Aegerter ** - Hautes Côtes de Beaune "Les belles roches" 2012 : léger, fruité. B.

 

Cave des vignerons de Chablis ** - Petit Chablis "Les sarments" 2011 : vif, assez tendu et acide, citronné, pas très long, classique et bien fait, plutôt une bonne surprise. 14,5/20.

La chablisienne *** - Chablis la sereine 2006 : Chablis assez typique : du citron, un côté floral, une belle acidité rafraichissante et une minéralité qui reste longtemps en bouche. Bon rapport q/p. Excellent domaine. 15,5/20.

La Chablisienne - Chablis GC Vaudésir 2004 : trop tard, vin passé.

chblisie

 

Domaine d'Elise ** - Petit Chablis 2011 : Nez assez expressif, sur le fruit (citron, pomme verte), bouche assez fraîche, très légèrement minérale, pas une grosse tension. Finale moyenne mais très fruitée. Un Chablis sympa et facile. 14/20.

elise

 

Domaine Pierre Guillemot * - Bourgogne rouge 2010 : vin fluet, qui semblait déjà passé. Pas convaincant. Problème de bouteille ?

Domaine Christophe Cordier * - Bourgogne blanc VV 2010 : Nez fermé, une bouche qui manque un peu de tension, très léger beurré, notes florales et citronnées classiques. 13,5/20.

Domaine Belleville *- Bouzeron 2008 : peu de fruit, peu de longueur. 11/20.

Domaine Debray * - Fixin 2009 : très gras, pas mon style. 13,5/20.

Domaine Michel Briday * - Mercurey 1er cru clos marcilly 2008 : 14/20.

Domaine Odoul-Coquard *** - Morey Saint Denis Aux Chéseaux 2009 : 15/20.

Domaine Odoul-Coquard – Chambolle-Musigny 2013 : (assemblage 8 parcelles, plutôt côté Morey) très bonne matière pour un village, fruits rouges et noirs, épices, puissant pour Chambolle, tannins présents mais de qualité, assez frais et long. TB.

 

Domaine Maxime Champaud ** - Pomamrd 1er cru Les Arvelets 2010 : puissant, fruits noirs, manque un peu de matière. 14,5/20.

Domaine Maxime Champaud ** - Pommard Les Vignots 2010 : déjà kirsché, censé devenir comme le 1998. 15/20.

Domaine Maxime Champaud ** - Pommard 1998 : très kirsché, puissant. 15/20.

Domaine Maxime Champaud ** - Santenay 1er ru Beauregard 2010 : 14/20.

Domaine Maxime Champaud ** - Savigny Les Beaune 1er cru Les Lavières 2010 : fruité très croquant, tout en finesse. 15,5/20.

 

Domaine Lamy-Pillot ** - Saint-Aubin 1er cru "en créot" 2009 : 14/20.

Domaine Lamy-Pillot ** - Chassagne-Montrachet blanc 2008 : 15/20.

Domaine Lamy-Pillot ** - Chassagne-Montrachet rouge Champs de Morgeot 2012 : robe rubis, beau nez sur les fruits rouges avec un peu de ronce. Bouche légère, très facile, fraîche. Longueur moyenne. 15/20.

Domaine Lamy-Pillot ** - Chassagne-Montrachet Pot bois 2016 : fruit assez mûr, beurré, belle tension derrière, finale un peu trop tartrique. B+.

Domaine Lamy-Pillot ** - Saint-Aubin 1er cru Charmois 2015 : nez sur le souffre et boisé, bouche puissante qui manque de fruit, un peu pataude. B.

Domaine Lamy-Pillot ** - Bourgogne rouge 2016 : très beau nez de cerise et fruits noirs, bouche un peu plus verte, à peine trop végétale, en finale surtout. B.

Domaine Lamy-Pillot ** - Bourgogne rouge 2017 : beau nez, plus solaire et confituré que 2016. Bouche là aussi un peu verte mais surtout de l'alcool en finale. B-.

Domaine Lamy-Pillot ** - Chassagne 1er Cru Boudriotte rouge 2015 : robe sombre, très beau nez de fruits noirs et cerise, bouche sur des fruits noirs, assez mûre, on sent le millésime 2015 avec un côté solaire, pas une grosse tension, mais belle comcentration et complexité, à attendre encore un peu si possible. TB.

