Alvear Pedro Ximenez 1927 solera

 Couleur : noir, reflets marrons.

Nez : très beau, exubérant et très complexe, sur le chocolat et le café d'abord, avec beaucoup de noix et de noisettes, des fruits secs (raisins de corinthe, dattes ?), un peu d'oranges confites et de fruits rouges cuits (cerises ?).

Bouche : très sirupeuse, grasse et épaisse, très sucrée. Ca manque peut-être d'un peu d'acidité et de fraîcheur mais c'est un délice sur des fromages ou sur des gâteaux aux fruits. L'alcool est très bien intégré. On retrouve les arômes du nez.

Finale : longue, sur le chocolat, la noisette et les fruits secs.

Note : 17,5/20 Excellent VdN.

px alvear

 

Informations complémentaires : La méthode Solera consiste à prélever un vieux sherry d’un fût pour l’embouteiller et à remplacer la partie soutirée par une fraction d’un fût plus jeune, lui-même complété par un fût encore plus jeune et ce, jusqu’à l’étage supérieur qui sera complété avec un vin de l’année. Cette méthode repose sur une disposition particulière des fûts : les plus vieux en-dessous (solera en espagnol), les fûts un peu moins vieux au-dessus et les plus jeunes au sommet. Il n'y a donc que quelques gouttes de 1927. L'assemblage de différentes années permet d'avoir un produit homogène (un peu comme les BSA en Champagne).

Il existe un Alvear 1927 avec une étiquette rouge et en 50cl (noté 96 par Parker). Cette version serait une sélection des meilleurs fûts.

alvearrouge

 

Autres Xérès :

Toro Albala **** - Don PX 1947, Montilla-Moriles : Couleur presque noire, énorme concentration du raisin (beacoup plus que dans l'Alvear 1927), très cacao, café, noix, fruits secs. Superbe même si c'est assez lourd et très sucré bien sûr. (Note +- 18,5/20).

albala

Toro Albalà Don PX 1985 75cl : Moins sucré et concentré que le 1947, ou que le 1927solera d'Alvear, un peu moins marqué par le café, mais plus fruité, plus marqué par le pruneau et les fruits secs. (Note +- 17,5/20).

Toro Albala PX 1986 : puissant, moins sucré que le 1985 bu récemment, moins sur le pruneau, moins gourmand, mais plus complexe peut-être, sur le pain grillé et le café. (+- 17,5/20).

Toro Albalà Oloroso viejo environ 15ans : très sec, bouche assez vive, sur les fruits secs, la noix, l'amande. Finale assez courte. Moyen.

toro

Toro Albalà Amontillado viejisimo 21% environ 30 ans : (bu au witch) "Nez plein d'amandes grillées qui s'ouvre sur le raisin sec. La bouche repart encore sur le pain au raisin avec une perte au niveau des fruits secs. Mieux que le précédent, sans être exceptionnel."

 


Gonzalez Byass **** - Cuatro Palmas Amantillado 21% 40 ans :
"Pain aux raisins mais avec de l'amertume. La bouche est assez sèche avec de la crème de noisette, de la noix et des amandes. C'est bon mais très sec. Un peu mieux que le précédent."

Gonzalez Byass **** - "Apostoles" Palo Cortado 30ans 20% : ("a blend of 87% Palomino (aged as Palo Cortado) and 13% PX. Both grape varieties start out in their own soleras, the Palomino ages in our Leonor solera as a Palo Cortado and the PX ages in our Nectar solera as a PX. After 12 years we carry out the blend of 87/13. Then this new blended wine is aged in the Apostoles solera for a further 18 years. Type : Palo Cortado. Varietal : 87% Palomino 13% PX. Alcohol : 20%. Ageing : 30years following the traditional solera system. PH : 3,5. Volatile acidity : 0,8g/l. Total acidity : 6,2 g/l. Total sugars : 50g/l")

Couleur ambrée, nez très marqué par les fruits secs, raisns de Corinthe, figues, prunes, dattes, noix. Bouche à l'aromatique très sèche, beaucoup de noix, noisette, fruits secs, orange confite, chocolat amer, mais le vieillissement en fûts de PX semble lui donner quelques grammes de résiduels, il est moins austère que certains amontillados. Finale de bonne longueur, très marquée par la noix, quelques épices. Très bon. Un mois après ouverture il n'avait pas bougé. TB.

apostoles

 

 

Guttierez Colosia *** - Moscatel Soleado 16,5% : proche d’un PX, très sucré et concentré, chocolat, café, fruits noirs. Plus gourmand que le Palo Cortado mais un peu moins long et moins complexe. TB-.

Bodegas Hidalgo La Gitana ** - Manzanilla pasada pastrana : (15% vol, élevage 12ans en fûts) très marquée noix, mais aussi champignons un peu moisis, très désagréable. Seul le petit côté salé est plaisant. Moyen.

 

La Guita *** - Manzanilla Sanlucar de Barrameda « La Guita en rama » saca de octubre 2015 : (1/2bt, 15% vol.) robe or aux reflets oranges, nez bien marqué oxydatif avec de la noix, quelques fruits secs (abricot, coing). Bouche assez puissante, vive, avec une bonne acidité, matière un peu fluette, très saline, aromatique peu complexe, principalement sur la noix. Finale assez longue, tendue, toujours sur la noix et ce côté salé très agréable. Note : 14,5/20.

la guita manzanilla

 

Plus d'infos sur les Xérès ici : http://lapassionduvin.com/phorum/read.php?43,505684,806274#msg-806274