling Altenberg de Bergheim 2008 : comme le précédent, sec et citronné, un peu plus gras, pétrole et résine, mériterait d’être attendu encore un peu. B+.

Pinot gris altenberg de bergheim 2008 : demi-sec, nez discret, bouche sur les fruits blancs, litchi, un peu écœurante au niveau aromatique, c’est pourtant assez vif, les 45g de résiduel ne se sentent pas. Pas convaincu. B-.

Gewurz Altenberg 2007 VT : assez frais et pas trop caricatural, bonne acidité, léger en sucre (70-80g). B+.

 

Seppi Landmann ***

Riesling Vallée noble 2012 : très simple, sec et citronné. B-.

Sylvaner cuvée Z 2012 : litchi, fait un peu gewurz, de l’anis aussi, assez vif. B.

Gewurz Zinnkoepflé VT 2012 : pas trop caricatural, bien équilibré, vif et frais. TB-.

PG Zinnkoepflé VT 2011 : très liquoreux et concentré, tire sur la noisette, manque un peu de fraîcheur. B+.

 

Trapet ***

A Minima 2013 : (majorité sylvaner) vif, citronné, poire, très court. B-.

Riesling Riquewihr 2012 : résine, fruits blancs, bonne acidité, simple. B+

Riesling Schoenenbourg 2012 : nez discret, très tendu et citronné, long, à attendre, bon potentiel. TB-.

 

Leon Boesch **

Pinot gris Clos Zwingel 2012 : puissant, fruité, boisé bien intégré, noisette. B-.

 

Barmès Buecher **

Crémant brut zéro dosage 2012 : assez fin, fruité. B.

Sylavner Rosenberg 2011 : brioché, assez vif. B-.

 

Marc Kreydenweiss **** 

Pinot blanc Kritt 2013 : (salon Veyre-Monton) beaucoup d’agrumes, plein de fruit, très vif en attaque et légèrement perlant. Manque un peu de longueur. Parfait pour l’apéritif. TB-.

Andlau Riesling 2012 : le nez est brioché, pas de pétrole, tire un peu sur l’oxydatif, assez vif. Très original, mais pas trop mon style. B.

Val d’Eleon 2011 : (50% riesling, 50% Pinot gris) très gras, presque beurré, beaucoup de silex, original aussi. Pas trop de plaisir pour moi. B.

Riesling Wiebelsberg 2008 : riesling classique, pétrole, beaucoup d’agrumes, résine, belle tension, long, déjà prêt à boire mais encore vieillir sans problèmes. TB.

Riesling Grand Cru Kastelberg 2008 (soirée LPV) : (biodynamie, sols de schistes) Beau nez avec du terpène, divers agrumes, en bouche l’élevage se sent un peu avec des arômes briochés, c'est assez gras, moins tendu que les précédents. Encore un peu jeune peut-être. Bien fait, mais pas trop mon style. Il a plu à quasiment tout le monde. TB-.