Domaine Lamy-pillot ** : Chassagne-Montrachet 1er cru « Morgeot » 2015, domaine Lamy-Pillot : Couleur à peine plus dorée, nez un peu grillé et citronné, la bouche n’est pas très grasse non plus, moins fruitée que le Meursault, mais avec un peu plus de volume et de longueur, aussi un côté tartrique trop prononcé. Encore un bon potentiel de vieillisement. TB-.

 

Domaine Maratray-Dubreuil ** - Ladoix les Nagets 2010 : 14/20.

Domaine Maratray-Dubreuil ** - Aloxe-Corton 2009 : 15/20.

Domaine Anne-Sophie Debavelaere * - Rully Les Cailloux 2009 : 14/20.

 

Domaine Eve et Michel Rey ** - Pouilly-fuissé Aux charmes 2010 : belle tension, très minéral, long. 16,5/20.

Domaine Eve et michel Rey ** - Pouilly-Fuissé Terroirs de Vergisson 2010 : 15,5/20.

 

Domaine Thibert père et fils * - Saint-Véran Champ Rond 2009 : sur le fruit, pas de gras de mémoire. 14,5/20.

Domaine Thibert père et fils * - Saint Véran Le bois des fées 2009 : très gras et beurré, manque de longueur. 14/20.

Domaine Thibert père et fils * - Pouilly-Vinzelles Les Longeays 2009 : 14,5/20.

Domaine Thibert père et fils * - Pouilly-Fuissé 2009 : 15/20.

Domaine Thibert père et fils * - Pouilly-Fuissé les cras 2008 : 15,5/20.

Domaine Thibert père et fils * - Pouilly-Fuissé Les Ménétrières 2007 : 16/20.

 

4 - Giboulot ** - Côte de Beaune blanc "Combe d'Eve" 2011 : nez assez fermé, la bouche a un goût bizarre, certains pensent un temps à du bouchon, mais ça part un peu avec l'ouverture. Le vin est assez vif, un peu oxydatif, citronné. La longueur est bonne, mais le vin manque de gourmandise. Peu de plaisir autour de la table, le Jacqueson est loin au-dessus. Mais le Giboulot sera peut-être meilleur dans quelques années, il faut l'attendre un peu. B-.

 

6 - Remoriquet * - Nuits St Georges "Aux St Jacques" 2008 : un vin qui ne sent pas très bon, peu de matière, peu de longueur, il semble avoir eu chaud. Pas terrible. Moyen.

 

Vosne-Romanée 2008 sélectionné par le comte de Commarin pour le Château de Commarin * : beaux fruits rouges, groseille, griotte, bonne acidité, assez léger. Manque juste un peu de complexité, mais un très bon village. TB.

Chambolle-Musigny 1996 Pierre Olivier : complètement passé.

Chassagne-Montrachet rouge 1er Cru « Morgeots » succession J Coulet P et F 1987 : foutue aussi si je me rappelle bien.

 

Christian Faurois **** – Bourgogne rouge 2001 (en magnum) : nez légèrement beurré, sur les fruits rouges, quelques notes tertiaires. Bouche fine, peu tannique, belle matière pour un générique, moins tertiaire que le nez, ça fait encore jeune, manque un poil de tension. Beau générique, surtout pour 2001. B+.

 

Domaine des Tilleuls (Philippe Livera) ** - Gevrey Chambertin clos village 2014 : robe foncé, nez très boisé, vanille, caramel, on dirait un rhum de mélasse, en bouche les tannins sont évidemment bien lisséspar le bois, aucun fruité, café, vanille, peu de longueur. Moyen.

Domaine des Tilleuls (Philippe Livera) ** - Bourgogne pinot noir 2012 : robe rubis, nez fermé, un peu de cassis et de fruits rouges dans le fond, pas d'élevage ressenti. La bouche manque un peu de matière, assez fermée aussi, légère, assez fraîche. Longueur moyenne. Pour une première rencontre avec le domaine c'est un peu décevant. Note : 14/20.

tilleuls bourgogne

 

Henri Rebourseau ** - Chambertin 1993, Grand cru :  CR de Julien : "C'est tout de suite plus clair, plus évolué. Le nez est patiné avec ce côté "cire", doucereux. C'est très frais avec le menthol, du tertiaire et plus beaucoup de fruit, pour autant j'aime bien. Un fort côté truffé donne beaucoup d'élégance. J'aime! En bouche, l'aromatique qui me vient tout de suite est la rose séchée, fanée. La matière est encore là avec une belle ampleur et une bonne rondeur. Ca reste frais et le vin nous "cause" encore. Le petit point négatif serait une acidité finale quand même un poil élevée mais bon, ça reste quand même très sympa....."  Superbe nez, avec de beaux arômes tertiaires. La fin de bouche est un poil asséchante mais c'est un très beau vin. 17,5/20.

