Quelques impressions générales : 2012 semble être un très bon millésime sur Condrieu, nettement supérieur à 2011 bien plus léger donnant des vins souvent moins complexes et moins longs ou alors trop lours pour les producteurs qui ont forcé sur l'élevage. 2013 s'annonce difficile d'après les premiers échos, petites récoltes et probablement pas une qualité exceptionnelle. En rouge 2011 est assez frais, fruité, mais manque de matière et de longueur par rapport à 2010, les vins seront vite prêts à boire et permettront de patienter en attendant les 2010.

Les vins dégustés (notes à prendre avec précaution comme sur tous les salons, des fonds de verre, beaucoup de vins dans la journée, des bouteilles ouvertes depuis plus ou moins longtemps, des écarts de température, des notes prises rapidement....) :

ampuis

 

P. et C. Bonnefond ***

Condrieu Côte Chatillon 2012 : nez expressif, classique, plus fruité que le précédent, très gras, assez fin, moins puissant que La Chambée, bonne acidité et bonne longueur. TB (+- 17-17,5/20).

cote ch

 

Faury **

Condrieu Tradition 2012 : nez fermé, bouche correcte, mais manque de longueur et d'acidité. B-.

Condrieu La Berne 2012 : nez fermé, un peu plus puissant que le précédent, très gras, un peu plus long. Un peu mieux. B+.

faury

 

Niero ***

Condrieu "Ravines" 2012 : nez très fruité (pêche, abricot), bouche assez vive, pas très grasse par rapport à tous les précédents, fraîche, très sympa, très fruité, mais un peu court, plus ce qu'on attend d'un bon Côtes du Rhône que d'un Condrieu. TB- (+- 16,5/20).

Condrieu Chéry 2012 : beaucoup plus gras, vif là aussi, un peu plus minéral, plus long et plus complexe, assez frais. TB. (+- 17-17,5/20).

Condrieu Héritage 2011 : bonne acidité mais très boisé. B-.

niero

 

Gangloff ****

Condrieu 2012 : nez moyennement expressif, bouche très fruitée, abricot, pêche, légères notes exotiques, très grasse, grosse matière, avec une belle acidité qui l'empêche de tomber dans la lourdeur. Très long. Excellent si l'on aime ce style de Condrieu bien épais. TB+ (+-18/20).

Cote Rôtie Barbarine 2011 : très fruité, un côté un peu confit, voire fruits cuits, cerise, un peu épicé, très fin, belle acidité, frais et fruité. TB (+- 17-17,5/20).

ganglof

 

Pichon **

Condrieu 2012 : très floral, gras, un peu court, manque de fruit, acidité correcte. B+.

Condrieu Caresse 2012 : très gras, très floral, un peu de bois, manque d'acidité. B-.

pichon bis

 

Bonserine **

Condrieu 2012 : nez assez bizarre, toasté ?, très désagréable, mieux en bouche, assez vif et frais. B.

Bonserine – Côte-Rôtie 2009 (en off) : vin standardisé, fruits noirs, léger boisé/vanillé, tannins bien arrondis, mais manque de finesse, de longueur et de fraîcheur pour une Côte Rôtie. B-.

bonserine

 

 M. & S. Ogier ***

Condrieu Combe de Malleval 2012 : couleur pâle pour lui aussi, très fruité, beaucoup de violette, très expressif, gras, opulent, avec de la pêche et un léger côté exotique. Un style proche de Gangloff, peut-être encore plus démonstratif. Mais alors que Gangloff arrivait à ne pas tomber dans la lourdeur, ici ce n'est pas le cas (mais je commence peut-être à fatiguer). La première gorgée est superbe, mais j'ai peur qu'il devienne vite écoeurant. Très bien dans son style en tout cas. TB-/TB (+- 17/20).

condrieu ogier

 

Louis Chèze ***

Côtes du Rhône Viognier 2012 : assez gras, très fruité, vif, peu floral, légèrement épicé. Un peu court. Très bon rapport q/p (mais malheureusement très peu de concurrence dns cette gamme de prix sans les VdP des Collines Rhodanniennes). TB-.

Condrieu Pagus Luminis 2012 : plus gras, plus long, plus floral, plus classique que le précédent, ou plus "Condrieu", manque un peu d'acidité par rapport au Côtes du Rhône. TB-.

(Condrieu « Pagus Luminis » 2013 (100% viognier) Robe légèrement dorée par l'élevage en fûts, le nez est typique du viognier avec de l'abricot, des fruits jaunes bien mûrs, des fleurs blanches et peut-être une pointe de boisé/vanillé déjà bien intégrée. Bouche grasse, très aromatique, mais soutenue par une belle tension qui l'empêche d'être écoeurante, le bois ne se sent plus, longue finale avec quelques fruits exotiques. TB.)

Condrieu Brèze 2012 : plus foncé, un peu de bois, mais très fruité, tendu, gras, très long. On se rapproche du style Gangloff, dommage que ce soit un peu trop boisé. TB-. (+- 16,5/20).

IGP Ardèche Syrahvissante 2014 : robe rubis, nez réduit, un peu végétal, fruits rouges et poivre. Bouche légère, fruitée, peu tannique mais un côté vert et un peu de réduction gâchent le plaisir. Mieux après un tour en carafe. B-.

cheze

 

S. Montez - Domaine du Monteillet ****

Condrieu Les grandes chailles 2012 : vif, aromatique classique fruitée et florale, belle acidité, un peu minéral, long, pas très complxe peut-être. TB (+- 17-17,5/20).

Condrieu Chanson 2011 : bonne acidité, un côté brioché, fruits secs en bouche, me fait plus penser à un CdP blanc qu'à un Condrieu, un peu de bois. Pas mal mais pas mon style. TB-.

St Jo rouge "Cuvée du Papy" 2011 : beaucoup de fruits, pas mal de fruits rouges, tanins bien présents mais fins, frais et fruité, bonne longueur. TB-.

montez

 

B. Burgaud **

Côte Rôtie 2012 : couleur plus noire que Jamet, Montez voire Gangloff, nez assez fermé, bouche pas très expressive non plus, pas encore prêt. B.

 

Jasmin ***

Côte Rôtie 2011 : couleur assez sombre, très fruité, croquant, pas une grosse matière, un style tout en finesse, très bien dans son style. TB (+- 17-17,5/20).

jasmin

 

Jean-Michel Stephan **

Côte Rôtie 2012 : nez réduit (ou bretts ?), bouche un peu perlante. Vraiment pas terrible, je m'arrête là pour Stéphan. Moyen.