Passage au caveau du domaine Geaorges Vernay où nous sommes reçus par le mari de Christine. C’est parti pour prêt d’1h30 de dégustation et de discussion dans la bonne humeur :

P1060435

Le Pied de Samson Viognier IGP Collines Rhodaniennes 2014 : nez classique d’abricot, de pêche et de fleurs blanches, pas trop exubérant pour du viognier, la bouche est vive à l’attaque, avec une belle fraîcheur, finale un peu courte, très légèrement saline, on y retourne volontiers. TB-.

Terrasses de l’Empire Condrieu 2014 : là aussi un nez classique pas trop exubérant, plus floral que Samson, une touche de violette, bouche très fraîche avec une acidité plus étirée que sur Samson, finale longue et saline. Regoûté en bouteille un an après, le nez est exubérant, très Condrieu, bouche assez grasse avec une très belle acidité qu'il manque trop souvent sur l'appellation. Du très haut niveau dès cette cuvée. TB+.

Coteau de Vernon Condrieu 2013 : le nez est encore un peu vanillé, plus épicé que les précédents, bouche puissante, grasse, très bonne acidité, finale très longue, avec beaucoup d’épices et de réglisse. A attendre un peu pour que l’élevage finisse de se fondre. Gros potentiel. TB+.

P1060429

Blonde du Seigneur Côte Rôtie 2013 : (assemblage des parcelles Senons, Lancement et d’une partie de Maison rouge, 95% syrah, 5% viognier) Beau nez de fruits rouges et noirs, élevage très bien intégré, bouche assez légère, belle matière, fraîche, finale légèrement poivrée, peut-être encore un peu serrée mais il vient juste d’être mis en bouteille. TB-.

Maison Rouge Côte Rôtie 2012 : (100% syrah) plus sombre que le précédent, très beau nez sur des fruits noirs, un élevage parfaitement fondu, des épices. Grosse matière en bouche, mais de la fraîcheur, belle qualité de tannins, finale très longue. Excellent en l’état et sûrement encore mieux dans quelques années. TB+.

vernay historique

 

 

Georges Vernay - Condrieu "Coteau de Vernon" 2009

Couleur : or pâle, assez sombre pour un Condrieu.

Nez : moyennement expressif, c'est mieux après quelques heures d'ouverture mais il ne sera jamais complètement ouvert. Il est néanmoins subtil, légères notes beurrées, quelques notes classiques de fleurs blanches et d'abricot dans le fond, mais aussi des agrumes, un peu exotique (ananas).

Bouche : elle est incroyable, puissante, vive, très tendue, avec beaucoup de minéralité, grasse, toujours avec des notes beurrées, des notes florales, des agrumes, de l'orange (il a un petit côté Hermitage du coup), un peu de pêche, d'abricot et d'ananas aussi. Pas de bois ressenti. Les arômes du viognier restent dans le fond, c'est la minéralité du terroir qui est au premier plan.

Finale : très longue, tendue, fruitée, jamais trop lourde.

Note : 19/20. Un grand vin, pas encore tout à fait à son apogée. Il semble pouvoir s'améliorer, surtout au nez. Il surclasse largement tous les autres vins de l'appellation que j'ai pu goûter, notamment Vertige 2009 de Cuilleron où l'élevage semble presque grossier à côté de ce Vernon.

P1050164

Informations complémentaires sur le site du domaine : http://www.domaine-georges-vernay.fr/les-vins/

 

 

Georges Vernay, Côte-Rôtie « Blonde du seigneur » 2014 (95% syrah, 5% viognier) Robe grenat, nez plus fermé et plus "civilisé" que le Crozes, moins austère mais aussi moins noble, avec des fruits noirs, une pointe de boisé/vanillé. La bouche est très fine, avec une belle matière plus épaisse mais aussi plus soyeuse que les précédents mais une acidité un peu trop élevée en l'état qui devrait cependant lui permettre de bien tenir dans le temps. Finale un peu moins longue. Peut-être un peu jeune, il souffre aussi de passer derrière la "fougue" du Graillot. TB-.