P1030321

  

5 - Sérafin *** - Gevrey-Chambertin 1er cru Les Corbeaux 2003 : couleur rubis foncé, pas spécialement évoluée, nez qui pinote, cerise, kirsch, fruits noirs, épices, un tout petit peu de sous-bois le lendemain, bouche encore assez jeune (certains partent sur 2009), fraîche pour du 2003, un peu boisée et sèche, mais une bonne matière et un fruité gourmand qui compensent, longueur correcte. TB-.

 

JA Ferret *** - Pouilly-Fuissé tête de cru Les perrières 2012 : nez très beurré, dans le fond quelques notes florales et citronnées dans le fond. Bouche très grasse, épaisse, assez puissante, mais peu de fruit, peu de gourmandise, manque de tension en l’état. B-.

 

Rodolphe Demougeot ** - Pommard 2012 : Pommard assez léger et fin avec de beaux fruits rouges confiturés, une bonne matière quand même pour un villages, et de la fraîcheur. Manque juste d’un peu de complexité en l’état. B+.

 

Manoir du Capucin * - Pouilly-Fuissé "Clos de la maison" 2008 : robe or foncé, beau nez fruité sur l'ananas, l'abricot, assez mûr, avec des notes de noisette. Bouche sur la même aromatique, qui présente une bonne matière, mais manquant un peu de tension en fin de bouche, le vin fait un peu plus vieux que son âge, il semble commencer sa pente descendante. Longueur moyenne. Note : 14,5/20.

 

Michel Sarrazin & Fils ** - Givry 1er cru Les Vieilles Vignes 2013 : vin léger, beaucoup de petits fruits rouges, peu tannique, quelques épices en fin de bouche, belle acidité, facile à boire. B.

Michel Sarrazin & Fils ** - Givry 1er cru La Grande Berge 2016 : couleur rubis, brillant, nez fruits rouges, cerise confituré, gourmand, belle acidité en bouche, facile, quand même assez long. TB.

Philippe Naddef ** - Fixin 2012 : beaucoup de gras, fruits noirs et épices, bonne matière mais des tannins encore raides. B-.

Bruno Colin *** - Maranges 1er cru La Fussière 2011 : fruits rouges, épices, belle matière, tannins un peu raides mais de bonne qualité. B.

 

G. Duboeuf ** et Troisgros - St Véran Troisgros 2012 : assez frais et facile d'accès, boisé peu marqué, léger beurré, manquant un poil de tension. B.

 

Regnaudot JC ** - Maranges 1er cru Clos Roussots 2005 : beau nez, très tertiaire, bouche un peu chaude aux tannins encore raides. B.

Château de Meursault ** - Terroir d’exception Bourgogne Chardonnay 2013 : beaucoup d’agrumes, un peu de soufre, très standard. B-.

Château de Rully (Antonin Rodet) * - Rully blanc 2014 : nez fermé, bouche beurrée, grasse, finale courte. B-.

Chanzy ** - Rully blanc En Rosey 2014 : nez discret, bouche plus tendue que le Rully de Rodet. B.

JB Ponsot ** - Rully blanc 1er cru Monpalais (2014 ?) : élevage un peu trop marqué, plus long que les précédents. B.

Simmonet-Febvre ** - Cuvée brut P100 : (blanc de noirs) vineux, bulle un peu trop présente. B-.

Simmonet Febvre ** - Cuvée S2011 : (90% pinot noir 10% chardo) beaucouppus fin que le précédent. B+.

 

Humbert frères ** - Gevrey 2015 VV : style gourmand, mais boisé/vanillé trop pésent. B.

Humbert Frères ** - Bourgogne Rouge 2015 : idem, gourmand mais trop moderne à mon goût. B.

