Pierre Frick - Pinot noir Cuvée Rot-Murlé 1997
(CR de Julien) "La robe est plus évoluée, un peu trouble, légèrement tuilée. Le nez est encore magique... C'est d'une complexité monstrueuse, sur les fruits rouges, la cerise et la fraise un peu compotées, la groseille, de la fleur sechée, de la rose puis vient un coté orange sanguine, le zeste, le menthol. C'est vraiment magique, on atteint une plénitude au nez vu sur quelques grands bourgognes. La bouche est très belle également, très fraiche avec une tension bien présente mais qui ne me gène pas du tout. Le vin est construit sur cette tension, c'est vertical, long sur le fruit. C'est moins rond, plus strict que le précédent et ça sèche un poil en final. Ca reste quand même un très beau vin, vraiment."

Nez plus évolué que le précédent, beaucoup de fruits, groseille, confiture de fraise, fleurs séchées, un peu mentolé, tannins un poil asséchants. Mais beaucoup de fraîcheur pour un vin de cet âge. En se réchauffant dans le verre, il semble plus alcooleux, comme le précédent d'ailleurs, à boire frais. Note 16,5/20.

frick

 

1 – Pierre Frick, Crémant d’Alsace Brut de brut 1998 : couleur dorée, nez oxydatif sur la noix et la pomme blette. Bonne acidité en bouche et pas mal d’amertume, trop oxydatif, un peu passé peut-être. Moyen.