Côtes du Rhône 2010 : superbe entrée de gamme, très fruitée, avec des tannins soyeux. Très bon rapport q/p. TB. (+- 16,5/20).

Rasteau Les Argiles bleues 2010 : meilleur que le simple Rasteau que j'avais goûté il y a quelques semaines, beau fruité, déjà ouvert. Mais le précédent est un meilleur rapport q/p. B.

CdP rouge 2010 : déjà très fruité, très ouvert, presque prêt à boire, avec des tannins soyeux, des fruits très mûrs et beaucoup de fraîcheur, très bel équilibre. TB. (+- 17,5/20).

CdP rouge "Boisrenard" : Plus complexe que le précédent, plus de matière, mais loin d'être prêt à boire, grosse acidité, tannins un peu asséchants pas encore fondus. Ca devrait être bien dans quelques années. TB. (+- 17,5/20). 

beaurenar

 

 

 Côtes du Rhône villages Rasteau 2009

 Couleur : grenat, reflets violets.

Nez : très fermé, difficile de trouver des arômes, il va peut-être s'ouvrir dans l'avenir mais la bouche ne laisse pas présager un vin de grande garde.

Bouche : beaucoup mieux, c'est un vin plutôt fin pour un CdR Rasteau, avec des tannins légers et soyeux, des fruits mûrs (prune, cerise et beaucoup de fruits noirs), et une petite touche d'épices (poivre surtout). Matière correcte pour un CdR village.

Finale : bonne longueur, les épices sont un peu plus présentes.

Note : 13,5/20 dommage que le nez soit cadenassé, le fruité est très intéressant. Bon rapport q/p.

rasteau

 

Informations complémentaires : 80% grenache 20% syrah. Autres cuvées du domaine : Chateauneuf du Pape (70% grenache, 10% syrah, 10% mourvèdre, 10% cinsault) et CdP Boisrenard (13 cépages).

 

 

Chateauneuf-du-Pape blanc cuvée "Boisrenard" 2009

CR de Julien : "Le second vin présente également une belle robe, peut etre un peu plus dorée que le précédent.
Le nez est un peu à l'opposé du Crozes, c'est grillé, torréfié, fumé ( ++ ), presque beurré avec très peu de fruit. C'est très masqué par l'élevage, du moins c'est ce qui se ressent. En bouche, c'est ample avec un plutôt bel équilibre, l'alcool étant un peu moins présent.Par contre c'est toujours très boisé, d'ailleurs le fond de verre est puissant sur cet "arôme". Il y a toujours cette amertume de fin de bouche qui me déplait, mais c'est question de goût."


Couleur doré, le nez est très fermé, légèrement beurré et vanillé. La bouche est très boisé, c'est vraiment pas terrible, on sent de la minéralité et un peu de poivre/réglisse derrière. Pascal a eu beaucoup de mal à reconnaître son vin, qui se comportait soi-disant bien mieux il y a quelques mois. Phase de fermeture ?

beaurenard bl

 

Beaurenard – CdP rouge Boisrenard 2005 : robe très sombre, nez sur les fruits noirs, peu évolué, bouche lourde, très puissante, tannique, encore beaucoup trop jeune, à revoir dans 20ans. B-.

 

Beaurenard, Châteauneuf-du-Pape « Boisrenard » 2006 (13 cépages, grenache majoritaire) Robe grenat aux contours tuilés, nez légèrement évolué avec quelques notes de sous-bois, du tabac, un peu de chocolat, de la prune, de la cerise, très complexe. Bouche puissante, mais avec de la fraîcheur, des tannins bien fondus par le temps, un gros volume, finale de longueur exceptionnelle. Un grand Châteauneuf à maturité. TB.