Humbert frères ** - Bourgogne rouge 2008 : couleur rubis, nez expressif dès l'ouverture, qui pinote beaucoup, sur les fruits rouges, un côté végétal et des épices. La bouche a une bonne matière pour un générique, mais l'acidité est un peu trop présente, aromatique assez simple sur les fruits rouges, longueur moyenne. B. (+- 14/20).

domaine-humbert-bourgogne 2008

 

Domaine de la Motte ** - Chablis 1er cru Beauroy 2010 : (élevage fût) Couleur or, nez beurré légèrement vanillé, avec de beaux fruis jaunes et agrumes, bouche tendue, beurrée, citronnée, avec une finale assez longue. Beau vin à point aujourd'hui, qui devait être assez boisé à sa sortie, il fait plus Côte de Beaune que Chablis. TB.

 

Luc & Lise Pavelot ** - Pernand-Vergelesses blanc 1er cru En Caradeux 2015 : (jeunes vignes) assez vif, beaucoup de fruit (citron, pomme), bien mûr, bonne matière, un peu trop boisé en l’état. B+.

Luc & Lise Pavelot - Pernand-Vergelesses blanc 1er cru Sous Frétille 2015 : nez marqué par la pierre-à-fusil, grillé, plus sur les agrumes, un peu moins mûr, belle tension et bonne matière, là aussi un peu trop boisé en l’état. B+.

 

Domaine de Bel-Air Pierre Hervé * - IGP Coteaux de Tannay Bel Air 2015 : (chardonnay) très frais, citronné, fluet, assez court. B-.

Domaine de Bel-Air Aux Ravassons 2015 : un peu plus épais, citronné, anisé, floral, un peu court aussi. B+.

Domaine de Bel-Air La colée douce 2015 : très boisé. Moyen.

Domaine de Bel-Air Entre mes mains 2015 : (pinot noir) léger, beaux petits fruits rouges mais très fluet, tannins un peu secs du coup. B-.

Domaine de Bel-Air Au Balcon 2015 : léger, un peu plus de matière, mais des tannins secs. Pas très gourmand pour 2015. B-.

 

Maison Doudet-Naudin ** - Chambolle-Musigny Les Condemennes 2002 : robe rubis foncé à peine tuilé, nez de fruits rouges, noyau de cerise, un peu de prunes et de sous-bois, pas encore très évolué pour un village. Bouche avec du fruit, de la fraîcheur, des tannins fondus, sur l'aromatique du nez, une matière tout à fait correcte pour un village et une assez bonne longueur. Quelques tannins un peu secs en finale font penser à un élevage poussé qu départ. Très bonne surprise que ce vin de négoce bu à son apogée. TB+.

 

Boyer-Martenot ** - Meursault 1er cru Perrières 2010 : couleur dorée, nez assez discret, peu beurré pour un chardonnay, plus sur le citron et les fruits jaunes. Bouche puissante, voire un peu alcooleuse en finale, grasse, bonne tension, mais là aussi c'est peu aromatique. Pas mauvais, mais on en attend beaucoup plus d'un Perrières 2010. B.

 

Maillard Père & Fils ** - Corton blanc 2010 : robe assez claire,nez très marqué pierre à fusil, noisette grillé, assez intéressant, par contre la bouche est très fluette, un peu aqueuse (gros rendements ?), surtout pour 2010, et la finale amère. Moyen+.

Corton blanc Grand cru 2013, domaine Maillard : Couleur or pâle, nez solaire sur le miel, les fruits mûrs, presque ananas. La bouche est puissante, massive, mais une belle minéralité dans le fond l’empêche de tomber dans la lourdeur. Très beau vin qui peut lui aussi vieillir encore longtemps. TB.

Domaine Maillard ** - Bourgogne blanc 2014 : très beau générique, tendu, fruité (agrumes), peu de gras (élevage cuves ?), avec une belle longueur en plus. TB.

Domaine Maillard ** - Chorey Les Beaune blanc 2015 : élevage trop appuyé, vanillé et toasté, masque le fruit, belle acidité derrière. A revoir dans quelques années. Moyen.

Domaine Maillard ** - Chorey les Beaune rouge 2014 : robe très claire, nez sur les petits fruits rouges, pas de bois, bouche légère, fruitée, pas un gros volume mais facile à boire. B.

Domaine Maillard ** - Chorey rouge 2013 : robe claire aussi, un peu plus d'acidité et moins de volume que 2014, finale plus épicée et plus étirée. B.

