Première soirée pour LPV Auvergne 2 : La Bourgogne

 Les premiers commentaires sont les miens, les seconds ceux de Julien :

 

Marc Morey ** - Bourgogne blanc 2010

Vin très boisé et vanillé, "maquillé". Dommage, l'acidité était plaisante.

"Le premier vin a une robe bien pâle. Le nez est assez peu expressif, avec quelques notes de poire, de boisé et de noisette.
En bouche, même constat, c'est plutôt boisé, relativement acide avec un manque de matière. Ca reste frais. L'acidité reste bien présente dans les gencive. Ce n'est quand même pas exceptionnel. Quand j'ai ouvert le vin, il y avait un léger gaz."

morey

 

De Moor *** - Chablis L'humeur du temps 2009

Très frais, un peu mentholé, mais surtout exotique avec de l'ananas, puis de l'abricot confit... On a un superbe équilibre entre la fraîcheur et un côté fruits mûrs/confits. Très belle longueur, "en tout cas c'est pas un Chablis" disent ou pensent certains. Eh bien si ! "Effet millésime" dixit Jean-Marc ! Très beau vin en tout cas. 17/20.

"La robe du deuxième vin est tout de suite plus mûre, plus dorée. Le nez est très charmeur sur les fruits exotiques ( ananas, passion ), c'est légèrement miellé. Ca reste frais avec un côté floral et mentholé. C'est complexe, j'aime beaucoup. La bouche suit le même chemin, c'est très bon ! La matière est très belle et relevée par une fine tension ce qui donne un très bel équilibre. La bouche est toujours aussi mûre mais fraiche. Le fond de verre est sur l'abricot, les fruits jaunes. J'ai adoré. Le vin me semble à maturité. Je pars sur un 2006 pour le coté mûr."

moor



 Domaine Valette * - Mâcon-Chaintré 2002 : problème de bouteille, je ne vois que ça.


Roger Belland * - Chassagne-Montrachet Morgeot-clos Pitois 1er cru 2004

Le nez est beurré et crémeux, on n'a pas de fruits pour le moment, mais ça vient ensuite en bouche. Il y a du mieux, mais l'alcool ressort trop sur la finale. "Je pense que c'est un blanc du Rhône ou un Languedoc" dit mon voisin. C'est vrai que c'est très puissant, un peu trop. Il avait une bonne texture cependant. Un vin moyen au final, surtout pour un Chassagne 1er cru.

"Le vin suivant a également une robe évoluée. Le nez est très beurré, cremé. Un côté noisette, amande. Cependant, à côté de ça ce n'est pas super expressif. En bouche, l'attaque est sur le miel. La matière semble être présente avec un beau gras mais je ne suis pas transporté par le vin. J'ai des notes floral puis une amertume en fin de bouche. Avec un peu de temps, j'ai même une sensation de chaleur en fin de bouche. Mi-figue mi-raisin. Pas convaincu."

belland

 


Roger Belland - Santenay 1er cru Beauregard 2010 : un vin qui semble un peu fâtigué, surtout très marqué par des notes brûlées. B-.