Daumas Gassac blanc 2010 (Vdp de l'Hérault)

Couleur : or pâle

Nez : le vin s'ouvre d'abord sur des fruits, surtout de la pêche et de l'abricot. Il possède aussi un léger côté floral très agréable, puis dans le fond un peu de citron et de pomme.

Bouche : explosion de fruit, surtout abricot et pêche encore. Je sens un peu plus le viognier que les autres cépages, même si le chardonnay semble avoir donné un très léger gras, et le manseng une touche de fruits exotiques. C'est très frais, avec une belle acidité et beaucoup de matière.

Finale : très longue et très fraîche, sur la fleur et l'abricot.

Note : 18/20. Une grande réussite, soi-disant le meilleur millésime du domaine depuis bien longtemps d'après ceux qui ont eu la chance de le goûter presque chaque année.

daumas

 

Daumas Gassac rouge 2010 : un peu fermé, tannins assez raides pour l'instant, peu de plaisir, mais il a la matière pour durer. A revoir dans 5-10ans. Vendu bien plus cher au Vinidôme que dans toutes les GMS !

Moulin de Gassac - "Faune" IGP Hérault 2013 : (1/3 viognier, muscat, chardonnay) le muscat domine, mais assez frais. B.

Daumas-Gassac blanc 2012 : nez soufré, assez désagréable, bien mieux en bouche, bonne matière, beaucoup de fruits, agrumes, un tout petit peu de gras, bonne longueur. Le 2010 était plus convaincant. B+.

 

 

Informations complémentaires : domaine créé au début des années 1970 par Aimé Guibert à Aniane, qui doit notamment sa réputation au film de Jonathan Nossiter, Mondovino (2004), qui le présente comme un petit producteur en proie aux grands groupes industriels. Daumas Gassac n'est pas si petit que ça... mais c'est une autre question.

Le blanc : 27% viognier, 19% chardonnay, 28% petit manseng, 11% chenin et petit courbu, muscats, petite arvine, voskeat, sercial, sémillon... Sols calcaires, rendements de 30 h/ha, élevage 2 à 4 mois en cuve inox...