 

Nicolas Maillet *** - Mâcon Igé 2014 : robe claire, beau nez, exotique, ananas, fruits jaunes bien mûrs, un peu étonnant pour un élevage cuve, bouche plus tendue, plus citronnée, moins gourmande, finale de longueur moyenne avec une pointe anisée. Joli vin. TB-.

 

Maison Fatien Père & FIls **  - Coteaux Bourguignons 2015 : (vignes du domaine, proche de Meursault) Robe or pâle, le nez nous amène directement en bourgogne, légèrement beurré et vanillé mais déjà bien intégré, de belles notes d'agrumes et quelques fleurs blanches. La bouche est tendue, un léger gras, citronnée, beurrée avec une belle longueur. Pour le niveau d'appellation c'est excellent, même s'il n'est pas encore à son apogée. TB-.

 

Potinet-Ampeau ** - Meursault Les rougeots 2010 : Robe paille, nez sur l'anis, un peu de pomme granny, une pointe de noisette, citron. Bouche toute en tension, qui manque un peu de gras à mon goût, toujours ce côté réglissé, très fraîche et minérale. Assez bonne longueur. Bien fait mais le style est un peu trop austère en l'état en tout cas. TB-.

 

Decelle-Villa ** - Chambolle-Musigny 2015 : (Gds Jours 2018) Gourmand, sucré/vanillé, très facile, moderne, peu tannique, belle rondeur. B+.

 

Anne et Sébastien Bidault * - Chambolle les Herbues 15 : (Gds jours 2018) beaucoup de gaz, fluet. Moyen.   

Chambolle les Herbues 16 : frais, léger, facile, simple, bon petit village. B.

 

Pierre Naigeon * - Chambolle Athets VV 12 : (gds jours 2018) fluet, très tannique. Moyen.

Chambolle 1er cru Feusselottes 15 : idem, même si pas le même millésime. Moyen.

Bonnes-Mares 12 : plus épais, très toasté et tannique. Moyen.

 

Domaine de la Garenne ** - Mâcon-Azé 2015 : robe or pâle aux reflets verts, nez à peine beurré, citronné, un peu vert. Bouche tendue, mais avec un  peu d'alcool, toujours ce côté un  peu vert, longueur moyenne. B-.

 

Bachelet-Monnot *** - Santenay Les Prarons 2014 : robe claire, nez un peu trop boisé. Bouche avec du fruit, légère, mais un peu fluette, finale assez courte. B-. Une seconde bouteille était pleine de fruits rouges, juteuse, gouleyante, pas très longue mais délicieuse. TB.

Bachelet-Monnot - Bourgogne 2015 : robe claire, le nez pinote clairement plein de petits fruits rouges, une touche de pivoine. Bouche légère, belle pureté de fruit, très fraîche et facile, finale quand même assez longue pour un générique avec une belle acidité. TB.

Bachelet-Monnot - Maranges 1er cru fussière 2018 : assez coloré, gourmand, à peine confituré mais reste frais et fin, long. TB+.

 

Dominique Cornin *** - Mâcon-Chaintré Serreuxdières 2016 : Couleur pâle, nez sur l'ananas, les agrumes, presque exotique. Bouche vive tendue, pleine de fruits, impression de 3-4gr de SR, beaucoup de gourmandise, finale longue et salivante. TB.

2017 : très fruité et élégant aussi, plutôt sur la poire, pas d'élevage ressenti. TB.

Pouilly-Fuissé Chevrières 2016 : bel élevage beurré, fruits jaunes mûrs, gourmand, grosse tension derrière, mériterait d'attendre un peu en cave pour assagir l'acidité, assez long. TB+.

 

Jean Féry ** - Savigny-les-Beaune sous la cabotte 2015 : robe assez sombre, nez de fruits noirs, poivre. Bouche juteuse, croquante, un peu confiturée, avec une finale poivrée intéressante. TB-.

Jean Féry - Pernand blanc les combottes 2018 : assez mûr, beurré, vanillé, rond. B.

Jean Féry - Clos de Magny Côte de Nuits villages 2018 : petits fruits rouges, gourmand, facile, juteux. B+.

Jean Féry - Savigny les Baune 1er cru les vergelesses 2017 : clair en couleur, du fruit, assez frais, mais élevage très présent, finale vanillée. B-.

 

Vincent Latour ** - Bourgogne blanc 2013 : robe à paine dorée, nez beurré, floral, fruits jaunes. Bouche avec du gras mais belle tension derrière, bien équilibrée, gourmande, finale fraîche. TB.

Bourgogne blanc 2017 : tendu, minéral, pointe autoluse, assez long. TB-.

Vincent Latour - Meursault rouge les cras 2017 : juteux, plein de fruit, de la matière... TB+.

Vincent Latour - Meursault Narvaux 2015 : couleur bien dorée, nez beurré, assez mûr, bouche un peu trop grasse, manque de tension. B+.

 

Christian Morin * - Chablis 2015 : couleur claire, nez fruité, facile, assez mûr, presque typé sauvignon du Nouveau monde. Bouche légère, fruitée, assez courte. B.

 

Regnaudot Bernard & Florian ** - Santenay blanc 2016 : or pâle, nez fruité, agrumes, fruits jaunes, léger beurré, bouche grasse, fruitée, beurrée, à peine vanillée, bonne longueur, avec une belle acidité. TB.

 

Laurent Cognard ** - Le Chat rdonnay 2016 : très clair, fruit primaire, agrumes, buis, chevrefeuille, vif, court, facile. B.

 

Jacques Saumaize ** - St Véran en crèches 2016 : couleur claire, nez qui sauvignonne, buis, cassis, pamplemousse, bouche tendue, pas de gras, fruitée, sympa. B+.

 

Eric Forest *** - Pouilly-Fuissé Ame Forest 2016 : or pâle, nez floral, agrumes, à peine beurré. Bouche élégante, un peu de gras, belle tension, finale sur des amers nobles qui fait saliver, belle minéralité. TB+.

 

René Bourgeon ** - Givry 1er cru Clos de la Baraude 2016 : encore un peu sur le boisé de l'élevage, plutôt sombre et puissant, style moderne, à attendre. B-.

 

Cellier aux moines  *** - Givry Petit clos du cellier 2016 : couleur rubis, superbe nez croquant, beaux fruits rouges, peu d'élevage, bouche encore un poil serrée, belle fraîcheur. TB.

 

Larue ** - St Aubin 1er cru Les Combes 2017 : beaucoup de soufre, style tendu, grillé, soufré. B-.

 

Changarnier *** - Pommard Les Vignots 2016 : Très élégant, beaucoup de fruit, boisé parfaitement intégré, très belle acidité/minéralité qui étire le vin, belle longueur, un Pommard tout en finesse, très classe. TB+.

 

Sylvain Dussort *** - Bourgogne blanc cuvée de l'orme 2016 : (vignes sur meursault) couleur claire, nez floral, léger beurré, peu boisé, bouche plutôt tendue et minérale, léger gras, bonne longueur. TB.

 

Camille & Laurent Schaller ** - Chablis 1er cru Vaucoupin 2016 : couleur claire, nez de fruits exotiques et pêche, bouche plus tendue, avec le côté croute de fromage, minéral de Chablis, pas mal de fruit derrière, manque un poil d'acidité sur la finale. TB.

 

Clos des Vignes du Mayne *** - Mâcon rouge Cuvée 910 2018 : (pinot noir, gamay, chardonnay) Couleur claire, presque rosée, nez tout en pureté, petits fruits rouges, pivoine. Bouche ultra juetuse, légère, fraîche, aérienne, très pure, la bouteille se vide toute seule. Très beau vin. TB+.

 

Pernot-Belicard ** - Bourgogne blanc 2015 : beau nez, bouche manque de tension. B.

 

Vocoret ** – Chablis 1er cru Fourchaumes 2017 : un chablis plutôt fruité, facile d’accès, pas très gras, ni trop minéral, qui garde une bonne acidité jusqu’en finale, longueur moyenne. TB-.

Vocoret - Petit chablis 2018 : vif, fruité, quand même une belle finale longue et tendue. TB-.

 

Jean Chartron *** – Rully Montmorin 2014 : encore pas mal d’élevage au nez, beurré, vanillé, léger soufré aussi. Bouche grasse, sans être trop molle non plus, pas mal fait dans son style. B+.

(FDGV 2016 : Chartron Puligny 1er cru Folatières 2015 : marqué pomme granny, mûr, assez épais mais sans beurré, finale chaude manquant un peu de tension. B.

Chartron Puligny 1er cru Clos de la Pucelle 2015 : un peu plus minéral et tendu que le précédent. B+.)

 

Prunier Bonheur ** – Meursault Grands charrons 2017 : là aussi un nez beurré, vanillé, sans le soufre du Chartron, bouche assez grasse, beurrée, avec cependant un joli fond, devrait faire une belle bouteille dans quelques années. TB-.

Prunier-Bonheur - Saint Romain combe bazin 2017 : nez beurré, à peine toasté, encore un peu d'élevage, bouche avec du gras, beurrée et boisée, finale avec un peu de minéralité intéressante. TB-.

 

Vaupré ** - Mâcon Solutré Pouilly agrumes 2018 : vif, fruité, facile, quand même un peu de longueur. B+.

 

Jérôme Galeyrand *** - Côtes de Nuits villages Vieilles Vignes 2015 cuvée Nez de St Pierre : couleur  très claire, nez petits fruits rouges, cerise aigre, notes végétales, pivoine. Bouche très fraîche, beaucoup de fruit, élevage bien intégré, pas trop chaleureuse pour 2015, mais pointe d'acidité volatile. Plutôt une bonne longueur, mais finale à peine trop aigre. Style proche de Pataille ? TB-.

 

Elodie Roy ** - Santenay 1er cru Gravières 2018 : couleur sombre, nez assez mûr et chaud, bouche puissante, chaude, sur l'alcool, à revoir dans quelques années. B-.

 

Daniel Largeot *** - Chorey les beaune Beaumonts 2016 : couleur rubis, nez cerise et framboise, bouche ronde, assez mûre pour chorey, pleine de fruits, finale acidulée de longueur moyenne, facile à boire. TB-.

 

Guillot-Broux *** - Mâcon blanc Combettes 2018 plutôt sur le gras, riche, sans être trop boisé, garde un peu de peps quand même. B. Pouilly-Fuissé Plessys 2018 un peu lourd, nouvelle cuvée qui doit progresser. B-. La Myotte rouge 2018, un peu réduit, très grappe entière, plein de petits fruits rouges à peine sucrés, plus végétal noble, pivoine, style épuré, un peu "nature", mais propre. B+. Genevrieres rouge 2018, comme le précédent, mais plus de volume, plus long, moins immédiat peut-être. B+.

 

François Feuillet ** – NsG La charmotte 2012 cuvée marcel gerbeaut : couleur assez sombre, nez fruits rouges et noirs, bouche finalement assez fine, sur le fruit, encore jeune, élevage bien intégré, peu de tannins, finale de bonne longueur. Très bon village, plutôt sur la finesse, manque un poil de caractère pour chipoter. TB.

 

Domaine de la Cras Marc Soyard *** - Bourgogne coteaux de Dijon pinot noir 2018 : robe sombre, nez fruits noirs avec une pointe de volatile, ne pinote pas vraiment. Bouche encore un peu serrée, pas tout à fait en place, un peu chaude. Décevant le premier jour. Le 3e jour goût de souris qui apparait. Un beau projet, mais il y a encore du boulot. B-.

 

Pierre Boisson *** - Bourgogne chardonnay 2018 : robe très claire, le nez ne sent pas du tout le grillé, ni le soufre, on est sur le beurre, quelques fruits blancs, pointe de sureau, des notes maltées, corn flakes sucrés. Bouche ronde avec du gras, sur les arômes du nez, pas une grosse acidité. La longueur est correcte mais on sent que ça manque de tension et de profondeur. Ca reste d'un nveau tout à fait correct pour un régional mais dans un style que je n'attendais pas pour Boisson, où on sent bien le millésime solaire. B.

 

Bessin *** - Chablis 1er cru La Fourchaume 2018 : couleur or pâle, nez de fruits blancs bien mûrs, fleurs blanches, anis, semble sudiste. Bouche solaire, sudiste, manquant de fraîcheur. Le millésime s'annonce très compliqué pour les blancs. B-. Le lendemain le vin semble plus frais, plus ouvert, plus sur les fruits jaunes, bien moins lourd. A regouter dans quelques années maintenant. B+.

 

Raymond Dupont-Fahn ** - Bourgogne chaume des perrieres 2018 : couleur or pâle, nez un peu grillé, brioché, citronné, bouche puissante, ronde à l'attaque élevage bien intégré, belle finale plus minérale et citronnée, assez longue pour le niveau d'appellation. TB-.